Grossesse précoce

Accouchement

Vous avez appris que vous attendez un enfant. Peut-être que vous vous en doutez encore. Que faire ensuite? Où aller Quels tests à prendre? Premières choses d'abord.

Test ou analyse?

Le moyen le plus abordable de déterminer la grossesse est un test. C'est peu coûteux et vous pouvez l'acheter maintenant même à la caisse du marché de masse.

Il peut être utilisé n'importe quel jour après un retard, il est recommandé de faire un test le matin.

Les types de tests les plus courants - bandelette de test. Une fine bande blanche avec du bleu (peut-être une couleur différente) et des flèches. Il doit être abaissé jusqu'à la marque pendant quelques secondes dans un récipient avec de l'urine fraîche et, au bout de 2 à 5 minutes, vous pourrez observer le résultat.

Deux bandes - grossesse confirmée. De plus, l’intensité de la coloration de la deuxième bande n’a pas d’importance, si en principe elle ne reste pas claire, vide, et même si elle est déjà claire, mais toujours violette, il ya grossesse.

Habituellement, les femmes font un ou plusieurs cas de test.

Si la seconde bande n'est pas suffisamment saturée, il est probable que la période de la position spéciale reste encore courte. Essayez de faire le test dans trois jours, puis dans trois jours. La bande devrait s'assombrir.

Vous pouvez contacter la clinique pour une analyse au niveau de hCG. La gonadotrophine chorionique est une hormone humaine spéciale produite pendant la grossesse.

Au bout de 6 à 10 jours après la conception, les indicateurs hCG seront informatifs, il s’avère que la grossesse peut être déterminée à un stade aussi précoce.

Le niveau de hCG jusqu'à une certaine période de grossesse augmentera rapidement.

L’analyse de l’hCG peut aussi être prescrite par un médecin, ceci dans les cas suivants:

  • nécessite un suivi dynamique de la grossesse;
  • il y a une menace de fausse couche ou d'avortement manqué;
  • une évaluation de l'intégralité de l'avortement est nécessaire.

Il y a quelques autres cas non liés à la grossesse.

L'analyse pour hCG est payante, pas dans toutes les polycliniques où elle est effectuée, par conséquent, vérifiez à l'avance avec votre institution médicale si un tel service existe.

10 signes majeurs de la grossesse

Et bien que chaque histoire de procréation soit individuelle, il existe les signes les plus typiques de la grossesse. Major - dix.

Retard - le signe le plus sûr du prédiagnostic. Cela signifie qu'avant l'examen et l'examen du médecin, le symptôme le plus important de la grossesse est un retard de la menstruation.

Nausée, vomissements. C'est ainsi que se manifeste la toxicose - une réaction spécifique de l'organisme à la naissance d'une nouvelle vie.

Jusqu'à présent, il n'y avait pas de consensus sur la nature de la toxicose et son rôle. Certaines femmes n'ont même pas le moindre soupçon de cette maladie, il existe également une catégorie de celles qui souffrent de nausées atroces tous les neuf mois.

En moyenne, à la fin du premier trimestre, il passe en toute sécurité.

Gonflement des seins. La poitrine grossit, devient sensible, parfois même douloureuse. Cela peut arriver pendant la période prémenstruelle, mais pendant la grossesse, ce phénomène est plus prononcé.

Sensibilité aux odeurs. On a le sentiment que le pouvoir des odeurs a augmenté de plusieurs ordres de grandeur. Il n'est pas nécessaire que certains parfums précédemment préférés deviennent odieux, mais uniquement le réflexe olfactif sera plus fort.

Déséquilibre psychologique. L'humeur saute: elle diminue brusquement, l'irritabilité provient de tout, puis il y a des bouffées de joie soudaines, une poussée de force. Ce sont des jeux d'hormones, d'un point de vue physiologique, tout à fait normaux.

Mictions fréquentes. L'utérus n'a pas encore tellement grandi que l'envie fréquente d'aller aux toilettes était naturelle, mais le corps se prépare déjà à une telle évolution.

Le volume de sang dans le corps augmente, ce qui entraîne invariablement un volume supplémentaire de liquide dans la vessie.

Distension abdominale. Il y a une sensation d'inconfort, je veux déboutonner des boutons sur un jean ou m'asseoir confortablement. Ceci est également dû aux changements hormonaux.

Saignements inadéquats. Cela n'arrive pas à tout le monde, mais arrive souvent. Une femme enceinte de quelques jours observe un petit écoulement vaginal allant du brun clair au brun foncé.

Cela peut s'expliquer par le saignement d'implantation associé à une telle réaction du corps au processus de fixation de l'ovule à la paroi de l'utérus.

Parfois, la décharge tombe les jours où les règles doivent commencer. Ils passent eux-mêmes au bout de quelques jours, mais si le médecin recommande d'aller à l'hôpital, il y a un risque de grossesse et il est préférable de le faire.

Augmentation de la température basale. Si vous mesurez constamment la température de base (température dans le rectum), sachez que les jours ordinaires, elle est inférieure à 37 degrés.

Il se lève pendant la période d'ovulation et les règles commencent à tomber à nouveau. Si la température de base a augmenté, elle n’a pas diminué pendant plusieurs jours. Il n’ya pas de période mensuelle - une probabilité élevée de succès de la conception.

Augmentation de la salivation. Précédé par toxicose. Le plus souvent observé le matin. On a l'impression qu'une quantité importante de salive s'accumule dans la bouche le matin, ce qui peut s'accompagner d'une vive sensation de faim.

Ce sont les premiers signes de la grossesse. Ils peuvent ne pas être, mais vous devez être prêt pour eux, ils s'inscrivent tous dans la norme physiologique.

Menace en début de grossesse

Le plus souvent, la menace d'interruption de grossesse survient à un stade précoce. Parfois, il n'est pas possible d'établir les causes de ce phénomène. Une grossesse sur cinq se termine par une fausse couche au début de la période.

Il est intéressant de noter qu’en Occident, on n’essaie même pas souvent de préserver une grossesse pendant les premières semaines, même s’il ya menace. On pense que le corps lui-même est capable de décider si le fœtus sera viable.

La médecine domestique n'est pas aussi catégorique: toute menace de fausse couche signifie que la femme soit hospitalisée.

Les causes les plus courantes de la menace d'avortement spontané:

  1. Troubles hormonaux. Une carence en progestérone peut interférer avec le développement réussi de la grossesse. Si le corps jaune ne s'acquitte pas correctement de sa fonction, une défaillance hormonale se produit. Le corps féminin manque d'une hormone qui soutient la grossesse. Cela peut être dû à des problèmes endocriniens, à des taux élevés d'hormones mâles et à certains médicaments.

  • Pathologie de la structure des organes reproducteurs. Par exemple, un utérus en forme de corne ou de selle. La mauvaise structure des organes ne constitue pas un obstacle à la grossesse, mais une surveillance médicale accrue ne sera pas superflue.

  • Anomalies génétiques. Des mutations chromosomiques graves conduisent à une fausse couche spontanée, la nature rejette le fœtus non viable.

  • Insuffisance cervicale. Pathologie grave et commune. Pour une raison quelconque, le col perd sa capacité à être un point de garde pour la vie intra-utérine du bébé et commence à se dérouler. Si vous ne l'empêchez pas, une fausse couche se produira.

  • Blessures. Les chutes, les efforts physiques, les blessures peuvent provoquer une fausse couche.

  • Réception de drogues non autorisées. Au cours du premier trimestre, tous les médicaments sont interdits: ils peuvent être prescrits par un médecin, et il ne le fait que lorsque cela est absolument nécessaire.
  • Vous pouvez identifier une menace en fonction des critères suivants:

    • douleur abdominale basse grave ou persistante;
    • saignements;
    • saignement du vagin;
    • état de santé fortement dégradé;
    • vomissements sévères et épuisants.

    Des problèmes en début de grossesse peuvent survenir chez les femmes les plus en bonne santé. Seul un médecin peut dissiper les craintes et fournir une assistance compétente en temps opportun.

    Tests de grossesse précoce

    Au premier trimestre, une femme est enregistrée pour la grossesse. À cet égard, elle est examinée par des médecins spécialistes et subit divers tests.

    Au moins ceci:

    1. Test sanguin général.
    2. Analyse biochimique du sang.
    3. Analyse d'urine.
    4. Un test sanguin pour le VIH, l'hépatite B, C et la syphilis.
    5. Analyse pour la détermination du groupe sanguin et du facteur Rh.
    6. Coagulogramme (test de coagulation du sang).
    7. Frottis sur la flore vaginale, l'urètre, le canal cervical.
    8. Frottis sur les IST.

    L'analyse est prise à la fois d'une veine et d'un doigt. Cette dernière procédure est désagréable pour de nombreuses femmes. Dans la plupart des grandes polycliniques et des consultations, il est possible d’acheter des dispositifs spéciaux peu coûteux permettant de prélever du sang sans douleur du doigt.

    L'urine est préférable de recueillir à la maison. Également le matin et juste sur un estomac vide. En tant que conteneur, un pot de verre ordinaire contenant de la purée de pommes de terre pour enfants conviendra. Il doit être soigneusement rincé et stérilisé. Avant de vider la vessie pour laver les parties génitales sous la douche.

    Un frottis est effectué par un gynécologue, une préparation préalable n’est pas nécessaire.

    Vous pouvez et devriez discuter avec votre gynécologue de toutes les caractéristiques du premier trimestre, de la prudence, des changements de mode de vie et de la nutrition.

    Si, pour une raison quelconque, le médecin ne vous en parle pas, n'explique pas les points les plus importants, vous avez le droit de poser des questions et d'exiger votre attention (par des mesures raisonnables, bien entendu).

    Ne pas oublier l'attitude psychologique, dont la part dans l'accouchement sans danger est plus que grande.

    Problèmes de bien-être en début de grossesse

    Pendant la grossesse, le corps de la femme doit s'adapter aux nombreux changements associés à la croissance du fœtus et à la préparation à l'accouchement. La condition aide à s'adapter à l'augmentation de la charge, mais s'accompagne de toutes sortes de maux.

    Symptômes possibles

    La plupart des plaintes sont une réponse physiologique normale du corps et ne devraient pas inquiéter une femme enceinte. Les signes de malaise peuvent varier légèrement en fonction de la période. Certaines femmes se sentent bien tout au long de leur grossesse.

    L'augmentation des charges s'applique à tous les systèmes corporels. Pour le développement du fœtus nécessite une grande quantité de nutriments, leur fournit une augmentation du volume sanguin dans le système vasculaire. Afin de faire face à la charge accrue, le cœur est forcé de se contracter plus souvent, la femme développe une fatigue rapide. En raison de l'augmentation du volume sanguin, les reins doivent travailler plus vite, tandis que la vessie se contracte en raison de la croissance de l'utérus. En conséquence, la miction devient plus fréquente.

    À différentes étapes de la grossesse, les femmes se sentiront différentes. Il convient donc d’examiner cette question plus en détail.

    Au début

    La toxicose est l'une des premières réactions au développement du fœtus. Se sentir pire en début de grossesse en raison de ses effets sur:

    1. Système digestif. Nausée, augmentation ou manque d'appétit, intolérance à certains produits. Les brûlures d'estomac, la formation de gaz sévère, l'indigestion, la constipation, les coliques intestinales sont possibles.
    2. Système circulatoire. Il y a faiblesse, fatigue, coups de bélier, vertiges, varices.
    3. Système génito-urinaire. Déranger la sélection, qui devrait normalement être de couleur normale, sans odeur forte. Miction fréquente, mais le symptôme ne doit pas causer de préoccupation, si elle n'est pas accompagnée d'une douleur vive, brûlante, dans le bas de l'abdomen. En l'absence de signes pathologiques supplémentaires, les changements ne sont pas dangereux et sont temporaires.
    4. Peau Accompagné d'une pigmentation accrue, augmentation de la teneur en graisse. Les changements affectent l'état des cheveux, des pellicules peuvent apparaître.
    5. L'état des glandes mammaires. Ils peuvent devenir plus sensibles, la douleur apparaît, une décharge du mamelon peut se produire. Ceci est causé par la préparation des glandes mammaires pour la lactation. Conduit souvent à des malaises lors du transport d'un enfant.

    Tout d’abord, les femmes se plaignent d’une forte toxémie au premier trimestre.

    De nombreux produits rejetés par le corps, les nausées et les vomissements sont à l'origine de presque toutes les odeurs fortes. Malheureusement, la toxicose ne peut pas être complètement surmontée, il est seulement possible de soulager la maladie.

    Deuxième trimestre

    La période de gestation de 3 à 6 mois est considérée comme une période avec une faible probabilité de complications. Cependant, divers maux peuvent survenir en raison de la charge accrue exercée sur le corps de la femme.

    En raison de perturbations hormonales, d'une afflux de sang dans les organes abdominaux, d'un gonflement des intestins et d'une diminution de sa motilité, une constipation peut survenir. Les hémorroïdes sont une autre cause fréquente de maladies. Son éducation est très probablement chez les femmes sujettes aux varices. Les bosses hémorroïdaires peuvent causer des démangeaisons, des douleurs et des saignements. La constipation est l’un des facteurs qui provoquent, il faut veiller à sa prévention.

    Les symptômes suivants sont également possibles:

    • Anémie, gonflement des jambes et des muqueuses du nasopharynx, diminution ou augmentation de la pression artérielle, apparition d'un essoufflement.
    • Caries, problèmes de gencives, troubles digestifs, ballonnements.
    • Miction rare, inflammation dans les organes urinaires.
    • Dysbactériose causée par une perturbation hormonale. Conduit souvent au muguet.
    • Transpiration accrue, démangeaisons de la peau sur l'abdomen, formation de vergetures, apparition de taches de vieillesse.
    • Douleurs dans le bas du dos, les muscles du dos et de l'abdomen, sensation d'effort et de lourdeur.

    Au deuxième trimestre, les brûlures d'estomac augmentent souvent, ce qui est causé par une augmentation de la taille de l'utérus et une augmentation de la pression exercée sur l'estomac: le pressage de ses parois entraîne la libération d'acide dans l'œsophage.

    Troisième trimestre

    Les principales plaintes concernent l'augmentation du poids corporel et de la taille de l'utérus, des muscles et des douleurs articulaires. La charge la plus lourde tombe sur le bas ventre et la région lombaire. Pour préparer les articulations de l'accouchement, les ligaments de la région pelvienne divergent progressivement et il existe une douleur persistante.

    La gêne est due au déplacement du centre de gravité dû à la croissance de l'abdomen. La colonne vertébrale fléchit, la charge sur les muscles du dos augmente. Leur tension constante, surtout en position debout prolongée et inconfortable, provoque des sensations douloureuses. Une mauvaise santé pendant la grossesse est due à des entorses musculaires, des ligaments qui soutiennent l’estomac. La douleur est d'intensité, de propriétés et de durée variables.

    Toxicose

    La plupart des toxicoses manifestées au début de la grossesse sont considérées comme une réponse physiologique normale du corps. Les premiers signes sont une bave excessive, des vomissements et des nausées. En outre, la toxicose s'accompagne de modifications des préférences gustatives, d'une perte d'appétit, d'un goût métallique dans la bouche, d'une perte de poids, d'une somnolence et d'une irritabilité. Moins fréquemment, il s'accompagne de douleurs musculaires et articulaires, d'exacerbation d'asthme et de manifestations de dermatites.

    La toxicose commence à 5-6, parfois à la fin de la troisième semaine, devient souvent la cause de l'indisposition. Les facteurs suivants peuvent le provoquer:

    1. Changements dans l'état émotionnel.
    2. Changer les niveaux hormonaux.
    3. Formation du placenta.
    4. Réponse du corps à des substances potentiellement dangereuses pour le développement du fœtus.
    5. Grossesse multiple.
    6. Exacerbation de maladies chroniques.

    Chez la plupart des femmes enceintes, la toxicose se poursuit jusqu'au 5ème mois de gestation et est considérée comme non dangereuse, en l'absence de complications ou de risques pour le fœtus.

    Les mauvaises habitudes peuvent exacerber les symptômes. Les boissons alcoolisées et les cigarettes sont particulièrement dangereuses, ce qui provoque le dégoût de nombreuses femmes qui ont consommé de l'alcool ou qui ont fumé avant la grossesse.

    La toxicose sévère est une menace et nécessite l'hospitalisation urgente d'une femme. Dans les dernières périodes, cela peut être dangereux pour le fœtus.

    Douleur abdominale basse

    Tout au long de la grossesse, une gêne abdominale peut être à l’origine d’une mauvaise santé. Ils doivent être signalés au médecin traitant. Les douleurs diffèrent en intensité, en localisation, s'accompagnent d'autres symptômes, en fonction des causes de leur survenue.

    Immédiatement après la fécondation, aucune sensation particulière ne survient à cause de la petite taille des cellules humaines: leurs premières divisions ne provoquent aucun symptôme.

    Causes naturelles

    Après la fécondation, l’embryon se déplace dans l’utérus pour s’y installer et se développer plus tard. Certaines femmes ressentent à ce moment-là de légères douleurs tiraillantes, parfois similaires à des picotements. Le phénomène peut s'accompagner d'une légère hémorragie due à des microdamages des capillaires causés par la pénétration de l'ovule dans la paroi utérine. A ce stade, il est de petite taille et obligé d'augmenter avec la croissance du fœtus. Les organes voisins se déplacent, tous les changements sont accompagnés de douleurs tiraillantes. Ce n'est pas une pathologie et ne nécessite pas de traitement.

    Le plus souvent, les femmes qui ont eu une inflammation des organes pelviens ou qui ont subi une intervention chirurgicale ont souffert de douleurs abdominales basses. Après de telles pathologies, il peut rester des adhérences qui ne peuvent pas s'étirer. Au fur et à mesure que l'utérus se développe, ils se déchirent, provoquant des douleurs aiguës et aiguës dues à la traction, à la compression ou à la coupure. Habituellement, une femme enceinte n'est pas prescrit de traitement, il est recommandé d'observer le repos, ainsi que de prendre des sédatifs.

    Après la 30e semaine, des contractions sont possibles au cours de l'entraînement, l'utérus se contracte périodiquement pendant une courte période et des douleurs persistantes apparaissent dans le bas de l'abdomen. Après une courte pause, ils passent. En outre, la douleur peut survenir du fait des mouvements de l'enfant.

    Perturbations hormonales

    Pendant la grossesse, les hormones changent, diverses anomalies peuvent conduire à des sensations douloureuses à l'abdomen et au dos. Il y a souvent un manque de progestérone, responsable du tonus normal de l'utérus. Il réduit sa réduction, ne permettant pas de rejeter l'œuf fécondé. Avec un manque de progestérone, un détachement d'embryon commence. Si vous ne prenez aucune mesure, il est possible que votre grossesse se termine spontanément.

    Pour clarifier les causes de la douleur dans le bas de l'abdomen est nécessaire pour analyser le niveau d'hormones.

    Menace d'interruption

    Dans la plupart des cas, les fausses couches et le gel des embryons se produisent en début de grossesse. Ils sont provoqués non seulement par des facteurs externes, mais aussi par la sélection naturelle. Dans le cas de troubles génétiques, le mauvais ensemble de chromosomes, le développement fœtal s'arrête. En même temps, il y a des sensations douloureuses dans le bas-ventre, une lourdeur dans le bas du dos causée par des contractions utérines.

    La menace d'avortement peut être après 22 semaines, mais s'appelle une naissance prématurée. Ils sont accompagnés de douleurs crampes, de pertes sanguines, parfois de pertes de liquide amniotique.

    La condition nécessite une hospitalisation urgente. À un stade précoce du processus, des mesures sont prises pour préserver la grossesse et, à un stade avancé du développement du travail prématuré, il est interrompu.

    Grossesse extra-utérine

    Aux premiers stades de la grossesse, il est difficile de diagnostiquer à l'aide d'une échographie. Certains, à ce moment-là, se plaignent d'avoir contracté la douleur d'un côté de l'abdomen. Parfois, ils sont un symptôme de grossesse extra-utérine, lorsque l'embryon est fixé non pas dans l'utérus, mais dans l'un des ovaires, de l'abdomen ou des trompes de Fallope. Cette pathologie nécessite une intervention chirurgicale, sinon elle peut avoir des conséquences irréparables, notamment la mort.

    Une grossesse extra-utérine est détectée par un test sanguin pour le contenu de l'hormone hCG. Les caractéristiques incluent: coliques, faiblesse générale, pertes de sang. Si une grossesse extra-utérine est déterminée avant une détérioration significative de la santé, vous pouvez, au cours de l'opération, sauver les organes reproducteurs. Dans la période aiguë, la trompe utérine est généralement retirée et la fonction de procréation de l'ovaire qui en découle est perdue.

    Processus pathologiques

    Une femme peut être dérangée par une douleur non liée à la grossesse. Une cause commune est les problèmes intestinaux. Pendant la grossesse, les muscles de la cavité abdominale se relâchent pour préserver le fœtus. Cela réduit la motilité intestinale, la constipation, les ballonnements et les douleurs de tiraillement. La condition est facilitée par une nutrition adéquate, la consommation de laxatifs doux est autorisée pendant la grossesse.

    Les maladies inflammatoires des organes pelviens sont une autre cause de sensations désagréables. Ils peuvent survenir en début de grossesse en raison d'une immunité réduite. Le processus vise à préserver le fœtus afin que le corps ne le perçoive pas comme un corps étranger et ne commence pas à le rejeter. Les maladies inflammatoires doivent être traitées, sinon elles peuvent nuire au déroulement de la grossesse.

    Moins communes sont les conditions qui nécessitent une intervention chirurgicale. Il peut s'agir d'une appendicite, de la formation de kystes, d'une péritonite. Dans de tels cas, les femmes enceintes souffrent de douleurs au bas-ventre, au dos, il peut y avoir de la fièvre. L'opération est réalisée en essayant de garder la grossesse.

    Quand consulter un médecin?

    Le malaise est la norme. Mais dans le même temps, il devient une raison de demander de l'aide médicale s'il est accompagné de:

    • Douleur aiguë dans le bas de l'abdomen, qui ne peut être tolérée, contrairement à l'inconfort naturel. S'il est associé à un saignement, vous devez appeler une ambulance immédiatement en raison du risque de fausse couche. C'est dangereux et le sentiment de "pétrification" dans le bas-ventre, ce qui se produit lors d'une forte tension - hypertonie de l'utérus.
    • Décharge avec une odeur désagréable et une couleur inhabituelle, brûlant dans la région génitale. Ceux-ci peuvent être des signes de maladies fongiques ou virales.
    • La température dépasse 37,5 degrés - un symptôme possible du processus inflammatoire dans le corps. La combinaison de symptômes avec une douleur dans la vessie, dans le bas du dos, peut être un signe de pyélonéphrite, de cystite.
    • Toxicose longue, vomissements plus souvent trois fois par jour. L'impossibilité d'assimilation des aliments entraîne une carence en nutriments importants pour le développement du fœtus.

    Il est interdit aux femmes enceintes de prendre des médicaments sans ordonnance. La plupart d'entre elles sont contre-indiquées en raison du risque d'anomalies dans le développement du fœtus, certaines ne peuvent être prises que pendant un temps déterminé.

    Vous ne pouvez pas auto-prescrire des complexes de vitamines, considérant que c'est un problème de santé. L'excès de certains éléments, ainsi qu'une carence, peuvent affecter négativement l'état du bébé.

    Que faire?

    Il n'est pas toujours possible de se débarrasser d'une mauvaise santé. Mais il existe plusieurs recommandations qui permettront à une femme enceinte de supporter plus facilement la maladie:

    1. Maintenir une attitude émotionnelle positive. Il est nécessaire de penser plus souvent au bébé, de lui caresser le ventre. Au réveil, ne vous précipitez pas pour vous lever du lit. Pour écouter de la musique agréable plus souvent, vous pouvez utiliser une musique spéciale pour la méditation.
    2. Évitez les efforts excessifs, essayez de bien planifier votre temps et, si possible, transférez certaines tâches ménagères à vos proches. Écoutez votre bien-être, essayez de vous détendre ou prenez une collation quand vous en avez envie.
    3. Adhérez à une nutrition adéquate, consommez suffisamment d’eau et d’aliments riches en fibres. Il normalise la digestion. Les repas fréquents de petites quantités d'aliments, à l'exclusion des aliments gras, aideront à combattre les brûlures d'estomac. Surveillez vos habitudes alimentaires, mais mangez lentement, surtout le matin.
    4. Lorsque toxicose à trouver un produit qui aide à réduire les nausées. Le corps de chaque femme est différent - on aide les pommes, d’autres - le thé sucré ou l’eau plate.
    5. Pour lutter contre l'insomnie, restez plus souvent dans la nature, évitez les informations négatives, limitez le visionnage de la télévision. Pour réduire les brûlures d'estomac, utilisez un oreiller supplémentaire.
    6. Portez des vêtements spéciaux pour les femmes enceintes, soutenant les seins et le ventre. Il aide à prévenir les vergetures, à réduire le stress des muscles du bas du dos et du dos et à réduire la douleur.

    Si vous ne vous sentez pas bien pendant la grossesse, le soutien et la compréhension de vos proches sont importants. Ils aident à supporter plus facilement divers maux, réduisent le risque de stress, dangereux pour la santé de la femme et la santé du futur bébé. Une détérioration importante nécessite des soins médicaux immédiats.

    Bien-être en début de grossesse

    Bien-être de la future mère

    L'état de santé de la future mère est en grande partie déterminé par le stade auquel se trouve le bébé.

    Les médecins conseillent constamment à la femme enceinte de prendre soin de elle-même, de se reposer et de bien se nourrir, de se promener et de faire suffisamment d’activité physique, d’autre part, d’accorder une grande attention à l’évolution de la santé, ce qui peut indiquer que tout ne va pas pour le mieux.

    Premier trimestre

    Bien-être et changements de corps

    La période de gestation précoce pour toutes les femmes est différente. Bien entendu, vos règles ne sont pas régulières, mais il peut y avoir une petite quantité de saignement au cours du premier trimestre. Ce sont souvent elles qui dissimulent le tableau, de sorte qu'une femme de trois mois environ ne sait rien de la grossesse à venir.

    Vous pouvez également constater que vous urinez plus souvent. Premièrement, l'utérus croissant appuie sur la vessie. Deuxièmement, en raison de changements hormonaux, tels que la forte augmentation du taux de progestérone dans le sang, vous allez consommer et libérer plus de liquide. La plupart des femmes remarquent un changement dans la forme du sein et l'apparition de nouvelles sensations: le sein gonfle, il peut ressentir des picotements, des palpitations ou des douleurs.

    La conséquence d'une augmentation du niveau de progestérone est une pré-perte de conscience et une constipation fréquentes. Pour prévenir la constipation, augmentez votre consommation de liquides (environ 6 à 8 tasses par jour) et de fibres, et éliminez les aliments gras et la viande avec du sang. Le jus de prune peut faire des merveilles. Une promenade et des exercices légers aident également.

    Quels autres problèmes peuvent vous arriver en début de grossesse? Les infections fongiques, ainsi que la douleur dans la région sacrale - si l'utérus croissant appuie sur le nerf sciatique.

    Les nausées persistantes, accompagnées de vomissements, sont dangereuses car elles peuvent entraîner un apport insuffisant de nutriments et une déshydratation. Essayez de boire plus - un peu, mais souvent.

    Nutrition et prise de poids

    Dans la période d'attente du bébé est extrêmement important de bien manger. Âge, poids, maladies antérieures, caractéristiques du cours de la grossesse - la ration alimentaire et en vitamines de la future mère en dépend. En outre, il faudra peut-être modifier le régime alimentaire pendant 9 mois.

    Gymnastique et Exercice

    Important, mais avec modération. Il existe de bons programmes d'aérobic conçus spécifiquement pour les femmes enceintes. Ils se concentrent sur les bons groupes musculaires, l'activité physique est bien équilibrée. L'un des principaux avantages de la mise en forme au cours de la grossesse est qu'ils vous prépareront mieux aux efforts physiques à venir pendant le travail.

    Complications possibles

    Si quelque chose ne va pas dans les premières périodes, deux scénarios sont possibles: fausse couche et grossesse extra-utérine. Si vous soupçonnez l'une de ces affections, appelez immédiatement votre gynécologue et, encore mieux, appelez une ambulance.

    Deuxième trimestre

    Avec le début du quatrième mois de grossesse, le risque de complications est considérablement réduit. Sur l'ensemble des cas d'avortement spontané, cette période représente moins de 25% - ce sont les fausses couches tardives. Et bien que le développement de la grossesse extra-utérine puisse se poursuivre au deuxième trimestre, il est encore détecté (et interrompu) au cours des trois premiers mois au cours des trois premiers mois.

    Bien-être et changements de corps

    Au début du deuxième trimestre, votre tour de taille commencera à se dilater rapidement et le jour viendra où vous ne pourrez plus vous passer de nombreuses vieilles tenues. C'est à ce stade que la grossesse devient perceptible pour les autres - personne ne vous considérera à tort comme un gros. A ce stade, la restructuration de l'ensemble du système circulatoire. Avec une augmentation du volume de la cavité abdominale, vous pouvez remarquer l'apparition de vergetures - des rayures rosâtres ou rougeâtres sur l'abdomen.

    Pendant cette période de grossesse, il peut y avoir d'autres problèmes, tels qu'une anémie provoquée par une carence en fer, ou d'autres problèmes - chaque femme a le sien.

    Au deuxième trimestre (environ la 20e semaine, si vous devez accoucher pour la première fois, et après la 16e, si la naissance se répète), vous commencerez à ressentir les mouvements du fœtus.

    En pleine grossesse, les glandes mammaires sont complètement reconstruites pour remplir leur mission. Vers 19 à 20 semaines, un écoulement jaunâtre des mamelons, appelé colostrum, peut apparaître.

    Avec l'augmentation de la durée de la grossesse, la constipation augmente. À mesure que le fœtus se développe dans l'utérus, l'estomac appuie sur le diaphragme. À cet égard, sa vidange peut être difficile. Résoudre ce problème aidera à une alimentation équilibrée avec une teneur élevée en fibres.

    Malheureusement, la grossesse prédispose aux brûlures d'estomac. En général, les brûlures d'estomac sont les plus caractéristiques du dernier trimestre, mais peuvent commencer à tout moment du deuxième trimestre et se poursuivre jusqu'à la fin de la grossesse.

    Vers cette période, de légers écoulements vaginaux blanc laiteux avec une légère odeur apparaissent, augmentant avec la durée de la grossesse. Ce phénomène est associé à l'activation de l'activité hormonale. Préparez-vous à l'apparition d'infections fongiques vaginales qui pourraient vous hanter tout au long de votre grossesse.

    Une augmentation du taux d'œstrogènes dans le sang amène le corps à retenir plus que la quantité habituelle de liquide, car il est nécessaire de nourrir le placenta et de produire suffisamment de lait. Un excès de liquide peut provoquer un gonflement des chevilles, des doigts (en passant, c’est le moment même où il est temps d’arrêter de porter les bagues) et un gonflement général du corps.

    Les modifications de l'état des veines sont normales pendant la grossesse. Le spectre des modifications vasculaires est très large. Certaines femmes ont les cuisses recouvertes de fines lignes rougeâtres, comme des toiles d'araignées - il s'agit des prétendues varices superficielles. Des lignes similaires peuvent apparaître sur la poitrine.

    Complications possibles

    Des saignements ou des saignements mineurs au deuxième trimestre sont souvent dus à une sensibilité accrue du col de l'utérus, qui peut être irritée lors d'un examen vaginal ou lors d'un rapport sexuel. Le saignement doit être immédiatement signalé au médecin.

    L'avortement spontané entre la 12ème et la 20ème semaine de gestation est appelé «fausse couche tardive». Il se caractérise par les mêmes symptômes que différents types d'avortements au cours du premier trimestre.

    La naissance prématurée peut survenir entre la 20e et la 37e semaine de grossesse.

    Connaître et se souvenir des complications possibles du déroulement de la grossesse (toutes sortes d'excès ne doivent pas vous surprendre!), Ne franchissez pas la ligne de démarcation entre prudence et suspicion. Après tout, le deuxième trimestre est généralement la plus belle période de la grossesse. Vous ne savez pas seulement que vous menez une nouvelle vie «sous votre cœur», mais vous la ressentez clairement: le bébé a déjà commencé à bouger. L’anxiété et l’excitation liées à l’accouchement, encore loin, et à la santé - par rapport au début de la grossesse - se sont nettement améliorés.

    Troisième trimestre

    Bien-être et changements de corps

    À ce stade de la grossesse, la taille de l'utérus augmente considérablement. Le mouvement du fœtus est intensifié et ses mouvements deviennent très perceptibles.

    Chez certaines femmes, l'essoufflement survient ou s'aggrave à la fin de la grossesse: le bébé grandit tellement que pour l'expansion des poumons, la mère dispose de beaucoup moins d'espace qu'auparavant. Cependant, lorsque le fœtus est abaissé dans la région pelvienne (et cela se produit environ un mois avant l'accouchement), l'essoufflement a généralement tendance à diminuer ou à diminuer significativement.

    Abaisser le fœtus en général apporte souvent un soulagement important: de nombreuses femmes affirment qu’elles se sentent beaucoup mieux au cours du dernier mois de leur grossesse - il est possible que vous soyez parmi elles!

    Il est parfois difficile de s'endormir pendant de longues périodes et certains souffrent même d'insomnie. Pour la plupart des femmes enceintes, le plus gros problème est qu’en raison de proportions et d’un poids corporels inhabituels, il est très difficile de trouver une position de sommeil confortable.

    Ce désagrément se superpose à la fois à une excitation accrue et à une anxiété chez l'enfant, ce qui ne contribue pas non plus au repos serein. Tout cela peut être décrit en un mot - fatigue.

    Étant donné que le poids corporel d'une femme augmente de 4 à 6 kg au troisième trimestre, il est possible que la coordination des mouvements soit altérée: il se produit une sensation de gêne et souvent des maux de dos, comme de nombreux autres, en raison d'une augmentation de la pression exercée par la croissance de l'utérus. Une mobilité articulaire accrue peut également se produire.

    À ce stade de la grossesse, certaines femmes souffrent encore des nausées matinales.

    Complications possibles

    Les saignements au troisième trimestre sont le plus souvent causés par une placentation basse ou placenta previa lorsque le placenta est trop proche du pharynx utérin ou pénètre dans le col utérin. Le sang est rouge vif, le saignement est généralement indolore.

    Cela commence soudainement et peut être déclenché par une sorte d'effort physique ou une intimité sexuelle, et parfois juste une quinte de toux. En cas de saignement, vous devez immédiatement consulter un médecin!

    Souvent, dans de telles circonstances, il est possible de maintenir une grossesse jusqu’à 36 semaines et une césarienne est pratiquée pendant cette période.

    Dans un cas sur quatre, le saignement au dernier stade de la grossesse est dû à un détachement prématuré du placenta de l'utérus. Dans 90% des cas, la mère et le nourrisson sont en bonne santé et en excellente condition, seule la connexion entre eux est perturbée, pour ainsi dire.

    L'absence de mouvement fœtal au troisième trimestre est un symptôme plutôt alarmant. Si vous sentez un affaiblissement des mouvements de l'enfant, informez-en immédiatement votre médecin! Il s'avère souvent que le bébé ne fait que dormir, mais il vaut mieux ne pas laisser de place au doute.

    Si nous voulons donner une image objective des complications possibles du troisième trimestre, nous devrons, hélas, aborder un sujet aussi triste que celui de la mortinatalité. La mort fœtale est généralement associée au fait qu’elle bloque en quelque sorte l’apport en oxygène (en raison, par exemple, de l’enchevêtrement du cordon ombilical).

    Dans certaines situations, le médecin peut décider de stimuler le travail prématuré - afin d'éviter que l'enfant ne meure d'asphyxie. Cela se produit, par exemple, en cas de fuite de liquide amniotique, de présence de complications associées au placenta, de grossesse prolongée, de toxémie ou pour un certain nombre de raisons trop nombreuses pour être énumérées ici.

    Au troisième trimestre, il ne s'agit plus d'une fausse couche - l'avortement spontané à une période aussi tardive est considéré comme une naissance prématurée. Pour la mère, le travail prématuré n'est pas différent des autres. Ce qui ne peut pas être dit à propos du bébé: dans ce cas, il naît jusqu'à ce qu'il atteigne le degré de maturité physique qui lui permet d'exister de manière autonome dans le monde extérieur (comme on le sait, cela prend neuf mois de développement intra-utérin). L'allaitement des bébés prématurés nécessite beaucoup de main-d'œuvre et de ressources, mais le niveau actuel des technologies néonatales permet à l'enfant de sauver des vies dans la plupart des cas lorsque le médicament était auparavant impuissant.

    Se sentir au début de la gestation23 janvier 2015

    Les femmes qui décident de devenir mères ne savent souvent pas comment elles se sentent au début de leur grossesse.

    Petites subtilités

    La grossesse est toujours une joie indescriptible pour chaque femme. Le but principal d'une femme dans la vie est de donner naissance à des bébés. Cependant, pendant la grossesse, elle a parfois des moments difficiles. Vous trouverez des informations sur la manière de les traiter sur http://zhenskiezaboti.ru, où sont présentés les meilleurs conseils pour les femmes enceintes.

    Comme au tout début de la grossesse, les femmes tombent parfois malades. Afin de ne pas trop vous inquiéter, découvrons quelques points et essayons de nous occuper de votre bien-être.

    Pourquoi ça devient mauvais

    Certaines futures mamans ont mauvaise humeur vers 5 ou 6 semaines, mais parfois cela se produit plus tôt, vers 3 semaines.

    Les hommes, soyez plus attentifs à votre seconde moitié, car elle attend votre enfant. Une femme supportera beaucoup mieux cette période si vous ne l’aidez que dans toutes les situations.

    La future mère a plus que jamais besoin de soins, d'affection, de caresses sur le ventre, d'un léger massage et d'un bon soutien émotionnel. Si elle se levait tôt le matin, se sentait mal et qu'elle était malade, cela signifie que la toxicose est arrivée tôt, nous vous conseillons de remplacer complètement la jeune hôtesse dans la cuisine.

    Une femme, lorsqu'elle attend pleinement un miracle, peut avoir:

    Mauvais pendant la grossesse

    La grossesse est une joie indescriptible pour chaque femme de réaliser son objectif principal dans la vie - devenir une mère, mais toute grossesse, même bien faite, peut périodiquement être éclipsée par de mauvais moments, des conditions douloureuses, une mauvaise santé, des sentiments de malaise, une perte de force, une dépression ou une dépression.

    Mauvais pendant la grossesse peut être à la fois au début et à n'importe quel stade du cours, mais le deuxième trimestre de la grossesse est considéré comme le plus placide.

    Parlons de votre mauvaise santé et pourquoi est-il mauvais pendant la grossesse? Si vous êtes juste éveillé et que vous sentez que vous êtes très malade, que vous pouvez vomir, irriter et provoquer des odeurs au réflexe nauséeux, vous présentez une toxicose précoce.

    Les principaux signes de toxicose précoce incluent: nausées, vomissements, dépression, bave, mauvaise santé, somnolence accrue (hypotension), perte de poids, selles insuffisantes, manque d’appétit, goût métallique dans la bouche.

    La mauvaise pendant la grossesse commence chez certaines femmes sensibles à partir de la troisième semaine et surtout de la cinquième à la sixième semaine. C'est très décevant pour les femmes lorsque les hommes ne pénètrent pas, lorsqu'une femme se sent mal pendant sa grossesse et disent que cela devrait être plus proche de l'accouchement et ne pas avoir de connaissances dans le domaine de la gynécologie pendant l'adaptation hormonale d'une femme. Si les hommes étaient plus attentifs et plus compétents dans ce domaine, il serait beaucoup plus facile pour les femmes de subir une mauvaise grossesse. Au tout début de sa grossesse, une femme a besoin de soutien affectif, de caresses, de soins, de moments agréables, de caresses abdominales, de légers massages, d’élimination des tâches ménagères et de la cuisine. La future mère devrait s'habituer à l'idée que des changements agréables se produiront dans sa vie et ne réduiront pas tout à la vie quotidienne grise, sinon la future mère projettera la situation pour le restant de ses jours, et votre indifférence est désormais un bon indicateur de ce qui va se passer ensuite. De nombreuses femmes ne survivent pas au premier trimestre en raison du fait qu’elles sont constamment malades pendant la grossesse et qu’il n’ya pas de soutien émotionnel à la maison. En conséquence, elles pratiquent un avortement médicamenteux.

    La toxicose (prééclampsie) au troisième stade de la grossesse n’est pas moins dangereuse. Si la prééclampsie vous inquiète et que vous êtes très malade pendant la grossesse, vous ne pouvez pas vous passer d’assistance médicale. Rappelez-vous que plus tard, cela représente un danger pour le bébé.

    La norme est l'absence de toxémie, et si c'est vous, alors vous êtes cette femme rare et chanceuse qui peut vraiment être enviée.

    Et que faire au début de la grossesse, quand il fait très mal pendant la grossesse?

    Utilisez ces conseils:

    - se réveiller, ne vous précipitez pas pour vous lever, allongez-vous, pensez à votre bébé, caressez-le;

    - écouter de la musique agréable, la méditation pour les femmes enceintes;

    - écoutez votre corps, ce que vous voulez maintenant, donnez-vous ceci;

    - prenez un week-end au travail, faites-vous plaisir, mais ne prenez pas vos devoirs;

    - écoutez vos envies gastronomiques, mais ne vous précipitez pas, surtout le matin, absorbez rapidement les aliments;

    - la nourriture doit être légère, sans graisse, rappelez-vous que le réflexe nauséeux dans votre position est rapide;

    - trouvez le produit qui vous aidera à faire face aux nausées (pour certains, ce sont des graines, des pommes, des bonbons, du thé sucré, de l'eau minérale - chacun a son propre).

    Si vous avez des vomissements (prééclampsie) qui ne s'arrêtent pas plus de 3 fois par jour et que vous êtes très malade, vous devez vous rendre à l'hôpital pour un examen. Il n’ya rien de grave à cela, mais votre état de santé redeviendra normal et vous gagnerez lentement du poids.

    Toute la période d'attente pour que l'enfant vive et en même temps se sente toujours bien - c'est irréaliste, mais il est possible de corriger le bien-être et de le contrôler, ainsi que l'ambiance réelle. Se sentir mal pendant sa grossesse et connaître chaque future maman. Rappelez-vous ceci, ce qui signifie que vous ferez face à vos difficultés et supporterez toutes les difficultés de manière adéquate. Essayez d’abstraire et de supprimer de votre vie la tension nerveuse pour quelque raison que ce soit, oubliez une fois pour toutes les émotions négatives, mais seulement la joie de la prochaine naissance de votre bébé.

    En plus de la toxicose, les femmes enceintes sont gênées par le côté pendant la grossesse, le bas du dos est malade pendant la grossesse, le bas-ventre pendant la grossesse fait mal et fait mal, la constipation, les hémorroïdes et les troubles de la digestion.

    Le manque de sommeil pendant la grossesse inquiète souvent les femmes enceintes. Recourir à de telles recommandations: se promener dans le parc, près des étangs, ne pas manger beaucoup la nuit, avec des brûlures d'estomac se coucher sur un oreiller plus haut, afin que le contenu de l'estomac ne coule pas, ne pas regarder la télévision pendant longtemps, écouter de la musique pour se détendre - méditation pour les femmes enceintes, éviter les points négatifs informations, allez au lit avec des pensées lumineuses, et entourez-vous aussi de belles choses.

    La grossesse et la dépression vont souvent de pair, ce qui augmente la mauvaise humeur pendant la grossesse. Shopping: achetez de nouvelles choses, de la vaisselle, mettez à jour votre décor, apportez de la luminosité, assurez-vous des fleurs. Vous ne pouvez pas non plus vous passer de la nature: allez au zoo, à l’étang, au jardin d’enfants enfin - les enfants s’élèvent pendant la grossesse. Bientôt, vous aurez une petite maman si joyeuse! Je vous souhaite santé et patience dans une grossesse difficile!

    Plus d'articles sur ce sujet:

    Grossesse précoce

    Comment se manifeste la grossesse précoce?

    Les grossesses précoces suivent à peu près le même scénario pour toutes les femmes enceintes, c’est-à-dire qu’elles provoquent les mêmes sensations et affections. Considérez les principales caractéristiques du premier trimestre.

    La toxémie précoce, à des degrés divers, concerne presque toutes les futures mères. Il en existe de nombreuses versions, mais les raisons ne sont pas aussi importantes que les méthodes utilisées pour soulager l’état de la femme. Outre les médicaments spéciaux contre les nausées, il existe de nombreux moyens populaires de se débarrasser des pulsions émétiques. En outre, des nausées peuvent survenir sur certains aliments, aliments, odeurs, et dans ce cas, il est suffisant de les éliminer de votre régime pour les soulager. Dans les situations graves, lorsque des vomissements surviennent après chaque repas, liquide, il est recommandé de suivre un traitement dans un hôpital. Sinon, la santé de l'enfant à naître, mais aussi de sa mère peut être sérieusement affectée.

    2. La fatigue, l'irritabilité, l'insomnie et le manque d'appétit caractérisent le début de la grossesse. En général, mauvais état, empêchant une vie normale et un travail normal. Beaucoup pensent que dans ce cas, les vitamines pour les femmes enceintes aideront à récupérer. Mais ce n'est pas. Avec une nutrition normale, ils ne sont pas nécessaires. Mais marcher au grand air: dans le parc, sur la place, ainsi que des émotions positives peuvent vraiment améliorer votre santé et votre sommeil.

    3. Augmenter et augmenter la sensibilité des glandes mammaires. Les femmes sentent que leurs seins sont devenus plus gros (les soutiens-gorge commencent à écraser), les mamelons augmentent aussi un peu et deviennent très sensibles au toucher. Il devient impossible de porter des vêtements serrés. Lorsque les mamelons peuvent commencer à se démarquer lorsque vous appuyez sur, colostrum. Un peu plus tard, les mamelons apparaissent en pigmentation, ils auront une teinte brune. Heureusement, les douleurs aux premiers stades de la grossesse disparaissent en quelques semaines. Et à partir du deuxième trimestre, ils ne s’inquiètent plus autant.

    4. Augmentation de la température corporelle et basale. Le fait est qu'au premier trimestre, en raison de l'augmentation rapide de la concentration de l'hormone progestérone, la thermorégulation de la femme se détériore dans une certaine mesure. Par conséquent, la température augmente en début de grossesse à 37,2-37,3 degrés. S'il n'y a pas d'autres symptômes de la maladie, ne vous inquiétez pas et ne prenez surtout pas d'antipyrétique. Il suffira de garder la pièce où la température de l'air ne dépasse pas 18-22 degrés. La température basale augmente également. Beaucoup de femmes continuent à le mesurer après le début de la grossesse et pensent que son déclin indique la menace d'un avortement. Mais ce n'est pas. Les médecins ne recommandent généralement pas de mesurer la BT chez les femmes enceintes précisément à cause de ces perturbations sans fondement et du contenu absolu non informatif de la méthode.

    Le plus souvent, l'estomac en début de grossesse est douloureux à cause d'un tonus utérin faible. Les sentiments sont très similaires à ceux qui se produisent avant et pendant les premiers jours de la menstruation. Par conséquent, beaucoup de femmes qui ne sont pas encore conscientes de leur position intéressante perçoivent cela comme un signe de règles imminentes. Cependant, les «jours rouges» ne viennent pas tous et l'estomac continue de faire mal. Mais il est nécessaire de prendre en compte le fait que de telles douleurs peuvent parfois être un symptôme dérangeant, un signe de grossesse extra-utérine, d'empoisonnement, de pathologie chirurgicale ou de menace de fausse couche. Par conséquent, la cause des sensations douloureuses doit encore être clarifiée.

    6. Écoulement muqueux abondant du vagin. Ils sont inodores et ne causent pas de démangeaisons. Ce phénomène est également associé à l'action d'hormones, à la suite de quoi un bouchon muqueux se forme dans le col de l'utérus. Si, dans le frottis gynécologique sur la flore, le médecin ne voit aucune déviation, il n’ya aucune raison pour que cette caractéristique du premier trimestre «guérisse» et s’inquiète en général. L'essentiel est d'éviter les pertes brunes et sanglantes.

    Voici les principales caractéristiques du début du trimestre. Vous devez également vous rappeler que si la grossesse au cours des premières semaines était assez difficile, mais que tous les maux, tels que la toxicose, la douleur dans les glandes mammaires et d’autres disparaissent soudainement, il ya lieu de suspecter un avortement manqué et c’est la raison pour laquelle on a consulté un gynécologue. Il est donc très important de connaître toutes les fonctionnalités du premier trimestre.

    Symptômes de début de grossesse

    Toutes les femmes qui planifient une grossesse essaient diligemment de suivre les symptômes au début de leur grossesse, en écoutant de manière persistante son corps. Les moindres changements dans le travail des organes internes donnent déjà le premier espoir que le miracle est arrivé. De nombreuses femmes essaient de reconnaître une grossesse précoce en recourant souvent à des traditions païennes complètement ridicules. Mais ne les blâmez pas. Peut-être ne sont-ils tout simplement pas bien informés sur ces questions.

    Comment reconnaître les premiers symptômes de la grossesse dans les premiers stades

    Depuis l'Antiquité, les gens ont essayé d'apprendre à reconnaître les premiers signes d'une grossesse précoce de diverses manières. La médecine moderne dispose de tous les outils nécessaires pour un diagnostic précis. Au cours de la première semaine après la conception, l'œuf fécondé «se promène» dans les trompes de Fallope et l'utérus, «recherchant» un endroit pratique pour se fixer au mur interne, à partir duquel l'embryon commence à se développer.

    Les symptômes de grossesse chez une femme dont la conception survient pour la première fois peuvent se manifester comme suit:

    • léger écoulement vaginal rose ou brunâtre;
    • augmentation de la température basale du corps;
    • léger froid;
    • des vertiges;
    • des nausées;
    • vomissements;
    • la faiblesse;
    • somnolence;
    • l'insomnie;
    • perte d'appétit ou vice versa;
    • le rejet de certaines odeurs de nourriture;
    • anxiété;
    • sensibilité des glandes mammaires.

    Ces conditions doivent être traitées de manière responsable, car pendant cette période l'immunité est considérablement réduite. Une femme devient plus vulnérable à la pénétration de diverses infections dans le corps.

    Quelques semaines après la conception, les tubercules de Montgomery se manifestent - des bosses à peine perceptibles autour des mamelons. La poitrine devient si sensible qu'elle réagit au moindre contact par un gonflement ou une douleur légère. Autour de l'aréole du mamelon, la peau s'assombrit un peu, ce qui confirme la conception.

    Signes exacts de la grossesse

    Au début, il n’ya peut-être aucun signe de grossesse. De tels cas ne sont pas rares. Certaines femmes ne prêtent attention aux modifications de leur corps qu'en raison de l'absence de menstruation.

    Les nausées et les vomissements précoces sont l’un des signes évidents de la grossesse. C’est sur cette base que les femmes par contumace s’assurent de la conception survenue. C'est une toxicose. Les causes de ce symptôme à ce jour restent un mystère pour la médecine.

    De nombreux chercheurs pensent à juste titre que la toxicose est la réponse du corps à une intoxication. La première réaction à la conception est le rejet d’un corps étranger, comme si le système immunitaire, y compris ses mécanismes de défense, tentait de s’en débarrasser. Il existe une autre version - une réaction psychologique. Vous pouvez même supposer que psychosomatique. Le plus souvent, la toxémie touche les femmes qui ne sont pas encore prêtes à devenir mères. Par conséquent, le corps plonge dans un état de choc, parfois assez long.

    La toxicose d'origine psychologique est également caractéristique des femmes qui ne peuvent pas devenir enceintes longtemps et qui en souffrent. Au contraire, ceux qui, comme le feu, évitent la grossesse, soupçonnent constamment une conception indésirable en eux-mêmes et surveillent avec la plus grande vigilance les moindres changements dans le comportement des organes internes.

    Aux premiers stades de la grossesse, les troubles chaotiques des organes du tractus gastro-intestinal ne sont pas exclus. La diarrhée et la flatulence accrue sont considérées par certains comme des signes de toxicose. En général, le corps de la mère effectue simplement le "réglage" des organes internes, en les adaptant aux nouvelles circonstances. Mais vous ne devez pas non plus exclure tous les types d'infections intestinales qui pénètrent dans l'organisme au moment de l'affaiblissement du système immunitaire. Au cours de cette période, il est souhaitable d’exclure les aliments frits épicés, fumés, afin de réduire la consommation de produits sucrés et salés. Une quantité excessive de sel provoquera des poches, ce qui augmentera la charge des organes du système cardiovasculaire.

    Une augmentation des glandes mammaires, accompagnée d'un engorgement, de douleurs et de rougeurs, indique une réaction hormonale dans le corps à concevoir. Cette condition peut durer jusqu'à deux à trois semaines. Les glandes mammaires sont adaptées à l'allaitement. Dans le même temps, des pertes insignifiantes de glandes de couleur jaune pâle ou blanche ne sont pas exclues. Ce colostrum constitue la première partie du futur lait d'un nourrisson. Une telle décharge ne devrait pas être une préoccupation pour la grossesse. Cependant, dans la vie ordinaire, ce phénomène peut être un symptôme de troubles du système reproducteur féminin. Dans de tels cas, vous devriez être examiné par un mammologue.

    Une femme peut ressentir une douleur lombaire au moment de ses règles. Toutefois, lorsqu'elle est associée à une douleur lancinante dans le bas-ventre sans menstruation, cela peut être considéré comme l'un des signes de la grossesse.

    Une augmentation de la miction, accompagnée de douleur, peut être un symptôme de cystite aggravée. La vessie, comme aucun autre organe, est la première à réagir aux modifications de l'utérus, avec lesquelles elle entre effectivement en contact avec les parois extérieures. Si l'utérus se comporte avec enthousiasme, ce qui se produit souvent en début de grossesse, il est fréquent que le patient urine.

    Après la conception, beaucoup de femmes ont un risque élevé d'inflammation du système urinaire. Particulièrement sujette aux infections rénales. Par conséquent, la douleur lombaire peut être un symptôme de la pyélonéphrite. L'augmentation de la douleur dans la région lombaire comporte un risque élevé de fausse couche à un stade précoce. C'est au cours du premier trimestre que des fausses couches fréquentes se produisent. En cas de manifestations pathologiques de la grossesse, la femme est placée dans un hôpital pour «conservation». Ici, les médecins s’occupent d’elle, surveillent en permanence les plus petites violations et les empêchent.

    De nos jours, la fatigue et la somnolence continue ne sont pas considérées comme quelque chose de spécial dans le comportement du corps de nombreux jeunes. Cependant, il s'agit de l'un des signes de la grossesse. Si une femme ne s'est pas déjà plainte de tels symptômes, il s'agit probablement d'un signe de grossesse. La nature de la somnolence pendant la grossesse à ce jour n'est pas entièrement comprise. Très probablement, cela est dû à une altération hormonale du corps, mais il ne faut pas exclure les réactions psychosomatiques quand une femme s'adapte inconsciemment à la préservation de l'embryon, en essayant de le protéger des influences négatives de l'extérieur.

    Au fur et à mesure que la durée augmente, de nouveaux symptômes s'ajoutent:

    • prurit dans tout l'abdomen;
    • gonflement des membres inférieurs et supérieurs;
    • changement de l'appétit et des préférences alimentaires;
    • réaction plus aiguë à diverses odeurs;
    • changements de démarche;
    • nouvelle pose dans un rêve;
    • goût métallique dans la bouche;
    • l'apparition d'un rougissement sur les joues;
    • salivation accrue;
    • démangeaisons à l'intérieur des paumes;
    • éruptions cutanées sur le visage et le cou;
    • Décharge abondante plus blanche du vagin.

    Un test sanguin d'une femme enceinte montrera un taux élevé d'hormones dans la gonadotrophine chorionique (hCG). Cette hormone est produite par les tissus du placenta après une implantation embryonnaire dès 6-8 jours après une conception réussie. C'est peut-être le signe le plus sûr d'une grossesse.


    Il n'est pas rare qu'une femme tombe à nouveau enceinte pendant la période de lactation. Le premier signe d'une grossesse réussie est une forte réduction de la production de lait maternel, qui devient immédiatement perceptible après avoir été nourri. Le goût du lait varie également quelque peu et le nourrisson peut refuser le lait maternel. Donc, le corps redistribue ses ressources, préparant la prochaine grossesse.

    L'exacerbation du muguet au début de la grossesse survient chez de nombreuses femmes. Ignorer ou s'attendre à ce que le muguet passe par lui-même n'en vaut pas la peine. Un traitement urgent est nécessaire avant que l'infection ait pénétré dans l'embryon. Le traitement est prescrit par un gynécologue attentif.

    Échographie

    Pour la confirmation finale de la conception à venir, une échographie est réalisée. Il y a quelques décennies, on ne pouvait que rêver de cette procédure. Les appareils à ultrasons ont commencé à apparaître dans les pays post-soviétiques seulement au début des années 90.

    Maintenant, l'échographie est une procédure répandue et accessible à tous. Avec son aide, diagnostiquez rapidement presque tous les organes internes. Dans la clinique prénatale, une échographie est prescrite dès la cinquième semaine de grossesse. À l'heure actuelle, il est encore très difficile de déterminer le sexe de l'enfant à naître, vous ne pouvez que confirmer le fait de la conception. Si les parents exigent des ultrasons supplémentaires pour déterminer le sexe du futur bébé, ils sont faits à la douzième semaine de grossesse ou plus tard.

    Dans les cas où le médecin observant soupçonne le développement pathologique du fœtus, une échographie est réalisée plus souvent afin d'éviter tout risque éventuel. Le tableau 1 présente les paramètres de l'embryon après l'échographie par semaine de grossesse.

    Devrais-je mettre fin à une grossesse

    Parfois, une femme doit faire un choix difficile entre préserver son fœtus ou mettre fin à sa grossesse. Cela est dû à de nombreux facteurs objectifs et subjectifs. Dans tous les cas, le dernier mot de cette question difficile doit rester à la femme.

    Pendant la grossesse, beaucoup d’énergie vitale et de ressources corporelles sont dépensées. En plus du fait qu'un embryon en croissance nécessite à présent davantage de soins vitaux, l'organisme de la mère subit des pertes importantes. Il est plus difficile de tirer des ressources vitales de nulle part. Le système immunitaire affaibli de nombreuses filles modernes ne permet pas un transfert de grossesse facile. Le corps n'est tout simplement pas prêt pour cela. Dans ce cas, il peut être décidé de mettre fin à la grossesse.

    La présence de formes graves de maladies chroniques qui ont tendance à s'aggraver pendant la période de conception représente un risque élevé pour la femme enceinte. L'avortement est inévitable lorsqu'il s'agit de la vie d'une femme. Ces affections peuvent provoquer une pyélonéphrite chronique, un ulcère gastrique et un ulcère duodénal, une cholécystite chronique, une insuffisance cardiaque, une hépatite, un asthme bronchique, un syndrome post-traumatique, des maladies de l'appareil ligament-tendon, l'épilepsie.

    Dans les cas où la rubéole est transmise à une femme enceinte, les médecins recommandent un avortement. Cette maladie dangereuse affectera inévitablement le développement embryonnaire, privant le corps d'un futur bébé de nombreuses fonctions de maintien de la vie tout en restant dans l'utérus.

    Aide psychologue

    La restructuration hormonale du corps, les situations stressantes inévitables pendant la gestation et l'accouchement, ainsi que de nombreux facteurs subjectifs et objectifs affectent immédiatement l'état mental d'une femme qui a décidé de devenir mère. Plus le terme de l'accouchement est proche, plus il devient alarmant dans l'âme d'une femme enceinte. Et c'est très triste si ces jours-ci il est laissé à lui-même.

    Cela ne vaut probablement pas la peine de dire que chaque femme enceinte devrait être entourée des soins prodigués à ses proches en cette période difficile de sa vie. Malheureusement, il arrive souvent qu'une femme enceinte ne sente pas le soutien de sa famille, ne dispose que de peu de repos, passe beaucoup de temps «debout», continue de servir sa famille sans réduire son activité physique. L'accumulation de stress peut déclencher une dépression postpartum.

    Dès la naissance du bébé, le corps de la mère libère une grande quantité d'hormones dans le sang. Commence maintenant le prochain ajustement hormonal, mais dans l’ordre inverse. Après la naissance, le système de reproduction féminin est réglé pour une période de lactation. Fréquemment, il y a des échecs et des incohérences par rapport aux normes acceptées.

    En état de dépression post-partum, une femme peut refuser un nouveau-né, l'ignorer, ne pas donner le sein, essayer de ne pas toucher le bébé. La dépression post-partum est très dangereuse pour les femmes qui décident d'accoucher à un âge relativement précoce, alors que la psyché est traumatisée par de nombreux doutes quant à la nécessité d'avoir des enfants à cet âge. Une femme peut même être sur le point de se suicider. Il n'y a pas de honte à cela. Ces conditions peuvent être arrêtées si les bonnes mesures sont prises à temps.

    Aujourd'hui, une visite chez un psychologue ne représente pas la peur et la honte pour la plupart des gens. Jusqu'à récemment, beaucoup pensaient qu'après avoir consulté un psychologue, on pouvait se considérer presque comme un fou. Malheureusement, ces préjugés ont été causés par une méconnaissance de notre société, alors que l'opinion publique se formait sans discernement, pourrait-on dire, «dans la rue», et que les connaissances psychologiques étaient traitées comme des okolonauchnymi. Maintenant tout est différent. Et ça plait.

    Une femme enceinte a le droit de faire appel à un psychologue à tout moment si elle ressent un sentiment accru d'anxiété, d'insomnie, de craintes, d'exacerbation de l'état mental général. Communiquer votre visite pour un soutien à un psychologue n'est pas nécessairement un membre de la famille.

    Que peut et ne peut pas être en début de grossesse

    Le corps de chaque personne est très individuel. Et les symptômes des mêmes maladies peuvent se manifester de différentes manières. Beaucoup de femmes planifiant leur première grossesse posent souvent la question suivante: ne peut-il y avoir aucun signe de grossesse à un stade précoce? La réponse des spécialistes est affirmative.

    Si une fille planifie une grossesse, alors, dans tous les cas, elle écoutera son corps tous les jours. Les saignements d'implantation ne se manifestent pas du tout. Parfois, c'est tellement insignifiant qu'il est possible de ne pas remarquer quelques gouttes de sang, qui sont sorties, par exemple, au moment des procédures d'hygiène.

    Lorsque la conception a eu lieu et que l'échographie a confirmé ce fait, vous devez examiner attentivement leurs actions futures. En premier lieu seront le régime et le régime de jour. Le plus tôt possible, les boissons tonifiantes pouvant provoquer une fausse couche précoce, telles que le café, le thé noir, les cocktails à faible teneur en alcool et la bière, devraient être exclues. Il est maintenant nécessaire de contrôler la consommation de sel et de sucre. Un gonflement accru, difficile à éviter pendant la grossesse, provoquera un essoufflement, de la fatigue, des douleurs aux articulations et de la somnolence.

    Nous vous recommandons de lire la section: Est-ce possible pendant la grossesse?

    Les femmes enceintes devraient être protégées du tabagisme dit "passif". Éliminer complètement les boissons alcoolisées à peine possible à notre époque. Parfois, il devient nécessaire de prendre des teintures à l'alcool à des fins médicinales. Bien entendu, ces techniques doivent être coordonnées avec le médecin superviseur.

    Chez la femme enceinte, une grande partie de l'hormone progestérone est sécrétée, ce qui entraîne une formation accrue de sécrétions vaginales opaques sans odeur. Beaucoup de filles observent des conditions similaires dans leur période d'ovulation. Avec la fin de la menstruation, la décharge est réduite et disparaît complètement. Après l'accouchement, le corps se comporte de la même manière.

    Cependant, vous devriez faire attention à l'écoulement floculant, accompagné d'une odeur désagréable. Ce sont des signes de diverses maladies vénériennes ou fongiques. Forte probabilité de dommages au fœtus dans de tels cas. Une visite chez le médecin est nécessaire, l'auto-traitement est inacceptable. Beaucoup de femmes, par habitude, commencent chez elles à se doucher, ce qui peut entraîner une fausse couche. Il faut se rappeler qu’à tout stade de la grossesse, la douche est strictement interdite!

    Lors de la détection de sécrétions de teinte brunâtre, une consultation urgente avec un gynécologue est requise. C'est un signe alarmant pour les femmes enceintes. Dans ce cas, nous parlons de la vie de la mère et du risque élevé de fausse couche. Les décharges sombres peuvent signaler au fœtus de "disparaître". Si pendant la grossesse, vous ne collectez pas régulièrement de données sur l'état de l'embryon, vous ne remarquerez peut-être pas la formation de diverses pathologies.