Danger Aspirine pendant l'allaitement

La santé

Pendant la grossesse et l’allaitement, l’immunité des femmes étant affaiblie, elles souffrent souvent d’infections virales aiguës des voies respiratoires accompagnées de fièvre. Chaque mère essaie d'éliminer les symptômes désagréables, mais pour ne pas nuire à la santé de l'enfant. Cela soulève la question: "Puis-je prendre de l'aspirine pendant l'allaitement?". Ceci sera discuté plus loin.

Bases de l'aspirine

L'aspirine (ingrédient actif - acide acétylsalicylique) est un médicament populaire avec un effet anesthésique, antipyrétique, anti-inflammatoire et antiplaquettaire.

Indications d'utilisation:

  • température corporelle élevée;
  • épisodes de maux de tête intenses;
  • thrombose;
  • maladies rhumatismales;
  • angine de poitrine

Le médicament a un effet anti-inflammatoire, analgésique et antiplaquettaire prononcé. Par conséquent, une personne sur trois dans notre pays prend régulièrement des médicaments. En outre, il est peu coûteux et vendu sans ordonnance.

Le médicament est rapidement absorbé dans le tube digestif, puis dans le sang pour produire un effet thérapeutique. Toutefois, lorsque l'allaitement est préférable de refuser de prendre le médicament. La substance active après avoir pénétré dans le sang pénètre dans le lait maternel et, par conséquent, dans le corps du nouveau-né. Dans le corps du bébé le médicament montre ses propriétés, et pas toujours utile!

Effet de l'aspirine sur le corps de l'enfant

L'aspirine est un médicament présentant un large spectre d'activité, qui est utilisé pour traiter diverses maladies et pathologies et qui, apparu dans le corps de l'enfant, touche la quasi-totalité de ses organes.

L'acide acétylsalicylique dilue le sang et prévient la formation de caillots sanguins. Lorsque la substance active pénètre dans le corps du nourrisson, à savoir le système circulatoire, elle provoque des troubles de la fonction de coagulation du sang. De ce fait, le saignement de l'enfant augmente, il y a des traces de saignement interne sur la peau. L'aspirine pendant l'allaitement menace de pathologies complexes du système circulatoire, qui s'accompagnent de saignements récurrents spontanés (syndrome hémmergique).

De plus, l’aspirine pendant l’allaitement a un effet négatif sur le tube digestif du nouveau-né. Les composants du médicament inhibent la production de cyclooxygénases (enzymes), en raison desquelles le nombre de prostaglandines dans le tractus gastro-intestinal est réduit et les muqueuses restent non protégées. À cause de cela, le bébé a des saignements internes gastriques. Une condition similaire ne survient que du fait de la longue réception de l'aspirine.

Autres effets secondaires

Le médicament pendant la lactation est nocif et conduit parfois à la mort.

  • asthme bronchique;
  • encéphalopathie hépatique aiguë;
  • anémie ferriprive;
  • déficience auditive;
  • maladie rénale chronique.

L'acide acétylsalicylique est un allergène puissant. Lorsque la substance active du lait maternel pénètre dans le corps du bébé, les réactions allergiques suivantes se produisent: spasme bronchique, rhinite allergique, apparition de polypes dans le nez. Bien que des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens puissent entraîner une réaction similaire.

Dans l'encéphalopathie hépatique aiguë, le cerveau gonfle, le foie est touché et il cesse presque de fonctionner. Cette maladie survient le plus souvent chez les enfants de la naissance à 12 ans, à la suite de la prise d'aspirine pendant l'enfance ou l'allaitement.

Le médicament agit activement sur le système hématopoïétique du bébé. Le nombre de globules blancs et rouges, de plaquettes et d’hémoglobine diminue fortement. Pour cette raison, le nouveau-né présente diverses pathologies dangereuses qui menacent non seulement la santé, mais aussi la vie du bébé.

Le travail de presque tous les organes et systèmes est compromis, notamment en ce qui concerne les reins, le foie et les organes de l'audition.

Des médicaments sûrs pour HB

Compte tenu de ce qui précède, il est interdit de prendre de l'aspirine pendant l'allaitement, car ce médicament peut causer des dommages irréparables au corps de l'enfant. Mais supporter les symptômes désagréables du rhume ou d'autres maladies n'est pas recommandé! Il existe des antipyrétiques plus sûrs.

Pendant la période d'allaitement, le paracétamol est recommandé, ce médicament ne nuit pas au nouveau-né. Vous pouvez également utiliser l'ibuprofène, cependant, il devrait être consommé en doses pédiatriques.

L'automédication pendant l'allaitement a des conséquences dangereuses. Le choix du médicament, la posologie, la durée du traitement, telles sont les questions qui relèvent exclusivement du médecin!

Une mère qui allaite pendant un rhume devrait suivre certaines règles:

  1. La température dans la pièce doit être de 18 à 19 ° C et le taux d'humidité de 60% environ.
  2. Les antipyrétiques ne peuvent être pris que lorsque la température est supérieure à 38,6 ° C.
  3. Le thé aux framboises avec du miel aidera à réduire la température. Avec les tisanes, vous devez faire attention, car certaines herbes provoquent une réaction allergique chez le nouveau-né.

L'aspirine est interdite pendant l'allaitement, mais dans certains cas, elle ne peut pas être remplacée par d'autres médicaments. Dans ce cas, au moment du traitement, le bébé devrait être transféré à une alimentation artificielle.

Can Aspirin Une mère qui allaite

Après la naissance du bébé, la mère augmente le risque de contracter la maladie en raison d’une immunité affaiblie. Assez souvent pendant cette période, les patients ont un rhume ou une grippe. À une température corporelle élevée, il est autorisé d'utiliser uniquement des médicaments approuvés. Autrement, le risque pour la santé et la formation des organes internes du bébé augmente. Beaucoup de femmes se demandent s'il est possible d'utiliser l'aspirine pendant l'allaitement au cours du traitement. Vous devez d'abord consulter un spécialiste dans ce domaine et analyser les principales propriétés du médicament.

Propriétés de base

L'aspirine pendant l'allaitement aide à éliminer rapidement et efficacement l'inflammation et à réduire la température corporelle. Le médicament est non stéroïdien et l’acide acétylsalicylique est utilisé comme composant principal.

Le médicament n'a pas de propriétés narcotiques, mais peut rapidement éliminer la douleur chez une femme. L'aspirine possède des propriétés antiplaquettaires uniques qui empêchent la formation de plaque dans les vaisseaux.

Le médicament peut être utilisé pour traiter diverses pathologies. L'acide acétylsalicylique, qui fait partie de, vous permet de vous débarrasser d'un grand nombre de symptômes. Une femme peut apprécier ces propriétés positives à tout moment, mais pas pendant l'allaitement.

Des indications

L'acide acétylsalicylique est recommandé de prendre pendant le rhume. Avec son aide, il est possible de réduire la température corporelle pendant une courte période. En outre, le médicament aide à éliminer un grand nombre de symptômes désagréables.

L'aspirine est utilisée pour traiter les maladies suivantes:

  • l'angine de poitrine;
  • manifestation régulière de douleur à la tête;
  • augmentation de la température corporelle;
  • rhumatisme et ses manifestations.

Toutes les femmes ne savent pas que l'acide acétylsalicylique a non seulement des propriétés positives. Une mère qui allaite n'est pas autorisée à le prendre, car elle peut entrer dans le lait. Avec lui, les composants sont envoyés au système digestif du bébé. Cette situation affecte négativement les organes internes et leur travail.

Comment fonctionne l'aspirine?

Ce type de médicament est utilisé comme anesthésie et pour prévenir l'inflammation. Ces propriétés en font le plus populaire depuis plusieurs décennies. Nos mères ont également utilisé de l'acide acétylsalicylique pour éliminer les rhumes et les maladies virales.

L'effet du médicament est perceptible immédiatement après l'utilisation. Il est absorbé dans le tractus gastro-intestinal en quelques minutes. Cependant, l'acide acétylsalicylique pénètre rapidement dans le lait maternel. Une femme doit être informée à l'avance que le médicament ne doit pas être bu pendant la grossesse et l'allaitement.

L'effet de l'aspirine sur le corps du bébé

Nous vous rappelons qu'il est préférable d'abandonner l'allaitement en raison de l'utilisation du médicament. Il entre rapidement dans le lait et change de composition dans le sens négatif. Naturellement, après que ces composants nocifs seront à l'intérieur du système digestif du bébé. Dans certains cas, l’acide acétylsalicylique a été injecté dans de mauvaises conditions.

Sous l’influence d’ingrédients essentiels du corps, la quantité de thromboxane A2 diminue. De ce fait, un caillot sanguin ne peut pas se former dans les vaisseaux. Le même effet sera exercé sur le corps du bébé par le lait maternel. La situation est dangereuse car elle peut entraîner de nombreuses violations et déviations. L'aspirine a un effet négatif sur la coagulation du sang.

Si la femme boit toujours de l’aspirine, des hématomes peuvent apparaître après un certain temps sur la peau du bébé. Ces formations sont le résultat de petites hémorragies. La situation est observée dans le contexte de la dilution des vaisseaux sanguins.

Avec l'utilisation régulière du médicament sur la peau d'un enfant augmente le risque de diathèse hémorragique. La maladie entraîne souvent des saignements et d’autres conséquences négatives. Pour ces raisons, le médicament n'est pas autorisé à utiliser pendant l'allaitement et la grossesse.

L'aspirine en lactation ne peut pas être consommée, car ses composants entraîneront une détérioration du tractus gastro-intestinal. Sa composition réduit le processus de production des enzymes nécessaires.

Lors de la digestion, l'action des prostaglandines, qui protègent l'estomac et ses muqueuses des effets néfastes de facteurs externes, est nécessaire. L'aspirine agit sur eux de manière agressive et peut supprimer complètement. La situation peut entraîner des saignements dans l'estomac ou les intestins du nourrisson. La maladie survient dans le cadre d'un traitement médicamenteux régulier pendant l'allaitement.

Effets secondaires

Immédiatement après la naissance du bébé, son corps est très fragile et la mère n’est pas autorisée à boire de la drogue sans avoir consulté au préalable un médecin. Il évalue la probabilité d'effets secondaires et d'effets sur l'enfant.

Sinon, un apport incontrôlé peut causer de graves problèmes de santé et même être fatal.

Lorsque l'allaitement ne peut pas boire de l'aspirine. Lorsqu’il est utilisé, le risque de développer les pathologies suivantes dans le corps de l’enfant augmente:

  • déficience ou perte complète de l'audition;
  • au milieu d'une quantité insuffisante de fer dans le corps développe une anémie;
  • l'asthme;
  • fonction rénale anormale, qui devient chronique;
  • Le syndrome de Ray.

Dans presque tous les cas, l'utilisation de l'aspirine provoque une réaction allergique dans le corps du bébé. Si la mère doit être soignée régulièrement par lui, l'enfant peut avoir des spasmes dans les bronches, un nez qui coule. Après un certain temps, des polypes peuvent apparaître dans les voies nasales. Ce sont les principaux symptômes qui caractérisent l’apparition d’une réaction allergique à l’acide acétylsalicylique.

Conditions pathologiques

L'aspirine peut causer un certain nombre de maladies graves. Parmi eux, le plus grand danger est le syndrome de Ray. En raison du développement de cette pathologie, un enfant présente de graves lésions du cerveau et du foie. La situation conduit au fait que ces organes ne peuvent tout simplement pas remplir leurs fonctions de base. Pour éviter cette situation, il est recommandé d'oublier l'existence de l'aspirine pendant la période d'allaitement.

L'acide acétylsalicylique affecte également le système circulatoire. Sous son influence dans le corps réduit considérablement la quantité d'hémoglobine et d'autres cellules sanguines importantes. Après un certain temps, l'enfant peut développer une pathologie grave.

L’aspirine affecte négativement presque tous les systèmes du corps du bébé. Cependant, dans le premier stade de la lésion, de graves déviations dans le fonctionnement des organes de l'audition, du foie et des reins peuvent être observées.

Analogues du médicament

Il est impossible d'exclure complètement la probabilité d'une augmentation de la température corporelle chez une femme pendant l'allaitement. Les médecins recommandent dans ce cas de prendre du paracétamol. Ses composants ont des effets moins négatifs sur le corps.

Le paracétamol est compatible avec l'allaitement et ne provoque pas de troubles du fonctionnement du corps du nourrisson. Il est également permis de le remplacer par l'ibuprofène. Cependant, il ne peut être consommé que dans une faible dose, ce qui a été convenu avec votre médecin. Maman ne devrait pas choisir ses propres médicaments, car dans ce cas, le risque de conséquences négatives pour l’enfant augmente.

Le traitement doit être approuvé par un médecin. À ce jour, il est même permis de prendre des antibiotiques lors de l'allaitement. Pour améliorer l'état général, il est recommandé de faire un régime. Dans le régime alimentaire des femmes doivent être présents toutes les vitamines et minéraux nécessaires. Plus d'informations à ce sujet pourront spécialiste en GW.

Méthodes traditionnelles de traitement

Il est possible d'utiliser des médicaments uniquement si la femme a une élévation de la température corporelle supérieure à 38 degrés. Sinon, les médicaments ne sont pas justifiés. Pendant cette période, l’organisme combat indépendamment l’infection et la formation d’une fonction protectrice de l’immunité pour l’avenir a lieu.

Il est possible d'améliorer un état dû au thé avec du miel ou du citron. La framboise a également un effet positif sur le corps. La médecine traditionnelle permet également l'utilisation de diverses herbes. Les ingrédients à base de plantes contiennent toutes les vitamines et les minéraux nécessaires au corps.

Un certain nombre de recommandations doivent également être suivies pour prévenir le développement de la maladie. Tout d’abord, il convient de s’assurer que la température de la pièce n’est pas inférieure à 20 degrés et que l’humidité atteint 60%.

L'aspirine ne doit pas être bue pendant l'allaitement, car cela pourrait nuire à la santé du bébé. Il est préférable de le remplacer par un médicament sans danger. Dans ce cas, la possibilité d'allaiter sera sauvegardée. S'il est impossible de refuser la réception de l'aspirine, il est alors nécessaire de transférer le bébé dans une option d'alimentation artificielle.

Ritty.ru

Magazine en ligne féminin pour les belles dames

Puis-je prendre de l'aspirine pendant l'allaitement (HB)

  • La santé
- 09/04/2017 09/04/2017 0 1598

Aspirine pour l'allaitement: pourquoi pas et comment la remplacer

Pendant la grossesse et après l’accouchement, divers types de maladies, notamment les maladies catarrhales, surélevent le corps de la femme, en raison de l’affaiblissement du système immunitaire. Malheureusement, pour vaincre la maladie, baisser la température ou atténuer la douleur et l’inconfort, les médicaments habituels et efficaces, comme l’aspirine (acide acétylsalicylique), ne peuvent pas être utilisés. Tout d'abord, cela est dû au fait que cela affectera le développement et la santé de l'enfant. Comment se passer de l'aspirine pour les mères allaitantes et comment la remplacer - nous allons décrire cet article en détail.

Pourquoi l'aspirine est-elle interdite pendant l'allaitement (HB)

L'aspirine (aspirine) est un médicament anti-inflammatoire dont le principal ingrédient actif est l'acide acétylsalicylique, qui a également des effets analgésiques et anti-inflammatoires. Le médicament aide à réduire la fièvre, à surmonter un mal de tête intense, est également utilisé pour traiter les maladies rhumatismales, la thrombose, l'angine.

Cependant, l'acide acétylsalicylique a des effets secondaires et un certain nombre de contre-indications, en particulier l'aspirine est interdite pendant l'allaitement, car elle a un impact sur la santé et le développement du bébé, que la mère allaite. L'aspirine contre l'hépatite B peut provoquer une insuffisance rénale chez le bébé et développer un asthme bronchique, des troubles de l'audition, une maladie rénale chronique et le syndrome de Ray (lésions du cerveau et du foie).

De plus, l’aspirine pendant l’allaitement aggrave la coagulation du sang chez le bébé et provoque des saignements internes. L'utilisation de "l'aspirine" pendant l'allaitement augmente le risque de diathèse hémorragique chez l'enfant. L'acide acétylsalicylique a un effet négatif sur le tractus gastro-intestinal de la chapelure, inhibe la production des enzymes nécessaires, ce qui réduit les propriétés protectrices du tractus gastro-intestinal.
Aspirine pour l'allaitement maternel - INTERDIT!
Si une mère prend de l'aspirine pendant l'allaitement, son bébé peut présenter des saignements internes de l'estomac ou une encéphalopathie hépatique aiguë (une maladie dangereuse qui entraîne un gonflement du cerveau, des lésions et un arrêt réel du foie). En outre, l’acide acétylsalicylique est un allergène puissant qui, avec sa forte concentration dans le sang, développe une rhinite et un bronchospasme allergiques.

Cependant, ce ne sont pas tous des effets secondaires. Le médicament pris par la mère affecte le système circulatoire du bébé: il réduit le nombre de globules rouges et de plaquettes, ainsi que le taux d’hémoglobine dans le sang. Cela peut provoquer des pathologies dangereuses qui vont devenir une menace pour la vie et la santé du bébé.

Que remplacer l'aspirine?

En regardant une telle liste d'effets secondaires, le désir d'avoir même de l'acide acétylsalicylique à la maison disparaît immédiatement, mais parfois les adultes ne peuvent pas s'en passer. Mais pour une mère qui allaite son nouveau-né, il est préférable de remplacer l'aspirine par des médicaments plus sûrs - il existe encore des situations qui ne peuvent jamais être guéries sans pilules.

Le paracétamol, qui est bien connu de tous, peut aider une mère malade, compatible avec l’allaitement au sein et ne causant pas de tort au corps du bébé. L'ibuprofène peut également le remplacer: les mères doivent prendre les doses de ses enfants.

Dans ce cas, dans tous les cas, il n’est pas nécessaire de s’auto-traiter: le médecin doit choisir et prescrire des pilules. Si la maladie se prolonge, il peut prescrire des antibiotiques, qui peuvent être pris, contrairement à l'aspirine, lors de l'allaitement. Parfois, un régime spécial riche en vitamines et en micro-éléments utiles aidera maman.

Quelques conseils pour baisser la température vous-même

Faire de l'aspirine avec ARVI et à haute température est difficile, mais vous pouvez essayer de faire face à d'autres moyens. Premièrement, les mères qui allaitent peuvent boire des substituts d’aspirine, qui ont déjà été mentionnés, mais il est important de se rappeler que les fébrifuges ne peuvent être bues que lorsque la température corporelle dépasse 38,5 degrés Celsius.

Deuxièmement, la pièce dans laquelle se trouve Zhenshan doit être fraîche et ventilée: la température dans la pièce ne doit pas dépasser 20 degrés et l'humidité de l'air ne doit pas être inférieure à 60%.

Pour faire face à la température et la chaleur aidera la méthode populaire: thé chaud avec des framboises ou du miel. Mais ici, il faut faire attention, car les tisanes peuvent aussi avoir un effet sur le corps de l’enfant: dans ce cas, surveillez sa réaction et par la négative, arrêtez de boire de telles infusions.

Partager la publication "Puis-je prendre de l'aspirine pendant l'allaitement (HB)"

Aspirine simple - L'allaitement maternel d'un ami ou d'un ennemi?

Toutes les mères sont inquiètes pour la santé de leurs bébés. Surtout les femmes ont peur de nuire à un bébé allaité en utilisant quelque chose de mal.

Même quand les mères sont malades, elles réfléchiront mille fois avant de prendre le médicament, étudieront attentivement les instructions et exploreront tout Internet à la recherche de la réponse à la question: "Ce médicament peut-il être utilisé contre l'HB?". Cet article traitera de l'aspirine et de la lactation.

Peut-on boire de l'acide acétylsalicylique avec HB?

L'acide acétylsalicylique est le plus souvent utilisé à des températures élevées ou douloureuses. Les instructions pour ce médicament peuvent être lues que la période d'allaitement est une contre-indication à recevoir. Et vous ne pouvez pas l'utiliser car le médicament est absorbé dans le lait et que les substances incluses dans sa composition peuvent nuire au petit homme.

Indications d'utilisation

L'aspirine a des effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires, ainsi que réduit la formation de caillots sanguins. Par conséquent, il est utilisé pour soulager la douleur quel que soit l'endroit et dans les maladies infectieuses et inflammatoires. Indications d'utilisation du médicament:

  • maux de tête, crampes dentaires, articulaires, musculaires, menstruelles;
  • l'angine de poitrine;
  • forte fièvre;
  • thrombose.

Contre-indications et effets secondaires

Le médicament a une liste d'effets secondaires sur le corps d'un adulte. La principale contre-indication à la prise d'aspirine par la mère est la période d'allaitement. Vous ne pouvez pas non plus boire de médicament s'il existe de telles maladies:

  1. ulcère peptique de l'estomac et des intestins;
  2. diabète sucré;
  3. l'asthme;
  4. la grossesse
  5. allergique aux composants qui composent l'aspirine;
  6. insuffisance rénale ou hépatique aiguë;
  7. tendance à saigner.

Vous ne pouvez pas donner cet outil à un enfant de moins de 15 ans. Si vous buvez le médicament en présence de telles contre-indications, cela peut nuire à la santé des complications graves.

Effet sur l'allaitement et sur le bébé

Le médicament pénètre rapidement dans le lait maternel et a un impact sur le bébé. Le composant de l'aspirine inhibe la production de thromboxane A2 et entraîne la liquéfaction des caillots sanguins. Une fois dans le lait maternel, ces substances provoquent également des troubles de la coagulation sanguine.

Si la mère prend de l’aspirine pour HB depuis longtemps, la protection de l’estomac par l’enfant contre les effets de l’acide diminuera et un saignement de l’estomac risque alors de se produire.

De telles complications sont également possibles lors de la prise de ce médicament par la mère:

  • Déficience auditive.
  • L'anémie
  • L'asthme En raison du fait que l’aspirine est un allergène, le médicament qui pénètre dans le corps d’un enfant laiteux provoque un écoulement nasal et des bronchospasmes.
  • Insuffisance rénale.
  • Le syndrome de Reye. Avec cette complication, le cerveau et le foie sont affectés.
  • Affecte le système circulatoire. La formation de cellules sanguines importantes est réduite.
  • Effets négatifs sur le tube digestif et la formation d'enzymes.

En raison de telles violations dans le travail des organes et des systèmes, des processus irréversibles se produisent et la situation peut entraîner la mort de l'enfant. Par conséquent, l'aspirine pendant l'allaitement doit être abandonnée.

Recommandations pour les mamans

Étant donné que l’aspirine est contre-indiquée lorsque vous nourrissez votre bébé avec du lait maternel, la seule recommandation pour l’utiliser est de s’abstenir de prendre ce médicament afin de ne pas nuire à votre bébé.

Les analogues

Si une jeune mère est malade, elle ne doit pas utiliser d'aspirine. Mais alors comment faire baisser la température ou supprimer la douleur? Heureusement, il existe des médicaments autres que l'acide acétylsalicylique qui peuvent aider dans de telles situations et ils n'ont pas un effet aussi négatif sur le bébé atteint d'HB.

Au lieu d’aspirine, vous pouvez boire du paracétamol. Cela réduira la température, soulagera l'inflammation et la douleur et ne nuira pas au nourrisson. L'ibuprofène convient également à de telles fins, si vous le prenez au dosage des enfants. Il existe un certain nombre de méthodes populaires et sûres.

Des tisanes et des teintures peuvent être prises, mais après avoir consulté un médecin, elles peuvent provoquer des allergies et affecter la lactation.

Conclusion

L'aspirine pendant l'allaitement d'un bébé est l'un des médicaments contre-indiqués car elle cause des dommages graves au bébé en absorbant le lait. Par conséquent, il convient de s'abstenir de prendre ce médicament et d'utiliser uniquement des médicaments inoffensifs.

Pourquoi ne pas boire de l'aspirine pendant l'allaitement: quel est son danger pour le bébé et la mère allaitante

L'aspirine ne doit pas être prise pendant l'allaitement. On trouvera dans cet article ce qu'est ce médicament, pourquoi il ne peut pas être bu, quels sont les effets nocifs sur la santé et son impact sur l'état du nourrisson.

Consommation de drogue

L'aspirine est un anti-inflammatoire non stéroïdien à base d'acide acétylsalicylique. L'acide acétylsalicylique ne doit pas être pris avec HB.

L'aspirine est utilisée pour:

  • la migraine;
  • haute température;
  • rhumatisme;
  • l'angine de poitrine;
  • thrombose.

Ce médicament a un effet antiseptique et anesthésique efficace. Mais ce médicament ne peut pas toujours être utilisé pour soulager la douleur ou abaisser la température. Il est préférable que les mères qui allaitent refusent de prendre ce médicament, car il pourrait nuire à la santé du nouveau-né.

Comment le médicament affecte-t-il le corps de l'enfant?

L'aspirine est un médicament à large spectre. Une fois dans le corps de l'enfant par le lait maternel, cela peut affecter le travail de pratiquement tous les organes du bébé.

Donc, ce remède peut réduire la coagulation du sang. Cela est dû au fait que l'acide acétylsalicylique dilue le sang afin de faire face aux caillots formés. L'aspirine peut également affecter le développement de la diathèse hémorragique. Cela provoque parfois des saignements internes, ce qui peut avoir des conséquences tristes. Ce fait suggère qu’une jeune mère a intérêt à ne pas utiliser le médicament pendant l’allaitement.

L’acide acétylsalicylique peut nuire au fonctionnement du tractus gastro-intestinal de l’enfant. Il réduit la production de substances responsables des propriétés protectrices de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal. Le bébé peut avoir des saignements gastriques, ce qui est également très dangereux pour la vie. Surtout si vous prenez de l'aspirine dans les premiers mois après la naissance.

Une femme qui allaite ne doit pas prendre ce médicament car il peut entraîner les effets indésirables suivants chez le nouveau-né:

  • déficience auditive;
  • asthme bronchique;
  • carence en fer;
  • maladie rénale;
  • Le syndrome de Ray.

La concentration d'aspirine dans le lait maternel peut affecter de manière significative la santé du bébé. Ce médicament est un allergène fort. Il peut provoquer des spasmes des bronches, un nez qui coule et même la formation de polypes dans le nez.

L'acide acétylsalicylique est capable de réduire le nombre de globules rouges, plaquettes et hémoglobine dans le sang. Une mère qui allaite après l'accouchement n'est pas autorisée. Après tout, son corps est grandement affaibli et l'anémie peut aggraver son état. Ceci s'applique également au corps du bébé.

Que peut remplacer le médicament pour HB?

De tout ce qui précède, nous pouvons conclure que l’aspirine affecte négativement le corps d’une femme qui allaite et de son bébé. Alors, pourquoi vous mettre en danger s'il existe d'autres médicaments qui peuvent parfaitement gérer la fièvre? Combien de fois ne serait pas sauvé ce médicament maman avant la grossesse, il est nécessaire de l'abandonner pendant l'allaitement.

Pendant l'allaitement, de nombreux médecins conseillent de boire du paracétamol. Il est compatible avec l'allaitement et n'a pratiquement aucun effet secondaire.

En outre, vous pouvez utiliser l'ibuprofène. Mais vous ne pouvez pas utiliser ces médicaments vous-même. Seul le médecin traitant peut dire combien de temps et combien de temps ils peuvent être pris.

  1. Il est nécessaire que la température de la pièce soit d'environ 20 degrés et que son taux d'humidité ne soit pas inférieur à 60%.
  2. Il est possible de boire de l'antipyrétique uniquement si la température corporelle a dépassé la marque des 38,5 degrés.
  3. Faire face à la chaleur aidera le thé avec des framboises et du miel. L'utilisation de tisanes doit être traitée avec précaution, car certaines herbes peuvent provoquer une réaction négative chez le bébé.

Si ces fonds n'ont pas aidé une femme qui allaite à réduire la température ou la douleur, elle a définitivement besoin de consulter un médecin. Il y a des cas où vous ne pouvez pas vous passer des antibiotiques. L'automédication pendant la période de HB est inacceptable, car les médicaments, qui sont familiers à tous, peuvent nuire au corps encore fragile du nouveau-né. Ceux-ci incluent l'aspirine, qui est contre-indiqué pendant l'allaitement.

Aspirine pendant la période d'allaitement: mode d'emploi, sécurité pour l'enfant et analogues permissibles

Devenir mère, une femme rare peut se permettre d’encourager complètement. Dans le même temps, de nombreuses mères allaitantes craignent les effets néfastes des médicaments sur leurs bébés. A cause de ce qu'ils doivent endurer courageusement des conditions douloureuses sans l'aide de médicaments. Des maux de tête banaux ou des douleurs récurrentes détériorent sensiblement la qualité de vie. Mais vous pouvez choisir un outil compatible avec la lactation. Par exemple, l’aspirine pendant l’allaitement soulage de manière significative l’inconfort de la douleur.

Pourquoi tant de mères allaitantes doutent-elles si elles doivent être traitées avec des médicaments? Au lieu de soulager leur état, beaucoup décident de faire preuve de patience et d'attendre la fin spontanée de la douleur. Certaines femmes préfèrent les recettes folkloriques. La minorité boit encore des comprimés, dans l’espoir d’une bonne chance et sans effets secondaires pour l’enfant.

En fait, un certain nombre de médicaments modernes sont totalement ou partiellement compatibles avec l’alimentation naturelle. Pour être sûr que le médicament est sans danger pour une mère allaitante et son bébé, il vous suffit d'étudier attentivement les instructions et de savoir également où et comment le vérifier.

Vérifier la fidélité du médicament à la lactation

Après avoir reçu les recommandations du médecin, la mère qui allaite peut ouvrir une description du médicament et voir que l’allaitement figure sur la liste des contre-indications du médicament. Mais même si au lieu de cela, il est indiqué que, lors de l'allaitement, le remède est utilisé avec prudence, l'anxiété chez la femme ne disparaît pas. Il s'avère qu'elle doit choisir entre le maintien d'une alimentation saine de son enfant et son propre bien-être.

En fait, de telles formulations ont souvent une raison économique ou éthique. De nombreuses sociétés pharmaceutiques n'effectuent aucune recherche sur leurs médicaments chez les femmes enceintes et les mères allaitantes. Il s’agit d’événements coûteux qui nécessitent une approche spécifique des patients de l’échantillon étudié. Il est donc plus facile pour l’entreprise de prescrire une contre-indication à ces catégories de consommateurs.

Dans une situation aussi ambiguë, il est commode de contacter un conseiller en allaitement. Il sera utile de comprendre si le traitement réservé à la mère est dangereux pour le bébé. Les spécialistes de l'allaitement utilisent plusieurs sources fiables et réputées sur la compatibilité des médicaments avec l'allaitement. Ceux-ci comprennent:

  • Référence de médicament de l'OMS;
  • livres de référence imprimés nationaux et étrangers;
  • répertoire en ligne "E-lactation".

Aspirine pendant l'allaitement: risque faible

Selon la source E-lactation, l'utilisation du médicament aspirine est autorisée pendant l'allaitement. Son ingrédient actif, l'acide acétylsalicylique, a un statut de «risque faible» (les substances avec un statut de «risque très faible» sont absolument sans danger). Cela n'interdit pas l'utilisation de l'outil pour les mères allaitantes, mais prévoit la nécessité de surveiller la réaction de l'enfant. L'acide acétylsalicylique pénètre dans le lait maternel à des concentrations insignifiantes. Les preuves scientifiques suggèrent que ces doses ne sont pas capables de nuire à un bébé. Mais les manifestations individuelles ne peuvent être exclues.

Comme indiqué dans le mode d'emploi, l'aspirine peut:

  • réduire l'inflammation;
  • apporter un soulagement à haute température;
  • faciliter le syndrome douloureux d'origine différente;
  • réduire les caillots sanguins.

Après ingestion, la substance est complètement absorbée par l'estomac et l'intestin grêle et est convertie en acide salicylique.

Indications et contre-indications

L'aspirine pendant l'allaitement peut être nécessaire lorsque la mère ressent une douleur d'origine différente. Ceux-ci comprennent:

  • la tête
  • dentaire;
  • articulaire;
  • muscle;
  • douleurs menstruelles.

L'indication d'utilisation du médicament est la nécessité d'atténuer une fièvre légère. Il est également prescrit pour la polyarthrite rhumatoïde, l'arthrose et d'autres maladies inflammatoires sous forme chronique ou aiguë.

Parmi les contre-indications au traitement à l'aspirine, y compris l'allaitement, figurent:

  • tendance brillante à saigner;
  • susceptibilité prononcée à l’aspirine et à d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • utilisation simultanée de médicaments qui inhibent la coagulation du sang;
  • déficit de l'enzyme glucose-6-phosphate déshydrogénase;
  • asthme bronchique;
  • maladies de l'estomac et du duodénum au stade chronique;
  • problèmes dans le fonctionnement des reins et du foie;
  • la goutte;
  • diabète sucré.

Effets secondaires

Décider de l’allaitement au sein de l’aspirine mérite d’être pris en considération. Parmi eux se trouvent:

  • manifestations allergiques;
  • douleur à l'estomac;
  • diminution du nombre de plaquettes dans le sang (aggravation de la coagulation du sang).

Schéma d'utilisation et dosage

L'aspirine est traditionnellement prise par voie orale, de préférence après un repas. Une fois que l'instruction vous permet d'utiliser jusqu'à 100 mg du médicament, et par jour - pas plus de 300 mg (trois comprimés). Le médecin ajuste la durée du traitement, mais le traitement standard ne doit pas dépasser 10 jours.

Une posologie ou une durée de traitement excessive ne peut survenir que pour des raisons médicales et sous la surveillance d'un médecin. Dans de telles circonstances, il est important de prévenir le développement du syndrome de Reye, une affection extrêmement dangereuse du foie et du cerveau qui gêne le fonctionnement du bébé.

Si maman s'inquiète de la prise du médicament.

Que doit faire une mère qui allaite quand elle prend une dose acceptable d’aspirine tout en s’inquiétant pour le bien-être de l’enfant? Si les arguments relatifs à la sécurité d'une substance avec une utilisation unique et à faible dose ne calment pas une femme, les options suivantes peuvent être envisagées.

  • Remplacez plusieurs tétées après avoir pris le médicament. À une dose modérée, la substance et ses dérivés quitteront complètement le corps au bout de deux à quinze heures environ. Par conséquent, après ce délai, la mère peut reprendre l'application. Et vous pouvez allaiter complètement votre bébé avant le traitement. Pendant la pause, il est commode d'offrir les miettes de lait pré-exprimé.
  • Interrompre temporairement l'allaitement. Pendant la durée du traitement, la mère peut arrêter l'allaitement, mais maintenir la production de lait en pompant au rythme de l'allaitement. En moyenne, la glande doit être vidée au moins 10 à 12 fois par jour, y compris la nuit. Cela permettra de maintenir la production laitière à un niveau suffisant. Et après l’arrêt du médicament, la femme pourra reprendre son alimentation en toute sécurité. Certaines mères créent à l'avance une réserve de lait maternel congelé afin que le bébé continue à recevoir une alimentation saine même pendant le traitement de la mère.

Ainsi, bien que le médicament provoque des examens controversés chez les femmes qui allaitent, l’aspirine pendant l’allaitement est une option valable pour soulager la maladie de la mère. Des études scientifiques confirment que de petites doses et une utilisation à court terme du médicament ne sont pas dangereuses pour le nourrisson. Si la mère vit encore, il est utile d’envisager d’autres solutions dont le statut absolument sans danger a été prouvé.

Aspirine après l'accouchement - bénéfice ou préjudice

Le médicament, l'aspirine, connu depuis l'enfance, est le premier remède dont nous nous souvenons lorsque la température augmente ou que la tête fait mal. Il est capable de soulager rapidement la douleur, de réduire la température et de favoriser la santé. Ainsi, beaucoup sont habitués à prendre de l'aspirine dès les premières manifestations de ces affections. Un point important est le prix et la disponibilité du médicament. En règle générale, ce médicament aide vraiment, mais il a également un certain nombre d'effets secondaires que vous devez connaître. Il est particulièrement important de prendre cela en compte pour les mères qui allaitent leurs enfants afin de ne pas nuire au corps du bébé.

Le médicament Aspirine (acide acétylsalicylique) pendant l'allaitement

Aujourd'hui, les pharmacies Aspirin se présente sous deux formes de libération:

  • Comprimés pour l'ingestion (dans la coquille et sans elle).
  • Comprimés à dissoudre dans l'eau.

Aspirine: différentes formes de libération

La mécanique des effets sur le corps L'aspirine est étudiée à fond. Dans les préparations d'aspirine, l'ingrédient actif est l'acide acétylsalicylique. Cette substance appartient au groupe pharmacologique des AINS, les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il a plusieurs propriétés efficaces: il réduit la douleur, la température et a un effet anti-inflammatoire. Dans le cadre du médicament, il existe également des composants auxiliaires: la cellulose microcristalline, l'amidon de maïs.

Effets thérapeutiques de l'aspirine

L'aspirine élimine ou atténue les symptômes suivants:

  • Syndrome douloureux de diverses localisations et causes.
  • Fièvre, température élevée.

L'absorption de l'acide acétylsalicylique se produit dans le tractus gastro-intestinal, avec un effet plus rapide si vous mâchez une pilule ou si vous la rectifiez. En interagissant avec les enzymes digestives, la substance subit une hydrolyse. Son métabolite est l'acide salicylique. À son tour, l'acide salicylique inhibe la formation d'enzymes cyclooxygénases impliquées dans la synthèse des prostaglandines responsables du développement du processus inflammatoire et de l'élévation de la température corporelle. Le soulagement des muscles, des maux de tête et des douleurs menstruelles est également associé à ce mécanisme. La substance est complètement excrétée par les reins 72 heures après l'administration.

Aspirine contre la fièvre et la chaleur chez une femme qui allaite

Le SRAS et la grippe peuvent soudainement nous attaquer. Auparavant, les médecins conseillaient d'arrêter d'allaiter avec la maladie de la mère, mais à présent, ils approuvent la poursuite de l'allaitement, sinon le bébé ne recevra pas d'anticorps contre le virus de la mère. Le traitement pendant l'allaitement doit aider la mère et ne pas nuire à l'enfant.

L'acide acétylsalicylique pénètre en petite quantité dans le lait maternel et pénètre dans le sang de l'enfant. Dans le corps d'un bébé, l'aspirine présente tous ses effets principaux et secondaires. La dose du médicament pour la mère doit donc être faible. Bien sûr, il est préférable pour une femme qui allaite de ne prendre aucun médicament, mais dans certaines situations, il est impossible de se passer de traitement. Par exemple, s'il fait nuit dehors, maman a une température élevée et, dans la trousse de secours, seule l'aspirine. La décision d'interrompre l'allaitement ne devrait être prise que lorsque l'utilisation à long terme du médicament à fortes doses est nécessaire.

S'il existe une telle opportunité, le paracétamol est préféré comme fébrifuge pour une femme qui allaite. L'ingrédient actif de ce médicament est le paracétamol et il pénètre également dans le lait maternel. Mais il convient de garder à l'esprit que ce médicament est autorisé pour une utilisation chez les enfants à partir de trois mois et même plus tôt dans les cas les plus urgents et les plus graves. Il n'a pas d'effets secondaires importants sur le corps du bébé, à condition que la mère observe les dosages nécessaires. En outre, les médecins conseillent de nourrir le bébé immédiatement après la prise du médicament, la concentration dans le sang étant minime.

À propos des autres méthodes de traitement à une température donnée, lisez l’article intitulée «Température élevée chez une femme qui allaite - que faire».

Indications d'utilisation de la mère qui allaite

  • L'augmentation de la température corporelle, en particulier dans les infections respiratoires aiguës.
  • Mal de tête
  • Mal aux dents
  • Menstruation douloureuse.
  • Douleur musculaire
  • En outre, d'autres syndromes de douleur, y compris d'origine inflammatoire.
  • Thrombose et thrombophlébite.

Instructions d'utilisation

Pour les femmes allaitantes, il est préférable de prendre l’aspirine sous forme soluble ou de couper et boire beaucoup d’eau. Pour toute forme de libération de médicament, il existe une seule règle: ne buvez pas l'estomac vide, car l'acide acétylsalicylique agit sur les parois de l'estomac et provoque une irritation des muqueuses. La dose par dose pour une femme qui allaite ne devrait pas dépasser 0,5 g. La prochaine fois que vous devriez boire le médicament n’est pas plus tôt que dans 4 à 5 heures. Il est fortement souhaitable de ne pas dépasser un maximum de 1,5 g.

Implications pour l'enfant

En raison du fait que l'aspirine passe dans le lait maternel, l'enfant reçoit une dose du médicament à chaque repas. Bien que la quantité d'aspirine dans le lait soit faible, il existe un risque de saignement chez un enfant en raison de son effet sur la fonction plaquettaire. En outre, le médicament peut perturber le tube digestif de l'enfant en raison de la suppression des enzymes et provoquer l'apparition d'asthme et d'allergies bronchiques. En règle générale, tous ces effets secondaires se manifestent par une utilisation à long terme de l'aspirine par la mère à fortes doses. La complication la plus rare et la plus dangereuse pour les enfants est considérée comme le cidre de Ray. Il s'agit d'une maladie très grave dans laquelle l'enfant développe un gonflement du cerveau et du foie. Le syndrome de Rey peut se manifester chez un enfant qui a pris de l'aspirine pour une maladie virale. La raison en est que les virus de la varicelle-zona, de l'herpès et de la grippe augmentent considérablement la charge sur le foie et que, tout en prenant de l'aspirine, peuvent avoir des conséquences graves.

Effets secondaires pour la mère

N'importe qui, même le médicament le plus inoffensif, a des effets négatifs possibles. L'aspirine n'est pas une exception, mais vous devez comprendre que dans les études cliniques, toute manifestation d'un symptôme quelconque par le patient lors de la prise du médicament sera considérée comme une contre-indication. Et il n'est pas du tout nécessaire qu'au moins un effet secondaire vienne de vous. Si nous ne regardions que ce point dans les instructions relatives aux médicaments, nous n’aurions rien à traiter.

Est-il possible d'avoir de l'aspirine pendant l'allaitement

L'aspirine est un antipyrétique éprouvé et très efficace. Dans le même temps, l'acide acétylsalicylique provoque de nombreux effets secondaires et la question de sa compatibilité avec l'allaitement se pose donc tout à fait naturellement. En effet, il y a des choses qu'une mère qui allaite doit savoir, qui veut avaler rapidement la pilule chérie!

Comment l'aspirine agit-elle et en quoi aide-t-elle

Il est aujourd'hui courant de parler des quatre propriétés pharmacologiques de l'aspirine ou de l'acide acétylsalicylique:

  1. Antipyrétique.
  2. Analgésique
  3. Anti-inflammatoire.
  4. Antithrombotique.

Dans ce cas, la gravité d'une action particulière dépend de la dose du médicament. L'effet antithrombotique est obtenu lorsque de petites doses d'aspirine sont prises, tout en augmentant la dose. L'effet prédominant du médicament est l'anesthésie et une diminution de la température.

Le plus souvent, l'aspirine est prise pour réduire la température, soulager une crise de douleur (maux de tête, dentaire, menstruel, etc.) et éclaircir le sang. Dans le même temps, il faut bien admettre que les propriétés antipyrétiques de l'acide acétylsalicylique sont effectivement très fortes (en particulier par rapport aux analogues de médicaments tels que le paracétamol et l'ibuprofène).

La chaleur est la raison la plus courante de prendre de l'aspirine.

L'effet antipyrétique et analgésique de l'aspirine peut survenir dès 10 minutes après la prise du comprimé (il faut parfois attendre plus longtemps, jusqu'à une demi-heure), tandis que les propriétés anti-inflammatoires du médicament commencent à se manifester plusieurs heures (de deux à douze) après l'ingestion.

Les propriétés analgésiques de l'acide acétylsalicylique sont dues au fait que le médicament agit sur les fibres nerveuses en réduisant leur sensibilité et en empêchant ainsi l'apparition d'une douleur. À son crédit, on peut noter qu'il démontre son efficacité même contre un type de mal de tête aussi douloureux que la migraine.

L'aspirine est également pris pour les maux de tête.

Les propriétés antithrombotiques du médicament peuvent être utilisées pour le traitement et la prévention de la thrombose, des crises cardiaques, d’autres maladies du système cardiovasculaire et de problèmes de circulation cérébrale. Des tests menés sur cent mille volontaires suggèrent qu'une administration prophylactique quotidienne du médicament d'environ un tiers réduit le risque de crise cardiaque chez les hommes (ce pourcentage est deux fois moins élevé chez les femmes).

À petites doses, l'aspirine est prise pour prévenir les problèmes cardiaques.

La capacité de l’aspirine à fluidifier le sang et à se débarrasser des microbottes qu'il contient rend le médicament indispensable aux formes sévères de la gueule de bois (le célèbre Alka-Seltzer est le même acide acétylsalicylique).

L'acide acétylsalicylique est également largement utilisé dans les rhumatismes, les atrites et d'autres maladies affectant les articulations et le tissu conjonctif.

Mais même ce n'est pas tout.

Selon les recherches du professeur Peter Rothwell de l'Université d'Oxford, l'utilisation régulière d'acide acétylsalicylique réduit le risque de cancer de la prostate sur 20 ans de 10%, le cancer du poumon de 30%, le cancer de l'intestin de 40%, les cancers de l'œsophage et de la gorge de 60%.

L'ère de l'aspirine: création d'un médicament contre la douleur, la chaleur et le cancer

L'acide acétylsalicylique, mis en évidence par des scientifiques américains et canadiens, réduit également le risque de développer des tumeurs malignes dans le foie. Des chercheurs australiens ont même remarqué que le médicament avait un effet bénéfique sur le système nerveux et minimisait les manifestations dépressives.

Bien entendu, tous les problèmes susmentionnés (forte fièvre, douleur intense, freins, varices, articulations et cœur) peuvent survenir à tout âge et dans n'importe quelle condition, et la mère qui allaite n'est pas protégée non plus.

Variantes de dénominations commerciales acide acétylsalicylique

La pharmacologie variée du médicament le rend populaire dans de nombreux domaines de la médecine, ce qui, à son tour, détermine la variété des noms commerciaux, des formes posologiques et des combinaisons médicamenteuses.

Noms commerciaux d'aspirine

L’acide acétylsalicylique est disponible aujourd’hui sous des dizaines, voire des centaines de noms commerciaux différents, bien qu’ils ne contiennent pas toujours (bien que souvent) le mot breveté à l’origine "aspirine". En plus de l'Allemagne, le médicament est produit dans un très grand nombre de pays, y compris la Russie. Bien sûr, le médicament d'origine de la société "Bayer" sur notre marché coûte dix fois plus cher que l'aspirine nationale.

Galerie de photos: préparations d'acide acétylsalicylique

Formes posologiques

Les principales formes de dosage de l'acide acétylsalicylique sont des comprimés pour administration orale. Ils sont produits à la fois sous leur forme habituelle et dans une membrane spéciale qui se dissout dans l’intestin et minimise ainsi l’effet négatif de l’acide sur l’estomac (le prix est bien entendu plus élevé dans ce cas).

Comprimés - la forme posologique la plus courante d'aspirine

Une autre forme de dosage spécifique de l'aspirine est appelée "pop". Ce sont aussi des pilules, mais elles ne doivent pas être avalées, mais dissoutes dans une petite quantité de liquide, grâce à quoi l'effet accéléré du médicament est assuré.

Les comprimés effervescents sont également une forme très répandue de libération d’aspirine.

Une forme plus rare, mais toujours possible, de libération d’aspirine est la poudre pour préparation de solution. Les injections d'acide acétylsalicylique sont faites à la fois par voie intramusculaire et par voie intraveineuse. Les indications pour cela sont habituelles - syndrome douloureux, rhumatismes, thrombophlébite (surtout en période postopératoire), blocage des vaisseaux sanguins, fièvre (fièvre).

Fait intéressant, les scientifiques californiens considèrent que c'est la méthode d'administration intraveineuse de l'aspirine qui constitue le traitement le plus efficace contre la migraine. Les scientifiques ont mené des recherches sur un million et demi de volontaires souffrant de graves maux de tête. Chaque jour, les patients recevaient cinq fois 1 g d'acide acétylsalicylique. Les effets secondaires habituels de l’aspirine (nausées, vomissements, douleurs abdominales) n’ont été observés que chez 6% au maximum des patients, tandis qu’une tendance positive était observée à des degrés divers dans 40% des cas.

Cependant, il faut reconnaître que la forme injectable de l'acide acétylsalicylique est encore très rare. En particulier, Aspizol produit par la société allemande Bayer ne peut être obtenu ni en Russie, ni en Ukraine ni même aux États-Unis, où les études susmentionnées ont été menées.

L'aspirine par voie intraveineuse est assez rare.

Enfin, il existe une autre forme de libération d’aspirine: les suppositoires à usage rectal. Auparavant, ils étaient souvent utilisés pour combattre la température chez les jeunes enfants, mais cette pratique est aujourd'hui interdite dans les pays civilisés et, chez les adultes, cette méthode d'utilisation présente de nombreux inconvénients - allant d'un taux d'absorption imprévisible et irrégulier à une irritation de la muqueuse intestinale.

Produits combinés contenant de l'aspirine

Les diverses propriétés pharmacologiques de l'acide acétylsalicylique déterminent son inclusion dans la composition de divers médicaments combinés. En voici quelques unes, connues de tous:

Galerie de photos: Combinaisons populaires avec l'acide acétylsalicylique

Informations générales: méthodes d'administration et dosage

Nous avons déjà dit que l'acide acétylsalicylique agit sur notre corps de différentes manières, en fonction de la posologie. Pour cette raison, la technologie de traitement de la toxicomanie peut varier considérablement.

Ainsi, pour le traitement et la prévention des maladies cardiovasculaires, des troubles de la circulation cérébrale, des thromboses, des varices, des maladies du foie et des migraines, il est généralement recommandé de prendre l'aspirine pendant longtemps (souvent toute la vie), mais à très faible dose: 75–300 mg par jour

En tant que médicament antipyrétique et analgésique, l’aspirine est efficace à des doses plus élevées. En même temps, vous pouvez utiliser de 500 mg à 1 g, une dose quotidienne sans danger - pas plus de quatre grammes avec un intervalle d’au moins quatre heures.

Bien que le médicament soit disponible sans ordonnance, il ne peut être pris longtemps aux doses ci-dessus. Le traitement maximum autorisé avec l'acide acétylsalicylique est de trois jours pour réduire la température et d'une semaine pour le soulagement de la douleur.

Il est également important de boire de l'aspirine. Peu importe la façon dont les chimistes ont nettoyé l’acide salicylique, l’aspirine est toujours très irritante pour les muqueuses de l’estomac. Si nous ne parlons pas de pilules dans un film protecteur spécial, le médicament doit être lavé avec beaucoup de liquide et ne doit en aucun cas être pris à jeun!

L'aspirine doit être lavée à grande eau.

Il est même préférable de boire le médicament avec quelque chose de visqueux, par exemple, kissel.

Une autre condition importante. L'acceptation de l'aspirine ne peut être combinée à l'utilisation d'aliments acides et de jus, en particulier d'agrumes. Cela s'applique à toutes les formes de dosage, y compris les injections, sans exception. De plus, vous ne devez pas vous attendre à ce que l'enrobage entérique annoncé sur les comprimés protège complètement vos muqueuses de l'action destructrice de l'acide.

Risques connus et peu connus

Avec ses nombreuses propriétés médicinales (à bien des égards, notez les symptômes), l’acide acétylsalicylique n’est en aucun cas un médicament sans danger. Son utilisation est associée à un nombre suffisant de risques, et certaines mères allaitantes doivent être assurées de le savoir, car cela concerne directement la santé du bébé.

Ce qui menace l'adoption de l'aspirine

Nous avons déjà mentionné l’effet destructeur de l’acide acétylsalicylique sur les muqueuses de l’estomac. Pire encore, cette substance provoque souvent des saignements internes. Et pas seulement.

Quelques statistiques. Les médecins américains parlent de réactions négatives à l'aspirine, observées chez tous les vingt patients. En règle générale, nous parlons de nausées et de vomissements (qui sont précisément dus à une irritation des muqueuses), mais d'autres réactions ont également été enregistrées - vertiges, maux de tête, acouphènes, déficience auditive et visuelle. Dans environ un cas sur cent, le traitement à l'acide acétylsalicylique provoque l'apparition d'un ulcère et des saignements dans le tractus gastro-intestinal.

Après l'aspirine, maux d'estomac très souvent

Fait intéressant, des effets secondaires inattendus se produisent même lors de la prise d'aspirine à petites doses, pour fluidifier le sang et prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Par exemple, aux Pays-Bas, des études ont montré que les personnes âgées prenant régulièrement de l’aspirine se plaignaient deux fois plus de problèmes de vision liés à l’âge que celles qui n’utilisaient pas ce médicament.

Mais revenons au saignement. Il se trouve que l’émergence d’un tel effet secondaire contribue à la combinaison simultanée de trois facteurs causés par l’acide acétylsalicylique:

  • augmentation de l'acidité dans les organes du tube digestif (l'aspirine contribue à la sécrétion d'acide chlorhydrique par les glandes ganglionnaires de l'estomac;
  • violation de la formation de cellules muqueuses superficielles supplémentaires, de sorte que la protection de la muqueuse gastrique est fortement réduite;
  • la dissolution des cellules épithéliales dans l'acide acétylsalicylique, c'est-à-dire la destruction de la couche épithéliale recouvrant la surface des muqueuses du tube digestif.

A propos, certaines préparations d'aspirine (par exemple, le célèbre Alka-Seltzer) contiennent spécifiquement des additifs alcalins pour neutraliser l'acidité ou des composants qui contribuent à la formation de mucus sur les parois du tube digestif, réduisant ainsi le risque de saignement.

Hélas, les ulcères et les saignements, la perte de l'audition et de la vision ne sont pas la pire chose que l'aspirine puisse causer. Combinaison prouvée de deux facteurs dans lesquels l'acide acétylsalicylique peut être mortel. C'est:

  1. L'âge des enfants.
  2. La présence d'une infection virale aiguë.

En 1963, un groupe de médecins australiens, dirigé par R. Douglas Reye, décrivit une maladie qui touche principalement les enfants (l’âge critique est de quatre à seize ans) dans le contexte d’infections virales dans le traitement de l’acide acétylsalicylique. Cette maladie s'appelle le syndrome de Reye (parfois aussi appelé syndrome de Reye) ou maladie du foie blanc.

Dans l'enfance, l'aspirine est contre-indiquée, en particulier avec ARVI

Le syndrome de Reye est une dystrophie aiguë sévère du foie, accompagnée d'une encéphalopathie (lésion cérébrale). La probabilité de décès par syndrome de Reye dans les meilleures cliniques du monde est d'environ 80%, dans les "meilleurs des pires" - tend à 100%!

La raison de cette maladie est que certains virus (causant notamment le SRAS et la varicelle) agissent sur les mêmes cellules hépatiques que l’acide acétylsalicylique. À la suite d'un tel "double coup", le foie échoue simplement.

De 1974 à 1984, dans les pays anglophones, on notait chaque année de 8 à 90 cas de syndrome de Reye survenus pour 1 million d’enfants âgés de moins de 18 ans. Chez l'adulte, cette condition est très rare. Depuis 1986, dans ces pays, ils ont commencé à informer la population du danger que représente l'aspirine pour les enfants. Ainsi, entre 1987 et 1996, l'incidence du syndrome a diminué de 5 à 7 fois. Actuellement, l'utilisation de salicylates dans les infections virales est limitée et est interdite pour les enfants de moins de 12 ans pour toutes les maladies sauf rhumatismales.

V. Prozorovsky. Le médicament le plus célèbre. Oh, cette aspirine!

https://www.nkj.ru

Bien sûr, mère nourricière, le syndrome de Reye n’est guère menacé, mais il existe un risque pour le bébé. Les Lignes directrices pour l’usage rationnel des médicaments, publiées en 2006 (une sorte de aide-mémoire pour les médecins), confirment la possibilité de développer le syndrome de Reye chez les nourrissons en raison de la pénétration de l’acide acétylsalicylique dans leur corps avec le lait maternel.

En résumé, on peut dire que l’aspirine, malgré son faible coût et son efficacité prouvée contre de nombreuses pathologies, est l’un des médicaments les plus dangereux qui puissent être achetés sans ordonnance.

Alors, est-il possible d'utiliser de l'aspirine pendant l'allaitement?

Malgré toutes les horreurs décrites ci-dessus, l’acide acétylsalicylique ne s’applique pas aux médicaments dont l’utilisation est totalement interdite pendant l’allaitement. Mais un traitement incontrôlé avec un médicament similaire, bien sûr, est impossible.

Tout d'abord, une jeune mère doit savoir que l'ingrédient actif, l'aspirine, passe dans le lait maternel. La dose d'acide acétylsalicylique dans le lait maternel peut atteindre 8% de la quantité de médicament présente dans son sang! Ainsi, si une femme prend deux comprimés d'aspirine à 500 mg pour réduire la température élevée (nous disons qu'il s'agit d'une dose unique admissible), le bébé peut recevoir jusqu'à 80 mg de la substance active en une étape avec du lait maternel!

On pense qu'une fois, une telle situation pour le nourrisson n'est pas dangereuse. À condition que l'enfant n'ait pas le moindre signe d'infection virale (et cela en présence de températures élevées, la mère est effectivement très probable), sinon l'aspirine ne peut pas être prise!

Les deux médicaments, le paracétamol et l'ibuprofène, sont sans danger pendant l'allaitement. Il y a beaucoup de noms commerciaux dans l'un et l'autre, nous parlons de la substance active.

Il vaut mieux éviter l'aspirine pendant l'allaitement

Un traitement constant avec de l'aspirine (y compris à des fins antithrombotiques) pendant l'allaitement est contre-indiqué. L'accumulation d'acide acétylsalicylique dans le corps d'un bébé peut entraîner une acidification chronique (acidose), des saignements, une fièvre, une anorexie, une diminution du nombre de plaquettes et d'autres effets indésirables.

Beaucoup de mères allaitantes connaissent une condition aussi désagréable que la lactostase. Il s’agit de la stagnation du lait dans la poitrine, accompagnée en particulier d’une forte augmentation de la température corporelle. Si la fièvre est causée par la lactostase et non par le SRAS, qui peut se propager au bébé, la mère qui allaite est autorisée à prendre de l’aspirine en tant qu’antipyrétique rapide et efficace. Cependant, pour faire baisser la température, vous devez vous attaquer aux causes de la lactostase et ne pas continuer à traiter les symptômes.

Avec la lactostase, une seule dose d'aspirine est acceptable.

Notez que la dose maximale d'acide acétylsalicylique dans le lait maternel s'accumule une à deux heures après la prise de la pilule. Par conséquent, si nécessaire, pour diminuer la température, une femme qui allaite peut, après avoir bu une pilule d'aspirine, nourrir son bébé immédiatement ou au contraire attendre au moins 4 à 5 heures.

Il est inutile d'essayer de fatiguer le lait pendant que vous prenez de l'aspirine, car le médicament ne guérit pas mais soulage seulement les symptômes. Par conséquent, en privant le bébé d'un produit aussi précieux que le lait maternel, nous ne résolvons aucun problème. Il existe certaines conditions, dont le respect rend la drogue conditionnellement sans danger pour l’enfant. Ils ont juste besoin d'être rappelés, alors nous répétons et résumons:

  1. L'aspirine pendant l'allaitement peut être prise une seule fois, à titre exceptionnel, sans dépasser un gramme par jour. Le lendemain, si les symptômes persistent, vous devez utiliser des médicaments plus sûrs, encore moins efficaces (ibuprofène, paracétamol).
  2. La seule prescription justifiée d'aspirine au cours de l'allaitement est le rapide réchauffement de la chaleur (par exemple pendant la lactostase). Ce n'est qu'à ces fins que l'aspirine est meilleure que ses analogues. Les maux de tête et les maux de dents sont traités avec les moyens sécuritaires susmentionnés.
  3. Dans la période de une à quatre heures après la prise de la pilule, il faut s'abstenir d'allaiter (et, par conséquent, ne pas décanter pour le moment), la concentration d'acide acétylsalicylique dans le lait maternel sera donc minimale et ne nuira pas à la santé du bébé.
  4. La présence de signes d'infection virale chez un enfant est une raison absolue de refuser l'aspirine au profit d'autres médicaments.
  5. Les femmes souffrant de maladies cardiovasculaires, de maux de tête sévères, de rhumatismes et d’autres pathologies dans lesquelles l’aspirine est symptomatique, il est conseillé, au stade de la planification de la grossesse, de déterminer la cause de la maladie et d’essayer de l’éliminer, puis de ne pas mettre en danger le bébé.
  6. Après avoir pris l’aspirine en urgence, nous recherchons d’urgence la cause de la maladie et prenons les mesures adéquates pour l’éliminer (avec une infection virale, nous buvons plus de liquides, réduisons la température de la pièce, nous hydratons, réchauffons et massons le sein pendant la lactostase, nous exprimons et, ayant un mal de dent, nous nous tournons vers un dentiste et ainsi de suite).

Vidéo: aspirine allaitante: compatibilité, dosage, précautions

Avis femmes

Avec un scoop, de l'aspirine était donnée à toutes les femmes enceintes et allaitantes et n'était pas cuite à la vapeur. Depuis plusieurs décennies, les femmes enceintes prennent de l’aspirine. Ensuite, l'aspirine était universellement reconnue comme étant moins bonne, dit-on, un ulcère à l'estomac peut être une autre merveille. C'est probablement le cas. Mais vous devriez être rassuré par le fait que depuis plusieurs décennies, un grand nombre de femmes enceintes et allaitantes prennent de l'aspirine et qu'aucun effet secondaire n'a été observé. Je ne propose nullement d'aller plus loin, bien sûr que non! Mais j'espère que les nombreuses années d'expérience réussie d'autres femmes vous calmeront un peu :)

memomi

https://lyalechka.livejournal.com/6633625.html

Oups! L'aspirine pour HB ne s'applique pas et est même confuse lors du compactage.

tutta V.I.P.

https://eva.ru/forum/topic-messages.htm?print=truetopicId=2119221

L'aspirine a un effet tératogène sur le système hématopoïétique de l'enfant. Etes-vous sûr que c'est un prix adéquat pour enlever le sceau?

Inco ** K **

https://eva.ru/forum/topic-messages.htm?print=truetopicId=2119221

L’aspirine appartient en effet à la catégorie des médicaments qui ne peuvent pas être consommés avec HB. Mais: mon fils a également trois ans et, le soir, il boit du lait, encore plus pour du pro forma. Donc, si tout va vraiment bien et qu’il ne s’endorme pas, je me coucherais à côté de lui, me donnerais une bouteille de kéfir (si je bois) ou de l’eau, il se serait vite calmé de la présence de ma mère, et à la toute fin, s’il ne l’aidait pas, donnerait un sein. Je pense qu'il s'endormirait très vite car il était fatigué. Je ne pense pas que tout va mal, parce que vous n'avez bu qu'un seul comprimé, l'enfant n'a pas de température (et les enfants ne peuvent pas prendre d'aspirine à cette température).

Dinylya

https://malyshi.livejournal.com/18750816.html

J'ai eu cela dans 3 semaines. Température comprise 38,5 - le lait a stagné dans la poitrine. J'ai pris de l'aspirine, sans souligner le caractère indésirable - il n'y avait aucune issue / détails omis . Croyez-moi, rien ne s'est passé absolument avec mon bébé, un bébé en bonne santé se développe - pouah, pouah - nous avons déjà 2 mois.

lvova_incognira

https://malyshi.livejournal.com/18750816.html

L'aspirine ne fonctionne pas bien avec l'allaitement. Cette drogue est potentiellement dangereuse pour l'enfant et, dans certains cas, mortelle. En tant qu'antipyrétique rapide et efficace, l'acide acétylsalicylique est admis en une fois, mais il n'est pas possible de le boire avant et pour de nombreuses mères qui allaitent. L'infection virale aiguë chez le nourrisson constitue également une contre-indication directe à l'utilisation de l'aspirine pendant l'allaitement. Dans tous les cas, lorsque l’état de la femme n’est pas critique, il est préférable de prendre du paracétamol et de l’ibuprofène, et mieux encore de traiter la maladie et non ses symptômes.