Qu'est-ce qu'un dangereux bas niveau du placenta pendant la grossesse et que faire?

Accouchement

La position basse du placenta effraie les femmes enceintes et leur fait craindre beaucoup l'issue de la grossesse et de l'accouchement. Quel est son danger et que faire si le diagnostic "bas placentaire" a déjà sonné, nous dirons dans cette matière.

C'est quoi

Le placenta est un organe unique. Il n'apparaît que pendant la grossesse et disparaît après la naissance de l'enfant. La tâche du placenta est de fournir au bébé la nourriture, l'apport de toutes les substances nécessaires à sa croissance et à son développement normaux, vitamines, oxygène. Dans le même temps, le placenta aide à excréter les produits du métabolisme du bébé dans le corps de la mère.

Placenta previa est un concept qui désigne l'emplacement de cet organe temporaire et très nécessaire dans la cavité utérine. La présentation est toujours une pathologie, car le terme lui-même a la signification de trouver le placenta sur le chemin que l'enfant devra emprunter lors de l'accouchement.

Normalement, le lieu de fixation du placenta doit être tel que le «siège bébé» n’interfère pas avec la naissance dans le monde. Si nous parlons de la présentation, cela signifie que le placenta est situé bas, partiellement ou complètement bloqué la sortie vers le petit bassin.

Une placentation basse survient assez souvent en début de grossesse. Avant la 20e semaine de grossesse, une présentation partielle ou régionale est enregistrée chez environ 10% des femmes enceintes. Mais le placenta a tendance à s'élever au-dessus de la région cervicale en suivant les parois de l'utérus qui se développent avec le fœtus. Par conséquent, à la 30e semaine de grossesse, previa n’est présent que chez 3% des femmes enceintes et à la 40e semaine - seulement chez 0,5 à 1% des femmes enceintes. Le processus d'élévation du placenta ci-dessus s'appelle la migration.

Le placenta n'est finalement formé que par 10-12 semaines de grossesse. Avant cela, le lieu de "croissance" de l'ovule dans l'endomètre s'appelle le chorion. La présentation est de trois types.

  • Pharynx interne complet complètement bloqué par le placenta. Il s'agit d'une situation très dangereuse menaçant dans laquelle les accouchements indépendants sont impossibles et le fœtus ou la mère est susceptible de mourir à la suite d'un saignement massif spontané.
  • Incomplet - le placenta recouvre partiellement la gorge interne du col utérin. Accouchement naturel indépendant, dans la plupart des cas également également impossible, le danger pour le bébé et la mère est grand.
  • Bas ou inférieur - le placenta est situé au-dessus de l'entrée du canal cervical, mais la distance qui le sépare du "lieu de l'enfant" ne dépasse pas 7 centimètres. Le pharynx interne n'est pas fermé par le placenta. Si la «place des enfants» est trop basse et affecte le bord du pharynx, la présentation est dite marginale.

L'accouchement naturel avec une telle présentation du placenta est tout à fait possible, cependant, cela nécessitera une attention particulière de la part des médecins et des femmes enceintes - la plus grande prudence dans le processus de gestation.

Les médecins peuvent déterminer le type et le degré de présentation au moyen d'une échographie. À chaque échographie planifiée, le placenta a fait très attention. Sa localisation est déterminée par la paroi antérieure ou postérieure de l'utérus, et la distance entre le pharynx interne (entrée du canal cervical) et le bord de la «place de l'enfant» est mesurée.

S'il fait au moins 3 centimètres, le diagnostic est «faible placentation» ou «premier placenta praevia».

Il convient de noter que la présentation du bas est la plus sûre des trois types de présentation. Les prévisions des médecins avec lui sont plus favorables, mais un tel emplacement de la «place des enfants» n'est bien sûr pas une variante de la norme. Certains dangers et risques existent.

Causes de la faible placentation

De manière générale, il est presque impossible d'influencer le lieu de formation du placenta. Il apparaîtra où l'œuf fécondé peut être fixé au moment de l'implantation.

Un œuf fécondé est implanté dans la cavité utérine environ 8 à 9 jours après la fécondation. À partir de ce moment, le chorion se forme et devient ensuite le placenta. Il est impossible de déterminer exactement où l'œuf fécondé «flotte». Mais il existe des facteurs de risque qui augmentent la probabilité que le blastocyste se corrige trop bas.

Tout d'abord, ces facteurs incluent les pathologies de la structure de l'utérus, les maladies de l'appareil reproducteur féminin, les conséquences des interventions chirurgicales.

Ainsi, chez les femmes souffrant de processus inflammatoires de l'endomètre, qui subissent un avortement ou une autre forme de curétat et qui ont des antécédents de césarienne, les risques de placentation au cours de la grossesse sont plus élevés. Ces causes sont appelées utérines ou intra-utérines. Ceux-ci comprennent:

  • l'endométriose;
  • chirurgies pratiquées sur l'utérus - (avortement, ablation de fibromes, curetage diagnostique, césarienne);
  • accouchement précédent compliqué;
  • fibromes utérins;
  • hypoplasie et structure congénitale anormale du corps de l'utérus;
  • défaillance du col de l'utérus (insuffisance cervicale);
  • grossesse avec plusieurs fruits en même temps.

La raison de la fixation de l'ovule dans la partie inférieure de l'utérus peut également être l'insuffisance enzymatique des membranes foetales. De telles raisons pour le développement de bas placenta appelé foetal. Ceux-ci comprennent:

  • troubles hormonaux chez les femmes;
  • maladies inflammatoires des appendices, des trompes de Fallope, des ovaires.

En cas de grossesse répétée, il est plus probable que le placenta soit bas que lors de la première grossesse. Plus une femme donne naissance, plus la probabilité de développer une placentation inférieure avec chaque grossesse ultérieure est élevée.

On pense que les femmes en surpoids et celles qui étaient incapables de cesser de fumer avec le début de la grossesse courent également un risque. Si, lors d'une précédente grossesse, le placenta était situé dans une position basse et avec une probabilité élevée, selon les experts, le "siège bébé" se situera en dessous et lors de la grossesse suivante. En outre, il existe une certaine dépendance génétique: une femme peut hériter d'une tendance au placenta de sa propre mère.

Diagnostic et symptômes

Le débit sanguin à n'importe quel moment de la grossesse peut indiquer une baisse du placenta. Un médecin peut être dérouté par des hauteurs élevées dans l'utérus, qui précèdent l'âge gestationnel, ainsi que par une mauvaise localisation du fœtus dans la cavité utérine - la présentation pelvienne ou transversale du bébé est souvent accompagnée d'une faible placentation.

Les saignements au niveau des voies génitales avec une prévalence plus faible du placenta apparaissent généralement après 12 à 13 semaines de grossesse. Ils peuvent être plus ou moins abondants. Souvent, ils vont à la naissance.

Mais le plus fréquent est le saignement au cours du dernier trimestre de la grossesse, lorsque les parois de l'utérus sont tellement étirées que des microfractures partielles de la «place des enfants» de l'endomètre utérin se produisent.

Chez un tiers des femmes enceintes présentant une placentation basse, ce saignement survient après 35 semaines de gestation. Six femmes sur dix présentent des saignements assez abondants lors de l'accouchement. Même inconsidérée, une toux sévère, le rire, le sexe, la constipation, un effort physique et un stress intense peuvent provoquer des saignements chez les femmes enceintes dont la position du placenta est basse. Toute tension des muscles utérins est dangereusement un petit détachement et une exposition des vaisseaux sanguins.

Chez les femmes qui présentent de faibles saignements épisodiques ou persistants au niveau placentaire, les taux d'hémoglobine sont abaissés, une anémie se développe, une hypotension artérielle, des vertiges et des crises de faiblesse soudaine sont souvent observés.

Si vous soupçonnez un placenta praevia, le médecin n’effectue pas d’examen intra-vaginal manuel, car il peut provoquer une naissance prématurée ou des saignements, ce qui peut être fatal pour le fœtus et la femme enceinte.

La meilleure façon de diagnostiquer une échographie est considérée. L'échographie permet de déterminer la position de la «place des enfants» au millimètre près.

Parfois, la position basse du placenta ne présente aucun symptôme. La femme ne se plaint de rien et, lors du prochain examen, seul le médecin en échographie attire l'attention sur le fait que le «siège bébé» est plus bas que nous le souhaiterions. Dans ce cas, une surveillance plus minutieuse de l'état du placenta est nécessaire: des ultrasons de contrôle, conçus pour suivre le processus de migration, sont nommés et effectués à 12, 20 (ou 21-22) par semaine et à 30 semaines. Si nécessaire, des analyses plus fréquentes peuvent être recommandées.

Danger et risques

Ce qui menace l'emplacement bas du placenta n'est pas difficile à deviner. Au début, il est dangereux pour une fausse couche spontanée et pour une période de gestation plus longue - la menace d'une naissance prématurée. Les femmes atteintes de ce problème à la fin des deuxième et troisième trimestres développent souvent une prééclampsie, ce qui ne fait qu'augmenter le risque d'évolution défavorable. La moitié des femmes enceintes ont une anémie ferriprive.

Si le placenta au début était formé et attaché bas, la probabilité que l'enfant adopte une position anormale dans l'utérus augmente de 50%. L'enfant choisira instinctivement une position dans laquelle sa tête n'entrera en contact avec rien, y compris le placenta.

Le bébé est plus susceptible d'accepter non pas un mal de tête, mais une présentation pelvienne, ce qui rendra difficile le processus d'accouchement ou sera généralement une indication pour une césarienne.

Pour un bébé, un placenta bas constitue un facteur de risque d'hypoxie. Une privation chronique prolongée en oxygène peut provoquer la mort des tout-petits, des modifications irréversibles des structures de son cerveau.

En outre, l'insuffisance placentaire, qui se développe si le «siège bébé» est omis, peut retarder le développement du fœtus. La partie inférieure de l'utérus est plus abondamment alimentée en sang que le corps et le bas de l'utérus, raison pour laquelle le bébé recevra moins d'éléments nutritifs nécessaires.

L'emplacement anormal de l'organe alimentant le bébé est dangereux. Si le placenta est attaché bas, la femme peut à tout moment avoir des saignements, ce qui peut avoir des conséquences très tristes.

Traitement

Malgré le niveau de la médecine moderne, il n’existe pas de traitement universel pour la placentation basse. Il n'y a pas de telles pilules et de tels coups pour élever le "siège bébé" ci-dessus. On ne peut qu'espérer que la migration se fera de manière indépendante et, dans la plupart des cas, c'est exactement ce qui se passe.

La tâche des médecins est de gérer rapidement les saignements périodiques et de préserver la grossesse le plus longtemps possible: jusqu'à ce que le bébé soit pleinement viable. La mise en œuvre des recommandations médicales est la première des priorités pour toutes les femmes enceintes ayant un placenta bas.

Des médicaments antispasmodiques sont prescrits pour réduire le tonus de l’utérus: «No-spa», «Papaverin», «Ginipral». Pour compenser la carence en fer d'une femme enceinte, il est recommandé de prendre des cours de préparations à base de fer "Ferrum Lek", "Sorbifer". Pour une meilleure circulation sanguine utéro-placentaire, afin d'éliminer les symptômes de retard de développement du bébé, une insuffisance fœtoplasculaire, Curantin, Trental, ainsi que de l'acide folique, des vitamines B, Ascorutin et E à fortes doses thérapeutiques sont recommandées.

Très souvent, il est recommandé à une femme d'administrer quotidiennement une solution de magnésie par voie intramusculaire (10 ml) et «Magne B 6» deux fois par jour. En cas de déficit hormonal, indiquez "Utrozhestan" ou "Duphaston" à un dosage individuel. Avec un traitement asymptomatique, vous pouvez être traité à la maison, avec des épisodes de saignements fréquents, il est recommandé de suivre un traitement dans un hôpital de jour dans une clinique spécialisée en gynécologie.

Au cours des dernières périodes, une femme devra consulter un gynécologue et un CTG fœtal plus souvent que les autres femmes enceintes pour s’assurer que l’activité cardiaque du bébé est normale et qu’il n’ya pas de manque prononcé d’oxygène. Le traitement médicamenteux est susceptible de continuer jusqu'à la naissance, si le placenta ne se lève pas.

Recommandations à la future mère

Comme déjà mentionné, une femme devra faire extrêmement attention. On lui prescrit un mode silencieux, il est contre-indiqué les situations stressantes, l'exercice, la musculation, le penchement en avant. Avec un bas placenta, vous ne pouvez pas à tout moment sauter, voyager sur des routes inégales en voiture ou en bus, car les secousses peuvent provoquer des saignements importants.

Une femme ne peut pas avoir de relations sexuelles, car l'orgasme stimule les muscles utérins, ce qui augmente les risques de décollement du placenta. Non seulement les rapports sexuels sont interdits, mais également d'autres formes de satisfaction sexuelle - relations sexuelles orales, anales et la masturbation. Toute action pouvant entraîner une réduction des muscles utérins est contre-indiquée.

Aussi indésirable voyager par voie aérienne. La posture optimale pour la détente (et vous devez vous reposer à tout moment libre) est de vous allonger sur le dos, les jambes à l'envers. Si vous ne pouvez pas vous allonger (la femme est au travail), vous devriez lever les jambes plus haut en position assise.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un petit support improvisé sous vos pieds.

Comment accoucher?

L'accouchement peut se dérouler naturellement ou par voie chirurgicale (césarienne) avec une placentation basse. La décision finale sur la tactique des soins obstétricaux est déterminée à environ 35-36 semaines de gestation en fonction des résultats de l'échographie de contrôle.

Si le placenta n’a pas augmenté, les médecins recommanderont probablement un accouchement rapide. Une césarienne est pratiquée si la femme a un placenta bas associé à une présentation pelvienne ou fœtale transversale, si elle est enceinte de jumeaux ou de triplés, s'il y a des cicatrices sur l'utérus résultant d'interventions chirurgicales antérieures.

De plus, des femmes enceintes de plus de 30 ans qui ont subi plusieurs avortements et qui ont des antécédents gynécologiques chargés tentent de diriger l'opération. Si la grossesse a été accompagnée de saignements réguliers, on peut également envisager de réaliser une césarienne planifiée.

Parfois, le besoin d'une intervention chirurgicale d'urgence apparaît déjà pendant le processus d'accouchement, par exemple, si le saignement ne cesse pas après le déversement d'eau, en cas de faiblesse de la main-d'œuvre.

En l'absence de saignement, du col de l'utérus prêt et mature, de taille pelvienne normale, d'un petit enfant qui est dans la présentation occipitale de la tête, l'accouchement autonome est autorisé.

La stimulation des médicaments à l’accouchement avec un faible previa n’est pas réalisée en aucun cas, l’activité professionnelle doit se développer de manière autonome.

Les avis

Selon les commentaires laissés par les mères sur Internet, dans la plupart des cas, à la semaine 30, la position du placenta était établie dans les limites de la normale. Cela signifie que les violations détectées aux semaines 20 et 21 ne constituent pas une peine, mais une difficulté temporaire. L’accouchement avec un bas placenta a également, dans la plupart des cas, eu lieu de manière tout à fait satisfaisante, des bébés en bonne santé sont nés.

Pendant la grossesse, selon les femmes, il est assez difficile de se conformer constamment à toutes les recommandations, l’interdiction la plus intime des relations intimes. Beaucoup, à cause de cela, gâchent temporairement la relation avec son épouse, la grossesse se déroule dans un contexte de sentiments et de stress.

À propos de ce qui est dangereusement bas dans le placenta, voir la vidéo suivante.

30 semaines de faible placentation

Tous les droits sur les éléments affichés sur le site sont protégés par le droit d'auteur et les droits voisins. Ils ne peuvent être ni reproduits ni utilisés de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite du détenteur des droits d'auteur et sans un lien actif vers la page d'accueil du portail Eva.Ru (www.eva.ru) à côté de avec des matériaux utilisés.
Pour le contenu du matériel promotionnel, l'édition n'est pas responsable. Certificat d'enregistrement de média n ° El FS77-36354 du 22 mai 2009 v.3.4.44
© Eva.ru 2002-2018

Nous sommes dans les réseaux sociaux
Nous contacter

Notre site Web utilise des cookies pour améliorer les performances et améliorer l'efficacité du site. La désactivation des cookies peut causer des problèmes avec le site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Faible placentation chez la femme enceinte, placenta previa, traitement.

Où exactement un bébé devrait-il être placé dans l'utérus? Sur l'une de ses parois ou dans le bas, mais pas dans la zone du pharynx interne (sortie vers le col utérin). Si le domicile des enfants est situé directement sur le pharynx interne, les médecins posent un diagnostic - placenta previa. Tout en maintenant le diagnostic jusqu'à 36 semaines de gestation, les médecins non seulement hospitalisent prématurément la femme à l'hôpital, mais effectuent également sa césarienne de manière planifiée. Si la position de l'enfant se trouve tout près de la partie inférieure de l'utérus, les médecins posent un diagnostic légèrement différent: faible placentement pendant la grossesse et cette situation est généralement moins dangereuse. Dans ce cas, la place des enfants est située à une distance maximale de 6 cm de l'os interne.

Ainsi, le placenta ou "siège bébé" constitue la principale protection du futur bébé pendant la vie fœtale. C'est une coquille épaissie qui se forme dans la paroi de l'utérus immédiatement après la fécondation et la fixation de l'œuf.

C'est avec son aide que le bébé à naître reçoit toute sa nutrition, son oxygène et sa protection contre diverses toxines et d'éventuelles infections du corps de la mère.

  • moins de 6 cm (en pratique, 2 cm) de l'ouverture interne de l'utérus - placentation basse;
  • plus de 6 cm de la sortie (pharynx interne) de l'utérus - la position normale du placenta.

D'où viennent ces données? Le fait est que, d’après des études, près du bas de l’utérus, la circulation sanguine influence le plus favorablement la formation et l’approvisionnement en sang du placenta. Et c’est justement la distance optimale de plus de 6 cm de l’utérus.

Avec une faible fixation du placenta, il existe déjà quelques problèmes de grossesse. Nous verrons certainement comment le bas placenta affecte la future mère et la grossesse.

En attendant, voyons pourquoi cela s'est passé et qu'est-ce qui pourrait affecter la fixation du placenta? Les raisons de ce phénomène peuvent être les caractéristiques anatomiques de la femme et les maladies transmises de la sphère sexuelle: infections, inflammation, avortement.

Pourquoi est-ce dangereux

Faible placenta pendant la grossesse. Un tel diagnostic, malheureusement, apparaît dans un grand nombre de dossiers médicaux de femmes enceintes. Et qu'est-ce que c'est et à quel point cet état de choses est-il dangereux?

Commençons par le fait que, normalement, le placenta doit être attaché plus près du bas de l'utérus, car c'est ici que le métabolisme circule à une vitesse maximale et que, par conséquent, le flux sanguin passe à une vitesse maximale, ce qui est très bon pour le fœtus. Cependant, parfois, le placenta est attaché en dessous du fond. Et si le lieu de fixation est inférieur à six centimètres du pharynx interne, il s’agit du bas placenta.

Dans le même temps, une question est fondamentale: le placenta recouvre-t-il l'orifice de l'utérus. Après tout, la réponse à cette question dépend de la question de savoir si la naissance aura lieu naturellement ou si une césarienne sera nécessaire.

Il peut y avoir trois options:

  1. Le placenta bas ne recouvre pas l'os interne;
  2. Le placenta recouvre partiellement le pharynx. Ceci est appelé placenta previa incomplet;
  3. Le placenta recouvre complètement la gorge. Cette position s'appelle placenta previa.

Si vous êtes diagnostiqué avec la troisième option, alors seulement dans ce cas, une césarienne ne peut pas être évitée. Les deux premières options ne sont pas des indications pour une césarienne et vous pouvez facilement donner naissance au bébé naturellement.

Dans le cas du placenta praevia, le pharynx est complètement fermé, ce qui empêche le bébé d'entrer dans le pelvis. Et en cas de présentation incomplète du placenta, le travail est effectué en pleine préparation pour une intervention chirurgicale en cas de besoin. Si un bas placenta pendant la grossesse ne recouvre pas la gorge, une telle femme doit se rappeler qu'un décollement placentaire précoce est possible, elle doit également surveiller de près son état de santé et suivre toutes les recommandations du médecin traitant.

Pourquoi y a-t-il une mauvaise fixation du placenta? Normalement, un œuf fécondé pénètre dans la paroi de l'utérus et y crée un creux - une lacune. C'est à travers la lacune que toutes les substances nécessaires commencent à affluer vers l'œuf. Au fil du temps, la lacune se transforme en placenta. Le meilleur endroit pour attacher un œuf est la paroi arrière de l’utérus et son fond. Et c'est là que se trouve normalement l'œuf fécondé.

Mais si les parois de l'utérus ont des défauts, alors l'œuf ne peut pas s'attacher au bon endroit et a ci-dessous. Les défauts peuvent être différents. Par exemple, tels que:

  • Cicatrices après l'accouchement chirurgical;
  • Cicatrices d'avortement;
  • Noeuds myomatous;
  • L'adénomyose;
  • Défauts anatomiques congénitaux.

La position basse du placenta est dangereuse car l’alimentation du fœtus peut être altérée. Par conséquent, les femmes enceintes qui ont une placentation basse ont une probabilité élevée de développer une malnutrition et une hypoxie du fœtus. Et il peut y avoir un décollement placentaire précoce.

Le décollement placentaire n'est pas toujours complet lorsqu'il y a beaucoup de saignements et que le fœtus meurt. Parfois, le détachement peut être partiel. Et à l'endroit où cela s'est passé, le sang commence à s'accumuler et un hématome se forme. Plus la zone où le placenta est exfolié est grande, plus le petit homme se sent mal.

Toutes les femmes enceintes n’ont pas une localisation basse du placenta jusqu’à la fin de la grossesse. Il y a souvent une migration du placenta. En effet, la partie inférieure de l'utérus change et augmente constamment. Par conséquent, le lieu de fixation du placenta se lève.

Les statistiques montrent que seulement cinq pour cent des femmes enceintes chez qui on a diagnostiqué un placentement faible, cette situation persiste jusqu'à la trente-deuxième semaine. Sur les cinq pour cent restants, seul un tiers reste au bas de la placentation jusqu'à trente-sept semaines.

La médecine moderne ne sait pas comment lutter contre la position basse du placenta. Cependant, vous devez consulter régulièrement votre médecin et espérer que vous ne tomberez pas dans les cinq pour cent malchanceux.

Raisons

Les experts appellent plusieurs raisons pour lesquelles le placenta d'une femme enceinte peut être situé dans une position basse. L'un d'eux réside dans les caractéristiques anatomiques du système de reproduction d'une femme. Les pathologies congénitales (anomalies physiologiques) et celles acquises à la suite de facteurs négatifs peuvent y contribuer. Une placentation faible peut être une conséquence de processus inflammatoires antérieurs, d'infections génitales et de maladies vasculaires des organes pelviens, ou d'interventions chirurgicales dans le domaine des organes gynécologiques. Les femmes enceintes âgées ont également un risque faible de formation de placentation.

La place est plus fréquente chez les femmes qui ne donnent pas naissance à leur premier enfant. Notez ceci lors de la réalisation d'une échographie. La position de l'utérus est constamment diagnostiquée par les médecins. Ils effectuent notamment des échographies à 16, 24-26 et 34-36 semaines et peuvent effectuer un examen échographique dynamique.
Source: beremennost.net

Les symptômes

Les principaux symptômes de la placentation basse sont des saignements et des douleurs abdominales sévères. Ils peuvent apparaître à la suite d'efforts physiques, de toux, de constipation, de baignade et même de surmenage nerveux. Il convient de noter l’imprévisibilité des saignements qui, à commencer par une légère décharge, deviennent rapidement abondants. À environ 30 semaines de gestation, le tonus utérin augmente, ce qui provoque un saignement dans le placenta. Des saignements persistants peuvent entraîner une anémie et une hypotension, accompagnés de léthargie, de faiblesse, d'une fatigue élevée et de modifications des cheveux, des ongles et de la peau.

Diagnostics

A notre époque, le diagnostic de faible placentation est réalisé à l'aide de: L'échographie de dépistage. Sa caractéristique est une détermination très précise de l'emplacement du placenta dans la cavité utérine. En règle générale, une échographie est effectuée trois fois pendant la grossesse: à 16, 24 et 36 semaines de gestation. Études de laboratoire au cours desquelles du sang, du fibrinogène, etc. sont examinés. Les techniques invasives - amniographie, balayage isotopique et artériographie - représentent un risque certain pour le patient et le fœtus. Méthodes spéciales de recherche, telles que le test de Kleihauer-Betke. Etudes des signes communs - épaisseur, structure, spécificité du flux sanguin, etc. Le diagnostic final est posé sur les résultats de la palpation placentaire. En raison de ses risques, l'examen vaginal n'est effectué que dans des cas extrêmes.

Traitement

Malheureusement, le traitement médicamenteux de la placentation basse pendant la grossesse est impossible. Dans la plupart des cas, on ne peut que s’attendre à ce que le placenta occupe une place plus appropriée. Ce n'est pas seulement possible, mais le plus probable. L'utérus est en croissance constante, ce qui contribue à modifier la position de l'utérus. Donc, si une femme est diagnostiquée avec une placentation basse à 20-22 ou même à 32 semaines, ce n'est pas une phrase. On pense qu'avant 36 semaines, la position du placenta pourrait bien changer.

Que faire avec une faible placentation, puisque le traitement de cette maladie est impossible? Tout d'abord, vous devez abandonner le sexe et d'autres activités physiques, telles que: l'haltérophilie, le sport, etc. En outre, il est nécessaire dans chaque cas de saignement de signaler immédiatement au médecin. Tout au long de la grossesse, les médecins suivront de près l’état des femmes placentaires. Il est très important de subir toutes les échographies programmées à temps. Très probablement, une placentation basse pendant la grossesse au 3ème trimestre passera d'elle-même.

L'accouchement est absolument normal si la distance entre le placenta et le col utérin dépasse 6 centimètres. Même avec une distance légèrement inférieure, il n'y a pas de risque particulier. Si le médecin estime que l'emplacement bas du placenta n'est pas souhaitable, la vessie fœtale est perforée lors de l'accouchement. Après cela, le placenta est à tête fixe bébé. Cependant, dans ce cas, le processus d'accouchement nécessite des spécialistes plus expérimentés et une surveillance attentive.

Si le fœtus est dans la mauvaise position (jambes en avant), le médecin procédera à une césarienne pour éviter les complications. Avec une faible placentation, le problème de la fermeture complète de la sortie de l'utérus peut se poser. Dans ce cas, césarienne à la trente-huitième semaine de grossesse.

Devrais-je me méfier de la faible placentation chez les femmes enceintes - symptômes de la maladie et méthodes de traitement

Le placenta fournit à l'enfant de l'oxygène, des vitamines et des oligo-éléments, et nettoie le liquide amniotique des déchets. Sa formation commence à 10-12 semaines de gestation, mais l'attachement à la membrane utérine se produit beaucoup plus tôt, au stade chorion. La placentation est faible pendant la grossesse, du fait de la mise en place du placenta dans la région inférieure de l’utérus, ce qui pose un certain nombre de complications tant pendant la gestation que lors de l’accouchement.

La transformation du chorion dans le placenta dure jusqu'à 16-17 semaines. Cependant, la croissance d'un organe important pour le bébé se poursuit parallèlement au développement du bébé - jusqu'à 36 semaines. La position basse du placenta peut se déplacer vers le haut au moment de la naissance, le risque de conséquences négatives diminuera. Mais si le déplacement du placenta se produit dans la direction du pharynx utérin interne, il sera à moins de 5 à 6 cm de celui-ci, ou bloquera partiellement ou complètement la lumière, on parlera alors de faible placenta. Ensuite, le danger augmentera.

Une faible placentation est-elle dangereuse pour la future mère et le bébé?

Le lieu de fixation du placenta est déterminé au début de la grossesse. Si on diagnostique un emplacement bas du placenta et que celui-ci ne bouge pas avant la 24e, 25e ou 26e semaine, des complications peuvent survenir chez la mère et son bébé. Le danger est associé à une augmentation de la masse du fœtus au deuxième trimestre, ce qui entraîne une pression sur l'organe embryonnaire. Il tombe même plus bas, le risque de chevauchement du canal cervical augmente.

Cela peut avoir les conséquences suivantes:

  • des saignements fréquents peuvent provoquer une anémie chez une femme enceinte;
  • Le faible taux d’hémoglobine dans le sang de la mère entraînera un choc hémorragique, ce qui constitue une menace pour la santé et la vie du bébé;
  • lorsque les vaisseaux sanguins sont comprimés, le flux sanguin se détériore, ce qui peut entraîner une hypoxie et un retard de développement du bébé;
  • le manque d'espace pour le fœtus dans l'utérus entraîne une présentation inappropriée du bébé;
  • le détachement de l'organe embryonnaire entraîne une altération de la circulation sanguine chez le fœtus;
  • un détachement précoce entraînera un accouchement prématuré;
  • un organe placentaire bas empêche la tête du bébé de tomber dans le bassin, ce qui entraînera une obstruction des naissances naturelles;
  • pendant les contractions, l'organe embryonnaire est capable de bouger et de bloquer le canal génital, ce qui rend l'accouchement vaginal impossible (nécessité urgente d'effectuer une césarienne);
  • si nécessaire, une faible placentation par césarienne sur la paroi frontale de l'utérus rend difficile la réalisation de l'opération et entraîne une importante perte de sang.

Si une femme enceinte a des saignements abondants et fréquents au troisième trimestre ou s'il existe un risque d'hypoxie fœtale, la mère est laissée à l'hôpital sous la surveillance permanente d'un médecin avant le début du travail.

S’il n’est pas possible de mettre fin à la grossesse de l’enfant (40 semaines), il essaie de maintenir la grossesse jusqu’à 37 semaines. Une césarienne est alors prescrite, car l'accouchement naturel n'est pas recommandé dans cette situation. En cas de besoin urgent, l'opération est effectuée plus tôt.

Symptômes de la maladie

On remarque que la faible placentation est fixée chez 15% des femmes âgées de 30 à 35 ans.

Les raisons peuvent être différentes, mais les principales sont:

  • dommages à la paroi muqueuse de l'utérus - la formation d'une nature différente, une blessure;
  • caractéristiques physiologiques - courbure utérine, organes génitaux peu développés;
  • processus inflammatoires - endométriose, salpingite, DCI et autres;
  • dommages mécaniques aux parois de l'utérus dans le passé - avortements, accouchement difficile, curetage, chirurgie;
  • échec hormonal - périodes irrégulières ou abondantes;
  • maladies des organes internes - cardiovasculaire, foie, système urogénital.

Lorsque le siège de bébé est fixé à proximité du pharynx, il n’ya pas de symptômes externes de la pathologie. Détecter la menace ne peut être que 12-13 semaines en vérifiant l'échographie.

Plus cet organe est situé bas à la sortie de l'utérus, plus il y aura de signes de bas présentation ou de placentation:

  • douleur abdominale basse;
  • saignements légers après un effort physique intense;
  • douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen pendant l'exfoliation.

En plus des symptômes ci-dessus, 20% des femmes enceintes présentant une placentation basse présentent les symptômes suivants:

  • maux de tête ou vertiges;
  • pression réduite;
  • des nausées et des vomissements;
  • gonflement.

Plus une caractéristique est diagnostiquée tôt, plus le risque de développer des pathologies dangereuses est faible. Par conséquent, au début de la période, assurez-vous de consulter un gynécologue. Une placentation basse au début de la grossesse est diagnostiquée chez 80% des femmes. Mais au bout de 30 semaines, la plus grande partie de l'organe embryonnaire augmente.

L'examen gynécologique des femmes peu placentées est strictement contre-indiqué.

Comment cette condition affecte la grossesse

Souvent, le siège de bébé est attaché à l'arrière de l'utérus. Norm considère sa fixation au fond (ci-dessus). Mais parfois, il est attaché au mur avant. Si son emplacement est très bas, à moins de 6 cm du bord de la sortie de l'utérus, cela aura de lourdes conséquences. Après 23 à 27 semaines, l'enfant commence à bouger et après 31 mouvements, il devient plus actif. Pendant cette période, il peut endommager l’organe placentaire ou le cordon ombilical, en particulier lors de la présentation du bassin.

Le deuxième inconvénient de cette caractéristique est le faible apport de sang dans la partie inférieure de l'utérus, auquel le fœtus est confronté à un manque d'oxygène.

Si, à 18 - 19 semaines, la basse placentation est fixée sur le mur arrière, l’organe placentaire finit dans la plupart des cas plus haut. Et avec le montage frontal, tout peut être opposé, car la migration est dirigée dans le sens opposé.

Un autre danger est le type de placentation extrachorial, où le placenta est déplacé vers le centre, créant une sorte d'étagère. Un tel arrangement nécessite une surveillance étroite de la femme enceinte pendant toute la période de portage du bébé.

Ce qu'il ne faut pas faire quand la placentation est basse

Certaines caractéristiques de la grossesse obligent une femme à surveiller de plus près son état de santé. Afin de ne pas aggraver les circonstances et de ne pas conduire à une omission encore plus grande, il est nécessaire de suivre les recommandations du médecin.

Avec ce diagnostic sont contre-indiqués:

  • mouvements brusques;
  • exercice excessif;
  • procédures vaginales;
  • levage de poids;
  • stress et surmenage.

Il n'est pas recommandé de s'asseoir les jambes croisées car cette position empêche la circulation normale. Il est également nécessaire de s'allonger et de se lever avec précaution, sans secousses. Même la toux et les éternuements peuvent déclencher des saignements. Rouler dans les transports en commun n'est également pas souhaitable, surtout aux heures de pointe.

Les relations sexuelles avec placentation basse ne sont possibles qu'en l'absence de symptômes évidents et de contre-indications - détachement de l'organe placentaire, douleur, saignement.

Lors des rapports sexuels avec un partenaire, il est important de respecter les précautions de base:

  1. L'hygiène. Assurez-vous de visiter la salle de bain avant l'intimité;
  2. Sans mouvements brusques. De fortes secousses peuvent faire mal, donc les frictions doivent être faites doucement, la pénétration est peu profonde.
  3. Le choix de la position. La pression sur l'utérus sera moindre si la femme est allongée sur le côté.

Avec le risque de fausse couche ou de faible présentation placentaire, le sexe est contre-indiqué. Pendant cette période, même la masturbation et les relations sexuelles anales peuvent entraîner des complications graves dues à la contraction de l'utérus lors de l'orgasme, ce qui entraînera le détachement du placenta. Par conséquent, la masturbation est également nécessaire avec prudence, s'il n'y a pas de prérequis à la pathologie.

Quels sont les traitements?

Le médicament ne guérit pas cette maladie. Selon les statistiques, 8 à 9 cas sur 10, l'organe placentaire prend indépendamment la position correcte à mesure que l'utérus se développe. Par conséquent, le diagnostic posé entre 20 et 22 semaines ou 32 semaines de grossesse ne doit pas être considéré comme critique. Jusqu'à 33–36 semaines, la position du placenta change, ce qui signifie qu'il est possible que la pathologie disparaisse complètement.

Afin de ne pas aggraver le processus, de porter l'enfant et d'accoucher naturellement, vous devez écouter et suivre toutes les instructions du médecin. Tout au long de la grossesse, avec une localisation basse du placenta, il est important de se faire observer par un spécialiste et de pratiquer régulièrement des ultrasons. Une échographie à trois reprises est la norme: la première est à 15-17 semaines, la seconde à 21-24 et la dernière à 34-36 semaines.

À partir de 28 à 29 semaines de grossesse, accompagnée d'un fort développement de la pathologie, un certain nombre de médicaments sont prescrits pour soutenir la grossesse jusqu'à la période requise:

  1. Papaverine et Ginipral aident à augmenter l'élasticité des muscles de l'utérus, à augmenter le tonus et à éliminer les impulsions spasmodiques.
  2. Augmente l'hémoglobine Ferlatum, Hemofer, Aktiferin.
  3. Il améliore la circulation sanguine, améliore la nutrition du tissu placentaire Curantil, l'acide folique et les vitamines E et Magne B6.
  4. Augmente les niveaux de progestérone - Utrozhestan.

Dans certains cas, s'il existe un risque de décollement placentaire, le médecin recommande de mettre un pessaire.

En cas de saignement et de douleur intense, vous devez faire appel rapidement à une assistance médicale. À ce moment-là, vous ne pouvez rien faire, il est préférable de simplement vous allonger avant l'arrivée de l'ambulance.

Caractéristiques de l'accouchement

Si, avant le début du travail, une femme parturiente subit un examen complet et un contrôle du déroulement de la grossesse, l'accouchement naturel se déroulera sans risque dans la plupart des cas.

Mais plusieurs facteurs affectent le déroulement du travail:

  • lieu de fixation du placenta;
  • la nature du déroulement de la grossesse;
  • l'apparition de complications pendant la gestation;
  • comorbidités.

Si la gaine placentaire ne recouvre pas la gorge utérine, un obstétricien procède à une ponction du sac amniotique. En conséquence, le bébé appuie le placenta contre la paroi utérine avec la tête, l'empêchant de s'exfolier.

La césarienne est préférable en cas de présentation placentaire ou de position incorrecte du fœtus - bas.

Mesures préventives

Afin de prévenir ces risques, une attention particulière devrait être accordée à la nutrition de la mère. Augmentez la quantité de vitamines et de minéraux entrant dans le corps qui sont bénéfiques pour la grossesse. Calcium, magnésium et fer particulièrement utiles.

Reposez-vous davantage et marchez au grand air. Pendant le repos, il est recommandé de placer les jambes un peu plus haut, en mettant un oreiller ou un rouleau. Cela assurera l'activation de la circulation sanguine dans le placenta, ce qui contribuera à sa remontée.

Les situations d'excitation, de surmenage et de stress affectent gravement la situation. Il convient de rappeler que même avec de tels symptômes, les femmes peuvent porter et accoucher seules, sans intervention chirurgicale, comme en témoignent de nombreuses revues sur Internet. Il est seulement nécessaire de respecter toutes les règles de sécurité et d'écouter le médecin superviseur.

Vous pouvez faire des exercices spéciaux pour les femmes enceintes ou aller à la piscine. Mais ces questions devraient être discutées avec le gynécologue. Les exercices pour une placentation basse devraient être faciles, sans mouvements brusques. Le levage et la course sont interdits.

Il vaut mieux ne pas passer de jeux sexuels en cette période. Le placenta n'est qu'à 30-40 mm du bord du col et les rumeurs rythmées peuvent provoquer son mouvement plus près du bord.

S'il est possible de porter un pansement à faible placentation, le médecin traitant répondra. Différents types de placentation nécessitent un traitement et une prévention différents.

Conclusion

Après avoir examiné plus en détail ce que cela signifie et comment se manifeste une faible placentation, on peut juger sans danger que cela ne présente pas de danger particulier si la femme enceinte est sous surveillance médicale stricte pendant toute la période de portage du bébé. Cependant, il peut y avoir des complications en cas de non-respect des recommandations. Ensuite, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Faible placentation pendant la grossesse: causes, effets et recommandations

Ce n’est un secret pour personne que beaucoup de femmes sont enceintes pendant la grossesse, mais c’est aussi la plus responsable. Les mamans doivent être traitées avec une attention accrue par leur santé.

Cependant, tout ne dépendra pas de la femme dans une position intéressante.

Un faible taux de placentation pendant la grossesse est l’un de ces cas. Mais après avoir entendu un tel diagnostic de la part d'un médecin, il ne faut pas paniquer, car il ne s'agit pas d'une pathologie, mais d'un état limite.

Le placenta et son rôle pendant la grossesse

Quel est le placenta? Il s’agit d’un lieu pour enfants d’une masse de 1,5 kg et d’un diamètre de 15 cm. La connexion entre la mère et le bébé est assurée par un vaste réseau de nombreux vaisseaux sanguins situés dans le placenta.

Le rôle du placenta pendant la grossesse est énorme, car il remplit des fonctions très importantes. C'est elle qui sécrète un certain nombre d'hormones, dont la progestérone, responsable du maintien de la grossesse.

Grâce à cela, le fœtus reçoit des minéraux, des nutriments, des vitamines ainsi que de l'oxygène - tout ce qui est nécessaire au développement normal du bébé. En outre, l'excrétion de dioxyde de carbone sera également le placenta.

L’état et le développement complet de l’enfant dépendent directement du fonctionnement du système placenta-phytoplacentaire.

Peu de placentation pendant la grossesse: de quoi s'agit-il

Après la conception réussie, l'embryon d'œuf fécondé recherche un endroit favorable et approprié pour se fixer dans le corps de l'utérus. Souvent, cet endroit devient le bas de l'utérus ou le mur du fond.

Cependant, pour un certain nombre de raisons, l’embryon peut chercher «un autre refuge» afin de s’établir correctement. C'est exactement ce qui se produit lorsqu'un endroit bas pour le fœtus est formé - le placenta.

Ainsi, dans 15% des cas, le placenta est attaché au dessous de l'utérus. En augmentant sa taille, il peut bloquer le canal de naissance. Mais la situation pendant la grossesse peut changer pour le mieux.

Lorsque le fœtus grandit et que l'utérus grossit, l'ancrage monte également plus haut, ce qui signifie qu'il n'y a plus de menace pour le fœtus.

Il convient de noter qu'un tel diagnostic est une situation grave lorsqu'une femme est forcée d'être sous la surveillance étroite de son médecin, en raison du risque d'hypoxie fœtale et de rupture du placenta.

Le plus souvent, un tel diagnostic médical peut être entendu par les patientes chez qui cette grossesse n'est pas la première. Détecter un tel état est possible lors de l'examen - échographie. Faire une échographie à 12-16 semaines, 22-25 semaines, 30-35 semaines de grossesse.

Quelle est la raison?

Pour nommer les raisons exactes de l'emplacement bas du placenta n'est pas pris même les médecins. Cependant, une faible placentation n'est pas rare chez les femmes qui ont déjà accouché.

Cette condition est souvent facilitée par des processus inflammatoires qui déclenchent des modifications des parois internes de l'utérus.

Un certain nombre de facteurs prédisposants peuvent entraîner cette maladie: première naissance compliquée, avortement, fibromes utérins, endométrite chronique, tabagisme, grossesses multiples, parité (grand nombre de naissances), césarienne et âge de la femme (si elle a plus de 35 ans).

Règles de conduite

Si une femme a entendu un tel diagnostic de la part d'un médecin, elle devrait suivre certaines exigences simples:

  • ne faites pas de mouvements brusques et rapides, ne courez pas, ne sautez pas et évitez les efforts physiques;
  • refuser la vie sexuelle;
  • donner une position couchée en position couchée et assise;
  • minimiser les déplacements dans les transports en commun;
  • en cas de saignement ou de saignement, consultez immédiatement un médecin et, en cas de saignement grave, appelez une ambulance;
  • Vous ne devez pas refuser un traitement hospitalier au département de pathologie de la grossesse si cette option est proposée par le médecin traitant.

Comment est la naissance d'un tel diagnostic?

Si la distance entre le col utérin et le placenta est supérieure à 6 cm, l'accouchement se fera normalement. Si la distance est un peu inférieure, dans ce cas également, la livraison se déroulera probablement normalement.

Si le médecin décide qu'un emplacement bas du placenta est indésirable, il transpertera la vessie fœtale. Après cela, la tête du bébé fixera le placenta. Mais dans ce cas, le processus de naissance devrait être supervisé par des professionnels expérimentés.

Si le fœtus est mal placé (jambes en avant), le médecin procédera à une césarienne pour éviter les complications.

Si une femme a une placentation basse, il peut s'agir d'un chevauchement complet de sortie de l'utérus. Dans ce cas, une césarienne sera pratiquée à la 38ème semaine de grossesse.

Mesdames, Chers dames, sachez que dans la plupart des cas, après 33 à 34 semaines de grossesse, le placenta est déplacé - il se soulève (derrière l'utérus en croissance), ce qui signifie que tout danger pour la mère ou le bébé est perdu.

Faible placenta pendant la grossesse 30 semaines

Placentation basse pendant la grossesse

La grossesse est la meilleure période de la vie de chaque femme. Dans l’attente d’un miracle, ressentez le battement de deux cœurs à la fois - le sien et l’autre petit, en tapotant un bébé en train de naître. Il est impossible d'imaginer quelque chose de plus doux et tremblant. Mais à côté de tout cela, la grossesse est aussi la période la plus excitante. une période où une femme se préoccupe plus que jamais de son état de santé. Bien entendu, la principale protection du bébé pendant la grossesse est le placenta. C'est une partie épaissie de la coquille embryonnaire, elle aide à manger et à respirer les petites, elle contribue à sa protection immunologique. Le placenta se forme autour de l'œuf fécondé - dans la paroi de l'utérus.

Peu de placentation pendant la grossesse: de quoi s'agit-il

En règle générale, le placenta est fixé très près du bas (point le plus haut) de l'utérus, car c'est ici que sont créées les conditions les plus favorables à son fonctionnement normal, en particulier le débit sanguin dans les vaisseaux est parfaitement ajusté. Le placenta se situe normalement à une distance d'au moins 6 cm de la bouche utérine.

Les cas où le placenta se forme dans la partie inférieure de l'utérus sont appelés placentation basse. Cela se produit si l'œuf est introduit dans la partie inférieure des parois utérines.

Causes de la placentation basse pendant la grossesse

Les experts appellent plusieurs raisons pour lesquelles le placenta d'une femme enceinte peut être situé dans une position basse. L'un d'eux réside dans les caractéristiques anatomiques du système de reproduction d'une femme. Les pathologies congénitales (anomalies physiologiques) et celles acquises à la suite de facteurs négatifs peuvent y contribuer. Une placentation faible peut être une conséquence de processus inflammatoires antérieurs, d'infections génitales et de maladies vasculaires des organes pelviens, ou d'interventions chirurgicales dans le domaine des organes gynécologiques. Les femmes enceintes âgées ont également un risque faible de formation de placentation.

La place est plus fréquente chez les femmes qui ne donnent pas naissance à leur premier enfant. Notez ceci lors de la réalisation d'une échographie. La position de l'utérus est constamment diagnostiquée par les médecins. Ils effectuent notamment des échographies à 16, 24-26 et 34-36 semaines et peuvent effectuer un examen échographique dynamique.

Quel est dangereux placentation faible

En raison du fait que le placenta est proche de la gorge, il bloque partiellement et parfois - même complètement - le trou. En conséquence, il existe un risque de saignement, de détachement de la membrane placentaire et de fausse couche.

Un bas placenta peut nuire au bébé, car dans la partie inférieure de l'utérus, les vaisseaux ne sont pas aussi bien irrigués par le sang que dans ses parties supérieures. Il est donc possible que le fœtus reçoive moins d'oxygène et de nutriments essentiels.

Cependant, la panique n'en vaut pas la peine. En fait, moins de 10% de toutes les grossesses avec cette pathologie se terminent par une interruption due à une faible placentation. De plus en plus, avec l’augmentation de la durée de la grossesse, le placenta se lève et devient sa place - ce qui peut se produire aussi bien au milieu de la période qu’à la fin de la grossesse.

Symptômes de faible placentation pendant la grossesse Chez les femmes enceintes présentant une placentation basse, une hypotension artérielle (25% à 34% des cas) et une prééclampsie tardive sont caractéristiques. manque d'oxygène, le bébé de test. Mais en général, si l'emplacement du placenta n'est pas très bas, la femme n'observe pas les signes prononcés de cette affection et la pathologie est déterminée de manière aléatoire au cours d'un examen échographique planifié.

Si le placenta est situé très bas, la femme peut présenter les symptômes courants d'une menace d'avortement: douleur persistante dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos, écoulement sanguinolent du vagin. Il est nécessaire de surveiller les signaux de votre corps - le détachement du placenta est totalement indolore. Vous devez donc principalement vérifier s’il n’ya pas d’écoulement de sang.

Placentation basse: traitement

Les femmes enceintes doivent faire très attention: les efforts physiques ne sont pas souhaitables, il ne faut pas trop travailler, cela vaut la peine de renoncer aux rapports sexuels. Le fait est que lors de lourdes charges, la pression dans le placenta peut augmenter, ce qui provoquera un saignement important. Et donc, en aucun cas, vous ne devriez faire de mouvements brusques, même si vous devez y aller extrêmement prudemment, ne pas y aller en transport, pour ne pas trembler une fois de plus. Même la toux est indésirable. En position assise, il est préférable de lever légèrement les jambes - cela améliorera la circulation sanguine. Si le médecin propose de s'allonger pour économiser, il est simplement nécessaire. En cas de saignement vaginal, vous devez immédiatement vous rendre à l’hôpital.

Si la naissance est proche et que le placenta n'est pas tombé en place, vous devez vous fier uniquement à un médecin. Si le bébé est à la tête de l'utérus, il se passera de césarienne. S'il y a un previa fessier ou du pied, alors très probablement - proesaryat. Et très probablement - selon le plan.

Surtout pour beremennost.net - Maria Dulina

Peu de placentation pendant la grossesse - qu'est-ce que cela signifie? Quel est dangereux placentation faible pour un enfant et la grossesse?

Auteur: phytothérapeute Anastasia Zharikova

Même les femmes les plus équilibrées sur le plan émotionnel perdent légèrement leur capacité à raisonner de manière judicieuse pendant la grossesse - le contexte hormonal qui change pendant la grossesse "en prend soin".

L'instinct maternel rend la femme anxieuse sans raison apparente, et si le médecin traitant lit le diagnostic de «faible placentation pendant la grossesse», certaines personnes paniquent.

Et c'est complètement en vain: cette condition ne s'applique pas aux conditions pathologiques et peut changer avec le cours de la grossesse.

Selon l'OMS, 99% des femmes enceintes présentant une placentation basse, définie au milieu (ou à la fin de la grossesse), réussissent à donner naissance à la leur. Mais dans un pour cent des cas, cette condition est vraiment dangereuse. Comment ne pas entrer dans ce groupe?

La placentation basse pendant la grossesse - qu'est-ce que c'est?

Le placenta est une sorte de «forteresse» pour l’enfant, qui lui procure une protection physique et immunitaire maximale, la satiété, la santé et le plein développement. Formant dans la paroi de l'utérus, le placenta est une partie épaissie des membranes germinales et un vaste réseau de vaisseaux sanguins.

Le poids du placenta peut atteindre un kilogramme et demi. En règle générale, il se déploie au bas de l'utérus et commence à se développer après l'introduction d'un ovule fécondé dans la paroi utérine. La zone du meilleur apport sanguin dans l'utérus est choisie pour la fixation de l'ovule et la formation du placenta, souvent à proximité du vaisseau sanguin à la base de l'épithélium.

La fin de la formation du placenta survient entre 12 et 16 semaines et est directement liée à la fin de la toxicose chez la femme enceinte.

La fixation du placenta aux parois ou au bas de l'utérus est considérée comme normale si le siège-bébé est situé à plus de 5 à 6 centimètres de l'orifice de l'utérus. En cas de faible placentation pendant la grossesse, l'introduction de l'œuf doit être dangereusement proche du pharynx et peut entraîner des complications. Le médecin surveille l'état du placenta pendant la grossesse afin de voir à temps la présentation dont dépend le mode d'accouchement.

Au fur et à mesure que la grossesse se développe, l'utérus augmente et le site d'implantation reste en place. C'est en augmentant le tissu utérin que la "migration" du placenta se produit plus loin de l'os interne, jusqu'à une distance normale de 5 à 6 centimètres.

Symptômes de faible placentation

Un placenta bien formé, qui ne recouvre pas complètement le pharynx utérin interne, peut même ne pas permettre à la femme enceinte de se connaître: un bas placenta pendant la grossesse est souvent observé uniquement lors de la dernière échographie.

Mais dans certains cas, l'état décrit entraîne la menace d'une fausse couche et une femme enceinte apparaît:

• repérer;

• douleur douloureuse régulière au bas de l'abdomen et au bas du dos;

• tension artérielle réduite de la femme enceinte.

Placentation faible pendant la grossesse: causes

Avec un bas placenta, on ne trouve presque pas de femmes avec la première grossesse, car plus il y a de changements avec l'état des organes génitaux, plus le risque de grossesse non désirée est élevé.

Jusqu'à la fin des causes de cette condition n'a pas été étudié à ce jour. La formation du placenta dans la région cervicale est considérée par beaucoup comme étant même normale. Mais il y a des conditions qui contribuent aux anomalies dans le développement du placenta.

Causes de la placentation basse pendant la grossesse:

• l'âge de la femme enceinte est supérieur à 30 ans;

• deuxième naissance ou plus;

• séparation manuelle du placenta lors du travail précédent;

• processus dystrophiques et atrophiques de l'endomètre - cicatrices utérines, lésions de la couche muqueuse de l'endomètre après une césarienne, un avortement ou une cautérisation de l'érosion;

• caractéristiques anatomiques de la structure des organes de reproduction (cloisons dans la cavité, courbure, sous-développement de l'utérus);

• pathologie du chorion villeux (plus souvent chez les femmes présentant une fonction ovarienne altérée ou un infantilisme génital) - la réorganisation de l'endomètre se produit hors du temps;

• anomalies physiques congénitales ou acquises;

• pathologie cervicale - endocervicite, érosion et insuffisance cervicale;

• processus inflammatoires dans les organes pelviens;

• tumeurs bénignes, polypes;

• interventions abortives ou autres interventions chirurgicales dans le fonctionnement des organes de reproduction;

• maladies chroniques (maladies cardiovasculaires, rénales et hépatiques, intoxication), provoquant des troubles circulatoires dans les organes reproducteurs.

Séparément, vous devez dire à propos des néoplasmes bénins. La probabilité d'une faible placentation pendant la grossesse augmente dans ce cas. Si un médecin découvre des polypes, des fibromes et d'autres néoplasmes au niveau des organes génitaux pendant la planification de votre grossesse et suggère une intervention chirurgicale, il est certainement préférable de s'entendre.

Un endomètre endommagé après une chirurgie et des maladies inflammatoires de l'utérus suggèrent qu'il est préférable d'attendre au moins un an avec une grossesse.

Effet d'une faible placentation sur le déroulement de la grossesse, complications

Plus le fœtus devient, plus il exerce une pression sur l'utérus. Les vaisseaux du placenta sont comprimés, le flux sanguin dans l'utérus et le placenta est perturbé. Ces processus peuvent conduire à une hypoxie fœtale (manque d'oxygène) et à un retard de croissance intra-utérin. Enceinte en ce moment, souffrant de faiblesse, d'hypotension artérielle, peut développer une anémie.

Les effets plus terribles d'une faible placentation pendant la grossesse sont beaucoup moins fréquents. Il peut provoquer un décollement du placenta avec une insuffisance de l'apport sanguin, ce qui entraîne une hypoxie aiguë et même la mort du fœtus. Le fait de saigner en même temps oblige les médecins à effectuer un accouchement chirurgical.

Faible placentation pendant la grossesse: diagnostic

À la fin du troisième trimestre, le chorion se transforme en un placenta constitué de vaisseaux sanguins à la suite de la gestation. C'est le moment de la première échographie, révélant une pathologie génétique du fœtus et des malformations. C'est une échographie qui vous permet d'identifier rapidement et en toute sécurité les problèmes de placenta.

Lors de la première échographie à 12-16 semaines, 80% des femmes enceintes sont diagnostiquées avec une faible placentation. Confirmez le diagnostic à 22-25 ans et à 30-35 semaines. Normalement, vers la fin de la grossesse, le siège de bébé se déplace et se trouve dans une position normale au moment de la naissance.

En cas de saignement et si une échographie ne peut pas être réalisée, le col de l'utérus est examiné à l'aide de miroirs pour détecter une partie du placenta dans le canal cervical. La méthode est assez dangereuse et n'est utilisée que dans des cas extrêmes en présence d'opération.

Faible placentation pendant la grossesse: que faire?

La pratique médicale montre que la grande majorité des femmes enceintes présentant une faible placentation au début du terme vient donner naissance à l'état normal de l'utérus et du placenta. Cela est dû à la modification constante du segment inférieur de l'utérus, qui augmente et élève souvent le siège bébé. Habituellement, ces femmes accouchent seules.

Il ne reste qu'un faible pourcentage de 32 semaines de gestation chez 5% des femmes présentant un tel diagnostic. À la semaine 37, seul un tiers du reste conserve cet état. À la date de naissance, pas plus de 1% des femmes enceintes ont le placenta situé à moins de 2 centimètres de l'utérus interne. Ces femmes enceintes reçoivent un diagnostic de «placenta previa» et subissent une césarienne.

Le risque de saignement lors de l'accouchement naturel chez la femme enceinte, lorsque le placenta est situé à plus de 2 centimètres de la paroi interne de l'utérus, n'est pas plus élevé qu'avec l'emplacement normal du placenta.

Bien que le centile inférieur pendant la grossesse ne soit pas un état pathologique jusqu'à 38 semaines, les femmes avec ce diagnostic sont recommandées au cours des dernières périodes:

• marchez moins, ne négligez pas les autres;

• en décubitus dorsal pour placer les jambes sur une colline;

• ne pas s’accroupir et ne pas plier bas;

• ne pas rater un examen de routine chez un médecin de premier plan, afin de se conformer au calendrier des échographies et des tests;

• surveiller les pertes vaginales.

Si le bas-ventre a commencé à se troubler et que des saignements sont apparus, vous devez immédiatement informer le médecin si la femme enceinte est à l'hôpital ou appeler une ambulance et vous rendre au service de pathologie de la femme enceinte.

Puis-je voler dans un avion avec une faible placentation

Les femmes enceintes atteintes de cette maladie, lorsqu'elles ont besoin de voyager, ont de fortes inquiétudes, en particulier si vous devez voler dans un avion où la pression et la surcharge changent fortement. La consultation du médecin est obligatoire, et s'il donne son accord pour le vol à faible placentation, vous pouvez alors partir en toute sécurité. En règle générale, une femme n’est pratiquement pas interdite jusqu’au milieu de la grossesse. Par conséquent, jusqu’à 20 semaines, on peut dire qu’il n’ya aucun risque de fausse couche ou de saignement. Naturellement, plus le vol est court, mieux c'est, et vous ne devez pas emporter avec eux de gros bagages.

Faible placentation pendant la grossesse: que ne peut-on pas faire?

En respectant certaines règles de comportement, une femme enceinte peut réduire à zéro le risque de complications associé à une faible placentation.

Ces exigences comprennent:

1. Minimiser l’activité physique: course à pied, marche rapide, sports actifs et vie sexuelle - il est préférable de s’abstenir.

2. Élimination des mouvements brusques et des vibrations - moins de déplacements dans tous les moyens de transport (en particulier en public).

3. Prendre des médicaments prescrits par un médecin.

4. Observation des sécrétions vaginales et, en cas de saignement, prenez immédiatement une position horizontale et appelez une ambulance (la rapidité de ces actions a une incidence sur l'issue de la grossesse et la préservation de la vie fœtale).

Accouchement à faible placentation

Dans ce cas, seul le médecin choisit le mode de livraison. Il peut décider de percer l'ovule, le placenta sera fixé par la tête du fœtus. De tels travaux sont le plus souvent effectués dans les salles d'opération afin d'avoir du temps pour une césarienne, si le fœtus est placé dans une position inappropriée pour l'accouchement (jambes en avant).

Le bas placentation pendant la grossesse, entre 37 et 38 semaines, oblige les médecins à recommander une hospitalisation au service de pathologie des femmes enceintes, où elle sera constamment surveillée.

Au moment de la naissance, le placenta peut "s'éloigner" de la distance autorisée - un accouchement naturel est alors possible.

Cependant, pendant le travail, les muscles de l’utérus se contractent et le volume diminue, tandis que le placenta conserve sa taille initiale.

En conséquence, les vaisseaux sanguins reliant le bas placenta aux parois de l'utérus sont fortement sollicités, même leur rupture et un décollement prématuré du placenta sont possibles.

Le fœtus ne recevra pas assez d'oxygène et le cerveau peut être endommagé.

Afin de prévenir de telles complications, les médecins décident de faire une césarienne si la situation de placentation basse n’a pas changé à la 38ème semaine.

© 2012—2017 "Opinion des femmes". Lors de la copie de documents, il est nécessaire de faire référence à la source!
Informations de contact:
Rédacteur en chef: Ekaterina Danilova
Email: [email protégé]
Téléphone du bureau éditorial: +7 (926) 927 28 54
Adresse éditoriale: st. Sushchevskaya, 21
Informations sur la publicité

Placentation basse pendant la grossesse

Parfois, lors du dépistage par échographie, une femme enceinte peut entendre un diagnostic de «position basse du placenta» ou «faible placentation». En règle générale, ce diagnostic suscite de nombreuses craintes et préoccupations. Quel est le danger d'un tel diagnostic, quel genre de vie est présenté avant l'accouchement, de quels types d'accouchement, de quoi dépend-il.

Quelle est la faible placentation chez les femmes enceintes

Parfois, le placenta se développe légèrement plus bas que prévu, l’emplacement du placenta situé à moins de 5,5 à 6 cm de l’os interne de l’utérus jusqu’au bord inférieur du placenta est considéré comme faible. Une telle condition peut poser un certain risque pendant la grossesse.

Note L'emplacement bas du placenta peut également s'appeler bas placentation.

Lorsque le fœtus se développe dans une position basse, il exerce de plus en plus de pression sur le placenta et les risques d'influence extérieure sur celui-ci ou de décollement prématuré du placenta augmentent.

Au cours des périodes ultérieures, lorsque le placenta est bas, il existe un risque de blocage du cordon ombilical et d'endommagement du placenta par le fœtus en raison de mouvements actifs. En outre, les segments inférieurs de l'utérus détériorent l'irrigation sanguine par rapport au jour de l'utérus, qui se caractérise par la formation d'une hypoxie.

Il faut comprendre que le diagnostic de «localisation basse du placenta» ou «faible placentation», posé jusqu'à 30-34 (et parfois jusqu'à 36) semaines de grossesse, n'est pas encore définitif. Le placenta peut bouger (plus bas au moment de la migration du placenta), la paroi utérine s’étire de manière inégale et il est très probable qu’à la 34e semaine, le placenta soit à plus de 5 à 6 cm de l’ouverture interne de l’utérus. Parallèlement, si le diagnostic est posé, même à un stade précoce, la femme enceinte doit suivre certaines recommandations de son mode de vie et faire l’objet d’un examen régulier (selon la prescription du médecin).

Si l'emplacement du placenta après 34 semaines reste bas, l'accouchement risque de se faire par césarienne. Mais, en toute justice, il convient de noter que la plupart des femmes accouchent naturellement. seulement l'obstétricien a besoin de plus d'attention. Une surveillance continue de l'état du fœtus et de l'activité contractile utérine sera également assurée.

Migration placentaire à faible placentation

Pendant la grossesse, l'épaisseur et le volume total du placenta changent légèrement. Ceci est dû au fait que certaines zones du placenta se dilatent et que d'autres s'atrophient (diminuent), ce qui modifie le type de placenta et sa localisation.

La localisation basse du placenta est souvent détectée aux stades précoces, mais à mesure que le fœtus grandit et que la taille de l'utérus augmente, il se développe et se rapproche du bas de l'utérus. En règle générale, près du moment de la naissance, le siège du bébé est dans la bonne position. Cela se produit lorsque le placenta est attaché au mur du fond.

La paroi avant a une plus grande élasticité, mais une fixation faible du placenta sur la paroi avant est plus dangereuse.

Avec l'emplacement du placenta sur le mur avant, et seulement avec cela, une migration conditionnelle du placenta vers le bas peut se produire. Cela est dû au fait que le mur avant est plus résistant et que le mur arrière s’étire dans la direction du cou et vers le haut, vers le bas, puis le mur avant - et du centre, vers les côtés, vers le bas et vers le col de l’utérus. Par conséquent, une «descente placentaire» peut survenir, c’est-à-dire que l’utérus lui-même monte et que le placenta reste près du col de l’utérus.

Ce seront des conditions préalables à la formation d'une placentation basse, voire même d'un placenta praevia.

Causes de la faible placentation

Dans des conditions normales, chez les femmes jeunes et en bonne santé, le placenta est maintenu en position normale. Les causes de la faible placentation sont généralement des troubles à l'intérieur de l'utérus:

  • processus inflammatoires de l'utérus;
  • lésions infectieuses des parois de l'utérus;
  • conséquences des fausses couches et des avortements;
  • curetage de l'utérus;
  • cicatrices césariennes;
  • points de suture après les opérations;
  • fibromes utérins;
  • sous-développement de l'utérus, utérus à deux cornes, en forme de selle, utérus infantile;
  • grossesse multiple;
  • L'âge de la mère est de 30 à 35 ans.

Sensations de faible placentation.

Le plus souvent, la faible placentation ne se manifeste pas à l'extérieur ni dans les sensations. Parfois, il peut y avoir une douleur lancinante dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos, ou des «ecchymoses». Ce dernier est un signe de décollement placentaire dans une petite zone. Par conséquent, il est important d'informer votre médecin de l'apparition des saignements même les plus insignifiants.

Souvent détecté faible placentation au cours de l'échographie prévue ou supplémentaire.

Ce qui menace une faible placentation pendant la grossesse

Dans la plupart des cas, au troisième trimestre, le placenta augmente et il ne reste aucune trace des expériences futures des futures mères.

  • Si le placenta est situé bas lors de la première échographie au bout de 12 à 16 semaines, il n'y a pas de foyer d'excitation. Très probablement, à mesure que l'utérus se développe, le placenta va changer de position et se relever. Dans le même temps, le port du fœtus n’est pas violé et l’accouchement a lieu indépendamment. Sans aucune complication.
  • Si la faible placentation est détectée dans un délai de 20 semaines, ne vous inquiétez pas non plus, c'est à partir de cette période que la croissance active du fœtus et l'élévation du placenta vont commencer.
  • Si une faible placentation est détectée après 30 semaines, un contrôle supplémentaire sera nécessaire. Mais aussi, ne vous inquiétez pas trop, car le placenta peut migrer jusqu’à 34-36 semaines.

Il est important de se rappeler que si à peu près au moment du deuxième contrôle échographique de contrôle jusqu’à 20 semaines, le sonologue vérifie l’emplacement du placenta, cela ne veut toujours rien dire. Nous rappelons que le placenta peut atteindre 36 semaines.

Le fait même que la placentation soit basse n’est pas un motif d’excitation, surtout pendant la première moitié de la grossesse. Ceci est juste un indice pour le médecin observateur afin qu’il comprenne que cette grossesse a ses propres caractéristiques.

Les causes de l'excitation seront un emplacement très bas du placenta avec formation d'une présentation partielle ou complète. De nouveau, le médecin en fonction des résultats de l'échographie et de votre état vous indique avec précision à quel point le placenta est bas et quelles sont les prédictions.

Si, après 36 semaines de grossesse, la position du placenta n'est pas normalisée, la femme est hospitalisée à 38 semaines et est placée sous la surveillance d'un médecin.

Encore une fois, dans la plupart des cas, il n’ya aucune raison de s’exciter.

Lorsque la placentation basse est interdite

Lorsqu'un placenta bas est détecté, il est nécessaire de surveiller la situation au fil du temps, il est donc judicieux de procéder à une échographie de contrôle à 24-26 et à 34-36 semaines.

Il convient également de respecter les recommandations suivantes:

  • Évitez les efforts physiques, la tension de la paroi abdominale antérieure, la course et les sauts. Cela conduit à des contractions des parois de l'utérus et à leur tension, ce qui augmente le risque de décollement placentaire.
  • Paix maximale, repos fréquent et long, dormez suffisamment.
  • Il est interdit de soulever des poids, des mouvements brusques et des secousses.
  • L'état d'esprit harmonieux, la future mère devrait être détendue et calme. Le stress est absolument contre-indiqué!
  • La nuit et le sommeil de jour, au repos, il vaut la peine de mettre un coussinet sous vos pieds, de manière à ce qu’ils se situent juste au-dessus du niveau du bassin.

Sexe à faible placentation

Lorsque le placenta est bas, si le placenta se trouve à moins de 5 cm du bord de l'os interne de l'utérus, comme l'indique le deuxième examen échographique, il vaut la peine d'abandonner temporairement la vie intime et de maintenir le repos sexuel.

Cela s'explique par le fait que, dans cette position, le placenta est proche du col de l'utérus et que des tremblements rythmiques, des contractions et des tensions des muscles de l'utérus lors de l'orgasme peuvent entraîner un risque de rupture du placenta.

Cela ne vaut pas le risque si après 20-22 semaines, le placenta est bas. Jusque-là, s’il n’ya aucune menace pour la grossesse, les relations sexuelles sont acceptables, mais seulement sans mouvements brusques et pénétration profonde.

À l'avenir, vous pouvez économiser de la lumière caresse intime.

Rappelons une nouvelle fois que dans 95% des cas, le placenta reprend sa position normale sans aucun problème.

Vous devez dormir suffisamment, rester calme et porter des vêtements confortables pour les femmes enceintes. Acheter chez Mom's Shop:

Lorsque vous magasinez chez Mother's Store, nous garantissons la livraison gratuite, le remplacement / le retour des produits à nos frais et, bien sûr, un service agréable et rapide.