S'il y avait une césarienne, est-il possible d'accoucher naturellement?

Accouchement

Une césarienne ne doit être pratiquée que dans les cas où l'accouchement vaginal est associé à un risque élevé pour la santé et la vie du fœtus ou de la mère. Cependant, le nombre d'opérations prévues a récemment augmenté. Un peu de temps passe et beaucoup de femmes qui souhaitent retrouver le bonheur de la maternité commencent à se demander si une naissance naturelle est possible après une césarienne.

Les médecins ne donnent pas de réponse définitive à cette question. La seconde et les suivantes accouchements peuvent être effectués soit par voie vaginale, soit en reconduisant l'opération. Considérez le moment où une deuxième naissance est autorisée après une césarienne, dans quelles conditions une réopération est nécessaire et quels sont les risques d'accouchement naturel après quelques années après la césarienne.

Ce que vous devez savoir sur la césarienne

Bien que, selon les statistiques, le nombre d’enfants nés de cette opération ne cesse d’augmenter, de nombreuses femmes ne savent pas bien pour quelles raisons l’opération est pratiquée, ni quels sont les risques et les complications qu’elle entraîne. La première césarienne est réalisée exclusivement pour des raisons médicales. Vouloir une femme enceinte ne suffit pas.

Il y a les indications suivantes:

  • la présence de maladies chroniques graves (diabète, hypertension, pathologies cardiovasculaires, maladies endocriniennes);
  • bassin anatomiquement étroit;
  • mauvaise position du fœtus;
  • plus de 40 ans;
  • grossesse multiple;
  • gros fruit;
  • faible travail;
  • toxicose tardive grave;
  • décollement prématuré du placenta, risque élevé d'hypoxie;
  • diverses infections génitales;
  • malformations anatomiques de l'utérus et d'autres organes génitaux.

Pour la césarienne, l'enfant est retiré par une paroi antérieure disséquée de l'utérus. Dans le même temps, il ne reste pas seulement la cicatrice externe sur la peau, mais également la cicatrice interne sur l'utérus. C'est la présence de la cicatrice qui peut devenir un obstacle à la poursuite de la gestation et à l'accouchement de manière naturelle.

La cicatrice externe guérit en assez peu de temps, environ une semaine ou deux après la chirurgie. En ce qui concerne la restauration de l'intégrité des tissus de l'utérus, cela prend beaucoup plus de temps. La guérison devrait durer de six mois à un an.

Une césarienne est le plus souvent pratiquée conformément au plan, mais il est possible de décider de son maintien en urgence en cas de menace de rupture utérine, d'arrêt brutal du travail, de décollement placentaire précoce.

Il existe deux types de coupe: classique (longitudinale) et transversale (coupe le long de la ligne du bikini). Le deuxième type d’accès est préférable, car il est moins visible et offre la possibilité d’avoir un bébé à l’avenir.

Planification de grossesses ultérieures

La chose la plus importante dans cette situation est la question: combien peut-on accoucher après une césarienne? Que la femme prévoie un accouchement par voie vaginale ou à la suite d’une intervention chirurgicale répétée, le délai entre la naissance et la prochaine conception ne doit pas être inférieur à deux ans. De telles périodes sont tout à fait justifiées: pendant ce temps, la cicatrisation complète de la cicatrice utérine et l'intégrité des tissus de l'organe doivent passer.

La grossesse, survenue un an après la césarienne, est associée à une très forte probabilité de ramollissement de la cicatrice. Lors des contractions, une rupture de la cicatrice et, par conséquent, la mort de l'enfant et parfois la mort de la mère peuvent survenir.

Dans les deux ou trois années qui séparent les grossesses, une femme devrait adopter une approche très responsable face à la question de la protection. Choisissez un meilleur contraceptif pour aider un médecin. L'utilisation de contraceptifs hormonaux peut non seulement éviter une grossesse prématurée, mais aussi restaurer les hormones.

L'avortement à ce moment-là est également hautement indésirable. Une telle intervention affecte toujours négativement l'état de l'utérus, surtout s'il porte une cicatrice postopératoire.

Lors de la planification de la grossesse après 2 ans après la césarienne, la patiente doit consulter un médecin pour évaluer l’état de la cicatrice utérine. Les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées pour cela:

  1. Hystérographie - examen de la cavité d'un organe à l'aide d'un agent radio-opaque spécial.
  2. Hystéroscopie - l'étude du tissu cicatriciel à l'aide d'un endoscope.

Si la cicatrice est presque invisible, elle vous permet de parler de sa guérison complète et de la récupération maximale du corps. Il est considéré comme riche, soumis à la prédominance du tissu musculaire. Dans ce cas, une femme peut être autorisée à planifier une nouvelle grossesse. Si la cicatrice forme du tissu conjonctif, une nouvelle grossesse est contre-indiquée.

Quand l'auto livraison est possible

Comme déjà mentionné, la période la plus optimale est 2 ans après la chirurgie. Cependant, le principe "plus tard comme mieux" ne fonctionne pas non plus dans cette situation. Si le délai entre la naissance est important et que la deuxième grossesse survient après 10 ans, il est peu probable que l'accouchement naturel ait lieu. Compte tenu de l'âge de la mère, qui n'est plus jeune à cette époque, il est probable qu'une deuxième opération sera nécessaire.

Après l'opération, la femme doit extraire un extrait de l'historique du flux de travail indiquant les raisons de l'accouchement chirurgical, la méthode de couture de l'incision, le matériel de suture et d'autres caractéristiques de l'opération. À l'avenir, ces lectures seront prises en compte pour décider de la possibilité d'un accouchement vaginal.

Un travail indépendant après une césarienne est possible dans les cas suivants:

  • la présence d'une incision transversale de l'utérus;
  • l'opération précédente était réalisée en fonction d'indications liées aux particularités de la première grossesse (par exemple, grossesse multiple, position incorrecte du fœtus, décollement prématuré du placenta);
  • la période de récupération postopératoire s'est déroulée sans incident;
  • le déroulement d'une nouvelle grossesse sans pathologies graves;
  • état satisfaisant de la cicatrice utérine;
  • présentation du mal de tête du fœtus;
  • absence de fixation du placenta dans la zone du tissu cicatriciel;
  • poids de l'enfant ne dépassant pas 3,8 kg;
  • l'état de préparation psychologique de la mère à l'accouchement naturel.

Assurez-vous de prendre en compte la viabilité de la cicatrice. Il est considéré comme tel avec une épaisseur d'au moins 3 mm.

Le travail indépendant répété présente plusieurs avantages pour la mère et le bébé. Ils augmentent les possibilités d’accouchement naturel à l’avenir, permettent à la femme de revenir à la normale beaucoup plus rapidement et rétablissent le cycle menstruel, ne causent pas de difficultés pour allaiter, contribuent à une adaptation plus rapide du bébé au monde qui l’entoure.

Lorsque la livraison indépendante n'est pas souhaitable

Indépendamment pour accoucher après la césarienne ne recommande pas:

  1. En présence d'un bassin étroit, de pathologies sévères chroniques, d'un risque accru d'hypoxie et de mort fœtale. Le matériel de suture utilisé lors de l'opération précédente est pris en compte. L'utilisation de matériaux synthétiques modernes (vicryl, polyamide) constitue un point positif.
  2. Si le processus de récupération était difficile, avec une augmentation de la température corporelle, le développement du processus inflammatoire et une longue contraction utérine.

Quelle est l'autonomie possible après 2 césariennes?

Habituellement, les médecins disent que c'est peu probable. Dans ce cas, le risque de développer diverses complications est très élevé, notamment:

  • manque d'oxygène du fœtus;
  • rupture du corps de l'utérus;
  • poursuite du développement des adhérences dans les trompes de Fallope ou les ovaires;
  • apparition d'une hernie postopératoire.

Si, il y a quelques décennies, il était interdit aux femmes après deux césariennes de tomber enceintes, de telles restrictions n'existent plus aujourd'hui, mais il est peu probable qu'elles puissent éviter l'opération lors du troisième accouchement et des suivantes. Chaque opération ultérieure augmente considérablement le risque de complications.

Se préparer à l'accouchement

Lors de la planification d'une seconde grossesse et de futures grossesses, la patiente doit subir une hystéroscopie, ce qui permet de déterminer l'état de la cicatrice et de déterminer si elle est prête à concevoir et à supporter le fœtus. Il est nécessaire de traiter des maladies pouvant devenir un obstacle à l’auto-accouchement.

Nouvelle grossesse après la chirurgie se déroule sans déviation de la norme. Un tiers des femmes enceintes peuvent présenter un risque de fausse couche en raison d'un amincissement des parois de l'utérus. Un examen régulier de la cicatrice utérine, en particulier au cours des dernières semaines avant la naissance prévue, est nécessaire. La décision finale quant à l'état de préparation de la mère à l'accouchement normal est prise par un médecin au plus tôt à la 35ème semaine de gestation.

L'hospitalisation a généralement lieu entre 37 et 38 semaines de gestation. Il n'y a pas de point de vue unique concernant le mode de déclenchement du travail. En règle générale, ils sont provoqués artificiellement pendant la journée, de sorte qu'en cas de risque accru, ils subissent encore une intervention chirurgicale d'urgence.

Mais cette pratique a beaucoup d'adversaires. À leur avis, toute intervention externe et stimulation artificielle du travail ne peut que causer un préjudice. Le déroulement naturel du travail sans stimulation artificielle de leur apparition est généralement plus long, mais il est sans danger pour la mère et le bébé. La solution la plus optimale dans cette situation est une approche individuelle pour chaque cas spécifique.

Accouchement

Selon les statistiques, un tiers seulement des femmes décident de donner à nouveau naissance sans chirurgie. Cela est dû à la peur des complications et à la réticence à risquer la santé de l'enfant. Pendant ce temps, en l'absence d'indications négatives, la deuxième naissance après une césarienne, pratiquée par un gynécologue expérimenté, réussit.

Lorsqu'ils prennent une décision finale, ils font attention à la façon dont la période prénatale s'est écoulée, à la rapidité avec laquelle l'eau s'écoule, à la dynamique normale de la dilatation cervicale et à l'état positif du fœtus et de la mère.

Dans la période générique, suivez les règles suivantes:

  1. Leur détention n'est autorisée que dans des établissements médicaux spécialisés.
  2. L'utilisation de stimulants utérins de prostaglandines (par exemple, la dinoprostone) n'est pas souhaitable.
  3. Les mères interdisent de pousser prématurément.
  4. En essayant de ne pas pousser l'abdomen.
  5. Exclure la tenue des analgésiques en raison du risque de ne pas ressentir la sensation de douleur symptomatique de la destruction de la cicatrice.
  6. Tenez compte de la nécessité de surveiller en permanence l'état de la cicatrice utérine.
  7. Examen attentif du corps de l'utérus après la naissance de l'enfant.

Il est nécessaire de sentir les parois de l'utérus et la suture cicatrisée après la sortie du placenta afin d'éliminer complètement les ruptures. Les symptômes de violation de l'intégrité de la couture peuvent être une forte faiblesse des contractions du travail, l'apparition de vomissements et de nausées, ainsi qu'une douleur au niveau du nombril. La palpation de l'utérus est réalisée sous anesthésie intraveineuse et prend environ cinq minutes.

Avec l'apparition de ces symptômes et une nette détérioration de l'état de santé de la femme en travail d'accouchement, une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée.

La période de récupération physiologique dure de 6 à 8 semaines. Il est plus facile et plus harmonieux que la période de rééducation suite à une césarienne. Le principal avantage est la possibilité d’établir une lactation complète.

Grossesse après césarienne: quand puis-je essayer, que considérer?

Des conditions environnementales difficiles et un stress constant entraînent assez souvent une situation dans laquelle la grossesse d’une femme se termine par une opération. C'est pourquoi, à l'heure actuelle, les médecins de la clinique prénatale entendent souvent la question suivante: «Combien de temps pouvez-vous tomber enceinte après une césarienne?» En règle générale, la nouvelle conception et l'accouchement se déroulent plus facilement. Cependant, si une femme a des antécédents de chirurgie, elle fait face à un certain nombre de problèmes. D'abord et avant tout, la raison même de la césarienne chez le patient.

Lire dans cet article.

Quand vous pouvez réorganiser votre bébé

La plupart des jeunes mères qui ont subi une intervention chirurgicale pendant l'accouchement sont préoccupées par la question «Quand pouvez-vous tomber enceinte après une césarienne?». Les experts ont toujours le dernier mot.

Si l'accouchement a été opéré pour une raison non liée à la pathologie chronique du corps de la femme et si ses conditions préalables étaient une position incorrecte du fœtus, un décollement du placenta ou une prééclampsie modérée et grave, la menace pour les grossesses ultérieures est presque minime.

Actuellement, le taux d'intervention chirurgicale pendant l'accouchement est en moyenne de 25 à 30%. Cela indique qu'une telle opération est largement mise en œuvre dans la pratique des obstétriciens-gynécologues à divers niveaux. Elle est suffisamment développée et ne constitue pas une menace pour la patiente et son bébé.

Cependant, pour diverses questions, les experts parlent de 2 à 2,5 ans d’abstinence après une césarienne après une césarienne:

  • Tout d'abord, il est lié à la fatigue de l'organisme maternel après le premier bébé, à l'opération et à l'allaitement possible. Une jeune mère n'est tout simplement pas prête émotionnellement à un tel exploit. Les systèmes hormonal et endocrinien sont dans un état de perestroïka qui, avec un degré de probabilité élevé, peut conduire à un avortement au cours du premier ou du deuxième trimestre.
  • La cavité utérine, et en particulier l'état du placenta, n'est pas en mesure de fournir un niveau de séjour adéquat au nouveau fœtus. Le risque de rupture du placenta et de saignement utérin est donc élevé, ce qui non seulement entraîne la mort du futur enfant, mais également un danger plus grave pour la vie de la femme.
  • Et le plus important! Après la césarienne, une cicatrice de tissu conjonctif reste sur la couche de muscle utérin. Pour qu’il puisse supporter la charge d’une nouvelle grossesse, il faut au moins 12 à 16 mois de rétablissement.

Il convient de garder à l'esprit que le corps de la femme après l'opération est affaibli. Par conséquent, les processus de régénération se déroulent plus lentement.

Compte tenu des complications possibles, il est extrêmement important pour une femme de planifier une future grossesse après l'opération pendant l'accouchement.

Règles de préparation à la grossesse après la césarienne

Si une femme a décidé d'accoucher après l'opération, son autonomie est lourde de conséquences désastreuses. Il est nécessaire de contacter la clinique prénatale, où les experts donneront toutes les recommandations sur comment et quand donner naissance après une césarienne.

Au début, une jeune mère devrait subir un examen complet. Comme mentionné ci-dessus, tous les patients ne peuvent pas se permettre d'accoucher après une chirurgie pour des raisons de santé. En l’absence d’anomalies graves au niveau des organes internes, du système endocrinien et du système hormonal, les médecins aideront la future mère à choisir la méthode de contraception appropriée et abordable.

Il est possible de commencer à se préparer pour une nouvelle grossesse avec un tel contingent de femmes seulement deux ans après une césarienne. De plus, pendant cette période, un traitement prophylactique de la pathologie ayant entraîné un travail compliqué et une intervention chirurgicale la dernière fois seront effectués.

Avant le début de la grossesse tant attendue, le médecin mènera certainement des recherches sur l’état de la cicatrice utérine à l’aide d’équipements médicaux modernes. Pour cela, l'arsenal des cliniques et des centres médicaux pour femmes modernes est assez large: de l'échographie à l'IRM et au scanner.

Seule une planification claire de la future grossesse, une surveillance constante de l’état de la patiente par le personnel médical et le respect scrupuleux de ses exigences permettront à la jeune femme de concevoir et de mener à bien son enfant.

Caractéristiques de porter après la chirurgie

Si les spécialistes de la clinique prénatale ont permis à la femme de concevoir après une césarienne, il est nécessaire de comprendre que le volume des examens et le niveau d'observation du déroulement de la gestation seront différents de ceux de la grossesse précédente. Lorsque les deux premières bandelettes apparaissent sur le test, la jeune femme doit s’inscrire auprès de l’obstétricien-gynécologue de son lieu de résidence. Elle y recevra des instructions claires sur le mode de travail et de repos, le régime alimentaire et les efforts physiques possibles pendant toute la durée du port d'un enfant. S'il y a une cicatrice sur l'utérus, le niveau d'effort physique doit être deux fois inférieur à celui d'une grossesse normale.

La période de gestation ne différera de la norme que par des examens plus fréquents, des tests de laboratoire et une échographie constante de la cicatrice.

L’apparition d’une douleur à l’abdomen ou d’une sensation de malaise est une indication directe de l’hospitalisation d’une femme enceinte dans le service de pathologie afin de créer un régime de protection sanitaire.

La question d'un éventuel accouchement indépendant sera décidée avant le début des dernières semaines de gestation. Si, il y a plusieurs années, la présence d'une cicatrice sur l'utérus était une indication absolue de la réopération d'une césarienne, la tendance a maintenant quelque peu changé. De plus en plus d'obstétriciens recommandent que ce groupe de patientes accouche naturellement.

Il existe de nombreuses données dans la littérature pour et contre de telles décisions audacieuses. Cependant, toute femme peut refuser un accouchement par voie vaginale et exiger une nouvelle intervention de manière planifiée. Dans ce cas, le risque de rupture utérine et d'autres complications sera presque réduit à zéro.

Si, pour une raison quelconque, la conception est survenue au cours des six premiers mois suivant l’apparition du bébé, la femme subira dans la plupart des cas une opération pour interrompre sa grossesse pour des raisons médicales. Le risque d'avortement sera moindre que si vous quittez la grossesse et permettez la possibilité d'une rupture utérine.

Si plus de 5 ans se sont écoulés depuis la naissance, la gestion de ces femmes enceintes ne diffère pas beaucoup de celle de toutes les autres femmes. Seule la question de l'accouchement indépendant restera ouverte jusqu'à la fin de la grossesse.

Nous vous recommandons de lire l'article sur la restauration de l'utérus après une césarienne. Vous en apprendrez plus sur l'état post-partum du corps, ses contractions, son écoulement possible, ses caractéristiques de soin des coutures et ses éventuelles complications après la chirurgie.

Quand il n'est pas recommandé à une femme de retomber enceinte

Une césarienne est généralement pratiquée dans deux cas:

  • une menace pour la santé de la future mère en raison de la présence de diverses pathologies chroniques de la part des organes internes;
  • une menace réelle pour la vie de la mère et du fœtus, apparue directement au cours des dernières semaines de la grossesse ou lors de l'accouchement.

Dans le premier cas, la liste des raisons pour lesquelles un médecin doit être opéré est assez longue. Cela peut inclure des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins chez les femmes. Les cardiopathies chroniques, les rhumatismes, la myocardite, l'insuffisance cardiaque chronique ne menacent pas seulement les complications de la future mère lors de l'accouchement, mais peuvent également entraîner la mort du fœtus et un décollement du placenta accompagnés de saignements utérins abondants.

Pas moins dangereux pour la naissance physiologique sont des problèmes avec le système respiratoire de la mère. L’asthme bronchique, la tuberculose et d’autres maladies pulmonaires chroniques lors de tentatives conduisent à l’hypoxie de la mère et de l’enfant, qui engendre diverses complications après l’accouchement.

Nous ne devons pas oublier la pathologie des reins, du système endocrinien et du diabète grave.

S'il existe des contre-indications à la reprise de la grossesse, une femme peut proposer une stérilisation chirurgicale ou une ligature des trompes. Si, pour des raisons d'ordre religieux ou psychologique, la femme refuse une telle offre, elle choisira après l'accouchement une autre méthode de contraception appropriée.

Et si vous voulez un troisième bébé ou plus?

Un pourcentage suffisamment important de femmes ne sont pas disposées à limiter le nombre de grossesses en raison de convictions religieuses ou de situations domestiques. La question logique se pose alors: "Combien de temps puis-je accoucher après une césarienne?"

En pratique médicale, il arrive souvent que la patiente accouche de manière autonome après une opération antérieure. Cependant, s’il existe déjà deux césariennes dans l’histoire de la femme, pas un seul médecin n’acceptera un accouchement physiologique naturel.

Après chaque opération, la paroi de l'utérus et la cicatrice deviennent plus minces d'environ 15 à 20%, ce qui crée une menace lorsque vous portez un enfant et directement pendant l'accouchement. Habituellement, dans ce cas, les spécialistes n'attendent pas que l'opération se termine au bout de 40 semaines (35 à 36 semaines de gestation sont considérées comme suffisantes pour allaiter un bébé). L'opération est le plus souvent réalisée de manière planifiée avec un suivi complet de l'état de la femme et de l'enfant à naître.

La littérature médicale décrit des cas de grossesse et de chirurgie après trois opérations précédentes, mais la plupart des experts considèrent que ce risque est extrêmement injustifié.

Lorsque, après l'accouchement chirurgical, la femme est diagnostiquée avec une grossesse multiple, la gestion de la période de gestation est effectuée individuellement. Rester dans le département de pathologie pour le contrôle permanent de la cicatrice est considéré comme obligatoire et l'accouchement est exclusivement chirurgical.

Si une jeune mère a la première apparition d'un bébé qui se termine par une césarienne, la supervision constante d'un spécialiste est obligatoire pendant la grossesse suivante. C’est le seul moyen d’éviter de gros et de petits problèmes pour une femme et son enfant lors du port du fœtus.

Quand puis-je tomber enceinte après une césarienne?

Beaucoup de femmes s'inquiètent de la grossesse après la césarienne, car tout le monde ne sait pas combien attendre avant de concevoir un enfant. Une femme peut vouloir devenir enceinte à nouveau. C'est pourquoi il est utile de savoir combien de temps vous pouvez tomber enceinte après une césarienne, combien de temps vous devez attendre. Il est important de se rappeler que lors de la planification d'une future grossesse, plusieurs facteurs importants doivent être pris en compte, dans la mesure où ils doivent être sûrs, non seulement pour la santé de la femme, mais également pour le futur bébé. Il est nécessaire de prendre en compte le fait que pendant la première grossesse, le corps a subi un stress important, alors que dans le corps il y a une restructuration majeure et que, pour qu'il reprenne sa forme antérieure, il est nécessaire de lui laisser un peu de temps. C'est pourquoi, lorsque vous envisagez une grossesse, il est recommandé de planifier après 3 mois, après une nouvelle naissance, car le corps n'est pas encore prêt pour de tels tests.

Il n'y a pas de contre-indication absolue pour une nouvelle grossesse après la césarienne et environ 30% des femmes prévoient avoir plus d'enfants à l'avenir. On pense qu'une période plus favorable pour le début de la grossesse et de l'accouchement est de 2 à 3 ans plus tard, car c'est pendant cette période que le tissu musculaire de la cicatrice utérine est restauré. À ce stade, une contraception très fiable est nécessaire car, au début de la grossesse, une cicatrice faible peut se disperser et provoquer la déchirure de la paroi utérine. Un avortement au cours de cette période est également impossible. Tout étirement mécanique ou impact sur la paroi utérine peut l'affaiblir et provoquer une rupture ou une inflammation.

Accouchement naturel après une césarienne

La règle «une césarienne - toujours une césarienne» a depuis longtemps perdu son pouvoir. En soi, la présence d'une cicatrice sur l'utérus n'est pas une indication pour une intervention chirurgicale. En outre, des organisations d’experts d’Europe et des États-Unis affirment que l’accouchement naturel est souhaitable pour les femmes qui subissent une césarienne. En règle générale, l'accouchement naturel est possible après une césarienne. Après deux césariennes, les médecins insisteront pour une chirurgie.

La probabilité d'accouchement vaginal réussi après une césarienne est d'environ 60 à 70%. Cela dépend en grande partie de la raison de l'opération précédente. Il vaut la peine d'essayer si les causes de la césarienne n'étaient associées qu'au cours d'une grossesse précédente et ne se sont pas reproduites par la suite:

culotte de fesse de l'enfant;

toxicose de la seconde moitié;

état pathologique du fœtus;

stade actif de l'herpès génital.

Dans le cas d'un "bassin cliniquement étroit" lors d'une grossesse précédente, il est également possible d'accoucher sans l'aide d'un chirurgien. Ce diagnostic cache souvent simplement la faiblesse du travail, il est donc possible que cela ne se reproduise plus.

Le plus important est de respecter une règle importante: au moins 18 mois doivent s'écouler de la césarienne à la prochaine grossesse. En outre, il est recommandé d'attendre ce laps de temps et si la naissance a eu lieu naturellement.

Le déroulement du travail après la césarienne

En Russie, les médecins hésitent encore à donner naissance naturellement après une césarienne. Surtout en cas de non-respect du délai minimum après la césarienne.

Souvent présenté un certain nombre d'exigences strictes pour la grossesse:

Le délai entre la première césarienne et la deuxième grossesse doit être compris entre 3 et 10 ans.

L'incision dans l'utérus est de préférence horizontale (transversale);

Le placenta doit être placé suffisamment haut, de préférence sur le mur du fond;

Le fœtus doit être dans la présentation principale;

L'état de la couture selon l'échographie devrait être bon.

Si toutes ces conditions sont remplies et qu'il n'y a pas de contre-indications, l'accouchement naturel est probable. Lors d'une naissance naturelle après une césarienne, la stimulation et l'anesthésie sont impossibles. Cela peut augmenter la contraction de l'utérus et augmenter le risque de rupture.

Il existe des cas où une femme ne peut tout simplement pas attendre les 18 mois recommandés et souhaite accoucher à nouveau. Par conséquent, avant la grossesse, vous devez d'abord consulter le gynécologue, car le corps peut tout simplement ne pas être prêt pour un nouvel examen.

Devrais-je essayer de vous donner naissance?

Devrais-je être tourmenté en essayant de donner naissance une deuxième fois après la COP, si à la fin il vous reste à le couper? Vous pouvez répondre à cette question comme ceci: votre bébé vous aurait remercié pour vos efforts. Tout d'abord, pour réussir, vous devez toujours rechercher le meilleur. Deuxièmement, les enfants nés avec une césarienne, mais après l’apparition de contractions, il est plus facile de s’adapter à l’environnement que leurs pairs nés avant le début du travail. Elles respirent mieux après l’accouchement et ont de meilleures hormones.

Grossesse 6 mois après la césarienne

Après une césarienne, il reste une cicatrice caractéristique sur l’utérus qui peut se disperser lors d’une nouvelle grossesse. C’est une véritable catastrophe qui entraîne la mort inévitable du fœtus et, dans les cas les plus graves, des femmes. C'est pourquoi il est recommandé de s'abstenir d'une deuxième grossesse pendant un certain temps (de préférence deux ans, car c'est pendant cette période que se produit la formation d'un tissu cicatriciel à part entière). Après une césarienne, il est nécessaire que la deuxième grossesse soit planifiée et, bien sûr, elle se déroule correctement pour éviter les conséquences indésirables. Même avant la deuxième grossesse, une femme doit consulter un spécialiste qui peut procéder à une évaluation objective de la cicatrice qui en résulte. Aujourd'hui, des techniques de recherche telles que l'hystéroscopie et l'hystérographie peuvent être appliquées.

Hystéroscopie - est une inspection visuelle au cours de laquelle une étude de la cicatrice formée sur l'utérus est réalisée. Pour cette procédure, on utilise un endoscope qui est inséré directement dans la cavité utérine environ 8 ou 12 mois plus tard, après la dernière intervention.

L'hystérographie est la procédure permettant de créer des images radiologiques, en projection latérale ou directe. Pour cela, un agent de contraste spécial est injecté dans l'utérus. Cependant, cette étude peut être réalisée au plus tôt six mois après la dernière opération et, dans certains cas, à une date ultérieure.

Il est conseillé de subir une telle procédure au plus tôt six mois plus tard, après la dernière opération, et ces deux études sont importantes. Un an plus tard, la cicatrice ne changera pas. Il est important de se rappeler qu'avant de planifier une nouvelle grossesse, il est impératif de passer par une procédure d'hystéroscopie dès qu'il devient possible d'établir aussi précisément que possible si le moment est propice pour la grossesse ou si vous attendez un peu plus longtemps.

Une période favorable survient à un moment où il n’ya pratiquement pas de cicatrice visible sur l’utérus, principal signe de récupération du corps. D'autres indicateurs seront également évalués, par exemple le tissu à partir duquel la cicatrice elle-même s'est formée. Il est souhaitable de ne pas mélanger ou connectif, mais le tissu musculaire devrait prévaloir ici.

Grossesse un an après la césarienne

L'accouchement est un processus tout à fait naturel, mais il existe des situations dans lesquelles vous ne pouvez tout simplement pas vous passer d'une césarienne. Cependant, ne vous inquiétez pas, car même après une telle méthode d'accouchement non conventionnelle, il sera possible à l'avenir de donner naissance au bébé, mais pour cela, attendez un peu.

À coup sûr, après la deuxième grossesse, il est nécessaire d’en planifier une nouvelle et de passer par une consultation avec votre médecin. Si l'enfant est né avec une césarienne, il est souhaitable de planifier une deuxième grossesse au plus tôt deux ans plus tard, mais dans certains cas, cela est possible auparavant.

Cela est principalement dû au fait qu'après la césarienne se forme une cicatrice, qui doit être complètement formée. Il convient de rappeler que si la grossesse survient environ un an plus tard, après la première grossesse, lorsque le tissu musculaire n'a pas complètement cicatrisé, il existe un risque de rupture. Cette situation est dangereuse non seulement pour le futur bébé, mais également pour la femme la plus enceinte. Après la césarienne, la planification de la grossesse doit commencer par une visite chez le médecin, qui peut examiner l’état de la cicatrice sur l’utérus. Cet examen est effectué environ six mois plus tard ou un an après l'opération.

Le médecin peut autoriser une deuxième grossesse, après une césarienne, uniquement si la cicatrice est entièrement formée à partir du tissu musculaire et est devenue presque imperceptible. La situation lorsque la cicatrice est formée directement à partir de fibres mélangées peut être légèrement pire. Dans le cas où le tissu conjonctif prédomine de manière significative dans le rumen, il est considéré comme insolvable. Par conséquent, la deuxième grossesse est strictement interdite, car le risque de divergence des cicatrices augmente considérablement.

Rupture utérine

La principale raison du rejet de l'accouchement naturel après une césarienne est la peur de la rupture de l'utérus. En Russie, seulement 30% des femmes accouchent naturellement après une césarienne (à titre de comparaison, dans certaines cliniques de l'Ouest, le nombre de ces femmes approche les 70%). Cependant, ce risque est largement exagéré. Il y a des cas où les femmes accouchent de manière naturelle même après deux interventions chirurgicales sur l'utérus. Le fait est qu’il ya de nombreuses années, l’incision dans l’utérus était pratiquée longitudinalement dans sa partie supérieure, c’est-à-dire où la probabilité de rupture pendant le travail est la plus grande. Maintenant, cela se fait presque toujours transversalement au fond et ne peut presque pas causer de rupture.

Selon les données officielles, le risque de rupture utérine dans le cas d'une incision transversale n'est que de 0,2%, respectivement, la probabilité d'aboutissement du travail est de 99,8%! En outre, pas une seule femme ou un seul enfant de notre époque ne meurt au moment de la rupture de l'utérus, quelle que soit la nature de l'incision. Heureusement, la menace d'une rupture naissante peut être facilement détectée aux ultrasons et au CTG. Son état est déterminé entre 36 et 38 semaines et avant la naissance.

Combien de fois pouvez-vous faire une césarienne répétée?

Habituellement, les médecins ne subissent pas une césarienne plus de trois fois, mais vous pouvez parfois rencontrer des femmes avec une quatrième. Après combien d'années pouvez-vous accoucher à nouveau? Il n'y a pas de réponse exacte. Chaque opération affaiblit et amincit la paroi utérine. Si vous envisagez une troisième césarienne, parlez à votre médecin de la possibilité d'une contraception chirurgicale par la ligature des trompes directement pendant l'opération. Cette méthode protégera de manière fiable contre une grossesse ultérieure et une éventuelle intervention chirurgicale sur l'utérus.

Sexe après césarienne

Avant de parler du nombre de relations sexuelles que vous pouvez avoir après une césarienne, voyons pourquoi les gynécologues conseillent aux femmes en couches de s'abstenir temporairement de tout rapport sexuel. Il est à noter que le sexe après la césarienne est rarement interdit. Cependant, une femme qui a subi une opération ne peut pas, au début, profiter de la vie sexuelle en raison de douleurs dans la région de la plaie et pas seulement. Même si l'opération a réussi et que la couture sur l'abdomen guérit rapidement, la suture interne, qui est appliquée sur l'utérus, est retardée beaucoup plus tard. C’est pourquoi de nombreuses femmes ressentent une gêne lors de rapports sexuels, même après qu’une blessure sur la peau de l’abdomen ne l’ennuie pas. La deuxième raison possible pour laquelle vous souhaitez retarder les rapports sexuels sont les complications après la chirurgie. Dans de tels cas, les médecins ne seront pas en mesure d'indiquer à une femme en travail exactement à quel moment il est possible d'avoir des relations sexuelles après une césarienne et une "interdiction est imposée" aux rapports sexuels. Ici, tout dépendra des résultats des examens de contrôle.

Les gynécologues à la question "Combien ne peuvent pas avoir de relations sexuelles après une césarienne", répondez-y au moins un mois. Et puis le sexe un mois après la césarienne n’est possible que pour celles qui guérissent rapidement la plaie de l’utérus, ce qui est plus fréquent chez les jeunes mères. Les femmes matures en travail, celles âgées de plus de 30 ans, ne sont autorisées à avoir des relations sexuelles que plus tôt que six semaines après l'opération. Comme toutes les mamans le savent, après l'accouchement, les femmes saignent, appelées "lohia". Tous les médecins recommandent donc à l’unanimité aux femmes de ne pas avoir de rapports sexuels jusqu’à leur achèvement. De plus, si la plaie dans l'utérus n'est pas cicatrisée, elle peut s'infecter lors d'un contact sexuel. Afin de connaître l'état de la cicatrice, il est nécessaire, dans le mode planifié, d'être examiné dans le bureau de l'uziste, qui peut dire quand il est déjà possible d'avoir des relations sexuelles après une césarienne. En réfléchissant à la quantité de relations sexuelles que vous pouvez avoir après une césarienne, une femme doit comprendre que des changements hormonaux se sont produits dans son corps pendant la grossesse et l'accouchement, et que le corps doit être restauré. Le premier rapport sexuel après une césarienne chez une femme peut être douloureux non seulement à cause d'une blessure à l'utérus. Les troubles hormonaux peuvent provoquer une sécheresse dans le vagin et, par conséquent, lors des rapports sexuels initiaux, des précautions doivent être prises.

Comment se remettre d'une césarienne: que peut-on et ne peut-on pas faire, comment faire face aux complications?

Dans certains pays, la fréquence des césariennes atteint 80 à 90%. Dans le subconscient de nombreuses femmes, l'accouchement facile est associé à l'opérationnel. Cependant, ceux qui ont dû subir cette opération s'en rappellent souvent avec un frisson et craignent de les transférer à nouveau. Quelle est la récupération si terrible après une césarienne, ce qui devrait être prêt et quels seront les conseils et les recommandations?

Le travail naturel et chirurgical est tout aussi dangereux pour une femme. Mais la césarienne ne semble simple que pour ceux qui ne l’ont jamais fait et n’ont pas assisté à l’opération. Et si une femme peut même accoucher seule, une césarienne est lourde de complications sérieuses sans soins médicaux appropriés, en particulier le premier jour après la chirurgie. Il est important de savoir ce qui peut et ne peut pas être fait pour le moment.

Ce qui est différent de la naissance habituelle

Malgré le fait qu'il existe des recommandations uniformes sur la technique de réalisation d'une césarienne, chaque médecin opère avec "sa propre particularité". Les indications du travail opératoire sont également différentes. Une période de récupération après la première césarienne, complètement différente après la troisième intervention. Chaque opération ultérieure est plus difficile à la fois pour le médecin et la femme. C’est la raison pour laquelle il existe un nombre maximum non annoncé de naissances par césarienne - idéalement deux, mais pas plus de quatre. Bien que l'on connaisse des exemples de réussite d'au moins cinq opérations effectuées par une femme, il s'agit davantage d'une exception que de la règle. La césarienne diffère de la livraison vaginale par les facteurs suivants.

  • Peut être effectué sans contractions. L'expression «césarienne programmée» signifie que l'opération ne sera pas réalisée avec le début des contractions, lorsque le corps sera mûr pour l'accouchement, mais avant celles-ci. Selon les indications, l'intervention peut être effectuée jusqu'à 37 semaines. Cela affecte la vitesse d'arrivée du lait, l'humeur psychologique d'une femme et son rétablissement ultérieur.
  • Enlèvement rapide de l'enfant. Si, après l'accouchement naturel, la douleur est concentrée dans la région périnéale, après la césarienne - sur l'abdomen dans la région de la suture. La restauration est également affectée par le fait que la croix (en forme de «sourire») ou longitudinale (le long de la ligne blanche de l'abdomen) a été coupée. Chaque mouvement postopératoire est associé à une contraction des muscles et des tissus abdominaux de la paroi abdominale antérieure, qui provoque une douleur.
  • Besoin de soulagement de la douleur grave. L’administration chirurgicale peut être réalisée avec une anesthésie de la colonne vertébrale («poignarder dans le dos») ou sous anesthésie endotrachéale. Dans le premier cas, la femme est consciente mais ne ressent pas la douleur. Les médicaments introduits dans la colonne vertébrale ont un effet analgésique pendant plusieurs jours, de sorte que les mères nouvellement préparées n'ont pas besoin d'analgésiques supplémentaires. L'anesthésie endotrachéale implique l'intubation trachéale, la «désactivation de la conscience», la respiration par le ventilateur. Après l’opération, la plaie fait mal, puisqu’au moment où la conscience de la femme est activée, l’effet de tous les médicaments prend fin. Après une telle anesthésie, des analgésiques supplémentaires doivent être pris.

Pourquoi est-il plus difficile de récupérer après une chirurgie?

La récupération après une césarienne prend plus de temps qu'après l'accouchement naturel. Ceci est dû à ce qui suit:

  • pertes sanguines importantes - une femme perd environ 600 ml de sang au cours d’une opération simple, d’où faiblesse, léthargie et fatigue accrue;
  • cicatrisation de la plaie - un excès de tissu sous-cutané dans la région de l'abdomen peut conduire à une cicatrisation médiocre et à long terme de la suture, sa divergence;
  • douleur intense - région de la plaie, en particulier dans les trois premiers jours suivant la césarienne, chaque blessure soulève beaucoup de douleur, de la position horizontale à la verticale;
  • l'enfant peut être séparé - l'opération est souvent effectuée conformément au témoignage du fœtus, tandis que le bébé peut être en soins intensifs ou dans le service des enfants pendant un certain temps, ce qui aggrave l'état psycho-émotionnel post-partum de la femme.

Caractéristiques de la récupération après une césarienne

La période la plus difficile est la première semaine et le premier mois. L'inconfort physique chevauche le stress psychologique, ce qui augmente le risque de dépression postpartum. Pendant cette période, il est important d'aider non seulement les médecins, mais également les proches parents.

Premier jour

Après une césarienne (généralement environ 40 à 60 minutes), la femme est transférée à l'unité de soins intensifs pendant au moins deux heures. Le plus souvent, les femmes en travail sont observées pendant la journée, après quoi elles sont transférées dans la salle postnatale.

En réanimation, un contrôle dynamique est effectué et la récupération du médicament est réalisée par perfusion intraveineuse de solutions et de médicaments. Les règles de base pour une récupération réussie sont les suivantes.

  • Se lever doucement. Il est interdit de se lever après une anesthésie pendant six à huit heures. Vous pouvez vous retourner dans votre lit, vous lever, bouger vos jambes. Après une césarienne, il est nécessaire de se lever pendant plusieurs jours plus lentement, afin de ne pas provoquer de baisse de pression et d'évanouissement. Tout d’abord, il est recommandé de se lever, puis de baisser les jambes, de s’asseoir un peu et de se lever ensuite. C'est mieux si quelqu'un est proche - une infirmière, des parents.
  • Il n'y a rien Après une césarienne, on ne peut rien manger avant 20 heures. Après cela, vous devriez commencer avec des bouillons, des aliments légers.
  • Surveiller la miction. À la fin du premier jour en l'absence de complications, vous pouvez demander à retirer le cathéter urinaire, puis à uriner vous-même. Au début, une femme peut ne pas ressentir le besoin d'utiliser les toilettes. Il est nécessaire de vider la vessie régulièrement, la sensibilité sera bientôt rétablie.

Première semaine

La durée moyenne de séjour à la maternité est d'environ une semaine. Pendant ce temps, la femme se nourrit et apprend à s'occuper du bébé. Les conseils suivants vous aideront à récupérer plus rapidement au cours de cette période.

  • Achetez un pansement. Toute tension dans les muscles abdominaux provoquera des douleurs. Le pansement aide à le réduire quelque peu, l’essentiel est de choisir la taille et le confort du port.
  • Utilisez des sous-vêtements spéciaux. Pour nourrir - soutiens-gorge avec mamelons facilement exposés. Ils sont simples et pratiques à utiliser. Au lieu de pantalons ordinaires, vous pouvez utiliser des tampons jetables et même intégrés. De tels sous-vêtements vont faire gagner du temps et seront confortables, en termes d'hygiène. Comme un savon cosmétique intime adapté bébé simple.
  • Gérer la couture. Pendant que la femme est à l'hôpital, le personnel médical traite deux fois par jour la couture après la césarienne. Cela empêche l'infection et accélère la régénération des tissus. En général, retirez le matériau de suture de la peau du cinquième au septième jour.
  • Buvez beaucoup et bien manger. Une boisson abondante est nécessaire pour rétablir l'équilibre hydrique après la perte de sang. C'est également important pour une lactation normale. Buvez au moins deux litres de liquide par jour. Manger la première semaine devrait être léger, mais utile. Le signal que «l'intestin a gagné» est un grondement et une décharge de gaz. Dans le régime alimentaire devrait inclure les bouillons faibles en gras, le poulet, les produits laitiers, les céréales, les légumes ne peuvent être consommés que sous forme cuite et bouillie (carottes, pommes de terre, pommes). La catégorie de ce qui ne peut pas être consommé après une césarienne comprend les produits générateurs de gaz, les graisses lourdes, les aliments fumés et salés. La fermentation et la décomposition qu'elles provoquent dans les intestins peuvent aggraver la cicatrisation des tissus.
  • Dors avec ton bébé. Au début, une femme devrait se reposer afin de conserver la force qui lui reste. Idéal pour le mode bébé - immédiatement après avoir nourri les miettes, il est utile de s’allonger à côté de lui.
  • Ajustez la lactation. Pendant le séjour à l'hôpital devrait être complètement en lactation. Chez les femmes, après la césarienne, le lait reste pour le troisième ou le cinquième jour. Jusque-là, le bébé devrait être nourri avec du colostrum en appliquant correctement les miettes. À ce moment-là, ils "suspendent" simplement sur la poitrine - pour que l'enfant stimule la lactation chez la mère, c'est la norme. Si nécessaire, vous pouvez utiliser un tire-lait ou nourrir un mélange.

Premier mois

Après son retour à la maison, la femme se sent beaucoup mieux, mais peut rester psychologiquement déprimée, notamment avec diverses complications. Une fois dans leur environnement habituel, en tant qu'hôtesse, la nouvelle mère peut tout saisir dans la maison. Cependant, vous devriez prendre soin de vous.

  • La couture. Après la sortie, la suture qui reste après une césarienne ne doit être traitée que sur la recommandation d'un médecin. Habituellement pour cela est utilisé "Chlorhexidine", vert brillant, vous pouvez même l'iode. Si nécessaire, le gynécologue recommandera des moyens de guérison, par exemple "Panthénol", "Levomekol".
  • Mettre en évidence. Au 42ème jour après la naissance, les saignements du tractus génital doivent cesser. Ceci est la preuve qu'une récupération complète de l'utérus a eu lieu. À partir de ce moment, celles qui ne soutiennent pas l'allaitement peuvent avoir des règles.
  • Du lait Le premier mois est le plus important pour l'allaitement. Les besoins du bébé augmentent chaque jour de 10 ml, pour atteindre environ 200 à 300 ml par tétée au deuxième mois. La production de lait ne se produit pas toujours à un rythme aussi rapide, de sorte que les femmes, même les multipares, doivent faire preuve de patience.

Reste du temps

La période post-partum dure 42 jours. À ce stade, la principale période de récupération suivant la fin de la césarienne, il ne reste que quelques paires de kilos en trop. À partir de maintenant, les femmes peuvent déjà effectuer des travaux ménagers de base, mais elles ne doivent pas être épuisées par un effort physique ou la famine. Le régime alimentaire comprend les préférences de la mère et la tolérance des produits pour bébé (si l'allaitement est soutenu). À ce stade, vous pouvez déjà prendre un bain, il est préférable de différer le sauna de quelques semaines.

À ce stade, une femme peut être confrontée aux problèmes suivants.

  • Troubles digestifs. Souvent, les femmes remarquent une constipation, ainsi qu'une violation de la motilité intestinale avec gonflement et douleur abdominale après une anesthésie de la colonne vertébrale. Ces conséquences à long terme ne peuvent pas toujours être immédiatement attribuées à la césarienne, les femmes peuvent être traitées seules et sans succès - avec une nutrition appropriée, des herbes et des médicaments pour la constipation. Mais souvent besoin de l'aide de professionnels, une visite à laquelle ne devrait pas être reportée.
  • Les hémorroïdes. La violation des selles provoque une stase sanguine dans le bassin et l'apparition d'hémorroïdes, des fissures anales.
  • Engourdissement du bas-ventre. Au cours de la césarienne, les terminaisons nerveuses sont endommagées par la dissection de tissu couche par couche. Diminution particulièrement sensible de la sensibilité dans la zone de la cicatrice et à côté de celle-ci - engourdissement. Cela prend tout le monde de différentes manières, mais pas avant trois à six mois.

Activités sportives

Vous ne devriez pas vous épuiser avec un effort physique, en essayant de ramener la vieille figure. En moyenne, la normalisation du poids a lieu en un an. Tout dépend de l'intensité du métabolisme, du nombre de livres collectées pendant la grossesse. Si une femme soutient la lactation, le poids ira plus vite, car le processus de formation du lait consomme beaucoup d'énergie.

Un minimum d’exercice est recommandé pour commencer au plus tôt 42 jours après la naissance. Vous pouvez pratiquer des exercices, des éléments de gymnastique, du yoga, des exercices de respiration. Vous ne devez pas vous efforcer d’atteindre le niveau immédiatement avant l’accouchement en fonction du nombre d’approches ou du temps d’entraînement. La charge doit être progressive. Si une femme ressent de la douleur ou de l'inconfort, cela doit être considéré comme un indicateur d'une forte augmentation de la charge, ce qui ne vaut pas la peine d'être fait.

Après trois mois, les exercices suivants sont bien adaptés à la récupération après une césarienne:

  • marche nordique;
  • faire du jogging;
  • la natation;
  • yoga et des directions similaires.

La mise en forme, l'aérobic et autres charges sérieuses méritent d'être reportés à deux mois.

Les zones problématiques des femmes après l'accouchement sont l'abdomen, les flancs et les fesses. Il faut comprendre ici que si la presse idéale n’existait pas auparavant, elle n’aurait nulle part où paraître. Vous devez commencer par normaliser votre poids, et des exercices d'entraînement des muscles abdominaux peuvent commencer trois mois après l'accouchement. Il est possible de retourner au sport professionnel et à une charge de travail sérieuse au plus tôt dans six mois ou un an.

Relations intimes

Tout au long de la période qui suit l’accouchement, la vie sexuelle est interdite, tandis que la décharge sanguinolente du vagin. En moyenne, c'est un mois. Après cela, le couple peut commencer une relation amoureuse. Un homme doit être attentif à une femme, observer la réaction et la compréhension de sa peur. Sensations douloureuses mineures qui finiront par disparaître. En cas de doute, il est préférable de consulter un médecin.

Quand les restrictions prennent fin

Les principales restrictions s’appliquent aux six à huit premières semaines après l’accouchement. Parfois, cette période est appelée «quatrième trimestre», et elle est importante pour la mère et le bébé. Après cela, vous pouvez entrer dans vos anciennes habitudes, en observant la réaction du corps, sans épuiser ni causer de douleur.

Si la césarienne s'est déroulée sans complications après presque six mois, presque toutes les restrictions ont été supprimées. En cas de complications au cours de l'intervention, de pertes de sang importantes ou d'un volume d'opération accru, l'écart augmente à un an.

Quand pouvez-vous accoucher à nouveau

La prochaine grossesse après la césarienne devrait être planifiée. Il est recommandé de maintenir une pause d'un an et demi à deux ans, car le rétablissement d'une césarienne, même avec un état général de bien-être général, n'est pas très tôt.

Dans le cas contraire, le risque de complications pour la femme et le fœtus augmente. Une grossesse avant cette période entraîne souvent les conséquences suivantes:

  • mauvais emplacement du placenta;
  • envahissement du tissu placenta à travers la cicatrice et parfois dans la vessie;
  • le plus souvent, il y a un détachement de la «place des enfants» à différentes périodes.

La cicatrice postopératoire guérit tous les mois, mais six mois plus tard seulement, des tissus de qualité supérieure se forment dans cette zone.

La césarienne est une opération grave. La période postnatale ne se passe pas toujours bien après la première naissance et après. La rééducation après une césarienne se respecte davantage, limitant les efforts physiques pendant deux à trois mois après la chirurgie.

Avis les mamans

La deuxième césarienne après 14 ans. Après le premier, à quelle vitesse je me suis rétabli, je ne peux pas le dire car après la naissance, il y avait une forte allergie et peu de choses à manger. Cela fait maintenant 3 mois après la deuxième naissance. J'ai essayé de télécharger la presse dès que le médecin avait réussi l'examen (1,5 mois). mais il y avait de jolies sensations pas agréables à l'intérieur où la couture était. J'ai dû faire une pause. Maintenant je commence d'une nouvelle manière. le chiffre a beaucoup changé et pas pour le mieux. quand nous passons à un repas normal (nous sommes titichnik), je vais compléter les exercices avec un régime. si vous voulez enlever complètement l'estomac (je pense que dans notre cas vraiment) vous devez balancer la presse sérieusement et constamment.

Elena Montonen, https://deti.mail.ru/id1010724052/

Les allocations vont généralement de 4 à 6 semaines, la récupération est une affaire individuelle. Je me remettais depuis longtemps et ma petite amie de la maternité est sortie avec le plus petit jean ancien, comme si elle n’avait pas accouché, et cela ne pendait à rien. De plus, j'ai pris 12 kg, je suis rentré à la maison moins 9 kg, mais mon estomac était horrible - les gens ne pouvaient pas comprendre si j'avais accouché ou non, comme si je n'avais pas accouché. Et la copine deux fois plus que moi a marqué et plat comme un tableau est rentré à la maison. Par conséquent, il est absolument individuel, tout comme certains se lèvent après une césarienne et, comme si de rien n'était, ils sont déjà portés le deuxième jour et certains ne peuvent pas se tortiller pendant quelques jours en se forçant, ils rampent de douleur. J'ai moi-même accouché de la deuxième fille (la différence entre les enfants est de 1 an et 8 mois), maintenant je suis enceinte de la troisième et je me souviens de la césarienne avec une horreur sauvage. Je vis en Allemagne et après une césarienne pour me donner naissance, il est absolument normal que personne ne vous oblige à faire une césarienne si vous l’avez déjà fait, bien sûr, s’il n’ya pas de contre-indication. Essayez toujours vous-même et les médecins ne font que saluer, c'est tout à fait normal. Désolé pour beaucoup de lettres.

Après la COP, ce n’était très douloureux que le premier jour, mais j’ai ensuite été anesthésié. Le deuxième jour, c'était douloureux quand elle s'est retournée et a marché. Le troisième jour, j'ai refusé tous les analgésiques, car la douleur était déjà légère. Le quatrième jour, elle a diminué pour me permettre de me laver, car elle se sentait bien, la couture n'était malade que par des mouvements brusques. Au moment de la sortie (9 jours), je n’ai rien fait de mal. Dans les semaines qui ont suivi la COP, je me suis complètement promenée avec l'enfant, alors que je devais me laisser aller, puis ramasser la poussette et le bébé vêtu de vêtements d'hiver au 4ème étage (la poussette ne cadrait pas avec l'ascenseur).

Mon engourdissement a disparu après 4 mois, après que j'ai commencé à laver le joint avec une éponge (c'est possible après guérison). Il est douloureux d'appuyer sur la couture (c'est ainsi qu'ils vérifient la «solvabilité» de la couture). Les muscles de l'abdomen ne sont pas coupés et accrochés sur le côté. Sinon, vous ne pourriez pas vous lever si tôt. Un jour plus tard, ils m'ont soulevé et fait marcher, ce n'est pas possible avec les muscles coupés. C’est comme si essayer de soulever avec une gomme déchirée était tout simplement irréel physiquement… Et la douleur en se levant c’est l’utérus et la peau du ventre fait mal. Eh bien, même si la CdP était planifiée, et non comme la mienne - une urgence. Outre le fait que la couture me fasse mal, cela me fait mal à tout le corps à cause du fait que je me suis fatigué. À mon avis, il n’y avait pas un seul muscle qui ne me ferait pas mal... Et après cela, j’ai eu une terrible toux pendant 2 semaines après cette anesthésie endotrachéale. Et ça fait mal de se racler la gorge...

J'ai entendu ce conseil: il faut marcher droit, peu importe le degré de courbure. Ils disent que ça guérit plus vite et que les adhérences ne se forment pas... Et je n'ai pas traité la suture (à la maternité, ils ont dit de ne pas y toucher). Lorsque la couture est complètement cicatrisée, vous pouvez utiliser Contractubex. Je l'utilise, il me semble que cela aide la couture à pâlir...

Mon fils est apparu par césarienne, mais je ne le regrette pas. Je serais plus inquiet si, en raison de mon bassin étroit, quelque chose d’irréparable se produirait au cours du processus d’accouchement naturel. De plus, elle pourrait alors rester complètement aveugle (comment pourrait-elle élever son fils alors?). De plus, à mon retour de l'hôpital, beaucoup de soucis et d'inquiétude sont venus (c'est mon premier enfant, tout devait être étudié pour la première fois), sans compter les points de suture constamment douloureux, qui n'étaient pas une dépression à ce sujet. Sur le ventre post-partum, vraiment, triste. Elle a perdu du poids instantanément, mais n'a repris forme qu'au bout de deux ans et demi.