Puis-je nourrir mon bébé à une température? Est-il possible de nourrir un bébé à une température?

Conception

Le maintien de l'allaitement est très important pour la santé du bébé. La mère doit donc faire tout son possible pour le garder et le nourrir le plus longtemps possible. La question se pose souvent: "Est-il possible de nourrir un enfant à une température?" Ce sera discuté.

Raisons pour lesquelles maman peut avoir de la fièvre

Puis-je nourrir mon bébé à une température? La décision de refuser l'allaitement ne devrait être prise que lorsque la mère aura découvert les causes d'un mauvais état de santé.

  1. En raison du stress et de l’ovulation, une femme peut augmenter légèrement la température, ce qui, naturellement, n’affectera pas le déroulement du processus d’allaitement.
  2. Le plus souvent, la température augmente dans les cas où la mère est infectée par une infection respiratoire aiguë ou par le SRAS. Les symptômes réels de ces maladies sont l'écoulement nasal, la toux et la douleur lors de l'ingestion.
  3. Souvent, après l'accouchement, des processus inflammatoires peuvent commencer. Ils concernent des problèmes post-partum et sont soumis à un traitement obligatoire. Si une femme a une température stable dans les premières semaines après la naissance de l'enfant, elle doit absolument consulter un gynécologue, car elle peut avoir des points de suture, une endométrite ou une maladie chronique des organes génitaux.
  4. La mastite est une maladie post-partum causant de la fièvre. Il se développe dans la glande mammaire et est causé par des microbes, le plus souvent causés par Staphylococcus aureus. Les symptômes de la mammite sont un durcissement du sein, des sensations douloureuses lors de l'allaitement et de la pression sur le sein. Souvent sur les mamelons apparaissent des changements de peau et des fissures.
  5. La raison de la hausse de la température peut aussi être une intoxication alimentaire.

Comment mesurer la température des femmes atteintes d'HB

Puis-je donner du lait à mon bébé à une température? Comment le mesurer correctement? La température de la mère immédiatement après la tétée dans les aisselles ne peut pas être mesurée car elle sera légèrement augmentée, en moyenne à 37,3. Cela est dû au fait que le lait est formé profondément dans les tissus et a une température de 37 degrés. En outre, la température peut augmenter en raison de la contraction des muscles des affluents lors de la tétée. Ainsi, lorsque le bébé mange du lait maternel, il n’a pas de sens de le mesurer. Il est préférable d'attendre une demi-heure, puis le thermomètre indiquera la valeur la plus précise.

Avant de mesurer la température, il faut essuyer soigneusement les aisselles. Même s'il y a un peu de sueur, les lectures peuvent être sous-estimées, car le liquide absorbe de la chaleur.

Que faire maman aux températures élevées

Puis-je nourrir mon bébé à une température? Dès qu'une mère découvre qu'elle augmente d'elle-même, elle doit immédiatement appeler un médecin afin qu'il puisse identifier la cause réelle de la maladie et lui prescrire le traitement approprié. Avec le rhume, c’est un thérapeute, avec une inflammation post-partum - un gynécologue. En cas de fortes températures et de douleurs en urinant, consulter l’urologue. Vous devriez consulter votre médecin au sujet de la poursuite de l'allaitement.

Afin de récupérer rapidement d'une mère qui allaite, sans nuire à la santé de votre enfant, vous devez suivre ces conseils:

  1. Ne prenez que les médicaments autorisés avec l'HB et qui n'ont aucun effet sur le goût et la qualité du lait. Ceux-ci comprennent des médicaments contenant de l'ibuprofène et du paracétamol.
  2. Pour que la température n'affecte pas le goût du lait, vous devez le baisser rapidement s'il a dépassé 38 degrés. Les plus efficaces sont les bougies antipyrétiques, qui n'ont pas d'effets secondaires.
  3. Si la maladie n'est pas grave et que la température ne dépasse pas les 38 degrés, vous pouvez vous en passer, il faut surtout boire du thé chaud, des compotes et suivre un régime. Si la cause de l'augmentation de température est une mammite, le liquide doit être consommé modérément, sinon des douleurs thoraciques vont commencer en raison de l'écoulement intensif du lait.

Puis-je nourrir mon bébé à une température?

La réponse à cette question dépend principalement des raisons pour lesquelles la mère qui allaite a de la fièvre. S'il s'agit d'un rhume pour lequel le médecin vous prescrit des médicaments qui n'ont pas de conséquences négatives pour l'enfant, vous pouvez continuer à vous nourrir. Dans le cas de la nomination d'antibiotiques, soyez prudent et assurez-vous de consulter votre médecin à propos de leurs effets sur la teneur en lait. Les maladies virales ne constituent pas en soi une indication de l’arrêt du VHB, car le lait qu’un bébé reçoit contient suffisamment d’anticorps pour protéger son immunité de la maladie.

Est-il possible d'allaiter un enfant à une température causée par un virus? Oui, mais l’essentiel est que la mère n’oublie pas de porter un masque qu’il change toutes les trois heures en gardant un contact constant avec l’enfant. Si la mammite est la cause de la température, l'alimentation se poursuit également, sauf dans les cas des derniers stades de développement de la maladie, lorsque le pus commence à s'écouler de la poitrine.

Est-il possible de nourrir un enfant si la température est supérieure à 38?

Est-il possible de nourrir un enfant à une température de 38 degrés et plus? Une élévation de température supérieure à 38 devient une raison de rejeter HB dans les cas où le médecin vous prescrit un médicament incompatible avec HB ou dans le cas où de nombreux virus et bactéries pathogènes s'accumulent dans le lait. Dans ce cas, la mère est obligée de transférer temporairement les miettes dans le mélange de lait afin d'éviter l'apparition de diarrhée ou d'indigestion.

Si la fièvre est à l'origine d'infections respiratoires aiguës et d'ARVI, qui peuvent être traités avec des médicaments sans danger pour la santé, le HB est indispensable au bénéfice du bébé. Ainsi, avec le lait précieux, il reçoit les anticorps produits dans le corps de la mère.

Si la température a dépassé 38 degrés, il est nécessaire de l'abaisser, car le patient peut avoir des convulsions. Il est préférable d’utiliser des antipyrétiques à base de paracétamol, l’aspirine n’est pas autorisée avec HB.

Puis-je nourrir mon bébé à 37 ans?

Sur la base de recherches médicales, les médecins déclarent sans équivoque qu’une basse température n’est pas une raison pour refuser l’allaitement, car si la pause est retardée, il est tout à fait possible que la miette refuse de transpirer. Le SRAS ou ORZ mère ne constitue pas une menace pour l'enfant, car pendant la maladie, des anticorps se forment dans le lait, qu'il partage avec le bébé. L'alimentation est extrêmement importante pour la mère, car une pause peut compliquer son état et, en plus d'un rhume, une mammite ou une lactostase peuvent apparaître.

Si la température a augmenté à cause du stress ou de l’ovulation, il n’est pas utile d’arrêter HBW, car cet état de la mère n’affectera pas la santé de l’enfant.

Lorsque l'allaitement doit être arrêté à des températures élevées

Est-il possible de nourrir un bébé à une température? Il y a des cas où l'alimentation peut nuire à un enfant et il est nécessaire d'arrêter HB:

  • la tuberculose, dont le symptôme initial est une légère fièvre;
  • mastite purulente;
  • infection grave qui ne peut être soignée qu'avec des antibiotiques et une thérapie incompatible avec HB.

Est-il possible d'allaiter à une température

L'allaitement est la base du développement complet et harmonieux du nouveau-né. Malheureusement, le corps d'une jeune mère n'est pas à l'abri de la pénétration d'agents pathogènes infectieux qui provoquent des maladies graves. L'une des manifestations de l'infection du corps est une réaction de température.

Avec la détérioration de l'état général d'une femme qui allaite, la question de la sécurité de l'application du bébé au sein se pose. Pour répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre les causes de cet état.

Raisons

L’augmentation de la température corporelle est le plus souvent causée par des maladies infectieuses de nature virale ou bactérienne. Pour ces pathologies, saisonnalité caractéristique. Le corps d'une femme qui allaite peut également présenter une forte fièvre causée par des facteurs non infectieux. Les causes les plus courantes d’indisposition et de forte fièvre sont les suivantes:

  • Une légère augmentation des performances est déclenchée par la maturation de l'œuf (ovulation) ou par un choc émotionnel.
  • Dans 80% des cas, cette affection se forme sur le fond d'une lésion infectieuse du corps. La raison en est la grippe et ARVI. Les symptômes associés au rhume sont l'écoulement nasal, la toux, les maux de gorge, les douleurs musculaires et le malaise général.
  • Pour la mère allaitante, la lactostase et la mastite apparaissant sur le fond de la stagnation dans la glande mammaire sont pertinentes. Cette maladie est caractérisée par une inflammation persistante et de la fièvre. Les complications purulentes de la mammite se produisent au fond de l’infection d’une infection bactérienne ou fongique qui pénètre par des abrasions et des fissures dans les mamelons.
  • Dans les 2-3 premières semaines après la naissance, le corps d'une jeune mère est vulnérable à toute maladie inflammatoire. Une immunité postnatale faible entraîne souvent une exacerbation des pathologies chroniques.
  • Une cause commune de cette maladie est une toxine d'origine alimentaire. L'intoxication alimentaire banale s'accompagne d'une intoxication grave du corps et de la fièvre.

Si les lectures de température ne dépassent pas 38 degrés, la femme qui allaite peut continuer à attacher le bébé au sein. Si ces indicateurs atteignent 39 à 40 degrés, des changements se produisent non seulement dans la composition quantitative et qualitative du lait, mais également dans sa cohérence. Tous les bébés n'accepteront pas de tels aliments. Il est donc recommandé à la femme de ramener la température à des valeurs normales.

Indications d'allaitement

Dans certains cas, les professionnels de la santé recommandent de ne pas interrompre la chaîne d'alimentation naturelle, même dans des conditions de température élevée. Cette recommandation a sa raison d'être:

  • L'allaitement à des températures élevées garantit que les interférons pénètrent dans le corps de l'enfant avec le lait maternel. Cela garantit la formation d'une protection immunitaire fiable du corps du bébé.
  • La réaction de température est une conséquence de la lutte intensifiée de l'organisme maternel contre les agents pathogènes infectieux. L'allaitement a un effet positif sur la santé de la mère et de l'enfant.
  • Mettre le bébé au sein de la manière habituelle est un moyen de prévenir la stagnation et la mammite.
  • Prenant une pause dans l’allaitement, une femme ne peut pas être sûre que son bébé n’abandonnera pas la prochaine portion de lait.

Contre-indications

Malgré les avantages de l'allaitement, cette procédure est soumise à des restrictions. L'augmentation de la température corporelle est une contre-indication à nourrir un enfant dans de tels cas:

  • Si les indicateurs de température ont franchi le chiffre de 39 degrés. Avec une fièvre importante, le goût et la consistance du lait maternel changent. Pour prévenir le refus d'allaiter du bébé, il est recommandé de réduire la température.
  • Dans les cas où la température élevée est la conséquence de maladies aiguës et chroniques d'organes et de systèmes. Ce groupe de pathologies comprend les maladies du système respiratoire, des reins, du foie et du coeur.
  • Si une femme qui allaite est forcée de suivre un traitement antibiotique, elle doit alors s'abstenir d'allaiter. En passant dans le lait dans le corps de l'enfant, les antibiotiques provoquent une dysbiose et d'autres complications.

Comment faire baisser la température

La stabilisation rapide de la température corporelle est dans l’intérêt de la mère et du nouveau-né. Les recommandations suivantes aideront à normaliser la condition:

  • Si votre température corporelle dépasse 38 degrés, vous devriez prendre un fébrifuge. À cette fin, il est nécessaire d’utiliser des médicaments à base d’ibuprofène ou de paracétamol. Ces fonds n'ont pas d'impact négatif sur le corps de l'enfant.
  • Les antipyrétiques peuvent être utilisés sous forme de bougies. Cela réduira le risque d'ingrédients actifs dans le lait maternel.
  • Si la température corporelle n’atteint pas le niveau de 38 degrés, elle ne devrait pas être réduite. La réaction de température s'accompagne d'une production active d'anticorps.
  • Pour mesurer la température corporelle dont vous avez besoin avant et après l’alimentation. Cela vous permettra de surveiller la situation. Avec un saut dans les performances en prenant antipyrétique. Pour plus d'informations sur le choix des médicaments et les règles d'admission, voir le lien http://vskormi.ru/mama/temperatura-u-kormyashhej-mamy/.
  • En cas d'infection par des agents pathogènes viraux, le repos au lit et la consommation excessive d'alcool sont recommandés. En utilisant suffisamment de liquide chaud, le corps se débarrasse des toxines sécrétées par les virus. En tant que boisson chaude, il est nécessaire d'utiliser des tisanes avec de la confiture de framboise, des boissons aux fruits de baies, de la compote de fruits secs et du lait chaud. La restriction d'utilisation de liquide s'applique aux femmes confrontées au problème de la mammite.

Si la réaction de température se situe dans les limites acceptables, alors nourrir un bébé est une activité importante et utile. Avant de décider de maintenir ou non la lactation, une jeune mère doit consulter un médecin spécialiste pour déterminer la cause de la température élevée.

Si la maladie est causée par une infection virale, le contact avec le bébé est nécessaire dans un masque jetable en gaze ou en cellulose qui le protègera de l’infection. Une intoxication alimentaire est une raison de consulter un médecin spécialiste. En cas de malaise grave, l'alimentation est suspendue jusqu'à ce que la mère se sente mieux.

Le respect de règles simples aidera une femme qui allaite à éviter les complications graves de la température corporelle élevée et à maintenir l'allaitement au niveau approprié.

A quelle température pouvez-vous nourrir le bébé?

Puis-je nourrir mon bébé à une température

Chaque maman qui a donné naissance à un enfant sait à quel point il est important que l'enfant se nourrit de lait maternel pour son développement. Aucune préparation lactée moderne ne la remplacera. Les mères sont attentives à elles-mêmes et à l'état de santé de l'enfant. La température, la morve et la légère indisposition sont déjà inquiétantes. Si le thermomètre montre une augmentation sérieuse de la température corporelle, la mère qui allaite devient hystérique, craignant d'infecter l'enfant. Une pensée lui vient à l'esprit: peut-être que, pendant un moment, arrêtez d'allaiter. Et si la température augmente chez le bébé, de nombreuses mères se demandent si elles peuvent le nourrir de force et quoi faire si ce dernier refuse de prendre le sein. Regardons ces questions.

Les raisons de l'apparition de la température chez maman

La température n'apparaît jamais chez une personne sans raison. Une mère qui allaite ne fait pas exception. Elle peut ressentir une augmentation soudaine de la température corporelle. Causer une longue recherche n'est pas nécessaire. Tout deviendra clair après avoir analysé les symptômes manifestes. 1. Le gonflement des glandes mammaires et l'apparition de nodules sur la poitrine sont un signe clair de l'apparition de la mammite. Si le bébé ne vide pas complètement le sein, la femme doit extraire le lait après la tétée. Sinon, il stagne, ce qui provoque l'apparition de température. 2. Les mamans qui ne suivent pas les recommandations claires dans le régime et ne surveillent pas la qualité des aliments consommés, la température se produira après une intoxication du corps et un empoisonnement. 3. Après l'accouchement, une femme présente souvent divers processus inflammatoires associés aux organes du système reproducteur. La température, accompagnée de douleurs dans le petit bassin et l'abdomen, indique que quelque chose se passe dans la nature. Une visite chez le gynécologue est la seule bonne décision.

4. Après la naissance de l'enfant, le corps de la mère est très appauvri. Tomber malade en attrapant un virus est plus facile que jamais. La température est un symptôme indiquant qu'une infection est présente dans le corps.

90% des maladies infantiles sont causées par des parasites. Allergies, éruptions cutanées, nez qui coule, rhumes fréquents, maux de gorge, congestion nasale peuvent tous être causés par des parasites tueurs. Comment protéger votre enfant des parasites? Lire plus..

Alimentation pendant les températures - mythes et réalité

Beaucoup considèrent que le conseil d'une famille d'adultes expérimentés d'arrêter d'allaiter quand la température se déclenche est le seul correct. Les médecins et les scientifiques modernes réfutent l'exactitude d'une telle décision.

Arrêter la lactation, le cas échéant, est extrêmement imprudent. L'allaitement est bon pour maman et son bébé.

Surtout en cas d'infection de l'infirmière avec une infection virale. De plus, afin de préserver la lactation, lorsqu'une femme a de la fièvre, il est conseillé de tirer le lait et de le donner au bébé dans un biberon après l'ébullition. Une telle recommandation est absurde et inutile, voire nuisible. • Après le traitement thermique, le lait maternel perd ses propriétés bénéfiques. • Un bébé qui a essayé un jour sa nourriture au biberon peut ensuite abandonner complètement le sein. À partir de la tétine, le lait lui-même coule dans la bouche et du sein de sa mère, il doit être aspiré, ce qui est extrêmement difficile pour les nourrissons. Les conseillers sont d'accord avec ce fait et donnent ensuite une méthode d'alimentation éprouvée et plus fiable, à l'aide d'une cuillère à thé. Étant donné qu’il faut administrer un enfant toutes les 4 heures, combien de temps faut-il pour manger une cuillère? • Cela nuit à la maman. Quand elle se sent mal, vous voulez juste vous allonger. Il n'y a pas de temps pour exprimer le lait. Dans les cas où l'allaitement est interrompu, par exemple pendant la période de maladie et le traitement aux antibiotiques, une femme doit se vider les seins toutes les 4 heures pour continuer à allaiter. Si vous n'exprimez pas complètement, une stase apparaîtra qui ne fera qu'aggraver l'état de santé de votre mère et augmenter la température.

La décision de nourrir le bébé peut et devrait être prise uniquement par la mère. Il est plus judicieux dans le cas où la température ne pas interrompre immédiatement l'allaitement et consultez un médecin. S'il est possible de préserver la lactation, ne la négligez pas.

Allaitement pendant le froid

Ceux qui pensent qu'une mère atteinte du SRAS et allaitant un enfant peuvent l'infecter se trompent. En fait, le virus s'est développé depuis longtemps dans son corps et a commencé à progresser. Maman, étant constamment en contact étroit avec le bébé, l’aurait peut-être infecté pendant longtemps. Mais avec Mère Nature, tout y est pensé. L’émergence de la température suggère qu’à l’intérieur, il est difficile de détruire la maladie à l’aide d’anticorps produits par le système immunitaire. Un enfant nourri au lait maternel reçoit ces anticorps, ce qui renforce son immunité à plusieurs reprises. Si, pendant une période froide, la mère cesse de se nourrir, cela ne peut qu'aggraver la situation.

Dans certains cas, à une température d'allaitement cesser

Chaque maman devrait savoir quand arrêter de nourrir son bébé avec du lait maternel. 1. Si la température a atteint le niveau de 39 et qu'aucun médicament antipyrétique ne vous aide ou ne l'abaisse brièvement, vous pouvez arrêter l'allaitement pendant un moment. 2. Dans les cas où des douleurs abdominales, pelviennes, du système urogénital sont apparues avec la température, l'alimentation n'est pas recommandée et une visite chez le médecin ne peut être différée. 3. L'allaitement est contre-indiqué en cas de suspicion d'affection pulmonaire, rénale, cardiaque ou hépatique. 4. Il est absolument impossible d'allaiter un enfant si une femme prend des médicaments puissants (en particulier des antibiotiques).

Pendant combien de temps pendant une maladie grave ne pas allaiter, seul un médecin qualifié répondra à maman. La consultation d’un pédiatre ne sera pas superflue. En cas de maladie grave, il est souvent recommandé d'arrêter la lactation et de transférer le bébé au mélange. Dans d'autres cas, s'il existe une possibilité, mais en l'absence de contre-indications médicales, l'allaitement devrait être maintenu.

Maintenant, considérons une autre question: que dois-je faire si le bébé est malade? Devrais-je le nourrir? Est-il possible de continuer l'allaitement si le bébé refuse d'allaiter

Nous savons tous que lorsque la température augmente, l'appétit diminue fortement. Je ne veux pas du tout manger. Si vous avez un enfant adulte, vous ne devriez pas le nourrir. Il est seulement nécessaire de maintenir le mode boire. La nourriture ne contribuera pas à un prompt rétablissement. Le gavage forcé en cas de températures élevées peut provoquer des vomissements. Mais vous devez boire le plus souvent possible pour accélérer le processus de guérison et éviter la déshydratation.

Mais si le bébé a de la fièvre, alors la question de l'allaiter ou non est ambiguë. Après tout, le lait n'est pas seulement un aliment, mais aussi une boisson indispensable au bébé. Et si votre enfant refuse de prendre le sein, nous vous recommandons de le forcer à verser du lait sur sa joue toutes les 10-15 minutes dans une cuillerée à thé.

Vous devrez décanter pour maintenir l'allaitement, si le bébé ne prend pas le sein. Le lait filtré peut être offert au bébé à l'aide d'une cuillère ou d'une seringue. Vous devrez nourrir les miettes comme un chaton pour qu'il aille mieux. L’expérience montre qu’il faut souffrir quelques jours, puis l’enfant va recommencer à s’attacher à la poitrine.

Articles connexes

  • Maladies des enfants
  • Traitement
  • Lectures de température
  • Les symptômes
  • Conseils pour les mamans

Allaiter à température: ce que maman a besoin de savoir

Les mères qui allaitent sont également malades. Et la question de savoir si allaiter à une température qui intéresse beaucoup. Dans cet article, nous déterminerons si cela peut être fait et pourquoi.

Au siècle dernier, l'attitude envers l'allaitement était quelque peu différente. Bien que personne ne ait nié son utilité, la transition vers les mélanges artificiels a été traitée avec beaucoup de calme. Et ceci en dépit du fait qu’à cette époque, les mélanges étaient bien moins adaptés aux besoins des tout-petits. L'enfant a été sevré avec un minimum de problèmes. Non considéré comme quelque chose de dangereux pour la santé et la psyché de l'enfant et de sa séparation de sa mère pour diverses raisons. Et, bien sûr, avec une telle vision du problème, la mère malade à la température élevée du bébé n’alla pas au sein. Et si possible, la mère était isolée de l'enfant. L'institut des grands-mères et des arrière-grands-mères était très bien développé.

De nos jours, le concept d'allaitement a beaucoup changé. Maman et enfant dans les premiers mois de la vie sont considérés comme inséparables. Et le remplacement du lait maternel par des mélanges artificiels est devenu une option extrême qui n'est autorisée que dans les cas les plus difficiles. Et la recommandation de base des pédiatres est la suivante: il est possible et nécessaire d’allaiter un enfant à la température de la mère. Mais toujours ce problème devrait être considéré plus profondément.

Enfant et mère pendant la maladie

Le plus souvent, la température de la mère augmente pendant une infection virale. Les symptômes ne commencent à apparaître que lorsque les virus se sont multipliés. Cette période est précédée d’une période d’incubation au cours de laquelle une personne se sent complètement en bonne santé. Mais il est déjà porteur de virus et est capable d'infecter les autres.

La mère, qui a de la fièvre due à une infection virale, est malade depuis un certain temps et a bien sûr réussi à transmettre le virus à l’enfant. Après tout, le contact mère-bébé est très proche. Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'isoler la mère et de cesser d'allaiter, car le bébé a déjà été en contact avec des virus.

De plus, le lait maternel est le premier et le plus important médicament pour le bébé. Le corps de maman combat les virus. Et au moment où la température apparaît, des anticorps protecteurs sont déjà produits. Dans le lait maternel, leur contenu est particulièrement élevé. Après avoir reçu les anticorps, l'enfant peut ne pas être malade du tout. Et il peut être malade, mais il est plus rapide de guérir et il est plus facile de souffrir de la maladie. Auparavant, il était généralement recommandé que, pendant la maladie de la mère, le lait maternel soit décanté, bouilli et donné au bébé en tant que tel. Mais les recommandations modernes sont complètement différentes. Le lait maternel dans le cas du SRAS dans maman ébullition ne devrait pas être. Le chauffage détruit les substances biologiquement actives contenues dans le lait et perd ses propriétés cicatrisantes.

Si au moment de la maladie priver le nourrisson du sein maternel, il non seulement ne recevra pas d'anticorps, mais subira également un stress important. Regardons la situation du point de vue de l'enfant. Le bébé se sent mal: la tête lui fait mal, le nez ne respire plus et au lieu de réchauffer le sein de maman, ils mettent un biberon sans âme avec quelque chose d'incompréhensible et qui ne sent pas du tout la mère. De plus, ma propre mère a également disparu quelque part, dans un moment aussi difficile. Au mauvais état de peur s’ajoute le fait que la mère ne reviendra pas. N'exposez pas l'enfant à un tel stress.

Pour les mères, l'arrêt brutal de l'allaitement peut aussi être dangereux. La mammite peut être ajoutée à la maladie provoquant de la fièvre. Ni la décantation manuelle ni le matériel ne peuvent vider le sein aussi bien qu'un enfant. Si une mère allaite sans problème jusqu’au moment de la maladie, elle n’a peut-être pas le tire-lait à portée de main et le pompage manuel nécessite un certain temps à maîtriser. Oui, et il est difficile de décanter 6 à 7 fois par jour pendant la maladie, surtout la nuit. Et le bébé peut bien téter le sein pendant que la mère dort.

Comment réduire la température en HB

À des températures inférieures à 38 degrés, il n'est pas nécessaire de la frapper avec des médicaments. Mais vous pouvez utiliser beaucoup de boisson chaude. Cette méthode vous permet de réduire légèrement la température du SRAS. Mais avec la lactostase, il ne peut pas être utilisé. Si la température a dépassé 38 degrés ou si la mère tolère très mal la fièvre, vous pouvez prendre des médicaments relativement sans danger pour l'enfant: le paracétamol ou l'ibuprofène. Mais il est nécessaire de respecter scrupuleusement les doses et le schéma thérapeutique, car ils pénètrent toujours dans le lait maternel et agissent en conséquence sur le bébé.

  1. Il est préférable de prendre les médicaments les plus simples à un composant, car ils sont moins susceptibles de provoquer des réactions allergiques.
  2. Les médicaments sont pris immédiatement après l’alimentation, de sorte que la concentration du médicament dans le sang jusqu’à la prochaine heure d’alimentation a diminué.
  3. Le paracétamol et l'ibuprofène ne doivent pas être pris plus de 3 fois par jour.
  4. La période de prise d'antipyrétiques ne doit pas dépasser 2-3 jours.
  5. Les mères qui allaitent L'aspirine sont strictement interdites.

De la chose la plus importante

Mais le plus important reste: le médecin doit traiter la maladie. Demander des soins médicaux professionnels est nécessaire si la température est:

  • s'est levé sans raison apparente;
  • au-dessus de 37,6 degrés;
  • dure plus de 2-3 jours;
  • rien ne s'en va.

L'aide du médecin est également nécessaire si la fièvre est accompagnée de symptômes différents du rhume.

Négliger sa santé pose de graves problèmes. S'ils ne sont pas prévenus à temps, la mère devra peut-être être traitée pendant longtemps avec des médicaments incompatibles avec l'allaitement. Et le bébé restera sans lait pendant une longue période, voire pour toujours. Dans des cas encore plus graves, la mère peut être à l'hôpital. Et puis l'enfant sera pour quelque temps, non seulement sans lait, mais sans mère.

Mais vous devez contacter un médecin qui comprend l’importance de l’allaitement. Un tel spécialiste sélectionnera des médicaments compatibles avec l'allaitement. Et si vous devez toujours utiliser des médicaments plus graves, le médecin essaiera de réduire la durée d'utilisation au minimum requis.

Donc, nourrir à une température dans la plupart des cas possible. Mais la mère qui allaite ne peut être.

Est-il possible d'allaiter à une température

L'allaitement est la base du développement complet et harmonieux du nouveau-né. Malheureusement, le corps d'une jeune mère n'est pas à l'abri de la pénétration d'agents pathogènes infectieux qui provoquent des maladies graves. L'une des manifestations de l'infection du corps est une réaction de température.

Avec la détérioration de l'état général d'une femme qui allaite, la question de la sécurité de l'application du bébé au sein se pose. Pour répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre les causes de cet état.

Raisons

L’augmentation de la température corporelle est le plus souvent causée par des maladies infectieuses de nature virale ou bactérienne. Pour ces pathologies, saisonnalité caractéristique. Le corps d'une femme qui allaite peut également présenter une forte fièvre causée par des facteurs non infectieux. Les causes les plus courantes d’indisposition et de forte fièvre sont les suivantes:

  • Une légère augmentation des performances est déclenchée par la maturation de l'œuf (ovulation) ou par un choc émotionnel.
  • Dans 80% des cas, cette affection se forme sur le fond d'une lésion infectieuse du corps. La raison en est la grippe et ARVI. Les symptômes associés au rhume sont l'écoulement nasal, la toux, les maux de gorge, les douleurs musculaires et le malaise général.
  • Pour la mère allaitante, la lactostase et la mastite apparaissant sur le fond de la stagnation dans la glande mammaire sont pertinentes. Cette maladie est caractérisée par une inflammation persistante et de la fièvre. Les complications purulentes de la mammite se produisent au fond de l’infection d’une infection bactérienne ou fongique qui pénètre par des abrasions et des fissures dans les mamelons.
  • Dans les 2-3 premières semaines après la naissance, le corps d'une jeune mère est vulnérable à toute maladie inflammatoire. Une immunité postnatale faible entraîne souvent une exacerbation des pathologies chroniques.
  • Une cause commune de cette maladie est une toxine d'origine alimentaire. L'intoxication alimentaire banale s'accompagne d'une intoxication grave du corps et de la fièvre.

Si les lectures de température ne dépassent pas 38 degrés, la femme qui allaite peut continuer à attacher le bébé au sein. Si ces indicateurs atteignent 39 à 40 degrés, des changements se produisent non seulement dans la composition quantitative et qualitative du lait, mais également dans sa cohérence. Tous les bébés n'accepteront pas de tels aliments. Il est donc recommandé à la femme de ramener la température à des valeurs normales.

Indications d'allaitement

Dans certains cas, les professionnels de la santé recommandent de ne pas interrompre la chaîne d'alimentation naturelle, même dans des conditions de température élevée. Cette recommandation a sa raison d'être:

  • L'allaitement à des températures élevées garantit que les interférons pénètrent dans le corps de l'enfant avec le lait maternel. Cela garantit la formation d'une protection immunitaire fiable du corps du bébé.
  • La réaction de température est une conséquence de la lutte intensifiée de l'organisme maternel contre les agents pathogènes infectieux. L'allaitement a un effet positif sur la santé de la mère et de l'enfant.
  • Mettre le bébé au sein de la manière habituelle est un moyen de prévenir la stagnation et la mammite.
  • Prenant une pause dans l’allaitement, une femme ne peut pas être sûre que son bébé n’abandonnera pas la prochaine portion de lait.

Contre-indications

Malgré les avantages de l'allaitement, cette procédure est soumise à des restrictions. L'augmentation de la température corporelle est une contre-indication à nourrir un enfant dans de tels cas:

  • Si les indicateurs de température ont franchi le chiffre de 39 degrés. Avec une fièvre importante, le goût et la consistance du lait maternel changent. Pour prévenir le refus d'allaiter du bébé, il est recommandé de réduire la température.
  • Dans les cas où la température élevée est la conséquence de maladies aiguës et chroniques d'organes et de systèmes. Ce groupe de pathologies comprend les maladies du système respiratoire, des reins, du foie et du coeur.
  • Si une femme qui allaite est forcée de suivre un traitement antibiotique, elle doit alors s'abstenir d'allaiter. En passant dans le lait dans le corps de l'enfant, les antibiotiques provoquent une dysbiose et d'autres complications.

Comment faire baisser la température

La stabilisation rapide de la température corporelle est dans l’intérêt de la mère et du nouveau-né. Les recommandations suivantes aideront à normaliser la condition:

  • Si votre température corporelle dépasse 38 degrés, vous devriez prendre un fébrifuge. À cette fin, il est nécessaire d’utiliser des médicaments à base d’ibuprofène ou de paracétamol. Ces fonds n'ont pas d'impact négatif sur le corps de l'enfant.
  • Les antipyrétiques peuvent être utilisés sous forme de bougies. Cela réduira le risque d'ingrédients actifs dans le lait maternel.
  • Si la température corporelle n’atteint pas le niveau de 38 degrés, elle ne devrait pas être réduite. La réaction de température s'accompagne d'une production active d'anticorps.
  • Pour mesurer la température corporelle dont vous avez besoin avant et après l’alimentation. Cela vous permettra de surveiller la situation. Avec un saut dans les performances en prenant antipyrétique. Pour plus d'informations sur le choix des médicaments et les règles d'admission, voir le lien http://vskormi.ru/mama/temperatura-u-kormyashhej-mamy/.
  • En cas d'infection par des agents pathogènes viraux, le repos au lit et la consommation excessive d'alcool sont recommandés. En utilisant suffisamment de liquide chaud, le corps se débarrasse des toxines sécrétées par les virus. En tant que boisson chaude, il est nécessaire d'utiliser des tisanes avec de la confiture de framboise, des boissons aux fruits de baies, de la compote de fruits secs et du lait chaud. La restriction d'utilisation de liquide s'applique aux femmes confrontées au problème de la mammite.

Si la réaction de température se situe dans les limites acceptables, alors nourrir un bébé est une activité importante et utile. Avant de décider de maintenir ou non la lactation, une jeune mère doit consulter un médecin spécialiste pour déterminer la cause de la température élevée.

Si la maladie est causée par une infection virale, le contact avec le bébé est nécessaire dans un masque jetable en gaze ou en cellulose qui le protègera de l’infection. Une intoxication alimentaire est une raison de consulter un médecin spécialiste. En cas de malaise grave, l'alimentation est suspendue jusqu'à ce que la mère se sente mieux.

Le respect de règles simples aidera une femme qui allaite à éviter les complications graves de la température corporelle élevée et à maintenir l'allaitement au niveau approprié.

Est-il possible de nourrir le bébé avec du lait maternel à une température? | Tags: alimentation, sein, nouveau-né, mère, qui

Est-il possible d'allaiter à une température élevée? Souvent, une mère qui allaite écoute des conseils vous avisant que vous ne pouvez pas allaiter à des températures élevées et que vous ne pouvez pas prendre de médicaments. Le moyen de sortir de cette situation est de décanter et de faire bouillir le lait, puis de nourrir le bébé avec ce lait. Le plus souvent, de telles choses sont dites par des personnes qui ne savent absolument rien de l'allaitement.

Si une femme qui allaite attrape un rhume ou une infection virale normale accompagnée d’une forte fièvre, vous ne devez pas interrompre l’allaitement au sein, car le besoin de nourrir son bébé avec du lait maternel ne fait qu’augmenter.

Pourquoi arrêter d'allaiter n'est pas recommandé?

La cessation de la vidange naturelle du sein peut entraîner une température encore plus élevée. En outre, la suspension de l'allaitement peut entraîner la formation d'une lactostase, qui ne fera qu'aggraver l'état de la mère.

Continuant à allaiter à des températures élevées, la mère, par son lait, protège son enfant contre un agent pathogène viral. Le corps de la mère produit des anticorps contre le virus pathogène qui pénètre dans le corps du bébé avec du lait maternel. Si vous privez l'enfant du soutien immunitaire de la mère, il devra lutter seul contre le virus, ce qui augmentera le risque de maladie, car la mère peut l'infecter.

Si le bébé est sevré, pour éviter la stagnation du lait, la mère devra tirer son lait jusqu'à 6 fois par jour, ce qui est très difficile à température ambiante. Si le lait n'est pas exprimé, une stagnation peut survenir, pouvant entraîner une mastite.

Aucune expression de l'allaitement ne peut être comparée à l'allaitement, car le bébé exempte le mieux le lait du lait. La lactation à une température constante ne change pas, le lait ne devient pas amer, ne dégrade pas et ne roule pas, comme on peut souvent l'entendre de la part des "bienfaiteurs".

Mais lorsque le lait bouillant perd ses propriétés et que l'essentiel de ses facteurs de protection est simplement détruit pendant l'ébullition.

Pour lutter contre la température pendant l'allaitement, vous pouvez utiliser du paracétamol ou des médicaments en contenant. N'utilisez pas d'aspirine.

L'élévation de la température est une fonction protectrice de l'organisme contre les stimuli viraux, car à des températures élevées, les virus perdent leur capacité à se reproduire activement, et il est recommandé de réduire la température uniquement si la mère qui allaite est difficile à tolérer.

Pour le traitement des infections virales, il suffit d'appliquer un traitement symptomatique n'affectant pas l'allaitement. Le traitement par les remèdes contre le rhume, l’utilisation de drogues pour inhalation, ainsi que le gargarisme, sont tous compatibles avec l’allaitement à température ambiante.

Pour le traitement de maladies causées par des micro-organismes pathogènes, tels que l'angine de poitrine, la mammite, la pneumonie, etc., il est nécessaire d'utiliser des médicaments antibactériens et des antibiotiques compatibles avec l'allaitement. Il existe assez peu de ces remèdes, il s’agit de divers antibiotiques du type pénicilline. Antibiotiques fortement contre-indiqués, pouvant affecter la croissance osseuse ou la formation de sang. Ces antibiotiques peuvent être remplacés par des homologues plus sûrs et non contre-indiqués en cas d'allaitement.

Dans tous les cas, pour le traitement des maladies infectieuses, il est nécessaire de choisir des médicaments compatibles avec l'allaitement, par exemple un traitement avec diverses herbes, des médicaments homéopathiques.

Afin de déterminer la compatibilité d'un médicament avec l'allaitement, vous devez d'abord consulter un spécialiste expérimenté.

Allaitement à la température

La période de lactation est différente en ce que la nouvelle mère continue à prendre de nombreuses décisions, en tenant compte non seulement de son point de vue, mais également en se concentrant sur le bébé. En ce qui concerne "quoi manger" et "comment se soigner", elle doit déterminer quelles substances pénètrent dans le lait maternel, en quelle quantité et si elles peuvent nuire au bébé.

L'une des questions les plus courantes posées par une mère allaitante malade est de savoir s'il est possible d'allaiter à température ambiante. En réponse, nous soulignons deux points:

  1. Que se passe-t-il directement avec le lait lorsque la température corporelle augmente?
  2. Quelle maladie peut être un symptôme de fièvre?

Compte tenu de ces deux facteurs, vous pouvez comprendre comment procéder dans chaque cas. Arrêtons-nous d'abord sur les maladies accompagnées de marques élevées sur le thermomètre.

Causes de température élevée

Problèmes post-partum

En cas d'augmentation du thermomètre dans les premiers jours après la naissance, on peut suspecter le développement du processus inflammatoire associé aux complications pendant le travail: endométrite, inflammation des points de suture lors de l'épisiotomie (incision périnéale) ou de la césarienne et coutures. Développe souvent une mammite post-partum, nous en reparlerons plus tard.

Exacerbation d'anciennes maladies chroniques

L'accouchement est un test pour l'organisme de la mère contre lequel les maladies chroniques sont aggravées: pyélonéphrite, amygdalite, herpès. Avec un traitement approprié et un traitement rapide pour suspendre l'allaitement, il n'est pas nécessaire.

Seules 4 maladies chroniques peuvent être une indication directe pour ne pas allaiter: VIH, tuberculose active, syphilis, hépatite B et C, et pas toujours.

Puisque la mère est en contact étroit avec son bébé, vous devez penser à la santé même lorsque la question de la planification de la grossesse se pose. Les maladies chroniques sont guéries, le mode de vie est revu.

En règle générale, les momies sont moins susceptibles de souffrir d'infections respiratoires aiguës, car elles ne se produisent pratiquement pas dans les lieux publics pour la première fois. Cependant, une visite à la clinique, des déplacements forcés par les transports en commun, une hypothermie ou une maladie du domicile peuvent provoquer le développement d'un IVRA chez une femme qui allaite.

Le médecin peut facilement poser un diagnostic et prescrire le traitement autorisé pendant l'allaitement. À des températures supérieures à 38,5 ° C, prenez des antipyrétiques à base de paracétamol et d'ibuprofène: Panadol, Efferalgan, Cefecon, Nurofen, Ibufen, etc. Pour d'autres moyens efficaces de réduire la température, lisez ce qui suit.

Pour les infections virales, il est recommandé de boire beaucoup et de rester au lit. Pour stimuler le système immunitaire de la mère, utilisez des remèdes homéopathiques et des remèdes à base de plantes. Pendant la période de lactation, il est préférable de privilégier les médicaments à composant unique que les médicaments combinés, car même si l'un des composants présente une allergie, le médicament ne peut pas être utilisé.

Dans la maison où il y a un petit enfant et l'un des membres de la famille d'ARVI est malade, le mode masque est introduit. Seulement il est nécessaire de respecter toutes les règles, sinon un tel supplice (porter un masque) sera inutile.

Les avantages de se nourrir lorsque la température a augmenté sont évidents. Avec le lait, la mère donne au bébé le meilleur médicament sous forme d'anticorps déjà produits pour le virus, ainsi que de substances de défense, telles que l'interféron. Un enfant a une chance de ne pas tomber malade du tout ou d’avoir une infection légère.

Devrais-je utiliser un masque à l'approche d'un enfant? Un point discutable. Le contact entre la mère et le bébé tout au long de la journée est suffisamment proche et un masque jetable ne permet d'économiser que 2 heures, maximum 4 heures, et il devrait être porté par une personne en bonne santé, pas par une personne malade. Il est impossible de porter un tel remède sur un enfant et il sera difficile pour une mère malade de rester là-bas toute la journée. La meilleure option est un mode masque pendant l'alimentation, mettant à chaque fois un nouveau masque.

Processus inflammatoire bactérien

La mastite post-partum est une situation typique dans laquelle se développe une inflammation. En règle générale, il se produit sur le fond de la lactostase, ou l'infection pénètre dans la poitrine par des fissures dans les mamelons. Moins fréquemment, la mammite se développe en raison de maladies endocriniennes.

La mastite post-partum est une maladie du sein causée par une bactérie (staphylocoque, streptocoque, etc.) et caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire sur un ou les deux seins. La mastite est accompagnée de phoques douloureux dans la glande, de fièvre, elle peut être purulente.

En raison du fait que la mammite affecte "l'outil pour l'alimentation", la maladie devient doublement douloureuse. Par conséquent, ne commencez pas le traitement de la lactostase et des formes initiales de mammite.

Dans la plupart des cas, la mammite sert d'indication pour arrêter la lactation (mais pas toujours) et de transition temporaire pour nourrir le bébé avec le mélange. Ainsi, en cas de mastite purulente, le pus risque de tomber et, avec cela, une infection à staphylocoques dans le lait (avec la lactostase, au contraire, l'alimentation est utilisée comme traitement thérapeutique). En outre, le traitement de la mammite s'accompagne de la prise de médicaments antibactériens et nombre d'entre eux sont contre-indiqués lors de l'allaitement.

Dans le cas de la poursuite de l'alimentation du bébé et de l'utilisation simultanée d'antibiotiques (certains sont autorisés avec l'HB), tenez compte du fait que ce groupe de médicaments tue non seulement les organismes pathogènes, mais également la microflore intestinale bénéfique, qui devra être restaurée. Et puisque les antibiotiques pénètrent dans le lait maternel, les préparations probiotiques devront être bues non seulement par la mère, mais également par le nourrisson.

Mesurer correctement la température

Le moyen le plus courant de mesurer la température est l'aisselle. Cependant, chez une femme qui allaite, la glande mammaire représente actuellement toute une usine dont les produits laitiers ont une température supérieure à 37 ° C et en train de nourrir les muscles qui se contractent et travaillent, libérant ainsi de la chaleur.

Par conséquent, il est plus correct de mesurer la température après avoir vidé la poitrine (en la nourrissant ou en la décantant) une demi-heure plus tard. N'oubliez pas d'essuyer les bras avec une serviette sèche, sinon la transpiration faussera le résultat.

Est-ce que la qualité du lait pendant la chaleur?

Le mécanisme de production du lait maternel pondéré au niveau génétique et l’augmentation de la température moyenne n’affectent pas sa composition qualitative: il n’est pas acide, ne brûle pas, ne caille pas.

La seule chose qui se passe est que la lactation diminue en cas de chaleur, ce qui s'explique par des processus physiologiques:

Nous vous conseillons de lire: Est-il possible de faire une fluorographie pendant l'allaitement

  1. À des températures élevées, le corps perd rapidement une grande quantité de liquide. L'eau est la base du lait, mais le liquide consommé est très nécessaire pour combattre les infections et récupérer.
  2. Pendant la période de maladie et d'intoxication, l'enfant est moins appliqué à la poitrine. Cela est dû au fait que pendant la maladie, maman n'est pas prête à se nourrir. Le repos au lit et le sommeil, autant que possible dans ses circonstances, sont simplement nécessaires pour la réadaptation. Et moins le bébé est nourri au lait maternel, moins il est produit. Cela arrive souvent surtout quand il ne s'agit pas de bébés, mais d'un enfant qui reçoit des suppléments. Avec la récupération, la lactation peut être restaurée.

Selon le guide médical de Ruth Lawrence, l'allaitement est souvent compatible avec des maladies telles que:

  • la rougeole;
  • la rubéole
  • ARVI, ORZ;
  • l'herpès s'il n'est pas dans la para-région;
  • lactostase, mastite non purulente;
  • infection à staphylocoques;
  • l'hépatite A, B, C;
  • maladies auto-immunes.
Dans presque tous les cas de fièvre, il n’ya pas de contre-indication à la poursuite de la lactation.

Alors, à quelle température, si nous parlons de chiffres, nourrir un bébé est-il sûr? Jusqu'à 39 ° C. Mais l'OMS recommande de prendre des médicaments antipyrétiques à partir de 38,5 ° C. C'est juste que l'allaitement est une période spéciale dans la vie d'une femme, et il arrive souvent qu'elle doive encore s'occuper de son bébé, malgré sa mauvaise santé.

Certains avec le SRAS sont décantés, le lait maternel bouilli, puis donnez-le aux miettes. Cela ne devrait pas être fait, car les facteurs de protection contenus dans le milkshake disparaissent lorsqu'ils sont chauffés. Ainsi, l'enfant est privé de la meilleure protection contre la maladie.

Alors, est-il possible de continuer à nourrir le bébé si la mère fait de la fièvre? La réponse dépendra de plusieurs facteurs:

  • Quelle est la raison de l'augmentation de la température? Dans quelle mesure la maladie elle-même qui provoque l'hyperthermie est-elle contagieuse?
  • Des médicaments ont-ils été prescrits? Si oui, sont-ils compatibles avec l'allaitement?
  • Est-ce que l'enfant a des allergies aux médicaments pris par la mère?
  • Qu'est-ce que le médecin dit qui évalue votre situation spécifique?

Pourtant, dans la plupart des cas, une forte fièvre n'est pas une raison de sevrage. Alors, nourris ton bébé à la santé.

Quel régime devrait suivre l'enfant à une température

Comment nourrir le bébé s'il a une température élevée? L'enfant malade refuse de manger, est méchant et pleure, il n'a pas d'appétit. Ce comportement perturbe les jeunes mères, car le bébé perd de la force sous ses yeux. Examinons en détail la question: qu'est-ce que nourrir l'enfant à une température ambiante, comment restaurer la force de son bébé et prévenir l'épuisement du corps? Découvrez également pourquoi les enfants refusent de manger pendant la maladie.

Manger bébé pendant la maladie

Si un enfant est enrhumé et refuse de manger, vous ne pouvez pas le forcer à manger. Cela entraînera une réaction négative de sa part et une méfiance envers les parents. L'enfant refuse de manger, car toutes les ressources de l'organisme visent à lutter contre l'infection: il n'y a déjà plus assez d'énergie pour digérer et assimiler les aliments. Par conséquent, il est extrêmement peu judicieux de punir un bébé malade pour son manque d'appétit ou de montrer son mécontentement face à son comportement.

Dans les premiers jours qui suivent la maladie, l'enfant peut vomir à la vue d'un aliment: il s'agit d'une réaction protectrice normale d'un organisme affaibli par une infection. Les enfants fiévreux doivent boire plus que ce qu'ils ont besoin de manger. Offrez du thé à la camomille à votre bébé - il ne refusera pas. Il est également possible de donner de l'eau bouillie simple pour prévenir la déshydratation.

Si l'enfant demande lui-même à manger, donnez-lui un repas léger - compote de pommes (bouillie) ou un peu de semoule. Si les vomissements ne se reproduisent pas, conseillez de boire du jus de fruit ou de la gelée. Il y a de l'amidon dans la gelée pour que le bébé n'ait pas faim. L'extrait de fruit de gelée va saturer le corps avec les minéraux nécessaires et compenser en partie la carence en vitamines.

Faites attention! En cas de rhume, la muqueuse buccale devient enflammée. Il est donc déconseillé de proposer des biscuits à l’enfant: cela peut provoquer des maux de gorge supplémentaires.

Si la température est supérieure à 38 degrés, l'enfant ne peut pas manger des aliments de consistance solide - seulement semi-liquide ou liquide. Offrez du yogourt, du fromage en grains ou de la purée de légumes. N'essayez pas de nourrir avec force: le bébé résistera et dépensera la dernière force.

Si le bébé demande du lait, donnez-lui le produit non gras. À des températures élevées, le corps est faible et incapable d'absorber les graisses. Il est strictement interdit d’arroser le bébé avec de la crème pour éliminer la sensation de faim. Mieux vaut lui faire cuire kissel ou offrir de la gelée de fruits. Lorsque l'enfant se rend à l'amendement, il demandera à manger.

Température avec vomissements

Que faire si un enfant vomit? Quelle devrait être la nourriture? Dans cette situation, seul le mode consommation est affiché. Lorsque vous vomissez, votre corps perd de l'énergie. Vous ne devez donc pas donner à votre bébé de nourriture. Il vomira encore et perdra de l'énergie supplémentaire. Il en va de même pour les nourrissons: une mère qui allaite doit suivre un régime en cas de maladie du bébé et ne pas manger d’aliments trop digestibles.

Parfois, lors de vomissements, le meilleur moyen consiste à boire de l'eau tiède bouillie. Lorsque les vomissements cessent, offrez du jus ou du kissel liquide. Observez la réaction du corps et les désirs du bébé - il choisira mieux de boire ou de manger dans cette situation. Boire de gros volumes est également impossible - l’arrosage doit être fractionné. Offrez un demi-verre de compote ou d'eau.

Période de récupération

L'un des moments les plus heureux pour la mère est l'appétit de l'enfant après la maladie. Quelle devrait être la nourriture? Il n’est pas nécessaire d’offrir immédiatement beaucoup de nourriture - le corps n’a pas encore récupéré l’énergie dépensée pour lutter contre la maladie. Pendant cette période, le meilleur remède sera une tisane au miel et aux fruits frais:

  • purée de banane;
  • pommes râpées au four;
  • jus naturels de baies / fruits.

Cet aliment saturera le corps affaibli d'un complexe de minéraux et de vitamines. Il est utile de proposer au bébé du porridge au sarrasin / à l'avoine avec du lait: il suffit de ne pas ajouter beaucoup de beurre. Les graisses sont difficiles à digérer par un corps affaibli.

Il est impossible de bourrer un enfant de nourriture du matin au soir afin de restaurer son poids précédent. Concentrez-vous sur les désirs et les besoins de l'enfant et votre poids sera bientôt rétabli. La nourriture devrait être une vitamine, pas copieuse.

Qu'est-ce qu'une suralimentation dangereuse pendant la période de récupération? Des bactéries pathogènes se retrouvent dans les intestins pendant plusieurs jours après la chute de la température. De grandes quantités d'aliments provoquent des effets indésirables dans les intestins d'un enfant. Cela menace avec des complications et le refus du bébé de manger du tout.

Résumer

Comment nourrir un enfant à une température? Les repas doivent être légers: purée de pommes de terre aux légumes et aux fruits, gelée, yogourt, fromage cottage faible en gras, bouillie liquide dans l’eau. Faites cuire les plats à la paire ou au four, à l'exception des fruits cuits et de la gelée. Cela s'applique particulièrement à la période de récupération - vous ne devez pas donner d'aliments frits.

Vous ne devriez pas réveiller un bébé qui dort pour lui donner un verre ou lui proposer de manger. Dormir pendant la maladie est un merveilleux médecin. Dans un rêve, le corps reconstitue ses réserves d'énergie. N'essayez pas de nourrir le bébé de manière nourrissante - le menu devrait être composé de vitamines, les portions d'aliments étant petites.

Pendant la période de récupération, offrez souvent des fruits et des jus de fruits frais, achetez un complexe de vitamines et de minéraux. Cependant, rappelez-vous que la valeur pour le corps sont des vitamines naturelles et non artificielles. Compte tenu de ces recommandations, vous pouvez soulager l'état de votre bébé pendant la maladie et pendant la période de récupération.