Endométriose et grossesse. Grossesse avec endométriose de l'utérus

La santé

L'endométriose est un processus pathologique dont l'essence réside dans la croissance bénigne des tissus, qui est morphologiquement et fonctionnellement similaire à l'endomètre (c'est la membrane muqueuse interne de la cavité utérine). La maladie provoque sa croissance en dehors de l'utérus (dans les ovaires, la vessie, les intestins, les poumons). L'endométriose est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes en âge de procréer. Il est dangereux dans la mesure où il inhibe le travail des ovaires (ce qui signifie l'absence d'ovulation) et provoque l'apparition de kystes, de tumeurs. Par conséquent, l'endométriose et la grossesse constituent une combinaison plutôt dangereuse.

Causes de l'endométriose

Malheureusement, la médecine moderne en toute confiance pour nommer les raisons du développement de cette maladie ne peut pas. Mais les facteurs de risque sont connus avec précision:

  • dépendance génétique;
  • troubles menstruels;
  • les filles et les femmes nullipares qui ont eu un accouchement sont à risque;
  • avortements fréquents, curetage diagnostique de l'utérus;
  • déséquilibre hormonal;
  • utilisation à long terme de contraceptifs intra-utérins.

Également considérés comme des facteurs de risque pour la dysménorrhée, le sexe et le sport pendant la menstruation, l'utilisation constante de tampons. Tout cela complique la libre circulation du sang de l'utérus pendant la menstruation et peut provoquer son entrée dans les trompes de Fallope, la cavité abdominale, ce qui contribue au développement du processus pathologique.

Symptômes de l'endométriose

Assez souvent, la maladie est asymptomatique et n'est déterminée que par échographie ou lors d'une laparoscopie. La plupart des femmes ne réalisent même pas que leurs douleurs non systématiques au bas de l'abdomen ou leur fatigue rapide peuvent en quelque sorte affecter la santé du système reproducteur. Mais il y a des symptômes qui ne peuvent pas être ignorés. C'est:

  • douleur chronique au bas-ventre;
  • douleur pendant l'ovulation, les rapports sexuels;
  • miction douloureuse pendant la menstruation;
  • problèmes intestinaux et défécation douloureuse;
  • saignements;
  • faiblesse chronique;
  • problèmes de conception.

Les principaux symptômes cliniques de la maladie sont les suivants: douleur pelvienne, troubles menstruels, infertilité, dysfonctionnement des organes pelviens.

Stades de développement de l'endométriose

Ce processus se déroule dans un contexte de déséquilibres hormonaux, immunologiques ou dans le cas d’une propension génétique à une maladie. La fréquence de l'endométriose chez les femmes en âge de procréer atteint 59%, contre 27% chez les femmes opérées.

Les stades de développement de la maladie dépendent de la profondeur des dommages causés aux tissus sains. L'American Fertility Society a développé sa propre classification de la forme externe de l'endomètre, selon laquelle cette maladie a 4 étapes:

  • minimum (estimé à 1-5 points);
  • facile (6-15 points);
  • modéré (16-40 points);
  • lourd (plus de 40 points).

Diagnostic de l'endométriose

Comment traiter l'endométriose? Pour commencer, il nous faut: un diagnostic et une analyse approfondie du tableau clinique, un examen gynécologique bimanuel (palpation des organes internes du pelvis).

  1. Examen gynécologique bimanuel. Cette méthode de recherche aidera le médecin à évaluer la taille de l'utérus, sa densité, sa forme, à identifier les phoques dans la région rétrocervicale et à détecter la présence de tumeurs.
  2. Colposcopie et cervicoscopie. Ces procédures clarifieront l'emplacement et la forme de l'endométriose de la partie vaginale du col de l'utérus et de la membrane muqueuse du canal cervical (dans ce cas, un examen supplémentaire sera effectué à l'aide d'un fibrogystéroscope).
  3. Échographie. L'échographie est une méthode de dépistage optimale et largement disponible pour examiner les femmes présentant différents stades de l'endométriose.
  4. Méthode de tomographie informatisée en spirale. Cela vous permettra de déterminer avec précision la nature du processus pathologique, sa localisation, la relation avec d'autres organes. Cela aidera également à clarifier l'état des organes pelviens, la présence de tumeurs.
  5. Hystéroscopie. À l'aide d'un hystéroscope (système optique), vous pouvez inspecter les parois de l'utérus et évaluer l'état du patient. La méthode aidera le médecin à identifier et à évaluer les modifications du relief de l'utérus, la présence de cicatrices et de cryptes.
  6. La laparoscopie. Avec cela, vous pouvez évaluer l'état des tissus et le degré de leurs dommages. Par une petite incision dans l'abdomen, le médecin insère un dispositif spécial doté d'un puissant système optique qui permet d'inspecter tous les organes de la cavité abdominale, de l'utérus et de diagnostiquer les processus pathologiques.

Endométriose et conception

Endométriose et la grossesse au cours de cette maladie ont été étudiés par les médecins pendant une longue période. Selon des études de l'American Fertility Society, les données de la laparoscopie indiquent que 20 à 50% des cas d'infertilité sont enregistrés chez les femmes atteintes d'endométriose.

Bien que l'endométriose soit considérée comme l'une des causes des problèmes de conception, une grossesse spontanée est possible même avec un stade sévère de la maladie. Bien que la maladie provoque habituellement des modifications anatomiques de la membrane muqueuse de l'utérus ou d'autres organes du petit pelvis, elles entraînent souvent des lésions des trompes de Fallope, des adhérences, un manque d'ovulation et la formation de kystes. En outre, l'endométriose a tendance à rechuter, ce qui nuit au système reproducteur et à la conception.

La grossesse avec l'endométriose de l'utérus: quel est le danger et comment l'éviter

Tomber enceinte pendant l'endométriose est possible, bien que les chances de succès ne soient pas très grandes. Après le traitement, la période la plus favorable pour la conception dure un an. Passé ce délai, le risque de récidive augmente. La grossesse après l’endométriose est très réelle, mais la future mère doit surveiller son état de santé et consulter régulièrement son médecin.

Le fait est que l'endométriose provoque une violation de la circulation sanguine dans les parois de la muqueuse utérine, un manque de progestérone, qui empêche l'embryon de se fixer normalement. Par conséquent, il existe une possibilité de fausse couche dans les premiers stades. Un placenta non affecté par l'endométriose se formera plus tard et le danger diminuera. La prise de médicaments contenant de la progestérone et une surveillance attentive du médecin vous épargneront beaucoup de problèmes pendant l’endométriose pendant la grossesse.

Traitement des maladies de la grossesse: un mythe ou une vérité?

Si cette pathologie vous a été diagnostiquée et que vous ne le pouvez pas, mais que vous souhaitez tomber enceinte, plus vite vous consulterez un médecin, mieux ce sera. Le traitement de l'endométriose avec grossesse, contrairement à la croyance populaire, est impossible. Bien entendu, le contexte hormonal de la future mère est en train de changer et, en raison de la production accrue d'oestrogènes et de progestérone, les foyers d'endométriose sont susceptibles d'être supprimés. Mais, malheureusement, la récupération complète de la parole ne peut pas aller. L'endométriose et la grossesse sont incompatibles dans plus de la moitié des cas.

Tactiques de traitement de l'endométriose avant et après la grossesse

Malheureusement, il n'y a pas encore de stratégie de traitement standardisée. Le gynécologue en situation d’endométriose et de grossesse développe un schéma individuel d’examen et de traitement, en se concentrant sur le stade et la localisation de la lésion, les manifestations cliniques, la tolérance aux médicaments hormonaux.

Habituellement, le traitement conservateur est utilisé chez les patients en âge de procréer sous la forme asymptomatique de la maladie, l'infertilité. Dans les cas particulièrement graves (lorsque les méthodes chirurgicales et médicales ne permettent pas de résoudre le problème), les foyers de lésions de l'endomètre sont traités chirurgicalement.

Si les symptômes de la maladie ne causent pas d’inconfort et qu’ils ne progressent pas, le médecin vous indiquera très probablement que vous devez être surveillé régulièrement et ne pas prendre de mesures drastiques. Surtout depuis que l'endométriose passe habituellement après la ménopause. Si quelque chose vous dérange, mais que le problème de votre incapacité à concevoir ne soit pas pertinent, le médecin élaborera un schéma individuel de traitement médicamenteux pour vous.

Méthodes de traitement de l'endométriose

L'un des obstacles à la maternité et à la santé peut être l'endométriose. Le traitement de cette maladie est effectué en utilisant les méthodes suivantes.

  1. Laparoscopie (chirurgie). Comment traiter l'endométriose? La laparoscopie implique la destruction des adhérences et des ganglions de l'endomètre, des lésions tissulaires, qui réduisent la perméabilité des trompes de Fallope. Le pourcentage d'efficacité de la procédure atteint 84%, en particulier dans le cas d'une forme bénigne de la maladie.
  2. Traitement de la toxicomanie. La pharmacothérapie provoque une absence d'ovulation et peut affecter négativement l'embryon. Elle est donc inappropriée pour les femmes qui souhaitent tomber enceinte (à l'exception de l'hormone gonadotrophine qui améliore l'ovulation).

Le plus souvent, les contraceptifs oraux combinés (médicaments à base de progestérone) sont recommandés. Le mécanisme d'action des médicaments est que leurs composants provoquent la suppression de la fonction ovarienne, l'absence d'ovulation et la menstruation. Les tissus touchés par l'endométriose arrêtent les saignements, ce qui empêche la formation d'adhérences, de kystes et d'inflammations. Le côté négatif - la présence d'effets secondaires.

Si toutes les méthodes sont épuisées et qu'il n'y a pas de grossesse, il existe une alternative: il s'agit de technologies de procréation assistée.

Bien que l'endométriose provoque dans près de 50% des cas une stérilité, il ne s'agit toutefois pas d'une phrase. Avec un traitement opportun et qualifié, le taux de réussite est assez élevé. En outre, il existe une alternative aux technologies de procréation assistée par traitement classiques. L'assistance médicale et la confiance en soi aideront à vaincre la maladie. Rappelez-vous qu'une grossesse avec l'endométriose est possible!

Grossesse avec endométriose utérine - est-il possible de supporter et de donner naissance à un bébé en bonne santé

L'endométriose est l'une des maladies féminines de la région génitale. C'est le nom de la prolifération de l'endomètre (membrane muqueuse), un tissu qui tapisse normalement l'intérieur de l'utérus.

Vraisemblablement, la pathologie se développe lorsque les cycles hormonaux et menstruels échouent. Une muqueuse anormale germe à différents endroits: vessie, intestins, poumons, yeux, ovaires.

Pendant les règles, l'endomètre saigne, mais le sang reste dans les tissus, appuie sur les terminaisons nerveuses et provoque des accès de douleur aiguë.

Dans la moitié des cas, cette maladie provoque la stérilité. Cependant, une grossesse avec endométriose de l'utérus est possible et améliore souvent l'état de la patiente.

Les degrés et les types d'endométriose de l'utérus

En médecine, il existe 4 degrés de la maladie:

  • L'endomètre se développe à un ou deux endroits des couches superficielles de l'utérus.
  • Il y a un foyer dans les tissus profonds.
  • Nombreuses lésions dans les couches profondes de l'organe reproducteur, adhérences intestinales mineures, kystes sur les ovaires.
  • Gros kystes ovariens, fusion des organes internes.
  • génital - affecte le système reproducteur;
  • extragénital - d’autres organes humains sont impliqués dans le processus pathologique.

Génital est divisé en:

  • interne (adénomyose) - le processus a lieu dans l'utérus, affectant ses couches profondes;
  • externe - affecte le col de l'utérus, les ovaires, le vagin.

Bien que la maladie soit connue de longue date, on ne sait toujours pas si la grossesse traite l’endométriose. Un fait fiable est l'amélioration de la santé pendant la période d'attente de l'enfant.

À ce stade, les fluctuations cycliques des hormones féminines et masculines (œstrogènes et progestérone) s’arrêtent, les muqueuses restent dans une position stable.

Causes de développement

Les causes de la pathologie ne sont toujours pas bien comprises. La croissance des cellules muqueuses est influencée par le cycle menstruel.

En ce moment, l'équilibre des hormones change.

Au début du cycle, l'œstrogène, l'hormone féminine, prédomine, sous l'influence duquel le tissu muqueux se développe rapidement et s'épaissit progressivement.

À partir de la seconde moitié du cycle, le corps est sujet à la progestérone. La croissance cellulaire s'arrête, les vaisseaux se dilatent.

Il existe certaines hypothèses sur ce qui cause la maladie:

  • les cellules de l'endomètre pénètrent dans d'autres organes avec le flux sanguin pendant les opérations, les blessures et les menstruations;
  • transformé à partir de cellules épithéliales utérines;
  • l'endomètre se développe à partir d'un tissu germinal non impliqué;
  • rétrécissement anormal du canal cervical.

Certains facteurs contribuent au développement de la pathologie:

  • maladies inflammatoires du système génito-urinaire - infectieuses, vénériennes, bactériennes;
  • un grand nombre d'avortements;
  • utilisation d'un dispositif intra-utérin;
  • maladies du système endocrinien;
  • déséquilibre hormonal;
  • l'obésité;
  • situations stressantes;
  • chirurgie sur les organes du système reproducteur.

Les symptômes

Avant un examen physique de routine, une femme ne soupçonne généralement pas la présence de la maladie. Mais certains signes indiquent une pathologie possible.

  • menstruations abondantes et prolongées;
  • périodes douloureuses;
  • le repérage est noté au début et à la fin du mois;
  • repérer au milieu du cycle;
  • le cycle n'a pas de début ni de fin prononcé;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • douleur dans la région pelvienne, qui augmente avant la menstruation;
  • douleur pendant la miction et la défécation;
  • syndrome prémenstruel prononcé;
  • l'anémie, qui se manifeste par une faiblesse, une somnolence, des vertiges;
  • l'apparition d'adhérences dans les organes pelviens.

Les femmes ressentent souvent des douleurs au bas du dos et à l’abdomen avant les règles, ce qui donne au rectum, aux organes génitaux et à la cuisse.

Symptômes graves observés dans les cas de maladie grave.

Est-ce que l'endométriose et la grossesse sont compatibles?

La maladie affecte négativement la possibilité de conception, réduisant les chances de moitié. On sait de manière fiable pourquoi l’endométriose ne provoque pas de grossesse.

Cela se produit pour plusieurs raisons:

  • manque d'ovulation - la menstruation a lieu en même temps, mais cela est dû au rejet des tissus pathologiques. L'ovulation ne se produit pas car l'ovule ne peut ni sortir de l'ovaire ni passer par les trompes de Fallope;
  • dans l'adénomyose, l'ovule est fécondé, mais sa fixation est difficile. Souvent, avec une pathologie similaire, une grossesse extra-utérine se produit.
  • un excès d'hormones féminines œstrogène et estradiol inhibe le fonctionnement du corps jaune.

Cependant, la possibilité de conception demeure et dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme. Si la santé globale est bonne, l'ovulation et la conception réussie se produisent.

Si une femme réussit à tomber enceinte avec l'endométriose, il est nécessaire qu'elle soit surveillée par des spécialistes dès les premiers jours afin d'éviter une interruption spontanée.

Avant la conception, il est nécessaire de subir un examen médical, de consulter un gynécologue et de suivre un traitement. En outre, le médecin vous expliquera comment la grossesse se déroule de manière générale et à quoi s'attendre dans un cas particulier.

Habituellement, la conception élimine les symptômes de la maladie, car pendant cette période, il se produit des changements hormonaux qui empêchent la croissance anormale.

L'état du patient s'améliore et une rémission stable s'installe.

La compatibilité dépend du degré de la maladie:

  • Lorsque la forme rétrocervicale entravait la possibilité de concevoir et de porter en toute sécurité.
  • En cas de troisième et quatrième degré génital, la conception et la gestation sont impossibles en raison de modifications pathologiques des organes internes.

Souvent, une femme découvre la maladie pendant sa grossesse et ignore ce qu'est l'endométriose. Elle devrait suivre les recommandations du médecin et suivre strictement les instructions médicales. Dans ce cas, l'enfant naîtra sans complications.

Quelle est l'endométriose dangereuse de l'utérus pendant la grossesse

Avec l'endométriose, la planification de la grossesse est essentielle. Cela vous aidera à tomber enceinte avec succès, à éviter les complications de santé et à donner naissance à un bébé en bonne santé à temps.

Pour une livraison sûre, une césarienne peut être recommandée.

Diagnostics

Pour le diagnostic utilisé des méthodes conventionnelles:

  • enquête auprès des patients;
  • inspection visuelle du vagin;
  • Échographie des organes génitaux internes;
  • colposcopie;
  • contrôle des marqueurs tumoraux;
  • laparoscopie.

Traitement

Étant donné que l'endométriose affecte négativement la conception, il est démontré qu'il est soumis à un traitement.

La maladie ne peut pas être complètement guérie, mais il est tout à fait possible de parvenir à une rémission stable en ayant recours à une assistance médicale. Traiter les méthodes conservatrices et chirurgicales.

Le traitement conservateur est effectué à la fois symptomatique et hormonal. Attribuer des immunomodulateurs et des agents thérapeutiques anti-inflammatoires.

Le traitement chirurgical est réalisé par laparoscopie. Grâce à des incisions minimes, les foyers de tissus pathologiquement envahis sont éliminés et les adhérences sont éliminées. Après la laparoscopie, les chances de grossesse sont doublées.

Le traitement n'élimine pas les causes de la pathologie, mais contribue à améliorer la santé et à donner naissance à un bébé en bonne santé.

Prévention

La principale question qui se pose aux femmes est de savoir comment maintenir une grossesse avec l'endométriose, car tous les dangers se résument à une seule menace: la perte d'un enfant.

Les mesures préventives comprennent:

  • contrôles réguliers chez le gynécologue;
  • observation par un médecin pendant la période postopératoire (avortement, césarienne);
  • traitement rapide des maladies inflammatoires gynécologiques et vénériennes;
  • refus d'utiliser le dispositif intra-utérin.

Caractéristiques du travail dans l'endométriose de l'utérus

Même si le déroulement de la grossesse avec l'endométriose n'a pas été violé, l'accouchement dans ce cas nécessite l'attention attentive des médecins.

Dangers possibles de livraison:

  • accouchement prématuré;
  • hémorragie avant ou pendant l'accouchement;
  • prééclampsie - prééclampsie sévère;
  • réduire les chances de survie d'un bébé prématuré;
  • augmenter le risque d'anomalies congénitales de l'enfant;
  • Une césarienne peut être nécessaire.

Puis-je tomber enceinte avec l'endométriose de l'utérus

Les femmes se demandent souvent si l'endométriose affecte la conception. L'infertilité devient une complication fréquente. Cependant, environ la moitié des femmes en âge de procréer ont la capacité de concevoir.

La muqueuse, caractérisée par des modifications pathologiques, ne contribue pas à l'implantation normale de l'embryon.

Même si l'œuf fécondé est capable de se consolider, d'autres saignements et fausses couches sont possibles.

Est-il possible de tomber enceinte avec l'endométriose et comment augmenter les chances de succès de la grossesse

L'endométriose reste l'une des maladies les plus fréquentes et les plus incompréhensibles de la pratique gynécologique. La maladie peut se manifester avec des symptômes minimes et entraîner chez la femme une douleur intolérable et d’autres problèmes, notamment une perturbation de la conception et d’une grossesse normale. Que faire pour l'endométriose et la grossesse ne se contrarient pas?

La mesure dans laquelle l'endométriose peut affecter le processus de conception et de port dépend en grande partie du stade et de l'étendue de la maladie. De nombreuses femmes présentent des symptômes mineurs de la maladie avec localisation de foyers dans les ovaires ou le col de l'utérus, alors que leur grossesse se déroule sans incident. Dans d'autres cas, l'endométriose n'est détectée qu'après un examen approfondi, lorsque l'infertilité a déjà été établie.

Caractéristiques de la maladie

Il n'y a pas de théorie unifiée de l'apparition de la maladie. Certains scientifiques pensent même que l'endométriose n'est pas une pathologie distincte des organes génitaux, mais des troubles systémiques. D'autres comparent la maladie avec le cancer - lorsque les formes exprimées de la maladie ne posent pas moins de problèmes, et que la seule chose qui la distingue des tumeurs malignes - l'endométriose n'entraîne pas la mort.

L'incidence de l'endométriose est en augmentation constante. Cela est peut-être dû à l'amélioration des diagnostics et des équipements. Environ un tiers des femmes présentant une pathologie établie ont des problèmes de conception et de grossesse. Les faits suivants concernant l'endométriose sont connus avec certitude.

  • Il n'y a pas de traitement radical. L’absence d’une théorie fiable sur l’apparition de la maladie rend impossible la mise en place d’un plan de traitement efficace. Toutes les méthodes et méthodes utilisées ne peuvent que soulager les manifestations de la maladie pendant un certain temps. Très rapidement, des foyers apparaissent ailleurs, même si l'endométriose a été traitée chirurgicalement.
  • Il y a des cellules de l'endomètre dans les foyers. L’endométriose à n’importe quel endroit au cours de l’échographie a un tissu identique à celui de l’utérus. Les cellules de l'endomètre subissent les mêmes changements cycliques. Mais contrairement à la cavité utérine, où il existe un message avec le vagin et cela permet de supprimer son contenu tous les mois, les autres structures et organes pelviens ne présentent pas de telles conditions. Par conséquent, l'apparence de sang menstruel s'accumule ou est libérée dans la cavité abdominale. Cela conduit à la formation de kystes (sur les ovaires) avec un contenu épais brun foncé et parfois même noir. De plus, les lésions "sanglantes" irritent les tissus tous les mois, provoquant la formation d'adhérences, de douleurs et d'inflammations locales.
  • Il y a une prédisposition génétique. On remarque que la probabilité de développer la maladie est plusieurs fois plus élevée chez les femmes dont les grand-mères et les mères ont été atteintes d'une maladie similaire.
  • La maladie est hormonodépendante. Une caractéristique de l'endométriose est connue de manière fiable: les manifestations de la maladie augmentent avec le déséquilibre des hormones sexuelles et diminuent brusquement avec l'excès de gestagènes - les hormones de la seconde phase du cycle menstruel. Cette dernière survient pendant la grossesse, si souvent après la naissance, l'endométriose recule temporairement. Également avec le début de la ménopause, lorsque le niveau d'hormones sexuelles est minimal, la maladie disparaît et seules certaines de ses conséquences demeurent. Tout cela est utilisé pour traiter et atténuer la maladie, y compris lors de la planification d'une grossesse.
  • Les chirurgies augmentent le risque d’endométriose. Toute intervention chirurgicale, en particulier des organes génitaux, augmente le risque d'endométriose. Ceci s'applique à la césarienne, à l'élimination des ganglions myoma avec pénétration chirurgicale dans la cavité utérine. L'endométriose du col utérin se forme souvent après la cautérisation.

Qui est à risque

L'endométriose peut survenir à tout moment de la vie. Le groupe à risque comprend les femmes suivantes:

  • si la naissance était accompagnée de ruptures massives;
  • si pendant le travail un examen manuel ou un curetage a été effectué;
  • si une césarienne a été réalisée;
  • si l'endométriose est chez des parents proches;
  • avec de nombreux avortements;
  • dans les processus inflammatoires chroniques dans le bassin;
  • dans des conditions de situations stressantes chroniques.

Comment comprendre qu'il y a une pathologie

Le tableau clinique de l'endométriose n'est pas spécifique, mais en fonction de la totalité des symptômes avec un degré de probabilité élevé, nous pouvons supposer que le diagnostic est correct.

  • Douleur pelvienne chronique. C'est l'un des signes permanents de l'endométriose. Les règles douloureuses, les malaises dans le bas-ventre inquiètent à la veille des jours critiques et après ceux-ci. La douleur survient pendant les rapports sexuels et parfois, les relations intimes deviennent presque impossibles. L'intensité de la douleur varie d'une traction insignifiante à insupportable.
  • Daubs. Les taches sont un signe d'endométriose du col utérin ou d'adénomyose (lésions de la partie musculaire du corps de l'utérus). La durée et l'intensité du traitement dépendent de la gravité de l'endométriose. En règle générale, le dépistage survient deux à trois jours ou plus avant la menstruation et dure une semaine ou plus après celle-ci.
  • Violation de la menstruation cyclique. Les taches peuvent devenir plus abondantes, il est alors difficile d'établir l'heure du début et de la fin de la menstruation. En outre, avec l'endométriose, les femmes ont souvent des troubles hormonaux qui entraînent des perturbations de la menstruation.
  • Menstruations abondantes. Avec la défaite de l'utérus (adénomyose), le volume de perte de sang augmente pendant les jours critiques. C'est l'une des manifestations évidentes de l'adénomyose avec les taches.
  • Infertilité L'endométriose du corps de l'utérus, du col utérin, des trompes de Fallope, des kystes ovariens endométrioïdes, ainsi que des complications de la maladie entraînent souvent la stérilité.
  • Problèmes psychologiques. La douleur constante, l'inconfort, les restrictions dans les relations intimes imprègnent l'état psycho-émotionnel de la femme. Il a été observé que le seuil de douleur peut diminuer - même les douleurs mineures sont perçues comme très intenses. En conséquence, les femmes atteintes d'endométriose sont plus irritables, colériques, incertaines d'elles-mêmes, hystériques.
  • Signes de dommages à d'autres organes. Les foyers endométriosiques peuvent apparaître absolument sur tous les organes internes et même sur la peau (en particulier dans la zone des cicatrices postopératoires). Avec la défaite de la vessie dans les urines pendant la menstruation, du sang apparaît, du rectum - des traces de sang dans les selles. Il existe souvent des foyers sur les boucles de l’intestin, le péritoine (recouvre la cavité abdominale de l’intérieur), décrit les cas de détection de l’endométriose dans le foie, le cerveau et le globe oculaire.

Stadialité et degré de maladie

En fonction de la localisation, l'endométriose génitale est isolée (avec atteinte des organes génitaux) et extragénitale (si des foyers se développent sur d'autres organes). Selon la CIM-10, l'endométriose a le code N80. Sur la base des lésions aux organes intra-abdominaux, les phases suivantes de l’endométriose sont distinguées.

  • Étape 1 De petits foyers se trouvent le long du péritoine adjacent à l'utérus.
  • Étape 2 La défaite des appendices et des trompes de Fallope avec l'apparition d'adhésions. Formation de petits foyers sur le péritoine pariétal.
  • Étape 3 Répartition des foyers dans l'espace situé derrière l'utérus (rectovaginal) et avant (vésicovaginal), avec implication d'autres organes (vessie, uretères, urètre, rectum, intestin grêle, incluant le processus appendiculaire).
  • Étape 4. Elle se caractérise par l'apparition de multiples foyers d'endométriose sur toutes les structures et tous les organes du petit bassin. Il existe de nombreuses adhérences, déformations d'organes (par exemple, les uretères).

À mesure que le stade de la maladie augmente, le tableau clinique se dégrade. Au début, la qualité de vie de la femme ne souffre pas. Au quatrième, en plus de l'infertilité, il existe des questions sur les relations intimes et l'invalidité, dues par exemple à la douleur ressentie pendant les jours critiques.

Si seul le corps de l'utérus est touché, l'endométriose peut également avoir des conséquences importantes pour la femme, mais les foyers sur les organes internes et le péritoine seront minimes. Dans ce cas, il existe une classification séparée.

  • 1 degré. Elle se caractérise par des lésions de la paroi utérine au niveau de la couche sous-muqueuse.
  • 2 degrés. Le myomètre n'est pas affecté plus de la moitié.
  • 3 degrés. Les "mouvements" endométrioïdes atteignent la membrane (séreuse) extérieure de l'utérus.
  • 4 degrés. Caractérisé par l'extension du processus à toutes les couches de l'utérus, du péritoine et des organes situés à proximité.

Comment identifier

Le diagnostic de l'endométriose est réalisé avant la grossesse. Pendant la gestation, tous les symptômes de la pathologie sont considérablement réduits en augmentant le nombre de gestagènes au cours de cette période. L’endométriose peut être suspectée sur la base des plaintes d’une femme et d’un examen gynécologique général. Mais le diagnostic final ne peut être confirmé qu'avec certaines manipulations.

  • Échographie du bassin. Les signes d'écho de l'endométriose ne sont pas toujours visibles à l'échographie. Le plus souvent, l'hypothèse de la maladie peut être faite avec des kystes d'endométrioïde et une adénomyose.
  • Hystéroscopie. Il s'agit d'une méthode de recherche instrumentale dans laquelle un dispositif spécial (hystéroscope) est placé dans le canal cervical jusqu'à la cavité utérine. Cela permet non seulement d'examiner l'endomètre à travers les oculaires (ou l'image est affichée sur l'écran du moniteur), mais aussi de cautériser les zones d'hyperplasie, d'éliminer les polypes et les petits fibromes de la couche sous-muqueuse pouvant être détectés avec l'endométriose et causer l'infertilité. L'hystéroscopie aide à détecter les foyers sur le col de l'utérus et dans le canal cervical, ainsi que dans le myomètre (adénomyose). Il est nécessaire de pratiquer une hystéroscopie à la veille de la menstruation, puis les zones d'endométriose ressemblent à des "nids d'abeilles" avec des "serpents" qui saignent.
  • La laparoscopie. C’est le «gold standard», non seulement pour le diagnostic, mais également pour le traitement de l’endométriose. En outre, la planification d'une grossesse avec une endométriose claire devrait toujours inclure une laparoscopie diagnostique. Comme toute opération, elle nécessite une certaine préparation (régime alimentaire la veille, désinfection du tractus génital avec des bougies) et la prévention des complications après un acte chirurgical (antibiotiques). La laparoscopie est une opération au cours de laquelle les manipulateurs sont installés après plusieurs ponctions. À l'aide de ces derniers, vous pouvez visualiser les structures des organes internes et effectuer des interventions de haute technologie. Au cours de la laparoscopie, vous pouvez enlever les nœuds de myome, les kystes ovariens. Mais l’essentiel est que, lors de la manipulation, une image agrandie pénètre à plusieurs reprises sur l’écran du moniteur. Ainsi, même les plus petits foyers d’endométriose du péritoine peuvent être identifiés et éliminés par cautérisation ou excision de tissus.
  • Chirurgie abdominale. Parfois, un diagnostic d'endométriose est établi au cours d'une opération de routine, par exemple à propos de la rupture d'un kyste endométriotique.
  • Hystérosalpingographie. Aide à clarifier la perméabilité des trompes de Fallope dans l'endométriose.
  • Colposcopie. Il s'agit d'une étude du col de l'utérus qui, à l'aide d'une technique de grossissement, permet de détecter les foyers d'endométriose.
  • Autres méthodes Moins fréquemment, il est nécessaire d'effectuer une IRM ou une tomodensitométrie des organes pelviens pour déterminer l'étendue du processus.

Endométriose et grossesse: comment la maladie interfère avec la conception

La question se pose souvent de savoir s’il est possible de tomber enceinte avec l’endométriose et si les concepts d’adénomyose et de grossesse sont compatibles. Environ deux femmes sur trois atteintes d'infertilité identifient une forme d'endométriose, mais ce n'est pas toujours la maladie - la raison pour laquelle il est impossible de devenir mère. Les principaux problèmes pouvant entraîner l'infertilité avec l'endométriose sont les suivants.

  • Troubles hormonaux. L'endométriose peut survenir à la suite de modifications hormonales ou en être la cause. De ce fait, le processus d'ovulation est perturbé, une pathologie de la gestation se produit.
  • Épuisement ovarien. La détection des kystes de l'endomètre (souvent bilatéraux) est une indication de leur élimination. Pendant la chirurgie, il est souvent nécessaire de prélever la plupart des tissus ovariens. Même à un jeune âge, cela peut entraîner un épuisement prématuré des ovaires, réduisant ainsi leurs réserves. Dans le même temps, la probabilité d'une grossesse indépendante diminue fortement.
  • Obstruction des trompes de Fallope. Presque toujours, l'endométriose s'accompagne d'adhérences dans le bassin. Les épidémies sur les trompes de Fallope et les adhérences conduisent à une obstruction et à l'émergence d'une barrière mécanique dans le trajet du spermatozoïde vers l'ovule. Si la lumière des tubes n’est pas complètement obstruée, le risque de grossesse extra-utérine augmente même après le traitement de l’endométriose. La laparoscopie aide à surmonter partiellement les adhérences et augmente les chances de conception.
  • Fausse couche Même si la conception est arrivée avec succès et que l'ovule entre dans l'utérus, le processus d'implantation ne réussit pas toujours - il est introduit dans l'endomètre. L'adénomyose en début de grossesse peut entraîner le détachement et l'arrêt du développement du chorion. Dans ce cas, l'hystéroscopie aidera à réduire les manifestations de l'endométriose interne dans la cavité utérine et augmentera les chances de succès de la grossesse, ce qui vous permettra d'éliminer et de brûler délibérément les zones pathologiques.

Un traitement qui vous aidera à devenir une maman

De nombreuses femmes ont entendu dire que le traitement de l'adénomyose, de l'endométriose cervicale et d'autres types de localisation peut être effectué pendant la grossesse. En fait, pendant la gestation, le corps de la femme subit de graves changements hormonaux. La prédominance de gestagène conduit à la régression des foyers d'endométriose, mais pas à sa disparition complète. Cela se produit pendant l'allaitement, il est donc conseillé aux femmes de continuer à allaiter aussi longtemps que possible.

Avec l’adénomyose et l’endométriose, les femmes perdent souvent l’espoir de retrouver les premiers signes de la grossesse. Il est difficile non seulement de concevoir, mais aussi de durer. Par conséquent, il est souvent nécessaire de recourir à l’éco-technologie. Lorsqu’on combine plusieurs des facteurs suivants dans le contexte de l’endométriose, il convient d’utiliser les techniques de procréation assistée:

  • âge de la femme après 40 ans;
  • problèmes de fonction de reproduction chez l'homme (nombre de spermatozoïdes insuffisant, faible mobilité);
  • fausses couches ou fausses couches multiples;
  • infertilité pendant plus de deux ou trois ans au cours du traitement;
  • obstruction des trompes de Fallope ou son absence.

Mais même la FIV ne garantit une grossesse réussie que dans 50 à 60% des cas. Par conséquent, les couples ne doivent pas perdre un temps précieux sur le traitement infructueux de l'endométriose pendant de nombreuses années - l'âge de procréation d'une femme est court.

Est-il possible de concevoir naturellement?

Si l'endométriose devenait la cause de l'infertilité chez une femme, elle devrait suivre un traitement complet pour augmenter ses chances de concevoir et de porter. Il comprend les points suivants.

  • Laparoscopie étendue et l'hystéroscopie. Une laparoscopie est réalisée pour déterminer la prévalence de l'endométriose et éliminer les obstacles à la conception. En même temps, l'hystéroscopie et l'hystérosalpingographie sont réalisées sur la perméabilité des trompes. Ainsi, au cours d’une opération, il est possible d’enlever des foyers sur le péritoine et les organes pelviens, d’enlever les kystes de l’endomètre (le cas échéant), d’examiner la cavité utérine à la recherche de polypes, d’hyperplasie et d’éliminer le plus possible les foyers d’endométriose dans l’utérus. La durée d'une telle opération varie d'une heure à deux ou trois heures et est réalisée sous anesthésie générale. Mais le résultat après une telle intervention en vaut la peine.
  • Traitement hormonal à long terme. Pour consolider l'effet et augmenter les chances de succès de la grossesse pendant trois à six mois, un traitement hormonal est prescrit à la fille. Le choix des médicaments et des régimes dépend de l'âge et de la gravité de la maladie. On utilise des contraceptifs classiques (par exemple, Janine, Yarin, Jess), des agonistes et des antagonistes des gonadotrophines (injections de buséréline), des progestatifs (bon effet après les comprimés de Dyufaston, Vizanna, Mirena).
  • Traitement supplémentaire. En combinaison avec la thérapie principale, on peut utiliser des vitamines (en particulier A, E, C), l'homéopathie, des remèdes traditionnels (herbes diverses, frais, produits de l'abeille, bougies avec maman). Dans certains cas, l'hirudothérapie aide - traitement avec des sangsues, cependant, il est nécessaire de prendre en compte les contre-indications à la procédure. Nutrition utile et normalisation du poids corporel. Mais il ne faut pas s’attendre à ce que les foyers se résolvent, car toutes ces méthodes sont inefficaces en tant que traitement indépendant, le résultat n’est visible qu’en combinaison avec la thérapie principale et les interventions chirurgicales.

Comment le transport

Les symptômes de grossesse chez l'adénomyose et chez les femmes en bonne santé ne sont pas différents - des signes de toxémie apparaissent, la température basale augmente, selon les analyses, le niveau de gonadotrophine chorionique augmente. Si la conception sur le fond de l'endométriose s'est produite indépendamment ou après le traitement, le risque de complications augmente surtout au cours du premier trimestre. Cela est dû au fait que pendant cette période, l'ovule est promu au travers des trompes de Fallope, puis introduit dans la paroi de l'utérus.

Après le deuxième trimestre, dans la plupart des cas, la gestation a lieu sans déviations. Cependant, l’adénomyose diffuse et l’endométriose d’autres départements augmentent le risque d’avortements manqués et de fausses couches, ainsi que de grossesses extra-utérines.

L'endométriose est une maladie grave dont les causes restent inconnues jusqu'à présent. La pathologie apporte beaucoup d'inconvénients et des problèmes pour une femme, notamment, peuvent entraîner une infertilité. Le traitement de l'endométriose pendant la grossesse est effectué par le corps lui-même - un certain fond hormonal aide à réduire les symptômes et la taille des lésions. Mais souvent pour la conception, des interventions chirurgicales sérieuses, une hormonothérapie à long terme sont nécessaires, et le processus de préparation peut durer plusieurs années.

Étonnamment, mais le fait: le meilleur traitement pour l'endométriose est la grossesse

Il existe un stéréotype répandu selon lequel pendant la grossesse le cours de toutes les maladies chroniques est compliqué, car la charge sur le corps est maximale.

Bien sûr, ce jugement n’est pas dénué de sens. Mais, comme dans toute règle, il existe donc des exceptions paradoxales, à savoir: l'endométriose "mystérieuse". Cette maladie est très insidieuse, sa prévalence augmente chaque année.

Cependant, au cours de la grossesse, un schéma paradoxal très intéressant a été révélé: les foyers de l'endomètre sont réduits ou disparaissent complètement. Quelle est la raison, essayons de savoir.

Quelles sont les causes de l'endométriose?

Il existe de nombreuses théories sur cette maladie. Leur présence ne fait que confirmer le caractère multifactoriel de l'endométriose. Cependant, aucune des théories ne répond à toutes les questions concernant cette pathologie. Et même au contraire, de nouvelles énigmes et de nouveaux paradoxes apparaissent.

Normalement, l'endomètre n'est présent que dans la muqueuse interne de l'utérus, au moment de la menstruation, c'est ce tissu qui est rejeté et excrété sous forme de caillots sanguins.

Et après la menstruation, l'endomètre commence à récupérer, ce qui s'appelle la régénération. La même nature cyclique caractérise les foyers endométriaux ectopiques, situés dans la plupart des cas sur les ovaires, les trompes de Fallope, les intestins et le mésentère. Mais il existe des cas de localisations aussi surprenantes que de l'endométriose, comme les poumons et même la conjonctive de l'œil.

Les hypothèses les plus courantes sur les mécanismes de développement de cette pathologie.

  • Violation du statut hormonal.

Cette théorie est la plus courante aujourd'hui. Outre le niveau d'hormones sexuelles (œstrogènes, progestérone), d'autres pathologies endocriniennes (obésité, syndrome métabolique) affectent également le développement de l'endométriose.

  • Anomalies dans le développement embryonnaire.

Cette théorie s'appelle diembriotic. Il est dit qu'au cours du développement embryonnaire, certaines cellules de la paroi interne de l'utérus migrent vers les organes et les tissus voisins et s'y fixent.

Au cours de nombreuses études, il s’est avéré que les femmes ayant des antécédents familiaux d’endométriose avaient 60% de chances de développer cette maladie. Chez les femmes de la population générale, la fréquence de cette maladie est 4 fois moins élevée.

La théorie du transfert des cellules de l'endomètre est également très courante. Il est prouvé que certaines femmes ont le phénomène de "menstruation rétrograde". Qu'est ce que cela signifie?

Dans cette catégorie de femmes, pendant les règles, une partie du sang menstruel est injectée dans la cavité abdominale. Comme nous l'avons déjà constaté, ce sang contient des cellules de l'endomètre, dont certaines peuvent se fixer aux organes abdominaux et commencer à s'y développer.

C’est pour cette raison que les localisations les plus caractéristiques des foyers de l’endomètre sont les ovaires, les trompes ainsi que l’espace dorsal où s’accumule le sang menstruel.

De plus, il arrive parfois qu’il y ait un transfert de cellules de l’endomètre lors d’une intervention chirurgicale sur les organes pelviens. Par exemple, il existe des cas d'endométriose après une césarienne dans la cicatrice postopératoire de la peau.

  • "Reborn" les cellules d'autres organes de l'endométrioïde.

Cette théorie est née après avoir étudié l'endométriose chez des femmes qui n'avaient pas d'utérus (diverses anomalies). Une étude détaillée de ce problème a confirmé la possibilité de changer les cellules du péritoine comme le tissu endométrial.

De plus, cette théorie explique la possibilité d'endométriose chez l'homme (c'est également possible!).

Les symptômes

La maladie aux stades initiaux peut être asymptomatique. Toutefois, les symptômes suivants peuvent apparaître plus tard:

  • Menstruations longues et douloureuses.

Ce symptôme est particulièrement caractéristique de l'adénomyose. Endométriose dite forme utérine, dans laquelle des cellules de l'endomètre sont introduites dans la paroi musculaire de l'utérus et y créent des foyers. À la suite de ce processus, la capacité contractile de l'utérus est réduite, de sorte que la menstruation prend beaucoup de temps et provoque des douleurs.

  • L'apparition de pertes sanguines brunâtres avant et après la menstruation.
  • Tendance à la constipation et à la douleur pendant un acte de défécation, en particulier si les foyers de l'endomètre sont situés dans l'espace dorsal, à proximité anatomique du rectum.
  • Douleur pendant les rapports sexuels (dyspareunie). Environ 50% des patients atteints d'endométriose portent cette plainte.
  • La douleur pelvienne chronique est très caractéristique de cette maladie.

Méthodes de diagnostic

Les méthodes suivantes sont les plus informatives:

  • L'examen gynécologique est la méthode la plus simple, mais aussi efficace, pour diagnostiquer certaines localisations de l'endométriose, par exemple l'endométriose sur le col de l'utérus ou sur la cicatrice après l'opération.

Extérieurement, les foyers d'endométriose sont visibles sous forme de plaques foncées de couleur pourpre foncé; ils sont mieux visualisés au cours de la période précédant la menstruation.

  • Colposcopie - examen du col de l'utérus et du vagin au microscope.

Cette méthode est également efficace pour les formes externes d'endométriose.

  • L'échographie est également très informative.

Lorsque l'adénomyose est caractérisée par une augmentation de la taille de l'utérus, ainsi que par l'hétérogénéité de la paroi musculaire de l'utérus, on peut parfois voir dans l'épaisseur du myomètre des foyers de tissu pathologique. En présence de kystes endométriaux, une suspension dans leur cavité est caractéristique.

  • Hystéroscopie - examen de l'utérus à l'aide du système optique.

Cette méthode permet de détecter l'adénomyose.

  • La résonance magnétique et la tomodensitométrie peuvent examiner de manière approfondie la localisation des foyers de l'endomètre.
  • La laparoscopie est la méthode la plus informative et efficace pour le diagnostic de l'endométriose.

Grâce à cette méthode, il est possible non seulement de voir les foyers d'endométrioïde, mais également de prélever des tissus pour confirmation histologique, ainsi que d'exclure simultanément des zones pathologiques. La grossesse après une laparoscopie de l'endométriose peut survenir assez rapidement.

  • La biopsie et l'examen histologique constituent la méthode de diagnostic finale et la plus précise.

C'est après confirmation histologique qu'un traitement approprié peut être prescrit.

Une grossesse avec endométriose de l'utérus est-elle possible?

L'infertilité est l'une des complications les plus graves de cette maladie. Pourquoi cela se produit-il?

Le fait est que les foyers d'endométriose dans la cavité abdominale provoquent le développement de fortes adhérences. En conséquence, la perméabilité des trompes de Fallope peut être perturbée, entraînant une infertilité tubo-péritonéale.

En outre, un déséquilibre des hormones sexuelles entraîne également une stérilité endocrinienne.

Ainsi, dans l'endométriose, la capacité de reproduction est considérablement réduite. Cependant, avec la nomination d'un traitement en temps opportun peut améliorer l'état.

De plus, même une obstruction des trompes de Fallope n'est pas une phrase. Les possibilités modernes de laparoscopie vous permettent de restaurer la perméabilité des tuyaux en disséquant les adhérences, en introduisant des gels anti-adhésifs, etc.

Comment se déroule la grossesse avec l'endométriose?

Pendant la grossesse, des changements hormonaux se produisent. Grâce aux ovaires et au placenta, la concentration de progestérone augmente considérablement. D'une part, cette hormone contribue à la préservation de la grossesse et, d'autre part, elle inhibe la croissance et le développement des foyers de l'endomètre. Ainsi, l'évolution de la maladie s'améliore. Parfois, les lésions du tissu pathologique régressent complètement.

Cependant, cela ne signifie pas qu’il n’ya aucun risque. Les femmes atteintes d'endométriose sont sujettes aux complications obstétricales suivantes:

  • dans les premiers stades menaçant l'avortement spontané;
  • pathologie de la fixation du placenta (placentation basse, previa);
  • décollement prématuré du placenta;
  • insuffisance placentaire;
  • naissance prématurée.

Cela vous permet de maintenir un niveau adéquat de progestérone et protège la femme des complications indésirables.

Caractéristiques de l'accouchement

Il est important de connaître les fonctionnalités suivantes:

  • Les femmes atteintes d'adénomyose sont susceptibles de développer une hémorragie postpartum, car l'utérus peut se contracter mal.
  • Le développement de la rotation du placenta est également possible.

Dans cette pathologie, le placenta pénètre profondément dans la paroi utérine et sa séparation manuelle peut provoquer un saignement important. Il s'agit d'une maladie très grave pouvant nécessiter une intervention chirurgicale.

Ce dont vous avez besoin de vous rappeler un médecin:

  • Avant l'accouchement, il est nécessaire d'effectuer une échographie et de vérifier s'il y a une pénétration du placenta dans la paroi utérine (ceci est plus fréquent chez les femmes ayant déjà subi une césarienne).
  • Chez les femmes qui subissent une césarienne, le tissu endométrial ne peut pénétrer dans la cavité abdominale.

Pour ce faire, pendant l'opération, utilisez des lingettes stériles, qui entourent l'utérus avant de disséquer sa paroi. Cela empêche la propagation du tissu endométrioïde lors de la délivrance chirurgicale.

  • Après la séparation du placenta, il est nécessaire d'administrer des médicaments pour réduire l'utérus ("Oxytocine", "Méthylergobrevine", "Pabal").

Étude de cas

Une femme est entrée dans la maternité avec des contractions. La naissance est la deuxième, prématurée pour une période de 35 semaines (la première naissance était opérationnelle en raison du placenta previa).

L'anamnèse a été recueillie: avant la grossesse, la patiente avait été traitée pendant 6 mois pour une endométriose (Vizanna), mais sans effet positif.

Après cela, elle a subi une laparoscopie, au cours de laquelle il est devenu évident que les deux trompes de Fallope étaient infranchissables en raison des adhérences prononcées.

Après l'opération, la patiente a subi une FIV qui a entraîné une grossesse. Pendant la grossesse, la patiente gisait avec la menace d'une interruption de traitement à l'hôpital où la grossesse a été enregistrée.

Un examen vaginal a été effectué: l'ouverture du col utérin est de 4–5 cm, le liquide amniotique léger coule et la tête du fœtus est présente.

Selon les signes ultrasonores de rotation partielle du placenta dans la paroi de l'utérus.

Vu la suspicion de rotation du placenta chez une femme présentant une cicatrice sur l'utérus, il a été décidé de procéder à un accouchement chirurgical. La masse des érythrocytes et le plasma frais congelé ont été préparés à l'avance en cas de saignement.

Après avoir retiré l'enfant pendant l'opération, comme prévu, des difficultés sont apparues lors de la séparation du placenta, le saignement a commencé. Il a été décidé de poser des points de suture sur le lit placentaire de l'utérus, après quoi le saignement s'est arrêté.

Les autres étapes de l'opération sont effectuées sans fonctions. Grâce à l'historique correct et au choix des tactiques opérationnelles, il a été possible d'éviter de graves complications.

L'endométriose est une maladie difficile à traiter. Cependant, pendant la grossesse, il y a une tendance positive.

En outre, ces femmes sont également encouragées à soutenir l'allaitement le plus longtemps possible. Cela contribue également à améliorer le pronostic de la maladie. Mais il est important de savoir que la grossesse et l'accouchement présentent certaines caractéristiques de cette pathologie dont il faut tenir compte.

Endométriose

Endométriose pendant la grossesse

Tout d’abord, il faut dire quelques mots sur la structure de l’utérus. L'utérus est tapissé à l'intérieur de la membrane muqueuse, appelée endomètre (du grec "intra-utérin"). C'est précisément la coquille de l'utérus, qui est sujette à des changements cycliques. De tels cycles s'appellent menstruels.

Le début du cycle menstruel est marqué par un saignement. En fait, il s’agit du rejet des couches les plus superficielles de l’endomètre. Sous l'influence de l'œstrogène, l'hormone sexuelle féminine, l'endomètre rétablit non seulement son intégrité, mais s'épaissit également au milieu du cycle. Dans cette phase, il y a une reproduction active des cellules de l'endomètre. À partir du 15e jour, l'endomètre tombe sous l'influence d'une autre hormone féminine, la progestérone, la division cellulaire est stoppée et les glandes endométriales produisent une grande quantité de mucus, les vaisseaux se dilatent, deviennent sang-pleins. Immédiatement avant les saignements menstruels, les changements hormonaux suivants se produisent: la teneur en progestérone et en œstrogènes diminue. Les fluctuations hormonales décrites par nous sont sous le contrôle des hormones du système hypothalamo-hypophysaire - le centre le plus élevé de la régulation hormonale du corps (la libération d'œstrogènes est stimulée par l'hormone stimulant le follicule, et la progestérone par l'hormone lutéinisante). Ce schéma très approximatif de régulation hormonale du cycle menstruel est conçu pour montrer à quel point des effets complexes et subtils induisent des modifications de l’endomètre, à quel point la muqueuse utérine est unique. Ces propriétés sont parfaitement adaptées à son objectif - créer les meilleures conditions pour le développement de l'embryon.

À la lumière de ce qui précède, il est vraiment surprenant que parfois l’endomètre, ou un tissu similaire à l’endomètre, se trouve soudainement dans des tissus et des organes totalement inappropriés. La présence de tissu endométrial dans des endroits "non identifiés" est appelée "endométriose" ou "maladie endométriale". Décrite par les anciens médecins égyptiens, cette maladie soulève toutefois encore de nombreuses questions et discussions parmi les chercheurs.

Qui et à quelle fréquence l'endométriose?

L'endométriose ne reconnaît pas les différences d'âge, de race et socio-économiques. Cependant, plus souvent, on la trouve encore chez les femmes âgées de 19 à 40 ans et bien que, selon différents auteurs, sa prévalence varie de 12 à 50% chez les femmes en âge de procréer, cette maladie occupe systématiquement la deuxième ou la troisième place dans la structure du "femme".

Où se trouve exactement le tissu endométrial?

Il est habituel de distinguer l'endométriose génitale:

  • utérus (endométriose interne ou adénomyose),
  • les ovaires,
  • sur emprisonnement
  • Péritoine dans la région génitale et endométriose d'autres organes non liés au système reproducteur:
  • les intestins
  • voies urinaires,
  • léger
  • yeux et autres organes.

Quelles sont les causes et les mécanismes de l'endométriose?

Aujourd'hui, il n'y a pas de théorie unifiée de l'origine de l'endométriose. Il suffit de dire que parmi les opinions existantes sur cette question, certains rejettent la présence de l’endométriose en tant que maladie (on pense que les foyers endométriaux sont un phénomène physiologique pour toute femme qui a une fonction menstruelle). Cependant, la plupart des scientifiques considèrent encore l'endométriose comme une maladie et comme une maladie touchant tout le corps d'une femme. Les théories disponibles sont assez complexes et à bien des égards, apparemment, se complètent. L'importance incontestable de la régulation hormonale, de l'hérédité, des troubles du système de contrôle immunitaire dans le corps, des effets indésirables de facteurs environnementaux (conditions environnementales) est notée. Peut-être une sorte de "réinstallation" du tissu endométrial de l'utérus par les vaisseaux sanguins ou lymphatiques, le transfert de l'endomètre vers le péritoine et d'autres organes au cours d'interventions chirurgicales, le mouvement des cellules de l'endomètre pendant les menstruations dans la cavité abdominale et leur "fixation" sur le péritoine.d

Quel que soit le lieu où le foyer endométrioïde apparaît, il se comporte comme un endomètre, c’est-à-dire qu’il subit des changements cycliques allant jusqu’à un saignement régulier.

De plus, les "invités non invités" peuvent se comporter de manière très agressive: pénétrer profondément dans les tissus sains, provoquer une réaction inflammatoire autour de ceux-ci, ce qui conduit finalement à la formation d'adhérences. Peut-être un tel complexe et divers mécanismes de développement de cette maladie et déterminer ses diverses manifestations cliniques.

Quelles plaintes une femme souffrant d'endométriose va-t-elle chercher à consulter un médecin?

Comme vous l'avez probablement compris, les manifestations de l'endométriose sont multiples et dépendent de sa localisation (le lieu où se situe le foyer de l'endomètre), de la durée de la maladie et des caractéristiques individuelles du corps de la femme malade. Les raisons les plus courantes pour rechercher des soins médicaux sont les suivantes:

  • Douleur: bas de l'abdomen, bas du dos, région sacrale, force différente, plus intense plusieurs jours avant et pendant la menstruation, pendant les rapports sexuels (cela entraîne une violation des relations sexuelles, ce qui en soi peut être une occasion de se tourner vers spécialiste concerné). Il convient de noter que la douleur dans l'endométriose peut être complètement absente.
  • Dysfonctionnement menstruel: troubles du rythme cardiaque, douleurs menstruelles, pertes lourdes, apparition de pertes sanglantes éparses, semblables à des taches sèches avant ou après les règles (absence de début et de fin de la menstruation). Le plus souvent, cela se produit lors de la germination de l'endomètre profondément dans la paroi de l'utérus (adénomyose). Un écoulement abondant, proche de son abondance avec des saignements et se répétant de mois en mois, peut provoquer une anémie chronique, ce qui affaiblit considérablement le corps de la femme.
  • Infertilité Dans environ la moitié des cas, l'endométriose est associée à la stérilité. Les raisons de la difficulté de conception sur le fond de l'endométriose ne dépendent pas toujours de l'emplacement du centre et de la variante de l'endométriose. Ainsi, un kyste ovarien endométrioïde peut non seulement entraîner une diminution de la production d'œufs, mais également en désorganiser le travail (il y a violation de la maturation et de l'ovulation du follicule). En cas d'adénomyose, il s'agit principalement d'un changement de l'endomètre et de la difficulté d'implantation d'un ovule fécondé, bien que généralement l'adénomyose ne soit pas considérée comme un facteur de développement de l'infertilité, mais plutôt d'une fausse couche. Les adhérences peuvent gêner la libération de l'œuf dans la cavité abdominale et rendre difficile le déplacement de l'œuf de la cavité abdominale à travers l'utérus par les trompes de Fallope. Les troubles endocriniens pouvant conduire au développement de l'endométriose peuvent également entraîner la stérilité.

Parmi les organes qui ne sont pas liés à l'appareil reproducteur, l'endométriose affecte souvent les intestins et les voies urinaires - des organes situés au voisinage de l'utérus. Dans ce cas, saignements marqués au niveau du rectum, aggravés pendant la menstruation, fausse envie de vider l'intestin, mictions fréquentes et rares. Dans des cas extrêmement rares, il existe une lésion des poumons (douleur derrière le sternum, crachats de sang, aggravée pendant la menstruation), de l’œil (les cas sont décrits dans le sens littéral de "larmes sanglantes" pendant les menstruations) et d’autres organes distants.

Problèmes émotionnels. Les patients atteints d'endométriose se caractérisent par une diminution du seuil de sensibilité à la douleur. Souvent, cette maladie affecte gravement l'état psychologique d'une femme: douleur constante, troubles de la sphère sexuelle, difficultés à concevoir un enfant et autres problèmes entraînent des troubles de la sphère émotionnelle - irritabilité, instabilité et hypocondrie.

Comment confirmer le diagnostic de l'endométriose?

Si une femme présente l'un des symptômes mentionnés ci-dessus et qu'une endométriose a été constatée chez l'un des membres de sa famille, s'il y a déjà eu des opérations sur l'utérus, tout cela permet de suspecter la présence d'une endométriose. Le diagnostic repose sur les résultats des études suivantes:

  • Examen et palpation des organes génitaux (détection de la formation de tumeurs).
  • Échographie des organes génitaux (permet de détecter une endométriose de l'utérus, des ovaires et de l'espace latéral).
  • Laparoscopie, si nécessaire, confirmation finale du diagnostic, pour identifier les petits foyers (non visibles avec une échographie) et clarifier la cause de la douleur persistante et / ou de l'infertilité.
  • Selon les indications individuelles - hystéroscopie, examen aux rayons X de l'utérus, curetage diagnostique, tomographie par ordinateur, imagerie par résonance magnétique, etc.

Puis-je tomber enceinte en cas d'endométriose?

Comme nous l'avons dit, la moitié de tous les cas d'endométriose est accompagnée d'infertilité. Cependant, la grossesse est toujours possible. Si cela se produit, se développe normalement, cela affecte généralement favorablement l'évolution de la maladie. En même temps, l'interruption de la grossesse causant une «tempête» hormonale dans le corps peut contribuer à la détérioration de l'endométriose. Le fait est que pendant la grossesse une grave altération hormonale du corps se produit, il n’ya pas de production cyclique d’hormones soutenant l’état actif des foyers endométriosiques. L'endométriose semble s'endormir pendant un certain temps: la taille des foyers diminue quelque peu, leur activité est significativement réduite. Les symptômes de cette maladie disparaissent. Par conséquent, pendant de nombreuses années, la grossesse a été envisagée et considérée comme une méthode de traitement naturel de cette maladie. Mais cette accalmie ne peut être que temporaire jusqu'à ce que l'ovulation soit restaurée, en particulier si les foyers d'endométriose sont vastes ou s'il existe un kyste ovarien.

Comment traite-t-on l'endométriose?

Étant donné les causes et les mécanismes du développement de l'endométriose, beaucoup de choses restent obscures, tant qu'il n'existe aucune méthode de traitement permettant d'éliminer définitivement cette affection. Le choix des méthodes de traitement dépend de la situation spécifique et des caractéristiques individuelles du patient.

Tactique de femme enceinte. En l’absence de symptômes graves (lorsque la qualité de vie de la femme ne souffre pas) et de lésions de masse abdominales (par exemple, kystes endométrioïdes ovariens) avec diagnostic établi et exclusion d’un processus malin, il est possible de se limiter à la surveillance régulière des foyers endométriosiques ou à la prescription à l’essai de médicaments épargnants, par le biais d’échographies et de procédures spéciales. tests de laboratoire (par exemple, détection régulière de substances spécifiques dans les marqueurs tumoraux sanguins, dont l'apparition peut indiquer le développement de tumeurs stvennoj).

L'hormonothérapie. Les médicaments qui guérissent complètement l’endométriose, n’existent pas. Le principe de base du traitement hormonal consiste à supprimer la formation d’œstrogènes par le corps. Ceci est réalisé en prescrivant divers dérivés de la progestérone, ainsi que d'autres médicaments plus puissants qui suppriment la sécrétion d'hormones par les ovaires.

Traitement chirurgical. C'est la seule méthode pour éliminer la lésion endométriotique. Récemment, des opérations endoscopiques épargnées ont été développées, au cours desquelles les tissus sont traumatisés au minimum et où il n’ya pratiquement aucun risque de propagation de foyers endométriaux (95% des opérations sont réalisées par voie laparoscopique dans les NCAH et P). De plus, la structure de l'organe endommagé par l'endométriose est restaurée, les adhérences sont séparées. Les foyers d’endométriose sont détruits avec succès à l’aide d’un laser, d’une électrothérapie et d’une cryothérapie, ainsi que de l’énergie ultrasonore. Après la chirurgie, si nécessaire, différents types de rééducation sont appliqués, des agents hormonaux sont prescrits pour prévenir les rechutes.

Bien que l'endométriose soit toujours un mystère du siècle, il est encourageant de constater qu'il existe des méthodes de diagnostic de plus en plus sensibles et des méthodes de traitement efficaces.