Écoulement de sang trois mois après l'accouchement. Je m'inquiète que ce soit.

Traitement

Économisez de l'argent avec la remise en argent LetyShops!

Inscrivez-vous maintenant et obtenez un compte Premium.

  • ne pas montrer mon nom (réponse anonyme)
  • suivez les réponses à cette question)

Questions populaires!

  • Aujourd'hui
  • Hier
  • 7 jours
  • 30 jours
  • Maintenant, lisez!

    © KidStaff - facile à acheter, facile à vendre!

    Donner des conseils, partager, raconter

    L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation de ses conditions d'utilisation.

    Décharge post-partum

    Les excrétions chez les femmes après l'accouchement sont un processus normal de guérison et de restauration de l'endomètre de l'utérus après la séparation et la sortie du placenta. La naissance d'un enfant entraîne la formation d'une plaie saignante dans l'utérus, ce qui provoque une longue période d'écoulement vaginal. Avec le sang, l'épithélium, le mucus et le plasma en train de mourir, tous ensemble, cela s'appelle des lochies.

    Peu à peu, le corps de la femme est nettoyé et la nature de la décharge après l'accouchement change, à mesure que la plaie guérit et que la muqueuse est restaurée. Il est très important d’être attentif à votre santé pendant la période post-partum, car tout changement brusque dans le processus de nettoyage de l’utérus peut impliquer des complications telles qu’une inflammation, une infection, etc. le processus.

    Décharge dans la semaine après l'accouchement

    Sept jours après l'accouchement, la femme est déjà à la maison. Le médecin doit donc lui expliquer comment prendre soin de la zone intime et dans quels cas il convient de se préoccuper de sa santé. Les premiers jours après l'apparition de l'allocation pour bébé devraient être rouges et abondants. Ils peuvent être accompagnés de spasmes, car l’utérus s’engage activement à revenir à la taille prénatale.

    Pour que les pertes après l'accouchement se soient intensifiées, le gynécologue produit une palpation abdominale en massant les organes de la femme et préconise également un allaitement maternel actif. Grâce à cela, une semaine plus tard, l'utérus est activement nettoyé et guérit. Si une césarienne est pratiquée, la récupération prend plus longtemps et les premières semaines peuvent être accompagnées de saignements abondants après l'accouchement.

    Il est important de faire une échographie, tout en restant à l'hôpital, pour éliminer la possibilité de résidus de placenta dans l'utérus, ce qui peut entraîner la stagnation de l'endomètre exfoliée et une inflammation. Cela est souvent la cause de saignements abondants, de douleurs aiguës et de la température chez la nouvelle mère après un certain temps après son retour à la maison.

    Au cours du premier mois, la femme devrait utiliser des couches au lieu de serviettes pour déterminer la sortie avec des caillots après l'accouchement. C'est un phénomène normal, mais il est important de suivre le changement de couleur et de texture de tout ce qui se trouve sur la couche changeante. Au cours de la période post-partum, il est très important de respecter les règles d'hygiène intimes les plus strictes et de contribuer autant que possible à soulager l'utérus des lochies. Pour faire ceci:

    • Allaitez votre bébé. Au cours de ce processus, des hormones sont produites qui stimulent les contractions utérines, ce qui entraîne une augmentation et une accélération de la libération des sécrétions.
    • Allongez-vous périodiquement sur le ventre. Lorsque vous vous allongez sur le dos, l'utérus s'affaisse et les lochies ne peuvent plus s'écouler librement. Il est donc très utile de prévoir du temps chaque jour pour vous allonger sur le ventre. Il est également préférable de le faire sans sous-vêtement, en mettant une couche-couche en dessous;
    • Abandonne le sexe. Les 2 premiers mois après l'accouchement doivent s'abstenir de relations intimes avec son mari pour éviter toute infection, car l'utérus est ouvert et le sang sortant ne contribuera qu'à la reproduction de bactéries;
    • Hygiène intime régulière. Cela devrait également être fait afin d'éviter des complications infectieuses. Toutes les 2-3 heures, il est nécessaire de changer la couche et de bien laver les organes génitaux. Même si votre accouchement est normal après l'accouchement, la douche est absolument contre-indiquée - l'utérus se nettoie. Les tampons sont également contre-indiqués, même lorsque les lochies deviennent rares. Hygiénique signifie que vous devez choisir avec soin. Il est préférable de consulter un obstétricien-gynécologue, car même un simple gel parfumé peut provoquer une irritation des organes génitaux. Dans les 2 premiers mois après la naissance, vous ne pouvez pas prendre un bain, mais simplement une douche.

    La sortie après l'accouchement dure au moins un mois, après quoi elles deviennent très rares et gluantes, ce qui signifie une guérison complète de l'utérus et une reproduction des membranes muqueuses.

    Décharge après l'accouchement dans un mois

    Un mois après la naissance de votre bébé, les pertes rouges après l'accouchement sont déjà remplacées par des taches brunes. Cela signifie que l'utérus a presque récupéré - le sang frais ne coule pas et seul l'ancien coule. Les écoulements brun foncé après l'accouchement peuvent également être complétés par du blanc et du jaune, qui ont une consistance similaire à celle du mucus. Ceci est une preuve supplémentaire que l’endomètre dans la cavité utérine achève sa récupération.

    En quantité, ces décharges sont insignifiantes et ne produisent plus l'inconfort des premiers jours de la période post-partum. Avant la sortie complète de lohii, l'utérus doit atteindre sa taille normale et sa couche interne est complètement recouverte de membrane muqueuse. Il est tout à fait normal que, si la décharge contient encore des impuretés sanguines un mois après la naissance, l’essentiel est qu’elle soit un peu et qu’elle ne soit pas accompagnée de symptômes de mauvaise santé.

    Sortie après l'accouchement 2 mois

    S'il y a de longues sorties après l'accouchement, cela peut signifier que l'utérus est faiblement réduit et que la guérison est plutôt lente. Dans tous les cas, les impuretés du sang devraient disparaître. Écoulement blanc-jaune signifie la dernière étape de la guérison utérine. Ne vous inquiétez donc pas. Si les lochies sont remplacées par des sécrétions muqueuses claires, cela est normal deux mois après l'accouchement.

    En tout état de cause, l’obstétricien-gynécologue recommande vivement que les questions soient adressées à la maternité pendant 8 semaines après l’accouchement, car c’est à lui qu’il incombe de contrôler le passage du placenta et le nettoyage de l’utérus. Si, pendant cette période, rien ne vous a dérangé, un examen de routine par un gynécologue doit être effectué dans les 2 mois et déjà à la clinique.

    Après 8 semaines de récupération de l'utérus, la couleur de l'écoulement après l'accouchement devrait devenir transparente et la quantité devrait être minimale. Ils ne devraient pas apporter de gêne. Cela signifie que l'utérus s'est rétabli, a retrouvé sa taille normale et que le col de l'utérus s'est fermé. Une jeune mère peut à nouveau se rendre dans des lieux de baignade publics, prendre un bain et profiter d’une vie intime.

    Décharge 3 mois après l'accouchement

    La durée de la sortie après l'accouchement ne devrait pas dépasser 8 semaines. Si, après la naissance du bébé, il se produit un écoulement vaginal après 3 mois, il peut s'agir d'une menstruation ou d'une manifestation du processus inflammatoire. Il est important de faire attention à la nature de la décharge et des symptômes qui l'accompagnent.

    Des écoulements muqueux blancs après l'accouchement peuvent résulter du muguet. S'ils sont insignifiants et transparents, ils ne contiennent rien de terrible - un liquide naturel, comme la salive ou la sueur. Les sécrétions persistantes après l'accouchement, sans couleur ni odeur, sont également la norme et accompagnent souvent l'ovulation.

    Si une femme n'allaite pas, il est fort possible que son cycle menstruel soit rétabli trois mois après l'accouchement. Cela conduira à l’arrivée de la menstruation avec tous les symptômes qui l’accompagnent, tels que maux de dos et bas de l’abdomen, sensibilité accrue des seins. Si les pertes sanguines abondantes après l'accouchement sont accompagnées d'une température corporelle élevée et d'un malaise général, vous devez appeler une ambulance, car dans ce cas, seul un médecin peut établir un diagnostic.

    Après 3 mois après l'accouchement, seules les sécrétions incolores, inodores et ne causant pas d'inconfort sont considérées comme la norme. Dans tous les autres cas, il est préférable de passer des tests, de faire une échographie et de connaître l'état de votre corps.

    Quand la sortie se termine après l'accouchement

    Avec le rétablissement normal du corps de la femme, la décharge après l'accouchement ne dure pas plus de 8 semaines. Cette période est suffisante pour réduire l'utérus et le lieu de fixation du placenta est recouvert d'un endomètre sain. Après le cycle menstruel commence à se rétablir, qui reprend en fonction de la régularité de l'allaitement.

    Si une femme allaite, cela entraîne une contraction rapide de l'utérus, ce qui accélère le processus de lochie. De plus, la production de prolactine retarde le travail des ovaires, ce qui suspend également la reprise de la menstruation. Ainsi, le cycle peut se rétablir six mois après l’accouchement et plus encore. Cependant, pour toutes les femmes, ce processus est individuel.

    Dans le cas où, après la naissance, l'arrêt brutal de la sortie de l'hôpital était brusque, il était urgent de consulter un médecin, car cela pouvait avoir des conséquences très néfastes. L'accumulation de lochies dans l'utérus se produit pour diverses raisons:

    La présence de saignements un mois après l'accouchement

    Le repérage après l'accouchement est un phénomène tout à fait naturel. En moyenne, ils durent jusqu'à un mois et demi, mais cette période peut varier dans un sens ou dans l'autre. Certaines femmes ont des saignements qui se poursuivent un mois après la naissance. Avec quoi peut-il être connecté, est-ce considéré comme normal et quels symptômes devraient alerter la jeune mère? Nous traiterons de ces problèmes dans notre article.

    La nature de la décharge post-partum

    Pendant la grossesse, les femmes augmentent considérablement le volume de sang circulant dans le corps. Selon les statistiques, la quantité de sang peut augmenter de 30 à 50%. Ainsi, la nature fournit une nutrition adéquate et de l'oxygène au bébé en développement dans l'utérus, et crée également une sorte de réserve de sang pour atténuer les effets de l'accouchement et de la période post-partum. Les vaisseaux utérins se dilatent et, au moment de la naissance, l’irrigation sanguine atteint son maximum.

    Au cours du processus d'accouchement et après ceux-ci pendant 2 à 3 jours, des sécrétions plutôt actives sont observées, désignées par le terme médical «lochia». Ceci est un processus naturel, vous ne devriez pas avoir peur. Avec de telles sécrétions, le corps de la femme peut perdre jusqu'à 1,5 litre de sang, ce qui est également la norme. De plus, une petite quantité de lochies expulsées peut indiquer leur accumulation dans l'utérus, ce qui peut provoquer un processus inflammatoire. Cependant, il est extrêmement important de distinguer les lochies des saignements utérins dans le temps, qui ont à peu près la même apparence. Après tout, un tel saignement est lourd de mort et nécessite donc une intervention médicale urgente.

    Décharge tardive après l'accouchement

    Les hémorragies qui se produisent chez les femmes un mois après la naissance peuvent avoir différentes causes. Si une femme en travail accuse des doutes, il est préférable de consulter un médecin.

    Lochies à long terme. Les contractions spasmodiques de l'utérus, qui commencent après l'accouchement et durent un certain temps, s'intensifient lors de l'attachement du bébé au sein et aident l'utérus à être nettoyé des particules de sang et des caillots qu'il contient. Les lochies sont des restes du canal de naissance, du placenta et de l'endomètre, qui sont exposés à l'extérieur plusieurs jours après la naissance. À la fin de la première semaine après l'accouchement, leur couleur change, ils deviennent marron, ils deviennent plus pâles, plus rares et à la fin du premier mois, la libération des lochies cesse. Chez certaines femmes, la libération de Lochia est retardée pendant une période d'un mois et demi après l'accouchement et même davantage. Ceci est la limite de la norme et peut généralement être causé par les raisons suivantes:

    • Une femme n'allaite pas. Il ne produit pas l'hormone prolactine, qui stimule la contraction de l'utérus, sa purification se fait donc plus lentement. S'il n'y a pas de caillots de sang ou une odeur désagréable dans la décharge, il n'y a pas de raison d'angoisse, ils disparaîtront progressivement.
    • L'accouchement a été réalisé par césarienne. La suture sur l'utérus l'empêche de se contracter correctement, c'est pourquoi le processus de restauration est retardé. De même, la durée du saignement est affectée par les blessures et les déchirures pendant le travail et la mise en place de sutures internes.
    • L'utérus pendant la grossesse a été considérablement étiré en raison de la taille importante du fœtus ou de la présence de plusieurs fœtus, ce qui augmente la période de récupération de la forme antérieure.
    • La présence de fibromes, de fibromes, de polypes interfère avec la contraction utérine normale, ce qui augmente la durée de la décharge.
    • La coagulabilité du sang est cassée. Sur l'existence de ce problème, le médecin doit être averti au stade de la planification de l'enfant. Et, bien sûr, une femme doit être préparée au fait que les saignements naturels après l'accouchement dureront beaucoup plus longtemps que d'habitude.
    • Un effort physique excessif peut entraîner des déchirures musculaires et même des saignements, ce qui ralentira le processus de récupération post-partum et retardera la durée de la décharge.

    L'apparition de la menstruation. Habituellement, pendant deux mois après l'accouchement, les femmes n'ont pas de règles. Mais cela est vrai pour les mères qui allaitent le bébé. Dans ce cas, la prolactine libérée inhibe la production d'œstrogène, responsable de la maturation des follicules et de la restauration du cycle menstruel.

    Pour les femmes qui, pour une raison ou une autre, ne mettent pas l'enfant à la poitrine, la menstruation peut reprendre dans un mois et demi après l'accouchement.

    Ceci est un bon signe et indique une récupération rapide de l'utérus et du fond hormonal du corps féminin. Comme pendant le congé mensuel, elles deviennent abondantes et ont une couleur rouge vif, il est nécessaire que la femme détermine correctement s'il s'agit bien d'une menstruation ou si elle a des saignements utérins extrêmement dangereux pour la santé et qui nécessitent des soins médicaux d'urgence.

    Le processus inflammatoire dans les organes génitaux internes. Elle peut être causée par la présence dans le canal de naissance de particules du placenta, de l'endomètre ou d'une infection liée à une intervention chirurgicale.
    Premier rapport sexuel. Habituellement, les médecins recommandent de s'abstenir de relations intimes pendant deux mois après la naissance du bébé. Pendant cette période, les organes pelviens doivent être restaurés. Si les partenaires commencent des relations sexuelles avant la période recommandée, cela peut entraîner l'apparition de saignements.

    La présence d'une érosion cervicale peut provoquer un écoulement brun ou sanglant à la fin du post-partum. Confirmer le diagnostic peut gynécologue. Il prescrira également le traitement approprié, au cours duquel le sexe n'est pas recommandé.

    Ce qui devrait provoquer une alarme

    Si, au lieu de diminuer, le volume des sécrétions augmente soudainement, la femme doit consulter un médecin, car dans ce cas, il peut s’agir d’un symptôme de saignement utérin. Si, pendant plusieurs heures, le joint standard est imbibé de sang en 40 à 60 minutes, il s'agit d'un saignement interne.

    Si la décharge acquiert une odeur putride désagréable ou une teinte vert jaunâtre, il est probable qu'un processus inflammatoire se développe dans les organes génitaux internes. La raison en est peut-être la flexion des tubes de l'utérus et, par conséquent, l'accumulation de lochies.

    Le processus inflammatoire dans l'utérus peut entraîner le développement de l'endométrite. Elle peut être accompagnée de douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen, de fièvre et de pertes purulentes. Lors de la confirmation du diagnostic, le médecin vous prescrira définitivement un traitement antibactérien et un curetage de l'utérus.

    Outre ces facteurs, les raisons d'un appel urgent à un médecin sont également les suivantes:

    • l'apparition de caillots, de mucus;
    • douleur dans le bas-ventre;
    • fièvre, faiblesse, détérioration de la santé;
    • durée de sortie plus de 6-7 jours.

    Pour permettre à l'utérus de récupérer le plus tôt possible après la naissance du bébé, les médecins conseillent de dormir plus souvent sur le ventre, ou au moins de se reposer dans cette position. En outre, vous ne devriez pas marcher avec une vessie bondée, il est préférable d'aller aux toilettes dès la première envie.

    Dans la plupart des cas, le congé qui continue chez la femme pendant un mois après l’accouchement est un phénomène naturel et ne nécessite aucune mesure ni aucun traitement. C’est toutefois au cours de cette période que l’on peut ressentir des problèmes pendant l’accouchement, par exemple des processus érosifs du col de l’utérus ou des restes de placenta dans l’utérus. Par conséquent, la femme doit surveiller attentivement l'intensité et la nature de la décharge, à temps pour remarquer les symptômes alarmants.

    Quelle devrait être l'allocation de 2 mois après la naissance

    L'accouchement est un processus long et compliqué, après lequel le corps a besoin d'un certain temps pour récupérer. Tout d’abord, il s’agit de l’utérus, car il doit revenir à sa taille initiale, mettre à jour la membrane muqueuse, en un mot récupérer, récupérer et se préparer à la conception suivante, donc après la naissance de la femme, elle saignera. Les 6 ou 8 premières semaines, l'utérus est nettoyé, soulignant le sang, les restes de l'épithélium, le mucus. Et quelle devrait être l'allocation après l'accouchement après 2 mois? La réponse à cette question dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, de l'état de santé des organes génitaux de la femme, etc.

    Que signifie le repérage

    L'enfant a décidé de naître, la naissance a été réussie, il n'y a pas de complication visible, mais après deux mois, il y a toujours une tache? S'il n'y a pas de symptômes inquiétants, tels que fièvre, douleurs abdominales et détérioration générale de l'état, on peut parler d'une réduction lente de l'utérus. En d’autres termes, l’organe n’a pas encore retrouvé sa taille initiale, il n’a pas éliminé l’ichor, la bave et l’épithélium détaché. Le taux de réduction, de purification de l'utérus chez chaque femme est différent et dépend en grande partie de son augmentation pendant la grossesse.

    Les écoulements sanguins après 2 mois après l'accouchement constituent une variante de la norme s'ils s'abaissent progressivement et ne sont pas accompagnés de sensations désagréables.

    Pour améliorer la contraction de l'utérus, il est conseillé d'allaiter régulièrement - ce processus active la production d'ocytocine, qui stimule les muscles lisses. De plus, les médecins conseillent plus souvent de se coucher sur le ventre. Cependant, après l'accouchement, les femmes le font avec plaisir, car elles sont privées de cette possibilité depuis de nombreux mois.

    Les compresses froides dans les premières semaines après la naissance contribuent également à la réduction de l'utérus, ce qui signifie qu'il reviendra à la normale dès que possible. Un signe que tout est revenu à son état initial est une décharge transparente, qui peut immédiatement avoir une couleur jaunâtre.

    Si la décharge est apparue après trois mois

    Au cas où plus de deux mois se sont écoulés après l’accouchement et que des taches ont apparu soudainement, de telles options sont possibles: soit le début de la menstruation, soit une pathologie.

    La menstruation peut arriver dans les 3 mois, même si une femme allaite, il est toujours bon de s'en souvenir. Si le saignement se produit de la même manière que d'habitude pendant la menstruation et se termine au bout de quelques jours, il est possible que le cycle mensuel se soit rétabli.

    Dans le cas où le saignement est plus abondant ou prolongé, s'il survient de manière irrégulière, plus souvent qu'il n'est nécessaire de faire ses règles, vous devriez consulter un gynécologue. Quelles pathologies peuvent survenir? Les plus courants sont:

    • saignements utérins;
    • adénomyose;
    • endométrite;
    • divergence des coutures internes;
    • polypes utérins;
    • processus inflammatoire.

    Les plus graves sont l'inflammation, la divergence des sutures internes et les saignements utérins. Dans ces conditions, des soins médicaux urgents sont nécessaires. Mais pour le rendre, vous devez établir le diagnostic correct. Autrement dit, si une femme a parfois un écoulement sanglant qui n'est pas typique des règles, c'est une raison de consulter un médecin. De plus, vous devez vous inquiéter si le saignement est accompagné de fièvre - il s'agit d'un symptôme définitif de l'inflammation et cette condition nécessite un traitement immédiat.

    Autres sorties après l'accouchement

    La naissance d'un enfant ne se déroule pas toujours comme vous le souhaitez et la période post-partum peut être compliquée par une inflammation ou une pathologie. La sortie est l’un des indicateurs les plus importants de la santé d’une femme au cours des trois ou quatre premiers mois. Ils peuvent être différents.

    Qu'est-ce que la couleur jaune de la décharge

    Même quelques mois après l'accouchement, des pertes jaunes peuvent se produire. Normalement, leur apparition est associée à la fin du nettoyage utérin et ce processus peut durer plus ou moins longtemps.

    Écoulement jaune, si ce n'est pas une pathologie, ne devrait pas être de couleur très prononcée. Ils ne sont pas accompagnés de démangeaisons ou de douleurs dans le vagin, dans l'estomac, ne causent pas de gêne.

    Si l'écoulement jaune est trop brillant ou vert, un mélange de pus, de sang, une odeur nauséabonde et désagréable est déjà un signe de pathologie, c'est-à-dire de processus inflammatoire. À propos de cela va parler et des douleurs dans le bas-ventre, des démangeaisons dans le vagin, une gêne lors des rapports sexuels. L'augmentation de la température corporelle et le malaise général indiquent un développement rapide du processus inflammatoire. En général, des pertes jaunes anormales surviennent lors de l'endométrite, mais peuvent également être un symptôme d'une infection génitale.

    Sélections de couleur blanche

    La personne qui a accouché n'est pas encline à écouter attentivement ses sentiments et à prêter attention à tout changement implicite dans le corps - tout est occupé par le nouveau-né. Mais si une femme a remarqué qu'elle avait des écoulements blancs, des muqueuses, cela peut parler du développement de la candidose. À ce stade, il n’est pas trop inquiet, les démangeaisons et les irritations se manifestant plus tard, lorsque les écoulements deviennent maladroits.

    La candidose ou le muguet n'est pas une maladie dangereuse mais très désagréable qui peut survenir pour diverses raisons. Heureusement, il se traite facilement, seuls les remèdes locaux suffisent parfois, ce qui est particulièrement important lors de l'allaitement. La chose principale - ne pas courir la maladie.

    Mettre en évidence le brun

    Une telle coloration parle toujours de la présence de sang, mais pas frais, mais déjà coagulé. L'écoulement de Brown après l'accouchement, qui est apparu le troisième ou le quatrième mois, peut indiquer le début du rétablissement du cycle menstruel.

    La couleur brunâtre des écoulements, leur petite quantité et leur durée, ainsi que les manifestations typiques de la menstruation, indiquent que la femme a commencé à avoir ses règles.

    Si de telles sécrétions sont apparues il y a plus d'un mois et qu'elles ne ressemblent pas à la menstruation, un échec hormonal peut s'être produit. Après la naissance, c'est tout à fait naturel, mais pas normal. Il devrait être testé et testé pour les hormones, il sera utile et ultrasons.

    S'il y a une odeur désagréable de décharge, s'ils sont accompagnés d'une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen, vous devez également consulter un médecin - l'endométrite n'est pas exclue. En outre, l'écoulement brun indique souvent une vaginose, des microtraumatismes du col de l'utérus ou du vagin, des polypes.

    Décharge de mucus

    Il se peut également que le cycle de la femme se soit déjà rétabli, mais au milieu de l'écoulement, ils deviennent visqueux, plus abondants. S'il n'y a aucun signe de pathologie (douleur, démangeaisons, inconfort, mauvaise odeur, mélange de pus, de sang), il s'agit alors d'un symptôme de l'ovulation. La femme est à nouveau prête pour la fécondation, vous devez donc faire plus attention s'il n'y a pas de désir de donner naissance à un autre enfant.

    Ces sécrétions peuvent apparaître même dans le cas où une jeune mère allaite activement, car la lactation ne signifie pas un blocage complet de l'ovulation.

    Quand les sélections se terminent

    La période générique passée était difficile pour le corps, il faut du temps pour récupérer. Comme il a été dit plus haut, la décharge de chaque femme s’arrête à des moments différents. Plus l'utérus se contracte bien, plus vite tout est normalisé.

    Mais en moyenne, les écoulements abondants, sanglants (lochies), s’arrêtent au bout de 6 semaines, plus précisément, deviennent maculants. Et après 2 à 2,5 mois, l’utérus doit être nettoyé complètement.

    Mais c'est en moyenne. Mais dans la pratique, la normalisation de tous les processus peut avoir lieu beaucoup plus lentement, pour une personne même trois, quatre mois ou plus, pour les mêmes six semaines.

    Dans l'autodiagnostic, il est nécessaire de prendre en compte non seulement la présence et le type de décharge, mais également de savoir s'ils sont accompagnés de symptômes. Si non, il est possible de faire une échographie pour calmer, consulter un gynécologue. Dans le cas où il y a quelque chose de dérangeant (douleur, fièvre, inconfort), il n’est pas nécessaire de différer la visite chez le médecin.

    3 mois après l'accouchement - saignements et maux d'estomac

    Fini la naissance. Et chaque femme a plusieurs semaines de soi-disant lochies. Cela est dû à une blessure à la surface de l'utérus (endomètre) lorsque le placenta s'en sépare. Il n'y a rien d'anormal à ce sujet. Bien au contraire. Si cette décharge est rare, les médecins peuvent penser que tous les tissus ne sont pas sortis. Il s'avère avec l'aide de l'échographie.

    Lorsque maman revient de la maternité à la maison, les lochies n'arrêtent toujours pas de sortir. Certes, au fil du temps, leur couleur et leur quantité changent. Vous avez juste besoin de rester propre et de suivre les conseils d'un gynécologue. En moyenne, ce processus prend environ 8 semaines.

    Il arrive parfois qu’une femme, 3 mois après l’accouchement, a un écoulement sanglant et des maux d’estomac. Quand devez-vous vous rendre à la clinique prénatale et quel est le danger?

    • L'écoulement peut être purulent s'il y a des odeurs désagréables et vives. Cela peut indiquer l'apparition d'une inflammation sévère de l'endomètre (tissu utérin). Le nom de la maladie est l'endométrite. En particulier, il faut faire attention s'il y a des douleurs dans le bas-ventre ou une fièvre légère (pas toujours).
    • Si la quantité de lochies commençait à diminuer, les saignements abondants recommencèrent brusquement et durèrent assez longtemps. Ceci est un symptôme possible du fait que toute la post-naissance n'est pas sortie de l'utérus. Pour cette raison, cela l'empêche de réduire normalement.
    • Les écoulements de fromage peuvent indiquer le développement du muguet. Les symptômes vifs peuvent être une rougeur des organes génitaux externes ou une sensation de démangeaisons dans le vagin. Le risque de tels symptômes augmente si la femme prend des antibiotiques.
    • Il est également possible que la décharge après l'accouchement cesse brusquement. Tire ou fait mal au ventre. C'est l'endroit à être. Cela se produit souvent après une césarienne.
    • Quand il est impossible d'arrêter le saignement, et en une heure, la femme utilise plusieurs électrodes, il est URGENT nécessaire d'appeler une ambulance. En aucun cas, n'allez pas chez les médecins eux-mêmes.
    • L'option de la menstruation est l'option la plus sûre pour la douleur abdominale basse et l'apparition des saignements.

    Juste parce que les complications ne disparaissent pas. Et plus tôt le traitement adéquat est prescrit, mieux c'est. Après l'accouchement, les femmes sont simplement obligées de surveiller leur santé et leur hygiène.

    Ne pas abandonner les conseils de votre gynécologue. Alors gros problèmes peuvent être évités. Quoi qu’il en soit, mais si une femme s’inquiète de douleurs ou de pertes, il est nécessaire de consulter un médecin. Laissons-le alors il s'avère être rien.

    Saignements post-partum - causes et dynamique du développement

    Après l’accouchement, certains processus dans l’organisme féminin peuvent provoquer de l’anxiété.

    Est-ce normal ou pathologique? Tout passera par lui-même, ou faut-il consulter un médecin de toute urgence?

    Nous allons parler de saignements dans la période post-partum et essayer de répondre à toutes ces questions.

    Périodes

    Au cours des trois premiers jours, le saignement est abondant, souvent en volume comparé au mois. Le sang est rouge vif, comme il se distingue des vaisseaux à l'endroit de la fixation du placenta.

    La raison de ce saignement est le manque de contractilité de l'utérus dans les premiers jours après la naissance. Ceci est normal et ne devrait pas vous effrayer.

    Au cours des deux prochaines semaines, le taux de saignement diminue considérablement. Mettez en surbrillance les changements du rose pâle au brun et au blanc jaunâtre.

    L'utérus se réduit progressivement et à la fin de la deuxième semaine, tout son écoulement cesse habituellement.

    Il y a souvent des exceptions à cette règle générale. Considérez lesquelles d’entre elles sont aussi une variante de la norme et lesquelles sont le signe d’une affection nécessitant l’intervention d’un médecin.

    Combien de temps dure le saignement au début du post-partum?

    Ainsi, l'excrétion de l'utérus pendant les 2-6 premières semaines est considérée comme normale. En eux, même à la sixième semaine, il peut y avoir un mélange de sang.

    Parfois, le saignement après l’accouchement s’arrête d’abord au bout de quelques jours, puis recommence.

    En règle générale, cela est typique pour les mères trop actives qui sont déjà dans la première semaine après l'accouchement à la gym. Ensuite, il suffit d'arrêter la charge et d'arrêter le saignement à nouveau.

    Le saignement n'est alors pas abondant et sans douleur. Sa durée ne dépasse pas un à deux jours. Une telle répétition de saignement n'exige pas non plus une visite chez le médecin.

    Parlons maintenant des saignements pathologiques (tardifs) post-partum.

    Le plus souvent, il est causé par une partie du placenta, qui reste dans l'utérus après l'accouchement et empêche sa réduction complète. Ensuite, une semaine après la naissance, le saignement ne diminue pas, mais reste aussi abondant et de couleur vive.

    Dans ce cas, prenez rendez-vous avec un gynécologue le plus tôt possible et effectuez un «nettoyage» supplémentaire de la muqueuse utérine.


    Cette procédure fait peur à beaucoup de femmes et elles tentent de reporter la visite chez le médecin, en espérant que le saignement cessera toujours. Cette position conduit souvent au développement d'une inflammation dans l'utérus, de la fièvre, de la douleur.

    Les «purges» ne peuvent de toute façon pas être évitées, mais un traitement supplémentaire peut être différé de plusieurs mois. Inutile de dire que cela affecte l'allaitement et la fertilité future de la femme.

    Un autre cas est la persistance d'un écoulement brun non abondant plus de six semaines après l'accouchement. Cela peut être causé par une infection.

    Souvent, ces pertes s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre et de fièvre. Si vous ne retardez pas une visite chez le médecin, cette condition est facilement traitée et ne provoque pas d'effets indésirables.

    Et, bien sûr, le cas le plus grave concerne le moment où le saignement a complètement cessé et, après une ou deux semaines, il a repris sous la forme d'un écoulement copieux de l'utérus.

    Raisons

    Qu'est-ce qui affecte l'intensité et la durée des saignements après l'accouchement? Combien cela va-t-il et quand le saignement prend-il fin après l'accouchement? Quels États accompagnants devraient alerter une femme et la rendre plus attentive à sa santé?

    Il est normal d'arrêter les saignements en raison de la contraction rapide de l'utérus après l'accouchement. Ceci est facilité par l'allaitement en tant que stimulateur naturel de la contraction du muscle utérin, imposé par la nature.

    Souvent, dans les premiers jours suivant la naissance, les médecins prescrivent des injections d'ocytocine pour accélérer artificiellement le processus.

    Si l'utérus après la naissance reste dans un état de relaxation, le saignement continue et devient pathologique. Cela est souvent dû à un accouchement traumatique, à une grossesse multiple, à un grand enfant ou à un polyhydramnios.

    Les autres causes sont des nœuds fibreux multiples dans l'utérus, une fixation incorrecte du placenta, un rejet précoce du placenta, l'épuisement de la femme avant l'accouchement.

    Des saignements utérins quelques semaines après l’accouchement peuvent être causés par l’ajout d’une infection.

    Ainsi, les saignements après l'accouchement constituent un processus sérieux qui nécessite une surveillance étroite de la part d'une femme et une visite à un médecin avec le moindre doute et la plus grande anxiété.

    congé 4 mois après la naissance

    Bonjour, chère Elena Petrovna! J'ai accouché le 22 janvier, vous êtes très reconnaissante pour les consultations pendant la grossesse! Accouchement indépendant, poids du bébé: 3 800. Épisiotomie. Après l'accouchement, deux semaines plus tard, quand la pilule n'a pas été arrêtée, elle saignait et le traitement par l'ocytocine a été envoyé pour être éraflé par les résultats de l'échographie. Diagnostic à la sortie: Polype décidu avec réaction nécrotique, endométrite. (Pendant la grossesse, le sang a commencé au début, hématome, puis toutes les échographies se sont bien passées). Le grattage a été effectué sous vide. 3 jours ammoxiclav. Les allocations ont pris fin environ 2 mois. après l'accouchement. L'échographie de contrôle a été réalisée trois jours après le grattage (seule la condition de l'utérus a été observée). Ils ont dit que l'utérus était lent, diminuant lentement mais qu'il diminuait considérablement après le grattage. Je n'ai pas eu à m'occuper d'une deuxième échographie en une semaine.

    Maintenant 4 mois. après l'accouchement. Menstruation encore. Je ne nourris qu'avec un sein. La première menstruation est arrivée vers 9 mois. J'observe parfois des écoulements aqueux, parfois similaires à ceux du sang, surtout le matin après une douche chaude en soirée. Et il y a trois jours à peine, une tache de rose ou de beige est apparue. Un jour, elle s'enfilerait, une autre non, aujourd'hui, il y avait encore une goutte de décharge rose. Je suis allé à l'hôpital l'avant-hier pour un bilan de santé, j'ai même remarqué une hyperimémie dans le miroir moi-même à l'extérieur, et le médecin a dit. Le médecin traitant a noté maligne, comme au milieu du cycle. Érosion (déjà brûlée avant la grossesse). Le frottis d’aujourd’hui dit bon, sans pathologie. Ils ont dit que si cela se produisait dans la semaine, nous le prenions pour une réaction menstruelle, sinon, pour venir à l'échographie. Quand j'ai demandé si l'érosion pouvait saigner, ils ont répondu non, que c'était petit.

    1. Cette solution est-elle correcte dans mon cas? La menstruation peut-elle s'écouler de cette façon (après la première naissance j'étais très riche pour la première fois)?

    2. Vaut-il le plus la peine de passer le xgch?

    3. Pourquoi peut-il y avoir une rougeur, que je peux même me regarder dans le miroir? c'est-à-dire au début de l'entrée du vagin. Avec un bon frottis. Et le contact avec mon mari est donc apparemment douloureux, le médecin m'a suggéré de pincer. (J'utilise un lubrifiant, mais toujours désagréablement très droit).

    Mémo jeune maman. Écoulement normal et pathologique après l'accouchement

    Grossesse et accouchement - provoquent des changements majeurs dans le corps de la femme. Par conséquent, il n’est pas surprenant qu’il faudra du temps pour revenir à l’état habituel. En raison du fait que les mécanismes de rétablissement participent activement au processus, il y a sortie après l'accouchement - les lochies.

    Souvent, on pose beaucoup de questions aux nouvelles mères. L'un des plus courants - combien de temps durera la sélection? En outre, la question est de savoir s'il existe des signes indiquant un processus pathologique de récupération. Chaque femme a son propre temps, mais il n’est certainement pas nécessaire d’attendre 3 mois après l’accouchement pour arrêter le congé.

    Décharge post-partum: taux et écarts

    Immédiatement après la naissance, les saignements sont abondants, mais malgré cela, vous ne devriez pas utiliser de tampons conventionnels, la meilleure option étant les couches absorbantes. Cela peut sembler incommode pour une femme et il est préférable que le médecin évalue la situation.

    Quelques heures plus tard, puis quelques jours après la naissance, les écoulements rouges dégagent une odeur légèrement sucrée, leur composition principale étant un sang invariable. En outre, il contient le secret des glandes utérines, activées après l'accouchement. Le volume de décharge diminue progressivement.

    L’écart par rapport à la norme est considéré comme une diminution soudaine de la quantité de décharge brune après l’accouchement, ce qui indique un spasme du col utérin. Il est également anormal que le débit devienne excessivement abondant - cela signifie que l'activité contractile de l'utérus est altérée.

    Le médecin peut décider que la nouvelle maman a un problème de coagulation du sang. Dans le cas du développement du DIC, des procédures médicales seront nécessaires, car une telle complication met la vie en danger.

    Si une femme subissait une césarienne, le tableau sera légèrement différent, à savoir combien de temps est observé après l'accouchement. La durée est retardée, car l'utérus ne peut pas être réduit si rapidement. Mais il est important de garder à l’esprit que le congé après césarienne ne doit pas dépasser deux semaines.

    Pourquoi les secrets surgissent

    Indépendamment de la manière dont l'accouchement a eu lieu, les femmes ont eu leur congé depuis longtemps. Cela est dû au fait que la surface de l'utérus après le placenta est en réalité une plaie ouverte.

    Au cours de la troisième période de travail normal, la couche fonctionnelle de l'endomètre est rejetée, ce qui s'épaissit tout au long de la grossesse. À ce stade, l'utérus commence à se contracter.

    À la sortie de la maternité, il est nécessaire de surveiller le volume, l’odeur et la couleur de la sortie après la naissance.

    Qu'est ce qui détermine la durée de la période de récupération

    Une femme veut le plus tôt possible se débarrasser de la nécessité de changer constamment de coussinets. En outre, des excrétions abondantes rendent difficile la reprise du sexe après l'accouchement.

    La question - combien de temps dure la décharge après l'accouchement, inquiète particulièrement une femme. Les termes de l'involution utérine sont différents, leur durée dépend du cours du travail et des caractéristiques de l'organisme. Le processus prend généralement un mois, mais il arrive qu'après 5 à 6 semaines, il reste des pertes roses.

    Le nombre de sorties après l'accouchement dépend de l'allaitement du bébé. Avec des tétées fréquentes, l'utérus se contracte plus rapidement.

    Si, après un tel délai, la femme s’inquiète encore du sang, vous devriez consulter un médecin. Un processus de récupération aussi long a ses raisons, qui doivent être déterminées le plus tôt possible.

    Une perte de sang pendant longtemps blesse en soi une femme. Une augmentation marquée du nombre de lochies est un symptôme alarmant - le médecin doit immédiatement examiner la femme. 2 mois après la naissance, la sortie devrait être exactement dans le passé. Par conséquent, en cas de processus de récupération excessivement long, il est important de prendre des mesures immédiates.

    Cependant, un arrêt trop rapide des saignements après l'accouchement est une autre bonne raison de consulter un spécialiste. Très probablement, le corps est rapidement revenu à la normale, mais il existe une autre option. Le sang peut s'accumuler dans l'utérus sans sortir.

    Les statistiques montrent que 98% des cas de cessation rapide de congé entraînent l'hospitalisation d'une femme. Le corps de la femme n’est pas nettoyé seul et les excès de résidus provoquent l’inflammation.

    La composition lohii

    Pour évaluer son état, une femme doit non seulement surveiller la durée de la décharge sombre, mais également la composition.

    Image normale

    • Quelques jours après la naissance, du sang s'écoule.
    • Les rejets une semaine après la naissance sont des caillots sanguins qui apparaissent en raison de la libération de l'endomètre et du placenta. Une semaine plus tard, il n'y aura pas de caillots, les lochies deviendront liquides.
    • S'il y a sécrétion de mucus, cela ne signifie pas pathologie. Ainsi, les produits de la vie fœtale de l'enfant sont affichés. En moins d'une semaine, les écoulements muqueux apparus après l'accouchement disparaîtront.
    • Un mois après la naissance, les saignements ressemblent à des frottis à la fin de la menstruation.

    Tous ces signes ne doivent pas inquiéter les nouvelles momies, car elles constituent le cours normal du processus de guérison. Mais si la décharge un mois après l'accouchement ou plus tôt se révèle être purulente. C'est une raison pour sonner l'alarme.

    Signes pathologiques

    • Le pus est excrété en cas d'inflammation. La cause peut être des infections accompagnées de fièvre, de douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. À l'extérieur, les lochies ressemblent à de la morve.
    • Le mucus et les caillots ne devraient pas apparaître plus tôt qu'une semaine après la naissance du bébé.
    • Un écoulement transparent comme de l'eau est considéré comme anormal. Cela peut indiquer une digestion ou une séparation du liquide des vaisseaux lymphatiques et sanguins.

    Il est important que la jeune mère sache quels congés sont normaux après la naissance et lesquels ne le sont pas pour pouvoir consulter un spécialiste à temps.

    La couleur et la quantité de décharge post-partum

    • Dans les deux ou trois jours suivant la naissance, il y a des écoulements écarlates brillants. A ce stade, le sang n'a pas encore coagulé.
    • Deux semaines plus tard, il y a une décharge brune, qui parle de la récupération appropriée.
    • À la fin des lochies couleur transparente ou avec une légère teinte jaunâtre.

    Pathologie:

    • Une décharge jaune pâle et maigre ne devrait pas exciter une femme. Une décharge jaune vif avec une impureté verte et une odeur putride le cinquième jour parle d'inflammation de la muqueuse utérine. Si de telles lochies apparaissent après 2 semaines, cela suggère une endométrite latente.
    • Lorsque des sécrétions vertes apparaissent, on peut également suspecter une endométrite, mais elles sont plus dangereuses que les jaunes, car elles parlent d'un processus en cours d'exécution. Pour éviter cela, vous devez contacter un spécialiste lorsque les premières traces de pus apparaissent. Si vous avez le temps, vous pouvez éviter les sécrétions verdâtres.
    • Cela vaut la peine de déranger si vous êtes allé à Lochia avec une odeur aigre désagréable, une texture de fromage. Ces pertes blanches accompagnées de démangeaisons et de rougeurs. Cela suggère une infection ou un muguet.
    • Après l'accouchement, les pertes noires sans autres symptômes sont considérées comme normales et sont la conséquence d'une défaillance hormonale. Avec de telles sécrétions, les femmes sont traitées le plus souvent à cause de leur couleur.

    L'odeur

    La décharge a une odeur particulière. Cela aidera également à déterminer si tout est en ordre.

    Tout d'abord, il doit y avoir une odeur de sang frais et d'humidité, et après un certain temps, le froid et le charme vont apparaître. Il n'y a rien de pathologique.

    Si après l'accouchement il y a un écoulement avec une odeur désagréable - putride, aigre, forte, vous devez être vigilant. Avec d'autres changements (couleur et abondance), un tel signe peut indiquer une inflammation ou une infection.

    Signes de sécrétions inflammatoires

    Si un processus inflammatoire commence dans l'utérus, la jeune mère remarquera les symptômes suivants:

    • Sensations désagréables et douloureuses dans le bas-ventre.
    • Faiblesse, vertiges, courbatures, etc.
    • Augmentation de la température non liée à la lactostase.
    • Changements de couleur, d'odeur et de profusion.

    Les règles d'hygiène dans la période post-partum

    L'excrétion post-partum est le terreau idéal pour les bactéries. Au cours de cette période, il est important de surveiller l'hygiène intime aussi minutieusement que possible:

    • Vous devez choisir les bonnes serviettes hygiéniques - il existe des post-partum spéciales, mais vous pouvez utiliser des couches absorbantes. À la maison, après le déchargement, il est permis de passer aux joints conventionnels. Il est nécessaire de les changer rapidement - toutes les 4 à 6 heures. Cela dépend de l'intensité de la décharge brune.
    • Il est interdit d'utiliser des tampons.
    • Il est nécessaire de tenir régulièrement les organes génitaux de toilette. Un jet d'eau est envoyé uniquement d'avant en arrière.
    • Si une femme a besoin de traiter les coutures du périnée, vous devez utiliser un antiseptique - une solution de permanganate de potassium ou de furatsilin.

    Chaque mère devrait être consciente de l’importance de sa santé. Il est possible de déterminer indépendamment si la restauration a lieu correctement en combien de jours, après la livraison, après la livraison, par leur couleur et leur abondance. Vous ne devez pas espérer que les symptômes désagréables vont disparaître et attendre 4 mois, puis consulter un médecin sans espoir. Il est préférable d’éliminer immédiatement les symptômes désagréables afin de pouvoir profiter pleinement de la maternité.

    Auteur: Irina Levchenko, médecin,
    spécifiquement pour Mama66.ru

    Écoulement normal et pathologique après l'accouchement

    Quelques semaines après la naissance de l'enfant, la femme retrouve l'état normal de l'utérus, les résidus de l'endomètre mourant sont éliminés et la surface de la plaie est guérie au niveau du placenta. Le rétablissement réussi d'une femme ou l'apparition de certaines complications peuvent être jugés par la nature de l'écoulement des organes génitaux. Il est important de savoir comment ils devraient être normaux. En même temps, la durée et l'abondance des sécrétions, ainsi que leur couleur, leur odeur et leur texture sont importantes En cas de problème, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

    Que devraient être les lochies

    La décharge qui se produit chez une femme après la naissance d'un enfant s'appelle lochie. Leur apparition est provoquée par des lésions de la membrane muqueuse et des vaisseaux de l'utérus pendant le travail, notamment au niveau de la fixation du placenta. Décharge après l'accouchement associée à la purification de l'utérus des restes de la vessie fœtale, épithélium détaché, caillots sanguins. Ils contiennent également du mucus produit dans le canal cervical.

    Les lochies existent jusqu'à ce que la plaie guérisse dans la cavité utérine et elle retrouve son état normal (la taille sera restaurée, l'épithélium sera renouvelé). Si le processus de nettoyage de l'utérus se passe sans complications, les lochies cessent après environ 5 à 8 semaines.

    La durée de nettoyage de l'utérus et les formes de lochies dépendent des facteurs suivants:

    • la capacité de l'utérus à réduire (individuelle pour chaque femme);
    • l'âge de la femme, l'état des tissus de l'utérus;
    • la coagulation du sang, l'état du système sanguin;
    • l'activité physique de la femme;
    • allaitement.

    Par la forme de lochia dans les 3 premiers jours ressemble à la menstruation. Leur volume diminue progressivement de 500 ml à 100 ml par jour.

    Vidéo: Que sont les excrétions post-partum?

    Types de sorties normales après l'accouchement

    Lochies sanglantes. Les premières pertes post-partum sont de couleur rouge vif et dégagent une odeur de sang frais. Constitué de caillots sanguins et de particules de tissu mort. La couleur est due à la teneur élevée en globules rouges.

    Lochies séreuses. Un écoulement rose brunâtre plus clair apparaît vers le quatrième jour. Le contenu des érythrocytes diminue, mais le nombre de leucocytes augmente. La décharge a une odeur de moisi.

    Lochia blanche. Les décharges deviennent blanc jaunâtre au dixième jour après la naissance. Ils ont une consistance plus fluide. L'odeur est absente. Peu à peu, ils se font de plus en plus rares et se salissent. Après 5-6 semaines, ils ne contiennent plus que du mucus du canal cervical.

    Les contractions de l'utérus, qui entraînent l'élimination des lochies de la cavité, entraînent l'apparition de douleurs au bas de l'abdomen chez la femme dans les premiers jours suivant la naissance. Les douleurs sont comme des contractions. Et les sensations douloureuses sont plus fortes après des accouchements répétés.

    Parfois, les femmes ont des lochies noires après la 3ème semaine. S'il n'y a pas de symptômes douloureux et une odeur désagréable, une telle décharge n'est pas considérée comme une pathologie. Ils peuvent apparaître à la suite de processus hormonaux intervenant dans l'organisme et de modifications de la composition du mucus sécrété par les glandes du canal cervical du col de l'utérus.

    Saignements utérins post-partum et ses causes

    Dans les 2 premières heures après la naissance, il existe un risque de saignement utérin grave (hypotonique), pouvant être causé par une mauvaise contraction du muscle utérin après sa relaxation pendant la grossesse. Pour éviter cela, un médicament est administré à la femme pour augmenter la contractilité utérine (ocytocine). En outre, à travers le cathéter, la vessie est vidée, une bouteille d'eau chaude avec de la glace est placée sur le bas de l'abdomen. Au cours de la contraction de l'utérus, des vaisseaux sanguins endommagés sont pincés, une perte de sang dangereuse est évitée, dont les signes sont une faiblesse croissante, des vertiges et des maux de tête.

    La raison de la persistance des saignements dans les premières heures après la naissance de l'enfant peut également être une rupture du col de l'utérus, si elle passe inaperçue ou si elle est mal cousue. Lorsque cela se produit, des hémorragies locales dans les tissus du vagin et du périnée. En présence de saignements, le médecin, après un examen minutieux, découvre et ouvre ces hématomes, recongèle les larmes.

    Le saignement utérin a pour conséquence une anémie - un manque d’hémoglobine, un dysfonctionnement des tissus corporels avec de l’oxygène. Si une femme dans cet état allaite un enfant, elle sera également anémique.

    Prévention de l'hémorragie postpartum

    La vidange fréquente de la vessie contribue à la contraction de l'utérus et à la réduction de l'excrétion sanguine après la naissance.

    Il est important d'allaiter. Lorsque les mamelons sont irrités, de l'ocytocine est produite - une hormone hypophysaire qui améliore la contraction utérine. Pour cette raison, la femme a des douleurs dans le bas-ventre qui ressemblent à des contractions. Et la douleur est plus forte chez les femmes qui ont déjà accouché plus tôt.

    Avec des saignements incessants, le bas-ventre est refroidi avec de la glace.

    Danger de congestion dans l'utérus

    Une assistance médicale doit être demandée de manière urgente, non seulement si la femme saigne beaucoup, mais également lorsque la décharge de sang cesse soudainement au bout de quelques jours.

    La stagnation de Lochia dans l'utérus s'appelle un lohiomètre. Si elle n'est pas éliminée, une inflammation de l'endomètre (endométrite) peut survenir. L'absence de lochies est le symptôme d'une complication postnatale grave. Afin de récupérer le saignement, une femme reçoit de l'ocytocine, qui renforce les contractions, et se voit injecter un silo pour soulager les spasmes cervicaux.

    Afin d'éviter la stagnation des écoulements dans l'utérus, il est utile qu'une femme se couche sur le ventre. En raison de l'affaiblissement du tonus des muscles abdominaux après la grossesse et l'accouchement, l'utérus est dévié vers l'arrière, ce qui perturbe l'écoulement du sang. Lorsqu'une femme est allongée sur le ventre, l'utérus prend une position dans laquelle le flux sortant s'améliore.

    Décharge pathologique dans les complications post-partum

    Les signes de complications au cours de cette période sont:

    1. Couleur jaune et une forte odeur de décharge. Ils indiquent soit la stagnation des lochies dans l'utérus et leur suppuration, soit l'infection d'une femme lors de l'accouchement. Le processus inflammatoire de la muqueuse utérine (endométrite) est généralement accompagné de fièvre et de douleurs dans le bas de l'abdomen. Si la visite chez le médecin est différée pendant une longue période, ils deviennent verts en raison de l'apparition de pus dans l'écoulement.
    2. Les sécrétions sanguines après l'accouchement augmentent au lieu de faiblir. Parfois, ils réapparaissent. Cela se produit même 2 mois après la naissance de l'enfant. Il est possible qu'il s'agisse de la première menstruation (la probabilité d'une menstruation précoce est élevée chez les femmes qui n'allaitent pas). Cependant, ces sécrétions indiquent souvent une élimination incomplète du placenta de l'utérus, ce qui rend sa réduction difficile.
    3. Des pertes blanches de fromage peuvent apparaître si une femme prend des antibiotiques pour des raisons de santé, ce qui provoque une carence en lactobacilles dans le vagin et l'apparition de muguet. La femme est dérangée par les démangeaisons et les brûlures dans la vulve et le vagin.

    Vidéo: Muguet, méthodes de traitement

    Facteurs contribuant à l'apparition de l'endométrite

    Pendant la grossesse et l'accouchement, l'immunité est fortement réduite chez une femme. Cela provoque l'apparition d'un processus inflammatoire dans l'endomètre de l'utérus après l'accouchement. La résistance du corps aux infections commence à augmenter à la fin de la première semaine chez les femmes qui ont accouché de façon naturelle et au dixième jour après la césarienne.

    Le risque d'endométrite augmente si une femme a d'autres maladies graves (glandes endocrines, reins, voies respiratoires). L'émergence de l'endométrite contribue à l'obésité, à l'anémie, aux carences en vitamines, au tabagisme. En outre, l'inflammation se produit souvent chez les femmes qui ont eu plusieurs avortements ou qui ont été curetées pour des raisons médicales.

    Parfois, la cause de la stagnation des lochies et de la survenue d'un processus inflammatoire est la position basse du placenta dans l'utérus, lorsque la sortie du canal cervical est bloquée. Si l'accouchement dure trop longtemps, même si l'eau est déjà partie, le risque d'endométrite augmente également.

    Le traitement de cette maladie n’est pratiqué qu’à l’hôpital. Des antibiotiques, des amplificateurs de la contraction utérine sont utilisés. Des solutions désinfectantes sont introduites dans la cavité. Dans certains cas, une aspiration ou un curetage de l'utérus est effectué afin d'éliminer complètement l'endomètre.

    Décharge après césarienne

    Les saignements durent plus longtemps et les complications surviennent plus souvent si la femme accouche par césarienne. La suture imposée, le gonflement des tissus environnants, entrave la contractilité de l'utérus. Le risque d'infection pendant l'accouchement et l'inflammation de la membrane muqueuse de l'utérus augmente.

    Cependant, malgré les particularités de ce mode d’accouchement, les saignements après l’accouchement devraient apparaître dans les 2 semaines, mais pas plus. Comme lors d'un accouchement normal, la couleur de la décharge passe progressivement du rouge vif au brun pâle, puis devient blanche.

    La menstruation ordinaire après la césarienne a lieu à peu près au même moment qu'après la naissance de l'enfant de manière naturelle. Ils surviennent plus tard, si la femme a eu des complications post-partum (saignements utérins, endométrite, empoisonnement du sang) ou s'il y a des maladies de la glande thyroïde et du foie.

    Vidéo: Particularités de la sortie après césarienne

    Prévention des complications

    Afin de réduire le risque de complications après l'accouchement, l'état de la femme dès le début de sa grossesse devrait être surveillé par un médecin. Un examen régulier vous permet de surveiller la composition du sang, de détecter et de traiter des maladies gynécologiques et autres, de renforcer le système immunitaire.

    Si, après le début du travail, il s'avère que la contractilité de l'utérus est insuffisante, des médicaments améliorant l'activité du travail sont utilisés. Ils aident également à accélérer le nettoyage de l'utérus après la naissance d'un bébé.

    Afin de ne pas provoquer de stagnation de l'écoulement dans l'utérus, il est recommandé à la femme de se lever du lit en marchant, déjà 4 à 5 heures après la naissance habituelle. Après une césarienne, cela peut être fait après 10 heures.

    Avant sa sortie de l'hôpital, une échographie est réalisée pour étudier l'état de l'utérus et en estimer la taille afin de suivre le processus de récupération. Pendant plusieurs semaines, il est recommandé à la femme de se reposer davantage, afin d'éviter les exercices liés à la tension de la pression abdominale, à la musculation.

    Le respect des règles d'hygiène du corps et des organes génitaux (lavage fréquent à l'eau tiède, bain quotidien dans la douche) revêt une grande importance.

    Avertissement: Une femme ne devrait pas prendre un bain avant plusieurs semaines. Réchauffer le corps, premièrement, augmente le flux sanguin et, deuxièmement, avec ce bain, le risque d'infection des organes génitaux internes augmente.

    Doucher pendant cette période peut être très nocif. Cela contribue également à la propagation rapide de l'infection et à l'apparition de l'endométrite.

    Le premier jour, au lieu de serviettes hygiéniques, il est recommandé d’utiliser des couches pour éviter les fuites. De plus, il est plus facile de suivre la nature et le volume de la décharge. À l'avenir, les joints devraient être remplacés au moins 2 heures plus tard.

    L'utilisation de tampons est strictement interdite pendant toute la période de l'existence de Lochia. En bloquant la sortie de l'utérus, ils retardent la sortie des sécrétions et le processus de récupération, créant ainsi une plus grande menace de processus inflammatoire.

    Avec un changement radical dans la nature de l'écoulement, une augmentation de la douleur dans le bas de l'abdomen, de la fièvre, des vertiges, une femme a besoin de soins médicaux urgents.