Mode de vie précoce de la grossesse

Conception

Quel devrait être le mode de vie pendant la grossesse? Une telle question est souvent posée par de nombreuses jeunes femmes qui ont à peine appris que leur maternité est imminente. La question n’est pas oisive, car l’organisme de la future mère, confronté à une double charge, a besoin d’un mode particulier de veille, de nutrition et de repos. Certaines des nuances des ajustements apportés par la grossesse dans la routine habituelle seront discutées dans notre article.

Symptômes de début de grossesse

En liaison avec l’adaptation de l’organisme maternel, un certain nombre de troubles végétatifs-névrotiques sont souvent caractéristiques des premières semaines de grossesse:

  • Fatigue
  • Faiblesse accrue
  • Attaques de nausées et de vomissements.
  • Salivation accrue.
  • Sensibilité aux odeurs.
  • Sautes d'humeur fréquentes.
  • Pleurant.

Étant physiologiques, dans le cours normal de la grossesse, ces troubles n’empêchent pas une femme d’aller au travail et d’accomplir des tâches normales.

Comment comprendre que la grossesse est venue? Lire ici La phase de planification de la grossesse est-elle importante? Détails dans cet article.

La routine quotidienne en début de grossesse

Quel devrait être le mode de vie en début de grossesse? Tout d’abord - modérément actif, étant donné que les efforts physiques et mentaux sont favorables à la santé de la future mère. Dans le corps d'une femme enceinte qui travaille, on observe une activité normale de tous les organes et systèmes internes, tous les types de métabolisme se déroulant sans à-coups. Si, avant le début de la grossesse, le mode de vie de la femme était correct, le développement du fœtus dans l’utérus ne nécessitera aucun ajustement particulier de la routine générale de sa journée.

Les futures mamans doivent aller au grand air le plus souvent possible (jusqu'à une heure et demie par jour), car les longues marches améliorent non seulement leur état mental et physique, mais elles saturent également le corps en oxygène, indispensable au développement complet du fœtus.

Une femme enceinte devrait dormir suffisamment. 8-10 heures de sommeil complet et sain par jour seront la clé de son excellent bien-être. Avant de se coucher (le meilleur moment de la fin - pas plus tard que 11 heures du soir), une promenade lui est très utile. Le sommeil devrait être dans une pièce bien ventilée, sur un lit confortable avec un matelas de dureté moyenne. Le linge de lit doit toujours être frais et la position de sommeil recommandée doit être à droite ou à l'arrière.

La vie sexuelle d'une femme pendant la grossesse est en grande partie déterminée par sa santé physique. Si une femme a des antécédents de fausses couches habituelles, elle doit s'abstenir complètement de tout rapport sexuel au début de sa grossesse (jusqu'à 12 semaines). Même les femmes enceintes physiquement fortes doivent limiter le nombre de contacts sexuels. Cela s'applique particulièrement aux femmes qui tombent enceintes pour la première fois.

Comment une femme enceinte devrait-elle manger?

La nutrition et le mode de vie d'une femme enceinte doivent être en bonne santé:

  1. Vous ne devriez pas manger "pour deux", vous ne devriez augmenter que graduellement l'apport calorique à mesure que le fœtus augmente. En fin de grossesse, cette augmentation supplémentaire devrait être de 250 calories.
  2. Tout régime alimentaire pendant la grossesse est indésirable. Seuls les jours de jeûne sont autorisés - sur les pommes ou le kéfir.
  3. La future mère ne devrait manger que des produits naturels. Il est donc préférable de refuser tous les types d’aliments en conserve, les viandes fumées, les cornichons, ainsi que les mets épicés.
  4. L'excès de sel empêche l'élimination des liquides corporels, entraînant ainsi la formation d'un œdème. Il est donc préférable de limiter son utilisation et de la minimiser en fin de grossesse. Cette restriction sera bénéfique pour les reins qui subissent un stress énorme pendant la grossesse.
  5. Une huile végétale qui augmente l'élasticité des muscles et des ligaments et aide à faire face à la constipation systématique qui survient pendant la grossesse devrait constituer un élément essentiel du régime alimentaire d'une femme enceinte.

Tout le monde connaît les histoires de fantasmes incroyables qui poussent leurs maris à rechercher des aliments exotiques au milieu de la nuit. Elles sont poussées à ces exploits par un stéréotype universel profondément enraciné voulant que le caprice insatisfait d’une femme enceinte puisse aboutir à une tragédie.

Nous nous dépêchons pour calmer les maris anxieux: il n'y a pas de tels caprices qui ne peuvent attendre le lendemain.

Contre-indications à prendre en compte

Il existe un certain nombre de contre-indications absolues incompatibles avec le déroulement normal de la grossesse. Ceux-ci comprennent:

  • Consommation d'alcool. Même une petite quantité d'alcool prise systématiquement peut entraîner un syndrome d'alcoolisme fœtal.
  • Acceptation de tout médicament. Même une seule dose du médicament peut déclencher l'apparition d'une pathologie fœtale. L'utilisation systématique de stupéfiants peut entraîner une fausse couche, des anomalies graves et des maladies neurologiques du bébé.
  • Le tabagisme La capacité du tabac à resserrer les vaisseaux sanguins est associée au risque de jeûne du fœtus. Les conséquences de ce jeûne sont évidentes.
  • Toxicomanie. Le risque élevé d'anomalies probables dans le développement du fœtus rend nécessaire l'abandon de tout médicament pendant la grossesse. Les femmes enceintes ne sont autorisées que pour les médicaments sans ordonnance les plus inoffensifs du groupe A, ainsi que pour les complexes multivitaminés spéciaux. La possibilité d'utiliser n'importe quel médicament doit être discutée avec un spécialiste menant une grossesse.
  • Tous les examens aux rayons X. En cas de besoin pressant, le ventre de la future mère est protégé par un tablier spécial en plomb.
  • Exercice excessif. Les femmes enceintes ne devraient pas faire de l'haltérophilie, de la nage en haute mer, du cyclisme, de l'aérobic ou de la course à pied longue distance. En d'autres termes, il leur est interdit de faire tout ce qui est associé à des vibrations et à des secousses importantes du corps, car cela est associé à un risque de rupture du placenta et de blessures possibles.

La grossesse n'est pas une maladie. Pour que la naissance d'un bébé en bonne santé se termine sans danger, la mère doit mener une vie active, se soumettre à des tests, bien manger et vivre des émotions positives.

Changer de mode de vie pendant la grossesse

9 autres articles sur le sujet: Activité physique d'une femme enceinte

Changer de mode de vie pendant la grossesse

«Tout, pas de voyages - je dois prendre soin de moi», «Dans une friteuse, dans un endroit bien en vue - un bain-marie» ou «La grossesse n'est pas une maladie, il faut refaire beaucoup de cas»? Le changement de mode de vie des futures mères sont différentes. Certaines, voyant les bandes sur le test, se transforment instantanément en une femme très enceinte. J'achète de manière inspirante des casquettes, des magazines spécialisés et des tenues pour les femmes enceintes, qui se cachent des brouillons, qui exigent fort de la compréhension, des soins et des ananas la nuit des autres. D'autres sont également motivés à faire des réparations, à partir en vacances et à monter les escaliers réguliers et professionnels avec joie. Mais en plus des préférences personnelles, certaines règles doivent également contrôler le mode de vie de la future mère.

La médication est l'un des moments les plus importants. Avez-vous l'habitude de boire des pilules contre le mal de tête pendant une crise de migraine, de traiter un rhume à l'aide d'aspirine ou d'utiliser un spray froid dès les premiers signes d'un rhume? Ces habitudes peuvent être très dangereuses. Dorénavant, la prise de toute drogue «même la plus sûre», «de grand-mère» et «prouvée» devrait être précédée d'une lecture attentive des instructions, en particulier de la section «Contre-indications». Vous serez surpris de voir à quel point peu de médicaments peuvent être enceintes, en particulier aux premier et troisième trimestres. Au cours de la première, jusqu'à 12 semaines, l'enfant est en train de pondre tous les organes et systèmes. Même une seule intervention médicamenteuse peut affecter ce processus et conduire à des pathologies. Et si le ventre n'est pas encore visible, prévenez toujours de l'état de tous les médecins, venant de la réception, du dentiste au dermatologue.
Les troubles liés à la drogue au cours du dernier trimestre peuvent compliquer l’accouchement ou provoquer des prématurés. Il convient de faire attention même avec les complexes de vitamines et minéraux et les compléments alimentaires. Pendant la grossesse, «plus» ne signifie pas «meilleur». Ne consommez que des vitamines spéciales pour les femmes enceintes, en coordination avec votre médecin. Même pendant la grossesse, les examens radiologiques sont très indésirables (et sont interdits au cours des trois premiers mois). En vertu de l'interdiction, même certaines tisanes et décoctions médicinales: boissons à l'origan, au genièvre, à la framboise, à l'épine-vinette, au tansy et à l'absinthe. Bien sûr, il existe des cas où une intervention médicale est nécessaire, mais le médecin et la posologie doivent être prescrits par un médecin.

Procédures cosmétiques. Des ongles courts sans vernis à ongles, une coupe de cheveux perdue avec des racines repoussées et un manque total de maquillage sont un cauchemar que les futures mamans aiment effrayer. Mais vous ne devriez pas croire pieusement qu'une coupe de cheveux est un mauvais présage, que les peintures sont nocives et que les cosmétologues peuvent la brouiller. La future mère a besoin d’émotions positives et le pire signe est de s’habiller en sweat à capuche, de ramasser les cheveux en chignon et de se sentir comme une héroïne qui souffre, en buvant une poitrine de poulet avec du kéfir. Il existe de nombreuses procédures esthétiques et de coiffure agréables pour les femmes enceintes. Bien sûr, il existe des exceptions, telles que le massage éclaircissant pour les cheveux ou le massage anti-cellulite, mais un maître compétent peut toujours vous conseiller quelque chose d’approprié. Assurez-vous simplement de l'avertir de la grossesse: certaines procédures dans cet état ne sont pas interdites, mais sont inefficaces en raison de changements survenant dans le corps: la peinture risque de ne pas mentir et les ongles étendus ne dureront que quelques jours.

La nutrition est un sujet qui inquiète toutes les personnes qui ne disposent pas d'un potager sous les fenêtres. Parmi les amis, il y a des agriculteurs et des jardiniers qui fournissent à la table des aliments écologiques, sains et riches en vitamines. Le régime alimentaire de la future mère devrait être, si possible, équilibré et riche en vitamines, mais vous ne devriez pas faire de nourriture du culte, aller à sept heures du matin le week-end dans les banlieues pour un lait particulièrement utile ou sangloter sur le plateau avec du yaourt, lorsqu'il n'y a personne qui soit suffisamment en bonne santé.. Oui, et une petite portion de frites ou une canette de cola une fois par trimestre ne vous élèveront pas au rang de mère mère: vous pouvez parfois succomber aux tentations alimentaires. Bien sûr, il est nécessaire d'inclure autant de produits naturels que possible dans le menu: céréales, lait aigre, fruits et légumes (à l'exception des fruits exotiques et hors saison), d'abandonner les produits semi-finis, de la restauration rapide, des saucisses, des plats avec du poisson cru, des pâtisseries et des sucreries. Le café et le thé sont permis avec modération, à propos des méfaits de l’alcool et des cigarettes, vous ne pourrez probablement plus vous le rappeler, vous le savez vous-même.

Travail Vous ne devez pas vous attendre à ce que les conditions de travail changent radicalement. En principe, la plupart des mères qui travaillent continuent à travailler jusqu’à la fin du mois et les plus énergiques - même après. Tout dépend de la proximité du lieu de travail du domicile, des conditions de travail, de la profession et de votre désir personnel. L'essentiel est que tout cela ne soit pas au détriment de la santé et de la santé. Les problèmes qui se posent, qu’il s’agisse d’une forte toxémie ou d’un rhume, servent de prétexte à l’hôpital et non à une syncope tragique sur le lieu de travail. Et n'oubliez pas vos droits: les femmes enceintes ne doivent pas être envoyées en voyage d’affaires (sans leur consentement écrit), qu’elles soient impliquées dans des tâches de nuit et des heures supplémentaires. De plus, les personnes impliquées dans des travaux dangereux doivent fournir un autre travail pendant la période de gestation. Et, bien sûr, la loi ne peut licencier la future mère. Cependant, ce n'est pas une raison pour négliger leurs tâches.

Le sexe est le bienvenu, mais avec quelques réserves. Au cours du premier trimestre, il est conseillé de le faire rarement et avec précaution: l'embryon n'est pas encore fermement ancré dans l'utérus et des contractions pendant l'orgasme peuvent l'endommager. Le deuxième trimestre est le plus actif et le plus passionné, la sensualité augmente chez les femmes, en raison de changements hormonaux et de la précipitation du sang vers les organes génitaux. Au cours des trois derniers mois, l'activité sexuelle est directement proportionnelle à la croissance du ventre: c'est si difficile, si inconfortable, si généralement, on ne sait pas trop quoi. Et un homme qui regarde un partenaire arrondi peut éprouver une gamme de sentiments les plus agréables, mais pas érotiques. Par conséquent, les deux ou trois semaines d'abstinence nécessaires avant la date prévue de la naissance se passent facilement. Pendant les neuf mois, il existe également des contre-indications strictes au sexe: menace de fausse couche, placenta previa, douleur pendant le rapport sexuel ou infection (par exemple, herpès génital) avec un partenaire.

Le repos, les rencontres avec des amis, la marche et les voyages sur de courtes distances ne sont que des avantages. Exceptions - une forte chaleur pouvant nuire à la santé et de la glace dangereuse. Toutefois, dans les lieux très fréquentés tels que les centres commerciaux et les cinémas, il est préférable d’être prudent, en particulier en période d’épidémie de SRAS et de DRA. Eh bien, ou optez pour une matinée plus calme. Plus tard, le théâtre et le cinéma apporteront moins de joie que d’habitude: deux heures de séance fixe et la nécessité d’aller souvent aux toilettes annihileront le plaisir de l’art.

Babyblog lifestyle enceinte

La grossesse n'est pas une maladie, mais l'organisme de la future mère fonctionne dans un double mode, ce qui oblige inévitablement à s'adapter au mode de vie habituel et nécessite un changement de comportement tenant compte de la priorité accordée aux soins raisonnables.

Aux premiers stades de l'adaptation à la grossesse, même chez une femme en bonne santé, des troubles végétatifs-névrotiques (faiblesse, fatigue, nausée, vomissements, bave, odorat accru, sautes d'humeur, larmoiements). À mesure que la grossesse progresse, des symptômes associés à une augmentation de l’utérus et à l’effet des hormones placentaires sur tous les systèmes du corps de la femme (brûlures d’estomac, constipation, miction fréquente, palpitations et douleurs musculaires des jambes) sont associés. À la veille de l'accouchement, essoufflement, gonflement, douleurs dans le bas du dos et dans la région de l'articulation de la symphyse, des sautes d'humeur fréquentes peuvent perturber.

La règle principale qui motive le comportement d’une femme enceinte devrait être de prévenir l’influence de facteurs environnementaux contrôlés qui ont un effet avéré ou potentiellement négatif sur le fœtus. Il est particulièrement important de garantir la sécurité du fœtus au cours des 8 premières semaines de grossesse - la période d’organogenèse active. Il a été prouvé que la 15-20ème semaine de grossesse (augmentation de la croissance du cerveau) et la 20-24ème semaine (formation des principaux systèmes fonctionnels du fœtus) sont également considérées comme des périodes critiques du développement.

La présence d'une grossesse (et même d'une suspicion) devrait être signalée non seulement au gynécologue, mais également au personnel médical de toutes les spécialités prodiguant des soins thérapeutiques et préventifs à la femme enceinte et aux pharmacies de pharmacies. Dès que possible, il est nécessaire d'informer le cosmétologue, les maîtres en manucure et pédicure, l'instructeur de fitness, le massothérapeute et le coiffeur des modifications de leur statut, ce qui contribuera à éviter de nombreux problèmes à l'avenir.

REPOS SANTÉ PENDANT LA GROSSESSE

Les femmes enceintes doivent changer leur routine quotidienne pour se sentir aussi à l'aise que possible.

Tout d'abord, cela signifie avoir suffisamment de temps pour se reposer. À partir du deuxième trimestre, vous devez vous assurer que la durée du sommeil quotidien est d’au moins 9 heures par jour, y compris l’épisode de sommeil diurne.

En cas de tension émotionnelle et de troubles du sommeil, les femmes enceintes peuvent être recommandées pour les cours d’autoformation, de phytothérapie, d’aromathérapie, de peinture, de chant et de biofeedback, le cas échéant, auprès d’un psychothérapeute.

Compte tenu de la demande accrue en oxygène, la future mère, en particulier dans les zones urbaines, devrait profiter de toute occasion pour rester dans la nature. À tout moment de l’année, il est recommandé de faire des marches régulières de 1 à 1,5 heure, à faible intensité, et si possible avant le coucher. Dans le même temps, le lieu des promenades quotidiennes doit être choisi loin des rues et des intersections bruyantes, préférant les parcs et les places.

Lorsque vous planifiez des vacances et organisez des activités de loisirs, préférez les pays aux conditions climatiques habituelles durant la période automne-printemps. Une option idéale est un sanatorium pour les femmes enceintes. En vacances, évitez de soulever et de porter de lourdes charges et limitez votre séjour au soleil.

Les femmes enceintes reçoivent des bains d’air chaud (températures de 22 ° C) pendant 5 minutes les premiers jours, avec une augmentation quotidienne progressive de 5 à 6 minutes à 25 minutes. Effectuer la procédure peut être en plein air, dans le solarium, sur la véranda. Bronzage commun recommandé, à partir de 3 minutes, suivi d'une augmentation de 2 à 3 minutes par jour - jusqu'à 20 minutes.

En raison du risque de dégradation du métabolisme phosphore-calcium chez les femmes enceintes au cours de la saison automne-hiver et au printemps avec une hypovitaminose relative naturelle, en particulier dans les régions septentrionales du pays, il est utile que le corps soit irradié par ultraviolets pendant les périodes de gestation.

Si la grossesse se déroule normalement, la baignade en mer et dans la rivière est autorisée. Il est préférable d'utiliser des maillots de bain spéciaux pour les femmes enceintes.

CONDUIRE DANS LA GESTION DES TRANSPORTS ET DES VÉHICULES PENDANT LA GROSSESSE

Pendant la grossesse, si possible, pour éviter les voyages en avion, il est préférable d’utiliser le train ou la voiture. Tous les longs trajets doivent être aussi confortables que possible, leurs satellites indispensables étant le bruit et les tremblements. Pour voyager en train, de préférence en compartiment ou en wagons-lits. Lorsque vous voyagez en voiture, il est sage de vous arrêter toutes les heures - une heure et demie. Après 28 semaines de gestation, évitez les longs trajets sur tous les types de transport. Au cours des 2 dernières semaines, restez à la maison avant d'accoucher.

Lors de l'utilisation des transports en commun, il faut s'efforcer d'éviter les heures de pointe et de minimiser les mouvements lors d'épidémies de maladies virales. En entrant dans la cabine, n'hésitez pas à demander aux passagers de faire de la place. Il est contre-indiqué de prendre le train, le bus ou le tramway au départ.

Lorsque vous conduisez une voiture, l’arrière du siège du conducteur devrait être aussi confortable que possible.

Il est nécessaire d’utiliser des ceintures de sécurité qui se portent comme d’habitude: la partie inférieure est projetée sur les cuisses, la partie supérieure est passée au-dessus d’une épaule et sous le bras opposé de manière à pouvoir insérer un poing entre la cage thoracique antérieure et la ceinture. Il existe également des ceintures spéciales pour femmes enceintes, qui ressemblent aux modèles sportifs et se fixent à la poitrine, empêchant ainsi la pression des ceintures sur l'utérus.

Les femmes enceintes sont contre-indiquées dans les déplacements à vélo et autres modes de transport, associées aux vibrations et aux secousses du corps, créant un risque de décollement du placenta et contribuant aux blessures et aux changements inflammatoires des articulations ramollies sous l'action de la relaxine. Conduire une voiture ne limite pas potentiellement le fait de conduire un véhicule, mais sa qualité, l'intensité du trafic et le niveau de bruit, l'expérience de conduite, la durée de conduite et le risque de surcharge émotionnelle du conducteur. Les femmes enceintes qui conduisent doivent s’efforcer d'éviter la circulation dans les embouteillages en respectant scrupuleusement les règles de la route et les limitations de vitesse. Il est conseillé de ne pas conduire plus d'une heure d'affilée et pas plus de 2,5 heures par jour.

En outre, il est nécessaire d’abandonner l’écoute de la musique au casque lorsqu’on se déplace dans le métro et de ne pas utiliser toute la capacité des haut-parleurs de la voiture. Les puissantes vibrations générées dans ces situations ont un impact extrêmement négatif sur le cerveau.

CHARGES PHYSIQUES PENDANT LA GROSSESSE

Le fait de l'effet positif de l'effort physique dosé sur l'état du corps d'une femme enceinte ne fait aucun doute. Cependant, leur intensité dépend du physique et du mode de vie habituel d'une femme. Le nombre de cours recommandé est de 2 à 3 fois par semaine. Il est très important que les charges soient systématiques.

Les charges irrégulières sont perçues par le corps comme une situation stressante, ce qui n'est pas sans danger pendant la grossesse.

La durée totale des cours ne dépasse généralement pas 40 à 50 minutes. Avant de faire de l'exercice, il est conseillé de manger du yogourt, un fruit de taille moyenne ou de boire un verre de lait écrémé (kéfir).

Les spécialistes de l’Université de Californie estiment que la marche, la natation et un cours spécial de physiothérapie (aérobic), pratiqué dans un gymnase ou à la maison, conviennent mieux à la plupart des femmes enceintes. Cardio très utile sur un vélo d’exercice doux (vélo d’exercice horizontal avec dos), yoga et Pilates, adapté aux femmes enceintes.

Le complexe pour femmes enceintes exclut les exercices liés à la course, au saut, aux mouvements brusques et au stress émotionnel. Au troisième trimestre de la grossesse devrait être brusquement limiter la charge sur les articulations du genou et de la cheville. Dans le même temps, les athlètes peuvent continuer à s'entraîner, en évitant la surchauffe et la déshydratation.

Les objectifs de l'éducation physique pendant la grossesse:
● renforcer les muscles du dos;
● augmentation de la mobilité de la colonne vertébrale et des articulations de la hanche;
● l'élimination et la prévention de la stase sanguine dans le bassin et les membres inférieurs;
● renforcer et augmenter l'élasticité des muscles du périnée;
● entraînement à la respiration et à la relaxation;
● réduire le risque de prise de poids excessive;
● Normalisation du ton et de la fonction des organes internes.

Lors de l'exercice dans le gymnase, un programme d'entraînement individuel doit être développé. Pendant les cours, vous devez surveiller votre pouls et votre bien-être. Les appareils cardiovasculaires modernes calculent automatiquement le pouls et ses indicateurs sont reflétés à l'écran. Le pouls pendant la session peut être considéré indépendamment. Cela peut être fait en le comptant sur le poignet ou le cou en 10 secondes et en multipliant le résultat par 6. Au cours du premier trimestre de la grossesse, le pouls au cours de l'activité physique ne doit pas dépasser 60% du pouls avec la consommation maximale d'oxygène, au cours des deuxième et troisième trimestres - 65 - 70% du pouls à la consommation maximale en oxygène calculée par la formule "220 - âge". Si, en cours, essoufflement, faiblesse, étourdissements, douleur persistante dans le bas de l'abdomen, saignements ou autres symptômes inhabituels apparaissent, vous devez arrêter immédiatement de faire de l'exercice et consulter un médecin.

Les femmes enceintes sont contre-indiquées dans les sports et l'activité physique en présence de:
● maladies aiguës;
● exacerbations de maladies chroniques;
● symptômes de menace d'avortement;
● toxicose prononcée;
Prééclampsie;
● antécédents d'avortements spontanés;
Polyhydramnios;
● douleur chronique provoquée par des crampes après l'exercice.

TRAVAIL ET EMPLOI PENDANT LA GROSSESSE

Pendant la journée de travail, il est nécessaire de changer de position, en évitant de rester debout ou assis de manière statique prolongée. Toutes les heures et demie, vous devez prendre de petites pauses pendant lesquelles vous pouvez effectuer plusieurs exercices légers pour étirer les muscles du dos et de la poitrine, en les contraignant et les détendant alternativement dans le contexte d'une respiration profonde et calme par le nez. À l'heure du déjeuner, il est conseillé de passer quelques minutes à l'air frais.

Une femme enceinte devrait être libérée des quarts de nuit, des voyages d’affaires et des heures supplémentaires - à partir du 4e mois, des travaux liés à des conditions préjudiciables - à partir du moment où la grossesse a été établie, des travaux physiques pénibles - à partir de 20 semaines. Selon la loi russe, une femme enceinte devrait être rapidement transférée à un travail facile. Il est souhaitable que la journée de travail pendant la grossesse ne dépasse pas 6 heures, avec un mode de travail libre non lié à des tâches urgentes. La durée de l'observation concentrée ne doit pas dépasser 25% du temps de travail.

Le travail de femme enceinte est contre-indiqué:
● associé au levage d'objets pesant plus de trois kilogrammes;
● en chaleur;
● dans des conditions d'humidité élevée;
● en hauteur;
● nécessitant plus d'un escalier plus de quatre fois par jour;
● associé à rester debout sur les jambes pendant plus de quatre heures d'affilée;
● en posture de travail forcée;
● prévoir des pentes sous les genoux plus de 10 fois par heure;
● nécessitant un stress neuro-émotionnel important, notamment lié au danger d'accident, d'explosion, de force majeure;
● dans des conditions de manque de temps important;
● associés aux effets de facteurs physiques défavorables (températures hautes et basses, champs électromagnétiques, fréquences diverses, etc.);
● associé à une exposition à des produits chimiques pouvant avoir un effet néfaste sur la mère ou le fœtus;
● avec des substances qui ont une odeur désagréable;
● avec des substances non toxiques;
● avec des agents pathogènes de maladies infectieuses, parasitaires et fongiques.

Non recommandé pour les femmes enceintes:
● ayant eu au moins deux naissances prématurées;
● pour insuffisance isthmique-cervicale;
● ayant des antécédents d'avortements spontanés dus à un développement anormal de l'utérus;
● avec une insuffisance cardiaque;
● avec le syndrome de Marfan;
● avec des hémoglobinopathies;
● dans le diabète sucré compliqué de rétinopathie ou de néphropathie;
● avec des saignements au niveau des voies génitales au troisième trimestre;
● après 28 semaines avec grossesses multiples.

MÉNAGE ET RÉPARATION PENDANT LA GROSSESSE

Le travail futur de la future mère peut et doit être accompli tout en observant l’état, n’exagérez pas.

Une fois à la maison après le travail, vous devez vous reposer pendant une heure avant d'assumer vos tâches ménagères. De plus, toutes les heures et demie, il est conseillé d’organiser une petite pause en classe. Vous ne devriez jamais refuser l'aide de vos proches.

Le fait de rester longtemps dans la cuisine, particulièrement de petite taille, à une température et à une humidité élevées, peut contribuer à la dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui est dangereux pour la femme enceinte, car le flux sanguin vers l’utérus augmente son excitabilité. Rester optimal dans la cuisine pas plus de deux heures, répartis uniformément tout au long de la journée.

Lors du choix d'un appareil ménager, il est nécessaire de vérifier s'il dispose d'un certificat d'hygiène. Le bruit des appareils de cuisine dont la durée de travail ne dépasse pas une heure ne doit pas dépasser 85 décibels, tandis que celui des appareils ménagers est de 75 décibels. Cousez de préférence sur une machine à écrire électrique plutôt que mécanique.

Pour le nettoyage de routine quotidien, il est préférable d’utiliser des mini-aspirateurs portables légers pour les surfaces horizontales, le matériel de bureau et les meubles rembourrés. Le nettoyage humide doit se faire sans détergents chimiques - en raison de leur toxicité, ils peuvent affecter le développement du fœtus. Il est conseillé d’utiliser une vadrouille ou des outils spéciaux afin d’éviter de se plier au-dessous du niveau des genoux, ce qui peut engendrer un déclenchement prématuré du travail. Pour se faufiler dans les endroits difficiles à atteindre, il est préférable d'attirer les membres de la famille.

Les psychologues définissent le syndrome de nidification, ce qui est souvent accompagné d'une modification de la conception de la maison, de son réaménagement et de ses travaux de réparation.

Dans le même temps, les déplacements vers les marchés de la construction, le réaménagement du mobilier et le levage d'objets lourds devraient être fournis aux autres membres de la famille ou aux professionnels. Ni le vernis, ni les peintures, ni l'acétone pendant la période de résidence dans la maison de la future mère ne devraient pas sentir. Les femmes enceintes ne doivent pas être en contact avec des solvants organiques puisque la grossesse a été instaurée et, si nécessaire, utiliser un équipement de protection et travailler dans des zones bien ventilées. Eh bien, si dans la maison, située à côté d'une rue bruyante, il y a des balcons vitrés et les fenêtres ont des fenêtres modernes qui augmentent la protection contre le bruit.

Lorsqu'il n'est pas possible d'équiper une chambre d'enfants, un emplacement pour le futur bébé devrait être attribué en tenant compte des courants d'air, de la distance par rapport à la télévision, de la présence de fils et de prises de courant. Il est préférable de refuser les tapis pendant un certain temps, car les chambres auront besoin d'un nettoyage humide régulier.

HABITUDES NUISIBLES PENDANT LA GROSSESSE

Le tabagisme est absolument contre-indiqué. Plus une femme enceinte fume de cigarettes par jour, plus le risque pour le fœtus et le nouveau-né est élevé. A prouvé une augmentation du risque d'avortement spontané chez les mères fumeurs, la présentation et le détachement prématuré du placenta, un écoulement prénatal de l'eau, un retard de développement du fœtus et le syndrome de mort subite du nourrisson, ainsi qu'une augmentation de la mortalité périnatale de 27% en moyenne, et avec plus de 20 cigarettes consommées par jour - 35%.

Comme la plupart des fumeurs ne réalisent pas la gravité des conséquences, il est important d'informer le plus tôt possible la future mère de la nécessité d'arrêter de fumer ou de réduire le nombre de cigarettes fumées à 2-3 par jour. Cessation idéale du tabagisme au stade préconceptionnel 4-6 cycles avant la conception.

Les médicaments sont strictement inacceptables pendant la grossesse. Leur consommation est étroitement liée au développement de pathologies du complexe placenta et placentaire. Cela augmente le risque d'avortement spontané, de décharge prénatale d'eau, d'accouchement prématuré, d'hypoxie intra-utérine et de malnutrition du fœtus, jusqu'à la mort prénatale, et s'accompagne du développement d'une intoxication narcotique et du syndrome de sevrage chez le nouveau-né, du syndrome de mort subite du nourrisson et du développement physique et mental de l'enfant.

MÉDICAMENTS PENDANT LA GROSSESSE

Dans la phase d'organogenèse (jusqu'à 14 semaines), afin de prévenir les anomalies du développement du tube neural et le crétinisme congénital, il est nécessaire de s'efforcer de s'abstenir de tout médicament. Les exceptions sont l'acide folique f à une dose d'au moins 4 mg par jour et l'iodure de potassium à 200 mg par jour. Leur accueil devrait commencer le plus tôt possible, idéalement - à partir du moment où la décision de concevoir a été prise, au pire - à partir du moment où la grossesse est établie.

Les femmes en bonne santé pendant toute la période doivent éviter tout médicament autre que les produits en vente libre les plus simples qui correspondent au groupe A de la liste de la FDA (Food and Drug Administration). Dans ce cas, la femme elle-même devrait être informée de la probabilité ou de la présence d'une grossesse, en particulier au début, lorsqu'elle demande des soins médicaux. Pour les femmes enceintes souffrant de maladies chroniques, il est nécessaire, en collaboration avec votre médecin, de vous préparer à la grossesse afin de pouvoir réduire au minimum l’absorption de médicaments ou de les abandonner temporairement. La nécessité de prendre des médicaments pendant la grossesse est contrôlée par le médecin traitant.

La question de la prise de vitamines, spécialement conçue pour les femmes enceintes, reste ouverte.

La preuve de la nécessité de leur réception avec un niveau de preuve A n'est pas disponible actuellement. Cependant, dans le contexte de la situation caractéristique de la population des femmes russes au début du XXIe siècle, la consommation de complexes multivitaminiques et minéraux développés spécialement pour les femmes enceintes reste valable pour les femmes incapables de se nourrir convenablement ou présentant une carence avérée en certains nutriments. Le remboursement de ce dernier est préférable à la réalisation de monopreparations. Les complexes multivitaminiques destinés à d'autres groupes de la population, y compris les enfants et les femmes enceintes, sont contre-indiqués dans tous les cas.