Aspirine pendant la période d'allaitement: mode d'emploi, sécurité pour l'enfant et analogues permissibles

Conception

Devenir mère, une femme rare peut se permettre d’encourager complètement. Dans le même temps, de nombreuses mères allaitantes craignent les effets néfastes des médicaments sur leurs bébés. A cause de ce qu'ils doivent endurer courageusement des conditions douloureuses sans l'aide de médicaments. Des maux de tête banaux ou des douleurs récurrentes détériorent sensiblement la qualité de vie. Mais vous pouvez choisir un outil compatible avec la lactation. Par exemple, l’aspirine pendant l’allaitement soulage de manière significative l’inconfort de la douleur.

Pourquoi tant de mères allaitantes doutent-elles si elles doivent être traitées avec des médicaments? Au lieu de soulager leur état, beaucoup décident de faire preuve de patience et d'attendre la fin spontanée de la douleur. Certaines femmes préfèrent les recettes folkloriques. La minorité boit encore des comprimés, dans l’espoir d’une bonne chance et sans effets secondaires pour l’enfant.

En fait, un certain nombre de médicaments modernes sont totalement ou partiellement compatibles avec l’alimentation naturelle. Pour être sûr que le médicament est sans danger pour une mère allaitante et son bébé, il vous suffit d'étudier attentivement les instructions et de savoir également où et comment le vérifier.

Vérifier la fidélité du médicament à la lactation

Après avoir reçu les recommandations du médecin, la mère qui allaite peut ouvrir une description du médicament et voir que l’allaitement figure sur la liste des contre-indications du médicament. Mais même si au lieu de cela, il est indiqué que, lors de l'allaitement, le remède est utilisé avec prudence, l'anxiété chez la femme ne disparaît pas. Il s'avère qu'elle doit choisir entre le maintien d'une alimentation saine de son enfant et son propre bien-être.

En fait, de telles formulations ont souvent une raison économique ou éthique. De nombreuses sociétés pharmaceutiques n'effectuent aucune recherche sur leurs médicaments chez les femmes enceintes et les mères allaitantes. Il s’agit d’événements coûteux qui nécessitent une approche spécifique des patients de l’échantillon étudié. Il est donc plus facile pour l’entreprise de prescrire une contre-indication à ces catégories de consommateurs.

Dans une situation aussi ambiguë, il est commode de contacter un conseiller en allaitement. Il sera utile de comprendre si le traitement réservé à la mère est dangereux pour le bébé. Les spécialistes de l'allaitement utilisent plusieurs sources fiables et réputées sur la compatibilité des médicaments avec l'allaitement. Ceux-ci comprennent:

  • Référence de médicament de l'OMS;
  • livres de référence imprimés nationaux et étrangers;
  • répertoire en ligne "E-lactation".

Aspirine pendant l'allaitement: risque faible

Selon la source E-lactation, l'utilisation du médicament aspirine est autorisée pendant l'allaitement. Son ingrédient actif, l'acide acétylsalicylique, a un statut de «risque faible» (les substances avec un statut de «risque très faible» sont absolument sans danger). Cela n'interdit pas l'utilisation de l'outil pour les mères allaitantes, mais prévoit la nécessité de surveiller la réaction de l'enfant. L'acide acétylsalicylique pénètre dans le lait maternel à des concentrations insignifiantes. Les preuves scientifiques suggèrent que ces doses ne sont pas capables de nuire à un bébé. Mais les manifestations individuelles ne peuvent être exclues.

Comme indiqué dans le mode d'emploi, l'aspirine peut:

  • réduire l'inflammation;
  • apporter un soulagement à haute température;
  • faciliter le syndrome douloureux d'origine différente;
  • réduire les caillots sanguins.

Après ingestion, la substance est complètement absorbée par l'estomac et l'intestin grêle et est convertie en acide salicylique.

Indications et contre-indications

L'aspirine pendant l'allaitement peut être nécessaire lorsque la mère ressent une douleur d'origine différente. Ceux-ci comprennent:

  • la tête
  • dentaire;
  • articulaire;
  • muscle;
  • douleurs menstruelles.

L'indication d'utilisation du médicament est la nécessité d'atténuer une fièvre légère. Il est également prescrit pour la polyarthrite rhumatoïde, l'arthrose et d'autres maladies inflammatoires sous forme chronique ou aiguë.

Parmi les contre-indications au traitement à l'aspirine, y compris l'allaitement, figurent:

  • tendance brillante à saigner;
  • susceptibilité prononcée à l’aspirine et à d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • utilisation simultanée de médicaments qui inhibent la coagulation du sang;
  • déficit de l'enzyme glucose-6-phosphate déshydrogénase;
  • asthme bronchique;
  • maladies de l'estomac et du duodénum au stade chronique;
  • problèmes dans le fonctionnement des reins et du foie;
  • la goutte;
  • diabète sucré.

Effets secondaires

Décider de l’allaitement au sein de l’aspirine mérite d’être pris en considération. Parmi eux se trouvent:

  • manifestations allergiques;
  • douleur à l'estomac;
  • diminution du nombre de plaquettes dans le sang (aggravation de la coagulation du sang).

Schéma d'utilisation et dosage

L'aspirine est traditionnellement prise par voie orale, de préférence après un repas. Une fois que l'instruction vous permet d'utiliser jusqu'à 100 mg du médicament, et par jour - pas plus de 300 mg (trois comprimés). Le médecin ajuste la durée du traitement, mais le traitement standard ne doit pas dépasser 10 jours.

Une posologie ou une durée de traitement excessive ne peut survenir que pour des raisons médicales et sous la surveillance d'un médecin. Dans de telles circonstances, il est important de prévenir le développement du syndrome de Reye, une affection extrêmement dangereuse du foie et du cerveau qui gêne le fonctionnement du bébé.

Si maman s'inquiète de la prise du médicament.

Que doit faire une mère qui allaite quand elle prend une dose acceptable d’aspirine tout en s’inquiétant pour le bien-être de l’enfant? Si les arguments relatifs à la sécurité d'une substance avec une utilisation unique et à faible dose ne calment pas une femme, les options suivantes peuvent être envisagées.

  • Remplacez plusieurs tétées après avoir pris le médicament. À une dose modérée, la substance et ses dérivés quitteront complètement le corps au bout de deux à quinze heures environ. Par conséquent, après ce délai, la mère peut reprendre l'application. Et vous pouvez allaiter complètement votre bébé avant le traitement. Pendant la pause, il est commode d'offrir les miettes de lait pré-exprimé.
  • Interrompre temporairement l'allaitement. Pendant la durée du traitement, la mère peut arrêter l'allaitement, mais maintenir la production de lait en pompant au rythme de l'allaitement. En moyenne, la glande doit être vidée au moins 10 à 12 fois par jour, y compris la nuit. Cela permettra de maintenir la production laitière à un niveau suffisant. Et après l’arrêt du médicament, la femme pourra reprendre son alimentation en toute sécurité. Certaines mères créent à l'avance une réserve de lait maternel congelé afin que le bébé continue à recevoir une alimentation saine même pendant le traitement de la mère.

Ainsi, bien que le médicament provoque des examens controversés chez les femmes qui allaitent, l’aspirine pendant l’allaitement est une option valable pour soulager la maladie de la mère. Des études scientifiques confirment que de petites doses et une utilisation à court terme du médicament ne sont pas dangereuses pour le nourrisson. Si la mère vit encore, il est utile d’envisager d’autres solutions dont le statut absolument sans danger a été prouvé.

Acide acétylsalicylique pendant l'allaitement

Pouvez-vous boire de l'aspirine pendant l'allaitement

Divers rhumes et ARVI affectent souvent le corps de la femme pendant l'allaitement. Cela est dû à l'affaiblissement du système immunitaire de la jeune mère pendant la grossesse et l'accouchement.

Pour l’auto-traitement, de nombreuses femmes prennent les médicaments contre la fièvre auxquels elles sont habituées, notamment l’aspirine (acide acétylsalicylique). Cependant, tout en nourrissant le bébé avec du lait maternel, de nombreux médicaments constituent une menace pour le petit homme. Vous devez donc consulter un pédiatre et un gynécologue avant de prendre des médicaments connus. L'aspirine pendant l'allaitement ne fait pas exception.

Un peu d'histoire de l'apparition de la drogue

L'acide acétylsalicylique a été synthétisé dès le XIXe siècle et s'est rapidement répandu pour le traitement de diverses inflammations, notamment la goutte et les rhumatismes. Des travaux ultérieurs sur l'amélioration de ce médicament ont abouti à la création d'une aspirine moderne mise au point par le groupe pharmaceutique allemand Bayer AG.

L'utilisation massive de ce médicament au cours de la pandémie de grippe du début du 20ème siècle a été une reconnaissance bien méritée pour ce médicament.

Le caractère indispensable et la disponibilité de l'aspirine sont reconnus dans le monde entier: ce médicament figure dans la liste des médicaments essentiels de l'OMS et, en Fédération de Russie, l'acide acétylsalicylique et ses dérivés figurent dans le TOP 10 des médicaments les plus populaires et les plus commercialisables.

Les effets positifs de l'aspirine sur le corps humain

L'aspirine a des effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires assez prononcés. De plus, il s'agit d'un agent antiplaquettaire. L'utilisation du médicament réduit la formation de caillots sanguins dans la circulation sanguine et réduit le risque de développer des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et de la thromboembolie.

L'acide acétylsalicylique est un assistant médical fiable et facile à utiliser dans la lutte contre les rhumatismes, la polyarthrite, la myocardite infectieuse-allergique et d'autres pathologies redoutables. Un bon effet peut être obtenu dans le traitement de l'aspirine et de pathologies assez courantes:

  • mal de tête;
  • la migraine;
  • névralgie d'origines diverses;
  • toute manifestation de fièvre chez un patient.

À base d'acide acétylsalicylique, de nombreux médicaments bien connus ont un large spectre d'action et sont abordables pour les segments de population les plus larges. Toutes les jeunes femmes souffrant de différents rhumes ont également utilisé les médicaments «Tsitramon», «Kofitsil», «Askofen» et «Acélésine» pour stabiliser la maladie.

Entre autres choses, l'aspirine est un anticarcinogène prononcé. Selon les dernières données des principaux oncologues de la planète, l'utilisation constante de ce médicament réduit de 15% le risque de cancer de la prostate, de 25% le cancer du poumon et du sein et la moitié d'une pathologie maligne de l'intestin et de l'œsophage chez un patient.

Effets secondaires de l'aspirine

Comme tout autre médicament, l'aspirine a des effets secondaires:

  • Tout d'abord, il est nécessaire d'attribuer l'effet ulcérogène du médicament ou un effet agressif sur la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum. L'utilisation prolongée d'aspirine provoque l'apparition d'ulcères aigus à la surface de ces organes et peut provoquer des saignements.
  • Un traitement non contrôlé à l'acide acétylsalicylique peut entraîner des violations du système de coagulation sanguine, des saignements de petits vaisseaux et, par conséquent, l'apparition d'une anémie.
  • Une surdose d’aspirine contribue à l’émergence d’une insuffisance rénale aiguë et chronique, d’un œdème pulmonaire et cérébral. En outre, l'utilisation du médicament avec des boissons alcoolisées entraîne dans la plupart des cas des réactions allergiques graves.
  • Contre-indiqué chez les enfants de moins de 14 ans et si nécessaire, sa nomination nécessite un suivi médical strict de l'état de l'enfant. Même à la suite de cette règle, on peut comprendre que l’aspirine pendant la lactation est hautement indésirable.

Aspirine et une femme pendant l'allaitement

Avant d'utiliser pour le traitement de toute substance médicamenteuse, il est nécessaire d'étudier attentivement les instructions de ce médicament.

L'aspirine est contre-indiquée pour les femmes enceintes avant 14 semaines de grossesse, car à cette époque, les principaux organes et systèmes de l'enfant à naître sont pondus. L'acceptation de l'acide acétylsalicylique au cours de cette période peut entraîner par la suite diverses déformations et une altération du développement du fœtus.

Est-il possible pour une mère allaitante de prendre de l'aspirine? Outre l'impact sur le système hématopoïétique d'une jeune femme et la menace de saignement, le médicament peut avoir des effets néfastes sur la muqueuse gastrique. Pendant la période d'alimentation du bébé, la mère suit généralement un certain régime alimentaire, le niveau d'acidité dans l'estomac est stable. L'aspirine pendant l'allaitement peut provoquer des érosions et des ulcères sur les parois du tube digestif.

Pas moins dangereux cette drogue pour le petit homme. L'acide acétylsalicylique est très rapidement absorbé dans le sang et pénètre dans le lait maternel. Même la plus petite quantité du médicament dans le corps du bébé peut provoquer diverses complications. Le système immunitaire des enfants est encore faible et incapable de neutraliser les effets positifs et négatifs de l'aspirine sur les organes et les tissus des enfants.

Réactions négatives à l'aspirine de la part du corps de l'enfant

Quel est l'impact négatif sur le corps des enfants peut avoir de l'aspirine lors de l'allaitement:

  • Le médicament présent dans le corps de l'enfant a des effets néfastes sur le fonctionnement du foie et des reins, ce qui entraîne souvent le développement d'ictère symptomatique et de polyurie chez l'enfant.
  • La pénétration de l’acide acétylsalicylique dans le sang d’un nouveau-né peut causer des problèmes au système de coagulation du bébé et, par conséquent, au développement de saignements et à une anémie.
  • Ce médicament provoque une inhibition des substances enzymatiques dans le corps de l'enfant et perturbe le tractus gastro-intestinal.
  • Une consommation prolongée d'aspirine par une jeune mère pendant l'allaitement peut contribuer à l'apparition d'asthme bronchique et de diverses affections allergiques chez le bébé, ce qui est associé à l'effet négatif de l'acide acétylsalicylique sur le système immunitaire immature de l'enfant.

Il convient de noter que l'aspirine pour la plupart des maladies n'est pas une panacée. Avant de commencer l’auto-traitement, vous devriez consulter votre médecin au sujet des substituts possibles à l’acide acétylsalicylique.

Et si l’acide acétylsalicylique est nécessaire pour la mère, tel que prescrit par un médecin?

Puis-je utiliser de l'aspirine pendant l'allaitement, s'il y a un besoin urgent? Dans les cas où la pathologie d'une jeune mère est assez compliquée et nécessite l'utilisation de ce médicament, il est toujours possible de passer à des mélanges spéciaux adaptés pour la période de traitement.

Une femme doit seulement être régulièrement pompée pour éviter la stagnation des glandes mammaires et recommencer à nourrir son bébé une fois le traitement terminé.

Les complications ci-dessus surviennent généralement chez un enfant ayant un apport prolongé d'acide acétylsalicylique dans son corps. Cependant, dans ce cas, le risque ne se justifie pas et une femme ne devrait pas prendre même des doses minimales d'aspirine pendant l'allaitement.

En médecine, très peu de médicaments ne pourraient pénétrer dans le corps d'un enfant avec du lait maternel. Par conséquent, toute auto-médication pendant l'allaitement doit être complètement exclue et tous les médicaments doivent être pris uniquement sous la surveillance de votre médecin.

Pourquoi ne pas boire de l'aspirine pendant l'allaitement: quel est son danger pour le bébé et la mère allaitante

L'aspirine ne doit pas être prise pendant l'allaitement. On trouvera dans cet article ce qu'est ce médicament, pourquoi il ne peut pas être bu, quels sont les effets nocifs sur la santé et son impact sur l'état du nourrisson.

Consommation de drogue

L'aspirine est un anti-inflammatoire non stéroïdien à base d'acide acétylsalicylique. L'acide acétylsalicylique ne doit pas être pris avec HB.

L'aspirine est utilisée pour:

  • la migraine;
  • haute température;
  • rhumatisme;
  • l'angine de poitrine;
  • thrombose.

Ce médicament a un effet antiseptique et anesthésique efficace. Mais ce médicament ne peut pas toujours être utilisé pour soulager la douleur ou abaisser la température. Il est préférable que les mères qui allaitent refusent de prendre ce médicament, car il pourrait nuire à la santé du nouveau-né.

Comment le médicament affecte-t-il le corps de l'enfant?

L'aspirine est un médicament à large spectre. Une fois dans le corps de l'enfant par le lait maternel, cela peut affecter le travail de pratiquement tous les organes du bébé.

Donc, ce remède peut réduire la coagulation du sang. Cela est dû au fait que l'acide acétylsalicylique dilue le sang afin de faire face aux caillots formés. L'aspirine peut également affecter le développement de la diathèse hémorragique. Cela provoque parfois des saignements internes, ce qui peut avoir des conséquences tristes. Ce fait suggère qu’une jeune mère a intérêt à ne pas utiliser le médicament pendant l’allaitement.

L’acide acétylsalicylique peut nuire au fonctionnement du tractus gastro-intestinal de l’enfant. Il réduit la production de substances responsables des propriétés protectrices de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal. Le bébé peut avoir des saignements gastriques, ce qui est également très dangereux pour la vie. Surtout si vous prenez de l'aspirine dans les premiers mois après la naissance.

Une femme qui allaite ne doit pas prendre ce médicament car il peut entraîner les effets indésirables suivants chez le nouveau-né:

  • déficience auditive;
  • asthme bronchique;
  • carence en fer;
  • maladie rénale;
  • Le syndrome de Ray.

La concentration d'aspirine dans le lait maternel peut affecter de manière significative la santé du bébé. Ce médicament est un allergène fort. Il peut provoquer des spasmes des bronches, un nez qui coule et même la formation de polypes dans le nez.

L'acide acétylsalicylique est capable de réduire le nombre de globules rouges, plaquettes et hémoglobine dans le sang. Une mère qui allaite après l'accouchement n'est pas autorisée. Après tout, son corps est grandement affaibli et l'anémie peut aggraver son état. Ceci s'applique également au corps du bébé.

Que peut remplacer le médicament pour HB?

De tout ce qui précède, nous pouvons conclure que l’aspirine affecte négativement le corps d’une femme qui allaite et de son bébé. Alors, pourquoi vous mettre en danger s'il existe d'autres médicaments qui peuvent parfaitement gérer la fièvre? Combien de fois ne serait pas sauvé ce médicament maman avant la grossesse, il est nécessaire de l'abandonner pendant l'allaitement.

Pendant l'allaitement, de nombreux médecins conseillent de boire du paracétamol. Il est compatible avec l'allaitement et n'a pratiquement aucun effet secondaire.

En outre, vous pouvez utiliser l'ibuprofène. Mais vous ne pouvez pas utiliser ces médicaments vous-même. Seul le médecin traitant peut dire combien de temps et combien de temps ils peuvent être pris.

  1. Il est nécessaire que la température de la pièce soit d'environ 20 degrés et que son taux d'humidité ne soit pas inférieur à 60%.
  2. Il est possible de boire de l'antipyrétique uniquement si la température corporelle a dépassé la marque des 38,5 degrés.
  3. Faire face à la chaleur aidera le thé avec des framboises et du miel. L'utilisation de tisanes doit être traitée avec précaution, car certaines herbes peuvent provoquer une réaction négative chez le bébé.

Si ces fonds n'ont pas aidé une femme qui allaite à réduire la température ou la douleur, elle a définitivement besoin de consulter un médecin. Il y a des cas où vous ne pouvez pas vous passer des antibiotiques. L'automédication pendant la période de HB est inacceptable, car les médicaments, qui sont familiers à tous, peuvent nuire au corps encore fragile du nouveau-né. Ceux-ci incluent l'aspirine, qui est contre-indiqué pendant l'allaitement.

Est-il possible de prendre de l'aspirine pendant l'allaitement

Pendant la grossesse et l’allaitement, les jeunes femmes sont exposées à divers rhumes. Ceci est dû à une diminution de l'immunité.

Les rhumes sont souvent accompagnés de fièvre. Cette condition est très dangereuse pour une jeune mère et son bébé. Comment faire baisser la chaleur?

Habituellement, pour cette utilisation, l'aspirine. Mais le médicament est-il sûr? Puis-je utiliser de l'aspirine pendant l'allaitement?

Description du médicament

L'aspirine est un anti-inflammatoire appartenant au groupe des médicaments non stéroïdiens. Son ingrédient actif est l'acide acétylsalicylique.

Le médicament appartient à la catégorie des médicaments non narcotiques et anesthésiques. L'aspirine a des propriétés antiplaquettaires. Pour cette raison, le médicament empêche l'accumulation de plaques sur les parois des vaisseaux sanguins.

La substance est largement utilisée dans diverses maladies. Après tout, l'acide acétylsalicylique élimine de nombreux symptômes. Cependant, malgré les propriétés positives du médicament, l’aspirine ne peut pas être utilisée avec HB.

En savoir plus sur les antidouleurs autorisés et interdits pour l'allaitement >>>

Indications d'utilisation

Le plus souvent, l'acide acétylsalicylique est prescrit en cas de rhume afin de réduire la température corporelle et d'éliminer certains des symptômes. En général, l'outil peut être utilisé avec:

  1. Angine de poitrine.
  2. Maux de tête et migraines.
  3. Augmentation de la température corporelle.
  4. Rhumatisme et ainsi de suite.

Il est à noter que l'acide acétylsalicylique n'est pas si inoffensif. Ce remède pénètre dans le lait maternel de la mère.

Après avoir mangé, une partie de l'aspirine est ingérée. Cela pourrait nuire au travail de certains organes.

Propriétés du médicament

L'aspirine a un effet anesthésique et anti-inflammatoire prononcé. En raison de ces propriétés, le médicament reste en demande jusqu'à présent. Beaucoup utilisent des comprimés d'acide acétylsalicylique pour soulager les symptômes du rhume.

L'effet thérapeutique de l'aspirine est noté presque immédiatement après sa prise. En effet, le médicament est très rapidement absorbé par le tube digestif, puis pénètre dans le sang. Après un certain temps, l'acide acétylsalicylique passe dans le lait maternel.

Attention! Lors de l'allaitement à utiliser le médicament est interdite.

Les effets de l'aspirine sur le corps du bébé

Alors, une mère qui allaite peut-elle prendre de l’aspirine à une température? Bien sur que non. Cet outil pénètre rapidement dans le lait maternel et affecte le corps de l'enfant de différentes manières. N'oubliez pas que l'acide acétylsalicylique est utilisé pour éliminer les conditions pathologiques.

Le composant principal du médicament inhibe la production de thromboxane A2. En raison de la prise d'aspirine, il se produit un éclaircissement du sang qui empêche la formation de caillots sanguins. Lors de l'alimentation, l'acide acétylsalicylique pénètre dans le corps du bébé.

En conséquence, le médicament peut provoquer divers troubles. En premier lieu, l’aspirine au cours de la période d’alimentation affecte la coagulation du sang chez un bébé.

Sur la peau, les miettes peuvent former des hématomes provoqués par des hémorragies internes. En outre, le saignement peut être accru chez le bébé.

L'acceptation de l'acide acétylsalicylique pendant la période d'alimentation peut provoquer le développement d'une diathèse hémorragique chez le nourrisson. Cet effet secondaire s'accompagne souvent d'une hémorragie interne, lourde de conséquences désastreuses.

Pour ces raisons, l'aspirine est interdite pendant la grossesse et l'allaitement.

L'aspirine lors de l'alimentation affecte négativement le tractus gastro-intestinal de l'enfant. L'acide acétylsalicylique inhibe la synthèse des enzymes COX.

Cela peut entraîner une diminution du nombre de prostaglandines, des substances qui protègent la muqueuse gastrique contre les effets agressifs. Un tel phénomène peut provoquer des saignements gastriques chez un bébé.

Le développement de cette pathologie nécessite de prendre de l'aspirine lors d'un allaitement prolongé.

Effets secondaires indésirables

Le corps d'un nourrisson est très fragile. Tout médicament peut provoquer le développement de processus irréversibles. L'acceptation de l'acide acétylsalicylique pendant l'alimentation peut entraîner la mort du bébé.

Par conséquent, l'aspirine pendant l'allaitement doit être abandonnée. En outre, le médicament pendant l'allaitement peut causer un enfant:

  • Déficience auditive.
  • Anémie causée par un manque de fer dans le corps.
  • Asthme bronchique.
  • Insuffisance rénale chronique.
  • Le syndrome de Reye.

L'aspirine est l'allergène le plus puissant. Si une jeune mère prend ce médicament, le bébé peut alors avoir un bronchospasme ou un nez qui coule, entraînant la formation de polypes dans les voies nasales. C’est ainsi qu’une réaction allergique à l’acide acétylsalicylique apparaît.

La défaite des organes et le développement de pathologies chez le nourrisson

L'aspirine peut-elle allaiter la mère? Absolument pas. Après tout, un enfant peut avoir le syndrome de Ray. Cette maladie cause des dommages non seulement au cerveau, mais aussi au foie.

Le corps cesse pratiquement de remplir ses fonctions de base. Par conséquent, lorsqu’il s’alimente, il vaut la peine de refuser de prendre des formulations médicamenteuses non stéroïdiennes.

En outre, l'aspirine affecte le système circulatoire. Chez un nourrisson, la substance active du médicament provoque une diminution de la production d'hémoglobine, de plaquettes, de leucocytes et de globules rouges. En conséquence, une condition pathologique peut survenir.

Lors de l'alimentation, l'aspirine pénètre dans le corps du nourrisson, provoquant divers dysfonctionnements du système. Les organes de l'ouïe, le foie et les reins sont principalement touchés chez le nourrisson.

Quoi remplacer l'aspirine

Que dois-je faire si ma mère fait de la fièvre? Dans ce cas, les experts recommandent de prendre du paracétamol. Ces médicaments sont compatibles avec la lactation. En savoir plus sur le paracétomol pour HB >>>

En train de nourrir le médicament ne provoque pas de perturbations dans le corps du bébé. L'ibuprofène est une bonne alternative au paracétamol. Une mère qui allaite est autorisée à prendre la dose de ce médicament pour le nourrisson.

Il est à noter que l'automédication pendant l'allaitement est interdite car la jeune mère peut nuire à l'enfant.

Le traitement de toute maladie doit être effectué sous la surveillance d'un médecin!

Au cours du traitement, un spécialiste peut prescrire à une jeune mère des antibiotiques compatibles avec HB. Au cours de la période de traitement, un régime alimentaire aide une femme. Le régime alimentaire pendant la période d'alimentation doit être saturé de vitamines et de minéraux. En savoir plus sur les vitamines pour les mères allaitantes >>>

Voir aussi mon tutoriel vidéo sur la compatibilité des médicaments pendant l'allaitement:

Comment réduire la température corporelle sans médicament

Une diminution de la température n'est requise que dans les cas où cet indicateur dépasse 38,5 °. Si cette marque n'est pas atteinte, vous ne devez pas combattre les symptômes de la maladie. Une augmentation de la température indique que le corps d'une jeune mère tente de vaincre lui-même la maladie.

Les experts recommandent de boire du thé avec du miel et des framboises en cas de rhume. Ne prenez pas une variété d'herbes. Après tout, certains composants végétaux de ces composés peuvent également nuire à la condition de l’enfant.

Pour prévenir l'apparition de fortes chaleurs chez une femme qui allaite, suivez une règle simple. La température de l'air dans la pièce doit être de 20 ° C, l'humidité de l'air - pas moins de 60%

À la fin

L'aspirine dans HB est interdite, car le médicament peut causer des perturbations dans les organes du bébé. S'il est impossible de le remplacer par une composition plus sûre, il est nécessaire de cesser de boire du lait maternel pendant un certain temps. Dans de telles situations, l'enfant devrait être transféré dans le mélange adapté aux produits laitiers.

Procurez-vous un TABLEAU de nutrition pour mères allaitantes dès maintenant pour protéger votre bébé contre les allergies, les coliques et les douleurs abdominales.

Entrez votre email et cliquez sur le bouton "GET"

Est-il possible de boire de l'aspirine pendant l'allaitement et quel est son danger

Accueil ›Santé› Est-il possible de boire de l'aspirine pendant l'allaitement et quel est son danger

L'aspirine (acide acétylsalicylique) est un remède éprouvé, populaire et efficace contre la fièvre, diverses douleurs d'intensité légère à modérée, les processus inflammatoires, pour «liquéfier» le sang et réduire les caillots sanguins, ainsi que pour les rhumatismes. Est-il possible de boire sa mère pendant l'allaitement?

L'aspirine pénètre-t-elle dans le lait maternel?

L'aspirine est prescrit pour le syndrome de la douleur, la température élevée pour les maladies respiratoires et autres maladies infectieuses inflammatoires, pour le traitement et la prévention des maladies rhumatismales. Il est utilisé à des fins prophylactiques avec menace de crise cardiaque, thrombose, embolie.

La plupart des médicaments surmontent la barrière entre le sang et la glande mammaire et pénètrent dans le lait maternel à différentes concentrations. L'acide acétylsalicylique ne fait pas exception. Avant de décider de boire ce médicament pendant l'allaitement, familiarisez-vous avec les effets indésirables qu'il provoque.

De plus, leurs effets sur l'enfant peuvent être plus prononcés, car chez un nouveau-né, tous les organes et systèmes sont encore en développement et ne sont pas en mesure de faire face aux conséquences de la même manière que l'adulte, une personne mûre.

Syndrome de Reye

Le syndrome de Reye a été étudié et décrit récemment par le pathologiste australien D. Reye en 1963. Lors du traitement de l'acide acétylsalicylique chez les enfants atteints de maladies virales - généralement la grippe de type B et la varicelle, ce syndrome rare et dangereux s'est manifesté. Lorsque cela se produit, la dystrophie graisseuse des organes internes, dans la plupart des cas du foie, et des dommages au système nerveux central. Le syndrome s'appelle également encéphalopathie aiguë.

Cette pathologie se déroule comme suit. Au bout de 5 à 6 jours après la prise d'aspirine par une mère qui allaite, des vomissements incontrôlés se produisent chez l'enfant nourri au sein, la pression intracrânienne augmente et un grand printemps est tendu. Il y a une détérioration rapide, il y a des convulsions, un arrêt respiratoire.

Si le coma s'est développé, le taux de mortalité chez les enfants dans ce cas atteint 80%. Lorsque des troubles convulsifs endommagent le cerveau. Par la suite, cela se traduit par des contractions musculaires, des convulsions, un retard mental.

L'aspirine l'asthme

Les crises d'asthme et l'état de choc anaphylactique après la prise d'acide acétylsalicylique et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens surviennent chez 12 à 28% des enfants asthmatiques et chez les enfants prédisposés à cette maladie par la génétique.

Il est très difficile de diagnostiquer l'intolérance à l'aspirine pendant la petite enfance et l'enfance.

En plus du bronchospasme associé à l'utilisation prolongée d'aspirine chez la femme allaitante, il est possible de provoquer d'autres réactions allergiques chez l'enfant - congestion nasale, éruption cutanée.

Saignement

L’acide acétylsalicylique réduit la coagulation du sang et s’il pénètre dans la circulation sanguine du bébé, il est possible que le saignement, les ecchymoses cutanées et les ecchymoses augmentent. Si une mère qui allaite prend de l’aspirine pendant une longue période, l’enfant peut alors provoquer une hémorragie interne, qui constitue déjà une véritable menace pour la vie.

Il est également possible de provoquer un saignement chez une femme qui allaite au cours de la période de récupération post-natale, lorsque les vaisseaux qui pendent de l’utérus ne sont pas encore guéris. Avec l'utilisation régulière d'aspirine, tant chez la femme qui allaite que chez l'enfant, le risque de saignements gastro-intestinaux et d'ulcérations augmente.

Surdité et cécité

En 2012, les scientifiques ont mené une étude sur les relations entre l'utilisation à long terme de l'aspirine et les déficiences visuelles, qui a confirmé les résultats d'une expérience menée à Amsterdam l'année précédente. L'aspirine affecte l'apparition de la dégénérescence maculaire liée à l'âge, contribuant à l'apparition de la cécité chez les personnes âgées. La vision d'un nouveau-né est loin d'être idéale, il est donc préférable de ne pas risquer une utilisation excessive d'aspirine et d'autres produits à base d'acide acétylsalicylique.

Il a été établi qu’une utilisation prolongée d’aspirine peut entraîner une déficience auditive.

Que dit l'OMS?

L'OMS (Organisation mondiale de la santé) est l'une des rares organisations à parrainer et à mener des recherches dans le domaine de la compatibilité des médicaments et de l'allaitement. Les fabricants de médicaments ne sont pas obligés de s’engager dans de telles recherches en raison de leur coût élevé, ce qui entraînera inévitablement une augmentation du coût final des médicaments.

Malgré ce nombre d'effets secondaires dangereux de l'aspirine, l'OMS n'a pas révélé d'effet significatif sur l'enfant lorsque la mère qui allaitait prenait des doses ne dépassant pas 3 à 5 g / jour.

Les effets enregistrés expérimentalement chez les bébés nourris au sein sont une augmentation de la salivation et des saignements.

En l'absence de telles contre-indications évidentes pour l'enfant et la mère, telles que l'asthme bronchique, l'hypersensibilité au médicament, une fonction hépatique et rénale anormale, le diabète, les maladies gastro-intestinales chroniques, vous pouvez prendre Aspirin avec prudence. Il est préférable que ce soit une seule dose à une dose ne dépassant pas 1 g. Dans ce cas, l'enfant doit être en bonne santé, car l'acide acétylsalicylique, qui pénètre dans le corps de l'enfant avec la grippe et la "varicelle", peut entraîner le développement du syndrome de Reye.

(2 voix, en conséquence: 5,00 sur 5) Télécharger.

Aspirine pour l'allaitement et solutions de rechange

  1. Augmentation de la température corporelle;
  2. Migraines et maux de tête;
  3. La thrombose;
  4. L'angine de poitrine;
  5. Pathologies rhumatismales.

L'aspirine a un effet anti-inflammatoire et anesthésique prononcé, ainsi que des propriétés antiplaquettaires. C'est pourquoi il est très demandé par la population. De plus, ce médicament est présent dans la trousse de secours à domicile de chaque habitant sur deux dans notre pays, d’autant plus qu’elle est délivrée sans ordonnance dans les pharmacies.

L'aspirine se distingue par son excellente capacité d'absorption dans le tractus gastro-intestinal et, de là, dans le sang, afin de produire son effet thérapeutique. Cependant, lorsqu'il pénètre dans le sang, son principe actif, l'acide acétylsalicylique, pénètre instantanément dans le lait maternel. Et à propos de son effet sur le corps des nourrissons, nous apprenons de la section suivante.

Étant donné que ce médicament a un large spectre d’action et est utilisé pour traiter divers maux et pathologies, ses effets sur le corps d’un bébé nourri au sein seront également actifs et divers.

Étant donné que l'acide acétylsalicylique inhibe la synthèse du thromboxane A2, amincissant ainsi le sang pour empêcher la formation de caillots sanguins, il peut provoquer une violation de la coagulation sanguine après la pénétration dans le corps du nourrisson. Et cela se traduit par une augmentation des saignements et l'apparition de traces d'hémorragies internes sur la peau. La prise d'aspirine pendant l'allaitement peut provoquer une diathèse hémorragique chez le bébé, qui se caractérise à son tour par un risque de saignement interne et de miettes menaçant le pronostic vital. Pour cette raison et d'autres, ce médicament est interdit pendant l'allaitement.

De plus, l'acide acétylsalicylique est extrêmement négatif pour le tube digestif du bébé. Il inhibe la production d'enzymes COX, ce qui entraîne une diminution du nombre de prostaglandines dans l'estomac, ce qui protège la muqueuse des effets agressifs. Cette condition est dangereuse pour le bébé lorsqu'il découvre un saignement gastrique interne. Mais pour son développement, nous avons besoin d'une utilisation à long terme de ce médicament.

En plus des effets nocifs susmentionnés, qui peuvent même être fatals, ce médicament, pris par une mère allaitante, peut provoquer les effets indésirables suivants chez le nourrisson:

  1. L'aspirine d'asthme bronchique;
  2. Le syndrome de Reye;
  3. Anémie ferriprive;
  4. Déficience auditive;
  5. Insuffisance rénale chronique.

L'acide acétylsalicylique est un allergène puissant. C’est pourquoi l’une des réactions du bébé contenu dans le lait maternel est une manifestation allergique sous forme de bronchospasmes ou une rhinite allergique avec une polyplopécie très rapide dans les voies nasales. Cela s'applique non seulement à l'aspirine, mais également à d'autres médicaments non stéroïdiens.

Le syndrome de Reye est caractérisé par des lésions cérébrales et hépatiques, dans lesquelles il ne remplit pratiquement pas ses fonctions. L'une des raisons de son apparition chez les jeunes enfants est l'absorption d'aspirine par une mère qui allaite.

Étant donné que l’acide acétylsalicylique affecte activement le système hématopoïétique, quand une jeune mère prend de l’aspirine, le sang de son bébé diminue fortement dans les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes et l’hémoglobine, ce qui entraîne un certain nombre de pathologies qui nuisent gravement à la santé du petit homme.

De plus, ce médicament, pénétrant dans le corps du nourrisson par le lait maternel, affecte négativement tous ses organes et systèmes, entraînant une perturbation de leur travail. Les reins, le foie et les organes de l'audition sont particulièrement touchés.

Le paracétomol est le sauveur des mères allaitantes qui se sont endormies. Il est entièrement compatible avec l'allaitement et ne causera pas de mal au bébé. L'ibuprofène constituera une alternative au paracétomol, mais pour le traitement des mères allaitantes, vous devez prendre le dosage correspondant. Il est à noter que l'automédication pendant l'allaitement est interdite. Le choix du médicament pour abaisser la température corporelle doit être effectué par le médecin traitant lorsqu’il s’adresse à lui en personne. Parfois, en cas de maladie prolongée, des antibiotiques compatibles avec l'allaitement peuvent être nécessaires. Dans certains cas, il aide le régime alimentaire d'une mère allaitante, riche en vitamines et autres oligo-éléments bénéfiques.

L'aspirine - est strictement interdit de recevoir pendant l'allaitement. Mais s'il existe un besoin urgent et qu'il est impossible de le remplacer par un autre moyen sûr, alors l'allaitement devra cesser temporairement et transférer le bébé dans une formule de lait adaptée.

Aspirine simple - L'allaitement maternel d'un ami ou d'un ennemi?

Toutes les mères sont inquiètes pour la santé de leurs bébés. Surtout les femmes ont peur de nuire à un bébé allaité en utilisant quelque chose de mal.

Même quand les mères sont malades, elles réfléchiront mille fois avant de prendre le médicament, étudieront attentivement les instructions et exploreront tout Internet à la recherche de la réponse à la question: "Ce médicament peut-il être utilisé contre l'HB?". Cet article traitera de l'aspirine et de la lactation.

Peut-on boire de l'acide acétylsalicylique avec HB?

L'acide acétylsalicylique est le plus souvent utilisé à des températures élevées ou douloureuses. Les instructions pour ce médicament peuvent être lues que la période d'allaitement est une contre-indication à recevoir. Et vous ne pouvez pas l'utiliser car le médicament est absorbé dans le lait et que les substances incluses dans sa composition peuvent nuire au petit homme.

Indications d'utilisation

L'aspirine a des effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires, ainsi que réduit la formation de caillots sanguins. Par conséquent, il est utilisé pour soulager la douleur quel que soit l'endroit et dans les maladies infectieuses et inflammatoires. Indications d'utilisation du médicament:

  • maux de tête, crampes dentaires, articulaires, musculaires, menstruelles;
  • l'angine de poitrine;
  • forte fièvre;
  • thrombose.

Contre-indications et effets secondaires

Le médicament a une liste d'effets secondaires sur le corps d'un adulte. La principale contre-indication à la prise d'aspirine par la mère est la période d'allaitement. Vous ne pouvez pas non plus boire de médicament s'il existe de telles maladies:

  1. ulcère peptique de l'estomac et des intestins;
  2. diabète sucré;
  3. l'asthme;
  4. la grossesse
  5. allergique aux composants qui composent l'aspirine;
  6. insuffisance rénale ou hépatique aiguë;
  7. tendance à saigner.

Vous ne pouvez pas donner cet outil à un enfant de moins de 15 ans. Si vous buvez le médicament en présence de telles contre-indications, cela peut nuire à la santé des complications graves.

Effet sur l'allaitement et sur le bébé

Le médicament pénètre rapidement dans le lait maternel et a un impact sur le bébé. Le composant de l'aspirine inhibe la production de thromboxane A2 et entraîne la liquéfaction des caillots sanguins. Une fois dans le lait maternel, ces substances provoquent également des troubles de la coagulation sanguine.

Si la mère prend de l’aspirine pour HB depuis longtemps, la protection de l’estomac par l’enfant contre les effets de l’acide diminuera et un saignement de l’estomac risque alors de se produire.

De telles complications sont également possibles lors de la prise de ce médicament par la mère:

  • Déficience auditive.
  • L'anémie
  • L'asthme En raison du fait que l’aspirine est un allergène, le médicament qui pénètre dans le corps d’un enfant laiteux provoque un écoulement nasal et des bronchospasmes.
  • Insuffisance rénale.
  • Le syndrome de Reye. Avec cette complication, le cerveau et le foie sont affectés.
  • Affecte le système circulatoire. La formation de cellules sanguines importantes est réduite.
  • Effets négatifs sur le tube digestif et la formation d'enzymes.

En raison de telles violations dans le travail des organes et des systèmes, des processus irréversibles se produisent et la situation peut entraîner la mort de l'enfant. Par conséquent, l'aspirine pendant l'allaitement doit être abandonnée.

Recommandations pour les mamans

Étant donné que l’aspirine est contre-indiquée lorsque vous nourrissez votre bébé avec du lait maternel, la seule recommandation pour l’utiliser est de s’abstenir de prendre ce médicament afin de ne pas nuire à votre bébé.

Les analogues

Si une jeune mère est malade, elle ne doit pas utiliser d'aspirine. Mais alors comment faire baisser la température ou supprimer la douleur? Heureusement, il existe des médicaments autres que l'acide acétylsalicylique qui peuvent aider dans de telles situations et ils n'ont pas un effet aussi négatif sur le bébé atteint d'HB.

Au lieu d’aspirine, vous pouvez boire du paracétamol. Cela réduira la température, soulagera l'inflammation et la douleur et ne nuira pas au nourrisson. L'ibuprofène convient également à de telles fins, si vous le prenez au dosage des enfants. Il existe un certain nombre de méthodes populaires et sûres.

Des tisanes et des teintures peuvent être prises, mais après avoir consulté un médecin, elles peuvent provoquer des allergies et affecter la lactation.

Conclusion

L'aspirine pendant l'allaitement d'un bébé est l'un des médicaments contre-indiqués car elle cause des dommages graves au bébé en absorbant le lait. Par conséquent, il convient de s'abstenir de prendre ce médicament et d'utiliser uniquement des médicaments inoffensifs.

Aspirine pour HB

Maman d'allaitement a aussi tendance à faire mal. Et il n’est pas surprenant que lors de la prochaine attaque de maux de tête ou à une température élevée, la main de la femme atteigne l’acide acétylsalicylique maintes fois testé dans la trousse de premiers soins. Mais est-il possible pour une mère qui allaite de prendre de l'aspirine et comment ce médicament affecte-t-il le bébé? À ce stade, il est important d'avertir maman de la réception précipitée de cet outil. Un médicament efficace peut améliorer le bien-être d’une femme, mais en même temps, la santé et le bien-être d’un bébé, dont le corps n’est pas encore prêt pour les composants étrangers de ce médicament, peuvent en souffrir. Il est important de se rappeler que l'aspirine ne doit pas être utilisée pendant l'allaitement.

Propriétés et signification de l'aspirine

L'aspirine est l'acide acétylsalicylique, qui a d'abord été obtenu à partir d'écorce de saule blanc. La jeune écorce de Willow a longtemps été utilisée pour réduire la fièvre, mais elle a eu des effets secondaires importants. Dans les laboratoires de Bayer AG, les premières préparations ont été faites, d'abord sous forme de poudres et un peu plus tard sous forme de comprimés. Récemment, des produits à base d'acide acétylsalicylique ont été fabriqués pour l'injection.

L'aspirine est un médicament étonnant, qui est également le médicament le plus vendu au monde. Cette popularité est due à ses larges propriétés médicinales. En plus de l'effet antipyrétique bien connu et anti-inflammatoire de l'aspirine, il possède également des propriétés analgésiques, empêche la thrombose, empêche la croissance des cellules cancéreuses, a un effet bénéfique sur la fonction cérébrale dans la prévention de la maladie d'Alzheimer. L'OMS a inscrit l'acide acétylsalicylique sur la liste des médicaments essentiels.

Quand l'aspirine est-elle prescrite?

Comme déjà indiqué, l’utilisation de cet outil affecte de nombreux domaines de la médecine. En raison de ses propriétés, l'aspirine peut être recommandée pour le traitement d'une femme qui allaite qui présente les symptômes et les maladies suivants:

  • avec des maux de tête, des migraines, des troubles névralgiques;
  • avec la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme;
  • comme fébrifuge dans des conditions fébriles;
  • afin de prévenir l'athérosclérose;
  • pour le traitement des maux de dents et des maux de gorge;
  • avec menstruation douloureuse;
  • pour la prévention du cancer;
  • pour la prévention des caillots sanguins;
  • partie de certains médicaments visant à soulager les symptômes d'une gueule de bois, etc.

Si néanmoins un spécialiste prescrit de l'aspirine pour l'allaitement, il est généralement recommandé aux mères de cesser temporairement d'allaiter. Il est très important de maintenir la lactation périodiquement en exprimant le lait pendant toute la période de prise du médicament.

Les médecins modernes recommandent de boire de l'aspirine pendant l'allaitement rarement. Cela est dû au fait que la pharmacologie possède une vaste gamme de médicaments similaires autorisés avec GW.

Qu'est-ce qui est dangereux pour les mères allaitantes?

Il n'est pas recommandé d'utiliser l'aspirine pour le gv en raison des éventuels symptômes dangereux pouvant survenir chez un enfant. Mais pour les jeunes mères, l’acide acétylsalicylique n’est pas un médicament absolument sans danger. L'acceptation de l'aspirine, y compris pendant l'allaitement, peut s'accompagner d'un certain nombre d'effets indésirables, se traduisant par un dysfonctionnement de divers systèmes et organes. Ceux-ci comprennent:

  • un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, se manifestant par des nausées, des brûlures d'estomac, des vomissements, notamment avec un mélange de sang, une ulcération des organes du tractus gastro-intestinal et le développement d'une anémie sont possibles;
  • déficience auditive;
  • l'apparition de vertiges;
  • augmente le risque de saignements divers en raison d'une réduction de la coagulation du sang;
  • réactions allergiques.

Quel est dangereux pour les nourrissons

Après avoir reçu ce médicament, un effet thérapeutique rapide est noté. Cela est dû au fait que les substances médicamenteuses sont rapidement absorbées dans le tractus gastro-intestinal et pénètrent dans le sang. En conséquence, après un certain temps, les mêmes substances vont pénétrer dans le lait maternel en certaines quantités pendant la lactation.

Les instructions d'utilisation contiennent des instructions claires sur l'âge de la possibilité de prendre de l'aspirine chez les enfants. Selon les recommandations, le médicament ne peut être administré qu'aux enfants à partir de 15 ans. Ce fait est dû à des réactions indésirables dans le corps fragile. Naturellement, pour le corps du nouveau-né, ces conséquences peuvent être très dangereuses. Ils se manifestent par les symptômes suivants:

  • divers troubles du foie et des reins, notamment sous forme d'ictère, d'insuffisance rénale;
  • des modifications de la coagulation sanguine et, par conséquent, la survenue d'une anémie, divers saignements incl. et interne;
  • effets néfastes sur le travail des organes de l'appareil digestif et altération de la production des enzymes nécessaires à la digestion;
  • déficience auditive;
  • L’utilisation à long terme d’un médicament destiné à la mère qui allaite peut causer de l’asthme bronchique;
  • réactions allergiques;
  • salivation accrue;
  • apparition possible du syndrome de Reye.

À propos du syndrome de Reye

Le syndrome de Reye est une affection relativement récente qui se manifeste chez les enfants après un traitement à l'acide acétylsalicylique de certaines infections virales (varicelle, virus grippal de type B). Dans cette condition, le foie et le système nerveux d'un enfant qui a reçu une certaine dose d'aspirine sont affectés.

Le syndrome décrit est caractérisé par une pression intracrânienne élevée, des vomissements sévères. L'état du bébé malade se détériore très rapidement, il y a des convulsions, la respiration peut être perturbée ou s'arrêter. Le coma peut se produire. Ces conditions dangereuses sont observées chez les enfants après une cure d'aspirine de six jours par une femme qui continue à allaiter pendant le traitement. Et bien que le syndrome apparaisse assez rarement, les conséquences pour l'enfant sont extrêmement dangereuses.

À travers combien est excrété du corps.

L'acide acétylsalicylique ne s'accumule pas. Son excrétion se fait par les reins principalement sous forme de salicylates. La concentration maximale de substances après la prise d'aspirine est observée après 20 minutes. Les substances surmontent rapidement la barrière hémato-encéphalique et pénètrent dans le lait. La demi-vie de l'acide acétylsalicylique est de 20 minutes, celle de l'acide salicylique est d'environ 3 heures. Après quelle heure vous pouvez allaiter après avoir utilisé de l’aspirine et après quoi elle est excrétée du corps dépend de l’âge du patient, de la posologie acceptée, du niveau de pH dans les urines, etc.

Comment remplacer l'aspirine et comment accélérer la récupération

Comme on l'a déjà noté, la pharmacologie moderne contient une vaste gamme de médicaments analogues à l'aspirine, compatibles avec la lactation. En présence d’une température élevée chez une femme qui allaite, les médecins ont le plus souvent recours à un traitement au paracétamol, à l’ibuprofène et au nurofène, qui ont une incidence moins pernicieuse sur le bien-être de l’enfant, même s’ils ne sont pas totalement inoffensifs.

La prise de diverses tisanes et infusions qui sont si populaires dans le traitement des affections fébriles et pour soulager les symptômes du rhume doit également être coordonnée avec votre médecin. Cela est dû au fait que de nombreuses préparations à base de plantes peuvent affecter la production de lait chez une femme qui allaite ou provoquer des réactions allergiques chez le bébé.

Les directives suivantes aideront à atténuer les états fébriles:

  • Il est nécessaire d'observer un mode régulier d'aération de la pièce, afin de maintenir les indicateurs nécessaires d'humidité et de température.
  • Conformité au régime de consommation requis. Il convient de rappeler que le thé avec des framboises ne peut être donné au sein qu'en l'absence d'allergie à ses composants chez le bébé. Ceci s'applique également aux médicaments contenant du miel. Les mères qui allaitent peuvent recevoir de l’eau chauffée et des boissons aux fruits non allergènes.
  • Pour réduire la température, vous pouvez recourir à l’essuyage au vinaigre.
  • Vous pouvez utiliser l'inhalation d'eucalyptus et de camomille.
  • Vous ne devez pas abaisser la température dont les performances ne dépassaient pas 38,5 °.
  • Dans la mesure du possible, il convient de prendre des médicaments sous forme de bougies, car leurs composants pénètrent plus lentement dans le lait maternel. Cependant, l'efficacité de cette forme de drogue est légèrement inférieure à celle des comprimés.
  • Essayez de continuer à allaiter car pendant la maladie, certains anticorps qui protègent le bébé de la maladie pénètrent dans le lait.

À propos de soi

Il convient de rappeler que l'automédication peut nuire à la santé et au bien-être de l'enfant. Par conséquent, pour obtenir une réponse à la question: «Est-il possible de boire de l'aspirine pendant l'allaitement?» Est nécessaire immédiatement lors d'une réception avec un spécialiste qualifié. De plus, si une mère qui allaite craint de la fièvre, le médecin déterminera la cause des symptômes et prescrira un traitement en fonction des résultats des tests, de l’âge de l’enfant, de la proportion de l’allaitement dans le régime alimentaire du bébé, de sa tendance aux réactions allergiques et d’autres facteurs. À ce stade, le médecin décide également de la possibilité de continuer à allaiter.