La présence de saignements un mois après l'accouchement

Les douleurs

Le repérage après l'accouchement est un phénomène tout à fait naturel. En moyenne, ils durent jusqu'à un mois et demi, mais cette période peut varier dans un sens ou dans l'autre. Certaines femmes ont des saignements qui se poursuivent un mois après la naissance. Avec quoi peut-il être connecté, est-ce considéré comme normal et quels symptômes devraient alerter la jeune mère? Nous traiterons de ces problèmes dans notre article.

La nature de la décharge post-partum

Pendant la grossesse, les femmes augmentent considérablement le volume de sang circulant dans le corps. Selon les statistiques, la quantité de sang peut augmenter de 30 à 50%. Ainsi, la nature fournit une nutrition adéquate et de l'oxygène au bébé en développement dans l'utérus, et crée également une sorte de réserve de sang pour atténuer les effets de l'accouchement et de la période post-partum. Les vaisseaux utérins se dilatent et, au moment de la naissance, l’irrigation sanguine atteint son maximum.

Au cours du processus d'accouchement et après ceux-ci pendant 2 à 3 jours, des sécrétions plutôt actives sont observées, désignées par le terme médical «lochia». Ceci est un processus naturel, vous ne devriez pas avoir peur. Avec de telles sécrétions, le corps de la femme peut perdre jusqu'à 1,5 litre de sang, ce qui est également la norme. De plus, une petite quantité de lochies expulsées peut indiquer leur accumulation dans l'utérus, ce qui peut provoquer un processus inflammatoire. Cependant, il est extrêmement important de distinguer les lochies des saignements utérins dans le temps, qui ont à peu près la même apparence. Après tout, un tel saignement est lourd de mort et nécessite donc une intervention médicale urgente.

Décharge tardive après l'accouchement

Les hémorragies qui se produisent chez les femmes un mois après la naissance peuvent avoir différentes causes. Si une femme en travail accuse des doutes, il est préférable de consulter un médecin.

Lochies à long terme. Les contractions spasmodiques de l'utérus, qui commencent après l'accouchement et durent un certain temps, s'intensifient lors de l'attachement du bébé au sein et aident l'utérus à être nettoyé des particules de sang et des caillots qu'il contient. Les lochies sont des restes du canal de naissance, du placenta et de l'endomètre, qui sont exposés à l'extérieur plusieurs jours après la naissance. À la fin de la première semaine après l'accouchement, leur couleur change, ils deviennent marron, ils deviennent plus pâles, plus rares et à la fin du premier mois, la libération des lochies cesse. Chez certaines femmes, la libération de Lochia est retardée pendant une période d'un mois et demi après l'accouchement et même davantage. Ceci est la limite de la norme et peut généralement être causé par les raisons suivantes:

  • Une femme n'allaite pas. Il ne produit pas l'hormone prolactine, qui stimule la contraction de l'utérus, sa purification se fait donc plus lentement. S'il n'y a pas de caillots de sang ou une odeur désagréable dans la décharge, il n'y a pas de raison d'angoisse, ils disparaîtront progressivement.
  • L'accouchement a été réalisé par césarienne. La suture sur l'utérus l'empêche de se contracter correctement, c'est pourquoi le processus de restauration est retardé. De même, la durée du saignement est affectée par les blessures et les déchirures pendant le travail et la mise en place de sutures internes.
  • L'utérus pendant la grossesse a été considérablement étiré en raison de la taille importante du fœtus ou de la présence de plusieurs fœtus, ce qui augmente la période de récupération de la forme antérieure.
  • La présence de fibromes, de fibromes, de polypes interfère avec la contraction utérine normale, ce qui augmente la durée de la décharge.
  • La coagulabilité du sang est cassée. Sur l'existence de ce problème, le médecin doit être averti au stade de la planification de l'enfant. Et, bien sûr, une femme doit être préparée au fait que les saignements naturels après l'accouchement dureront beaucoup plus longtemps que d'habitude.
  • Un effort physique excessif peut entraîner des déchirures musculaires et même des saignements, ce qui ralentira le processus de récupération post-partum et retardera la durée de la décharge.

L'apparition de la menstruation. Habituellement, pendant deux mois après l'accouchement, les femmes n'ont pas de règles. Mais cela est vrai pour les mères qui allaitent le bébé. Dans ce cas, la prolactine libérée inhibe la production d'œstrogène, responsable de la maturation des follicules et de la restauration du cycle menstruel.

Pour les femmes qui, pour une raison ou une autre, ne mettent pas l'enfant à la poitrine, la menstruation peut reprendre dans un mois et demi après l'accouchement.

Ceci est un bon signe et indique une récupération rapide de l'utérus et du fond hormonal du corps féminin. Comme pendant le congé mensuel, elles deviennent abondantes et ont une couleur rouge vif, il est nécessaire que la femme détermine correctement s'il s'agit bien d'une menstruation ou si elle a des saignements utérins extrêmement dangereux pour la santé et qui nécessitent des soins médicaux d'urgence.

Le processus inflammatoire dans les organes génitaux internes. Elle peut être causée par la présence dans le canal de naissance de particules du placenta, de l'endomètre ou d'une infection liée à une intervention chirurgicale.
Premier rapport sexuel. Habituellement, les médecins recommandent de s'abstenir de relations intimes pendant deux mois après la naissance du bébé. Pendant cette période, les organes pelviens doivent être restaurés. Si les partenaires commencent des relations sexuelles avant la période recommandée, cela peut entraîner l'apparition de saignements.

La présence d'une érosion cervicale peut provoquer un écoulement brun ou sanglant à la fin du post-partum. Confirmer le diagnostic peut gynécologue. Il prescrira également le traitement approprié, au cours duquel le sexe n'est pas recommandé.

Ce qui devrait provoquer une alarme

Si, au lieu de diminuer, le volume des sécrétions augmente soudainement, la femme doit consulter un médecin, car dans ce cas, il peut s’agir d’un symptôme de saignement utérin. Si, pendant plusieurs heures, le joint standard est imbibé de sang en 40 à 60 minutes, il s'agit d'un saignement interne.

Si la décharge acquiert une odeur putride désagréable ou une teinte vert jaunâtre, il est probable qu'un processus inflammatoire se développe dans les organes génitaux internes. La raison en est peut-être la flexion des tubes de l'utérus et, par conséquent, l'accumulation de lochies.

Le processus inflammatoire dans l'utérus peut entraîner le développement de l'endométrite. Elle peut être accompagnée de douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen, de fièvre et de pertes purulentes. Lors de la confirmation du diagnostic, le médecin vous prescrira définitivement un traitement antibactérien et un curetage de l'utérus.

Outre ces facteurs, les raisons d'un appel urgent à un médecin sont également les suivantes:

  • l'apparition de caillots, de mucus;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • fièvre, faiblesse, détérioration de la santé;
  • durée de sortie plus de 6-7 jours.

Pour permettre à l'utérus de récupérer le plus tôt possible après la naissance du bébé, les médecins conseillent de dormir plus souvent sur le ventre, ou au moins de se reposer dans cette position. En outre, vous ne devriez pas marcher avec une vessie bondée, il est préférable d'aller aux toilettes dès la première envie.

Dans la plupart des cas, le congé qui continue chez la femme pendant un mois après l’accouchement est un phénomène naturel et ne nécessite aucune mesure ni aucun traitement. C’est toutefois au cours de cette période que l’on peut ressentir des problèmes pendant l’accouchement, par exemple des processus érosifs du col de l’utérus ou des restes de placenta dans l’utérus. Par conséquent, la femme doit surveiller attentivement l'intensité et la nature de la décharge, à temps pour remarquer les symptômes alarmants.

Écoulement de sang un mois après la naissance

La naissance d'un bébé est un processus physiologique complexe pour une femme. Les saignements un mois après l'accouchement ne sont pas toujours la norme. La menace pour la vie est déterminée par la quantité et la nature du rejet.

Informations générales

Lorsque la naissance était normale et sans larmes ni fissures, les mères observaient des saignements abondants au cours des 7 à 10 premiers jours. Ce processus physiologique dans le corps vous permet de vous débarrasser des restes de l'après-naissance, des lochies et de certaines parties du placenta.

Si, après la naissance du bébé, plus d'un mois s'est écoulé et que la décharge n'a pas cessé et ne devient pas abondante, faites attention à leur nature et à leur quantité. S'il n'y a pas d'odeur désagréable et qu'il n'y a pas de caillots sanguins de couleur foncée, c'est normal.

Quelle devrait être l'allocation d'un mois après la naissance:

  1. les lochias sont plus épais le premier jour et deviennent liquides au bout d'une semaine;
  2. pendant les premiers jours, le sang a une couleur écarlate éclatante;
  3. pendant 10-14 jours, la nuance passe au brun, la quantité diminue;
  4. écoulement muqueux rose pâle, sans odeur;
  5. après 4 semaines, les lochies deviennent transparentes.

Normalement, les pertes sanguines du vagin dans la période post-partum durent entre 6 et 8 semaines, selon l’état de santé de la mère. Le volume de sang perdu pendant cette période est d'environ 1,5 litre. Le corps est complètement renouvelé et nettoyé.

Causes de spotting dans un mois après la naissance:

  • une césarienne a été réalisée;
  • des parties de la post-naissance sont restées dans le canal de naissance;
  • la présence de fibromes;
  • la coagulation du sang est altérée;
  • il y a eu une rupture de l'utérus ou du canal génital.

Une femme n'allaite pas, une ménorragie se développe. Ceci est dû au déséquilibre hormonal. Avec cette déviation, les mois précédant et suivant l'apparition du nourrisson s'accompagnent d'une importante perte de sang.

La menstruation abondante se manifeste par une mauvaise santé, une pression artérielle basse, des vertiges. Les causes en sont des perturbations hormonales, des traumatismes à la naissance, des troubles de la coagulation du sang et des maladies des organes génitaux.

Si un mois s'est écoulé après l'accouchement et que le débit sanguin a commencé à augmenter, vous devez consulter un médecin. Un diagnostic opportun identifiera la cause et démarrera le traitement à l'heure.

Raisons

La présence de spotting pendant 4 semaines après la naissance entraîne le décès d'une femme ou le retrait du pénis. Maman, en présence de signes tels qu'une hémorragie abondante, des caillots sombres et des douleurs abdominales, est nécessaire pour appeler une ambulance.

Causes de saignement un mois après l'accouchement:

  • atonie ou hypotonie de l'utérus;
  • le reste de l'après-naissance;
  • blessure post-partum;
  • maladie du sang;
  • processus inflammatoires;
  • polype placentaire;
  • traits héréditaires du corps.

L’atonie et l’hypotonie de l’utérus représentent un écart entre les vaisseaux et il existe un espace vide à travers lequel le sang s’écoule. Cette condition est dangereuse pour la santé, car la perte de sang peut aller jusqu'à deux litres.

Quand appeler un médecin si le saignement a commencé un mois après la naissance:

  1. écoulement sanglant dure plus de 42 jours;
  2. l'ombre a changé en une sombre;
  3. apparition de pus, de taches noires et d'odeur désagréable.

Saignements abondants dus à des processus inflammatoires dus à des parties du placenta restant dans l'utérus. Les points de suture post-partum et les hématomes entraînent une perte de sang. Cela est dû à la suppuration de suture ou à la détection tardive de déchirures internes.

Le gynécologue subit un examen de la pathologie. Pour ce faire, une femme devra subir des analyses de sang et d'urine, ainsi qu'une échographie des organes génitaux. Des saignements fréquents et abondants indiquent la présence d'une pathologie.

Des complications

Au cours de la période post-partum, la femme doit surveiller attentivement son état de santé. Si une anomalie apparaît ou si du sang s'est écoulé un mois après l'accouchement, il est nécessaire de faire attention à la qualité des pertes vaginales.

Quand consulter un médecin pour des complications:

  1. le sang prit une teinte écarlate et devint liquide;
  2. la quantité de décharge a augmenté, il y a assez de serviettes postnatales pour pas plus d'une heure;
  3. douleurs persistantes dans l'abdomen et dans l'utérus;
  4. fièvre
  5. l'apparition de caillots sanguins avec une odeur désagréable.

Tout processus inflammatoire dans l'utérus nécessite un diagnostic et un traitement. Si la femme à temps ne fait pas attention aux saignements abondants six semaines après l'accouchement, les conséquences peuvent être négatives.

  • l'endométriose;
  • manque de contractions musculaires;
  • blocage de l'utérus;
  • infections inflammatoires.

L'endométriose se développe à la fois dans les organes génitaux et dans la région abdominale. On pense que cela se produit en raison de la pénétration de sang dans les trompes de Fallope. La maladie se manifeste après la menstruation et dans la période post-partum.

L'absence de contractions musculaires de l'utérus ne permettra pas au corps de retrouver son apparence d'origine. Les signes d'atonie sont des caillots sanguins, une diminution de la pression artérielle chez un patient. La pathologie entraîne souvent la mort en raison d'une perte de sang importante et d'un choc hémorragique.

Inspection

Un diagnostic complet est réalisé chez les femmes prédisposées au saignement. Les pathologies sont associées à des maladies génétiques et chroniques. Les médecins font attention à la taille de l'utérus, au placenta praevia et à la coagulation du sang.

Comment se déroule l'examen sanguin après l'accouchement:

  1. vérifiez le bas de l'utérus;
  2. examen des organes génitaux;
  3. mesure de la pression, du pouls et de la température corporelle;
  4. diagnostic général;
  5. prescription de tests et échographie.

Quand une femme a un écoulement rouge vif intense un mois après la naissance, l'examen commence par une vérification du fond de l'utérus et de la vessie. Ensuite, évaluez la qualité et la quantité de lohii. Pour ce faire, pesez le joint 15 minutes après le remplissage.

Les traumatismes entraînent souvent des saignements, ce qui empêche l'utérus de se contracter et de ne pas reprendre sa forme antérieure. Si l'organe est contrôlé et qu'aucune anomalie n'est décelée, faites attention à la douleur et au vagin.

Il est important de surveiller l'état général du patient. Mesurer la pression, le pouls et la température du corps. La peau normale doit être légèrement teintée, les lèvres roses, les muqueuses sans sécheresse. En cas de saignement interne, la douleur sera intense et irradiera vers la région pelvienne. Le vagin est gonflé, la peau devient bleu foncé. Un écoulement noir apparaît ensuite un mois après la naissance de l'enfant, ce qui indique la présence d'une plaie déchirée à l'intérieur ou à l'extérieur.

Traitement

Les saignements utérins sont traités par étapes, en fonction de l'état de la femme. Premièrement, un diagnostic et un examen, qui permettent de déterminer la cause de la pathologie. Pendant tout ce temps, l'infirmière contrôle la pression et le pouls de la femme.

Le travail de l'utérus est restauré à l'aide de médicaments. Pour chaque patient, le moyen et le dosage sont choisis individuellement en fonction des caractéristiques du corps. Pour soulager les spasmes et arrêter les saignements, un rhume est appliqué au bas de l'abdomen.

Préparatifs pour arrêter le saignement un mois après l'accouchement:

  1. L'ocytocine - utilisée pour contracter les muscles. Il est utilisé sous forme de compte-gouttes à la fois lors de l'accouchement et après l'apparition de l'enfant;
  2. Méthylergométrine - administré par voie intramusculaire uniquement après l'accouchement. Accélère la contraction des muscles de l'utérus.

Le médecin examine l'utérus et introduit un tampon avec un moyen qui aide le corps à se contracter. Si des résidus du placenta se trouvent à l'intérieur de la cavité et dans le canal utérin, l'organe est nettoyé sous anesthésie générale.

Si le saignement ne peut pas être arrêté, le problème est résolu chirurgicalement:

  • retrait de l'utérus;
  • agression des lacérations et des blessures à l'intérieur de l'organe;
  • serrer les navires qui sont endommagés.

L'opération n'est appliquée qu'en dernier recours, lorsque les médicaments n'ont pas résolu le problème. Toutes les interventions chirurgicales sont effectuées sous anesthésie générale. Avec une forte perte de sang, des transfusions sanguines sont prescrites.

Prévention

Les mesures préventives contribuent à la réduction de l'utérus, réduisent le risque de développer une pathologie après l'accouchement. Au cours du premier mois, la mère doit surveiller attentivement les modifications du corps. Le non respect des règles d'hygiène et des recommandations du médecin nuit à la santé de la femme.

Ce que vous devez faire la première fois après la naissance:

  1. avec une coagulation sanguine réduite régulièrement testée;
  2. Il est déconseillé de fumer, de boire de l'alcool;
  3. maintenir l'hygiène génitale. S'il y a des points de suture, prenez une douche en utilisant du savon pour bébé après chaque utilisation des toilettes;
  4. traiter les plaies pour la guérison la plus rapide avec des agents antibactériens;
  5. Immédiatement après la naissance, pendant les deux premiers jours, appliquez une compresse de glace sur la région de l'utérus;
  6. dans les 5 premiers jours pour réduire l'utérus se coucher et dormir sur l'abdomen;
  7. à la sortie de la maternité, consulter un gynécologue une fois par semaine;
  8. surveiller le bien-être jusqu'à ce qu'il y ait un écoulement clair du vagin.

Au cours des premières semaines, pour éliminer les saignements, vous ne pouvez pas faire de sport, soulever des poids. Après une césarienne, la période est augmentée à 4 semaines, car les points de suture peuvent se disperser. Si lors de l'accouchement il y a eu des ruptures de l'utérus, si le canal de naissance ou une épisiotomie ont été pratiquées, évitez les rapports sexuels avec un homme.

Les mesures préventives visent à restaurer le corps féminin après la naissance d'un nouveau-né. En cas d'hémorragie abondante et anormale, de décoloration de l'écoulement et d'apparition d'une odeur désagréable, vous devez immédiatement demander de l'aide.

La période après la naissance est une période assez difficile pour le corps de la mère. Une immunité affaiblie conduit souvent à des processus inflammatoires qui provoquent des saignements utérins. Lors de la visite à la clinique et pour diagnostiquer la cause de la pathologie, les médecins pourront sauver la vie d'une femme.

Saignement un mois après l'accouchement

Nous sommes tous bien conscients des pertes de sang après l'accouchement. Un processus très désagréable, mais extrêmement nécessaire, de sortie de l'utérus des lochies, consistant en mucus du canal cervical, cellules sanguines, épithélium mort, morceaux de placenta. Et il est tout à fait normal que ces sécrétions apparaissent dans les 6-8 premiers jours après l'accouchement, d'abord en grande quantité, changeant progressivement de couleur pour devenir plus claires, plus transparentes et sans caillots, tout en diminuant en volume. Au bout de 2 semaines, si la contraction de l'utérus s'est déroulée sans complications, l'écoulement vaginal est déjà brunâtre et après 6 à 8 jours, ce qui est suffisamment pour permettre à l'utérus de récupérer, l'écoulement se fait déjà ou cesse complètement. Et quelle pourrait être la cause des saignements un mois après l'accouchement?

Commençons par le fait qu’après un mois, l’utérus est toujours en phase de récupération, de sorte que de petites pertes sont tout à fait normales. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui n’ont pas allaité leur bébé, car pendant la lactation, l’utérus se ferme plus rapidement et les pertes s’arrêtent en conséquence plus tôt. Par conséquent, si l'écoulement n'est pas excessivement abondant, sans caillots et sans odeur fétide désagréable, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez boire des décoctions d'herbes qui réduisent les pertes, telles que le sac à main de berger ou l'achillée millefeuille.

C’est tout à fait autre chose qu’un mois après l’accouchement, le saignement, déjà «maculé», commence soudain à augmenter de volume, à changer de couleur, puis à virer au vert-jaune et à dégager une odeur de pourriture. Cela devrait déjà alarmer toute femme, car il pourrait être associé à un processus inflammatoire de l'utérus ou de la cavité du vagin, à une accumulation de lochies due à la flexion des trompes de Fallope. C'est un signe qu'une femme développe une endométrite. Dans ce cas, vous devez immédiatement consulter le médecin traitant qui, après une échographie, déterminera la cause du saignement dans une période aussi tardive. Si les craintes sont confirmées et que la femme présente une inflammation, le processus de traitement comprendra le grattage des restes de placenta de la cavité vaginale, ainsi qu'un traitement antibactérien avec la nomination d'un complexe d'antibiotiques.

Mais il existe également une troisième option qui explique pourquoi le saignement apparaît un mois après l'accouchement. Cela peut être dû à la restauration du cycle menstruel de la femme. Le fait est que les femmes qui allaitent produisent une hormone telle que la prolactine, qui affecte la production de lait par les glandes mammaires. Cette hormone peut bloquer les hormones dans les ovaires et, par conséquent, empêcher l'ovulation. Chez les femmes non-allaitantes, la prolactine n'est pas produite et le cycle menstruel peut donc commencer dès le mois suivant l'accouchement. Des saignements abondants au cours de cette période peuvent être expliqués par la normalisation des niveaux hormonaux, ainsi que par le rétablissement des fonctions de l'utérus.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’un écoulement important se produit, s’intensifiant soudainement, changeant de couleur, accompagnant des caillots apparents, ainsi qu’une odeur désagréable, la femme doit être alertée et l’encourager à consulter un médecin. Après tout, une vérification supplémentaire des organes en régénération n'interférera pas et la recherche ponctuelle d'une aide peut être un facteur décisif dans le traitement des processus inflammatoires complexes et la préservation de la santé.

Saignement après l'accouchement

Les saignements après l'accouchement sont un processus physiologique normal, qui est imposé par la nature. Ainsi, le corps de la femme se débarrasse de la post-naissance, du lohii et des restes du placenta. Il survient au début du post-partum et peut continuer plus tard. Ses sages-femmes sont déterminées par la nature de l'écoulement et le volume des pertes de sang.

Cependant, les saignements post-partum ne sont pas toujours un processus physiologique normal. Dans certains cas, cela peut même constituer une menace pour la vie d'une femme. Normalement, les pertes représentent 0,5% du poids total de la femme qui a accouché.

L'hémorragie postnatale précoce correspond à ce qui se passe pendant les deux premières heures, et cette dernière peut durer jusqu'à un mois et demi.

Saignement un mois après l'accouchement

Normalement, au cours de la première semaine après l'accouchement, les femmes continuent d'avoir des sorties. Peu à peu, ils changent de couleur, deviennent plus pâles, les caillots ne sont plus présents en eux, ils deviennent chaque jour de moins en moins.

Il arrive que des femmes, même après un mois, continuent d’observer un écoulement du canal de naissance. En petites quantités, ils sont la norme car il s’agit du processus naturel de la régénération utérine. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ne sont pas nourries au sein. S'il n'y a pas de caillots et une odeur désagréable, ne vous inquiétez pas. Dans un avenir proche, ces sécrétions cesseront de gêner une femme et cesseront.

Il est nécessaire de consulter un médecin si les saignements insignifiants deviennent abondants.

La situation est particulièrement dangereuse lorsque le déversement dégage une odeur putride et devient jaune ou vert. Le plus souvent, cela indique qu'un processus inflammatoire se développe dans l'utérus ou dans la cavité du vagin. Il peut être associé à une accumulation de lochies due à la flexion des trompes de Fallope.

Une femme peut commencer à développer une endométrite post-partum. Il a divers degrés de gravité, peut être accompagné d'une augmentation significative de la température corporelle. Le cas le plus difficile survient lorsqu'une femme a des douleurs au bas-ventre, accompagnées de fièvre et de pertes sanguines. Si le médecin confirme un tel diagnostic, on gratte mécaniquement la femme et on lui prescrit un traitement antibiotique.

Une autre option pour la survenue de saignements abondants un mois après la naissance est la restauration du cycle menstruel. Si une femme n'allaite pas, elle ne produit pas d'hormone spéciale, la prolactine, qui inhibe l'ovulation. Donc, déjà un mois plus tard, les premières règles peuvent être observées. Cela indique la normalisation de la fonction de l'utérus et la restauration des niveaux hormonaux.

Un mois après l'accouchement, une activité sexuelle qui a débuté trop tôt peut provoquer des saignements. Les médecins recommandent de s'abstenir de toute intimité pendant 2 mois après que la femme a eu un enfant. Cela est dû au fait que l'utérus a besoin de récupérer, de retrouver sa taille d'origine, de revenir à son état normal.

Parfois, les saignements 30 jours après l'accouchement peuvent être dus à des processus érosifs non complètement guéris dans la région du col utérin. Dans ce cas, vous devez consulter un gynécologue pour une consultation et suivre un traitement approprié. Les relations sexuelles dans ce cas ne devraient pas commencer.

Consultez un médecin si:

Un mois après la naissance, les pertes de sang sont abondantes, avec apparition soudaine et gain marqué.

Si le saignement change de couleur ou d'odeur.

Lorsque des caillots sanguins sont présents dans la décharge.

Si l'état de santé général se dégrade fortement, la température corporelle augmente, il y a des signes d'intoxication de l'organisme.

S'il y a une douleur dans le bas-ventre, accompagnée d'une perte de sang abondante.

Combien de saignements après l'accouchement?

La période normale pendant laquelle on observe un écoulement sanglant après la naissance est considérée jusqu'à 6 semaines. Pendant cette période, une femme peut perdre jusqu'à 1,5 litre de sang. Cependant, il ne faut pas avoir peur de ces chiffres, car le corps est préparé à l'avance à de telles dépenses. En effet, pendant la grossesse chez les femmes, le volume total de sang en circulation augmente considérablement.

L'allaitement est un autre facteur qui influe sur la durée du saignement après l'accouchement. Si cela se produit, l'utérus se contracte et se rétablit beaucoup plus rapidement, ce qui contribue au processus plus précoce d'interruption de la libération.

Si la femme a subi une césarienne, le saignement peut durer un peu plus longtemps. Cela est dû au fait que l'utérus a été blessé et cousu. Dans ce cas, il se rétablit un peu plus lentement que les genres naturels.

Les femmes confrontées à un effort physique accru et à des tensions post-partum peuvent également observer le processus d’excrétion du sang par le canal de naissance pendant une période plus longue. Par conséquent, si possible, il vaut mieux se reposer et éviter l'excitation.

Les facteurs suivants peuvent également affecter les périodes de saignement après l'accouchement:

Grossesse multiple, liée à une augmentation significative de la taille de l'utérus.

Grand enfant avec beaucoup de poids.

Certaines parties de la post-naissance, restant dans le canal de naissance et le processus inflammatoire qui a commencé à cet égard.

Contractilité utérine faible.

Acceptation de certains médicaments, tels que l'aspirine.

Blessure du canal de naissance, imposition de sutures internes.

Troubles de la coagulation sanguine.

Pour réduire la période de saignement après l’accouchement, il est utile de dormir sur le ventre ou de s’allonger dessus tout en se reposant. En outre, ne pas éviter les allers-retours aux toilettes pour vider la vessie à l'apparition de la première envie. Il est important d’éviter les efforts physiques importants et de soulever des objets lourds. Tout cela contribuera à réduire la période de saignement après l'accouchement et à éviter les complications.

Les saignements utérins sont des écoulements de sang de l'utérus. Le plus souvent, il s'agit d'un symptôme grave de maladies du corps féminin. Tout saignement utérin doit être diagnostiqué à temps et une assistance médicale est fournie à la femme, ce qui entraîne des conséquences graves, voire mortelles.

Certaines filles sont confrontées au soi-disant saignement juvénile, caractérisé par la saisonnalité et un manque constant d'ovulation. Outre les métrorragies juvéniles, il convient de noter celles qui se sont formées pendant la ménopause. Ils sont caractérisés par une fréquence élevée, qui devient un signe non seulement.

Le problème des saignements utérins est souvent confronté à de nombreuses femmes en âge de procréer. Le cycle menstruel normal dure 5 à 7 jours, avec une perte de sang totale pouvant atteindre 80 ml de sang. Dans le cas où diverses maladies se développent dans les organes du système urogénital, une femme peut commencer à saigner.

Les saignements artériels sont l’un des saignements les plus dangereux qui menacent directement la vie d’une personne. Cela est principalement dû au fait que la perte de sang est importante et intense. Par conséquent, il est important de connaître ses principales caractéristiques et règles de premiers secours.

Saignements utérins dangereux après l'accouchement: comment identifier, traiter et prévenir

Après avoir accouché, toute femme devrait être prête pour un écoulement sanglant pendant 42 jours. Immédiatement, ils sont représentés par des caillots et du sang, leur intensité diminue progressivement et ils acquièrent un caractère muqueux. Mais la période post-partum peut être compliquée. Ce sont souvent des saignements qui peuvent constituer une menace pour la vie d’une femme. Quelles sont les causes de telles conditions, comment comprendre, c'est la norme ou la pathologie?

Lire dans cet article.

Écoulement normal après l'accouchement

Normalement, pendant six semaines (42 jours), une femme a un écoulement des voies génitales - les lochies. L'intensité, la cohérence, la couleur et d'autres paramètres subissent d'importants changements au cours de cette période. Approximativement cela ressemble à ceci:

  • Les premières heures après la naissance. Décharge abondante, souvent avec des caillots. En règle générale, à ce moment-là, la femme est toujours allongée, au repos, et le médecin et la sage-femme la surveillent.
  • Les premiers jours. Progressivement, l'allocation diminue, les caillots apparaissent de moins en moins. À ce stade, une femme peut utiliser les pads maxi en toute sécurité. Après l'allaitement, ils deviennent plus nombreux, car la succion stimule la contraction de l'utérus.
  • De 7 à 10 jours environ, le saignement est déjà en train de se maculer et les règles augmentent.
  • À partir de la deuxième semaine, les lochies deviennent plus muqueuses avec des traînées de sang. Conserve également un petit disque périodique. À ce stade, même pendant plusieurs jours, il peut ne pas y avoir de décharge, puis réapparaître. Ce rythme est tout à fait normal jusqu'à 42 jours après la livraison, inclus.

Si le congé continue après six semaines, consultez immédiatement un médecin. C'est un signe alarmant d'une pathologie possible.

Nous vous recommandons de lire un article sur les maladies après l'accouchement. Vous y apprendrez les facteurs de risque, les pathologies inflammatoires et infectieuses, les méthodes de traitement.

Et voici plus d'informations sur les herbes pour les saignements utérins.

Saignements utérins après l'accouchement

Les saignements utérins sont des écoulements sanguins anormaux de l'utérus. Question particulièrement pertinente dans la période post-partum. A cette époque, en raison de certaines particularités de la sortie, une fille ne peut pas toujours estimer correctement son volume.

Les saignements utérins après l'accouchement peuvent être divisés en types suivants:

  • tôt s'ils surviennent dans les 2 heures suivant l'accouchement;
  • en retard - jusqu'à 42 jours inclusivement;
  • après 42 jours.

Dans le premier cas, la femme est toujours à la maternité sous la surveillance étroite d’obstétriciens-gynécologues. Les saignements pendant cette période sont très massifs et peuvent même mettre la vie en danger. Seul un médecin ou une sage-femme évalue le congé.

Causes d'apparition d'une hémorragie post-partum

Les causes des saignements au début et à la fin du post-partum sont quelque peu différentes, de même que la tactique employée par les femmes.

Hémorragie postpartum précoce

De telles complications en cas d'assistance intempestive peuvent entraîner la mort d'une femme. Par conséquent, toutes les actions des médecins doivent être précises, coordonnées et rapides. Les principales causes de saignements dans les deux heures après l'accouchement sont les suivantes:

Dans la plupart des cas, ils sont tous diagnostiqués immédiatement après la naissance du bébé. La détection tardive des larmes ou une mauvaise suture peut coûter la vie à une femme.

Hémorragie post-partum tardive

Si le saignement se développe dans les quelques jours qui suivent l'accouchement, les mêmes facteurs peuvent être les raisons qui ont conduit à un état similaire au début de la période. Plus les lochies sont très éloignées, plus la probabilité d'un processus pathologique supplémentaire est élevée.

Les saignements postnataux tardifs peuvent également provoquer les conditions suivantes:

  • La présence de polype placentaire. Sa formation se produit à partir des restes de la place des enfants, si lors de l'accouchement il n'y avait pas de rejet complet des tissus. Le polype placentaire a une petite taille, mais l'échographie pelvienne est presque toujours visible.
  • Le développement du processus inflammatoire dans l'utérus. Elle peut être provoquée par une infection du vagin, des foyers chroniques (même des dents carieuses avec déficit immunitaire), etc.
  • Caractéristiques héréditaires de la réduction du myomètre. C'est l'option la plus anodine pour les saignements après l'accouchement. En règle générale, dans ce cas, il passe rapidement à l'arrière-plan du traitement conservateur.
  • Dérive kystique - une pathologie rare. Cela peut être à la fois bénin et malin. Allocation à plus souvent non abondante.

Ils sont souvent plus abondants que d'habitude, douloureux et même avec des caillots. Mais leur durée ne devrait pas dépasser 3 à 7 jours. Dans tous les cas, les premiers jours critiques ne doivent pas aller au-delà des paramètres de la normale mensuelle - environ 20 ml de décharge par jour.

Voir la vidéo sur le saignement utérin:

Symptômes de saignements utérins au cours d'un mois pour lesquels vous devez consulter un médecin

Immédiatement après l'accouchement, la femme est hospitalisée pendant trois à cinq jours, voire plus. Les médecins surveillent attentivement la nature de la décharge et, s’ils soupçonnent une pathologie, ils procèdent immédiatement à un examen complémentaire et, si nécessaire, à des manipulations thérapeutiques.

Une fois qu'une femme est libérée, elle devrait surveiller indépendamment leur état. Lorsque les situations suivantes se produisent, il est impératif que vous consultiez un médecin:

  • Si le débit est très abondant, sanglant (pas assez de joints maximum pendant une heure).
  • Lorsque, pour des raisons inconnues, la température a augmenté, des douleurs sont apparues dans le bas de l'abdomen.
  • Lorsque les lochies acquièrent un caractère étrange, elles deviennent une chatte avec une odeur désagréable et putride.
  • Si la décharge continue pendant plus de 42 jours, même si elles ne sont pas fortes.

Diagnostic de la condition de la mère en cas de saignement utérin

Si des saignements se produisent, il est nécessaire d’en donner la raison la plus correcte. Dans ce cas seulement, il est possible de prendre les mesures médicales et diagnostiques les plus appropriées.

En cas d'hémorragie postnatale précoce, il n'y a pas de temps pour des manipulations supplémentaires. Par conséquent, tout est immédiatement exécuté pour l'arrêter. Dans ce cas, seule la quantité de sang perdue par la femme est estimée. Ceci est d'une importance fondamentale pour le déroulement des mesures thérapeutiques.

En ce qui concerne l'hémorragie postnatale tardive, il est nécessaire de préciser la raison pour laquelle elle est apparue. Les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Echographie des organes pelviens. Avec lui, vous pouvez identifier des signes d'inflammation, suspecter un polype placentaire. Il est également important d’exclure une nouvelle grossesse, le premier mois et d’autres pathologies.
  • L'hystéroscopie, qui est réalisée en cas de suspicion de polype placentaire ou de pathologie de l'utérus.
  • RDV en l'absence d'opportunités dans une autre enquête.
  • L'étude des capacités de coagulation du sang - coagulogramme.

Tout le matériel reçu est envoyé pour un examen histologique. Selon sa conclusion, nous pouvons parler de la véritable cause des saignements.

Traitement des saignements utérins après l'accouchement

Le traitement des hémorragies postnatales précoces et tardives est différent. Cela est dû à la nature différente de la décharge et aux causes possibles du développement de tels États.

Hémorragie postpartum précoce

Basé sur les causes possibles et le traitement. La séquence d'actions est approximativement la suivante:

  • L'introduction d'outils améliorant l'activité contractile de l'utérus, par exemple l'ocytocine.
  • Examen manuel de l'utérus. Vous permet d'identifier les parties de la post-naissance qui empêchent le myomètre de se contracter. Si nécessaire, un massage manuel est effectué pour augmenter le tonus de l'utérus (avec atonie).
  • Examen du canal de naissance pour les larmes et les blessures. Suturer si nécessaire.
  • Avec l'inefficacité d'événements antérieurs, un ensemble d'actions hémostatiques est réalisé: imposition de clips sur les voûtes du vagin, administration répétée d'utérotoniques et quelques autres.
  • Si le saignement continue, la femme est transférée en salle d'opération. Une intervention est en cours, dont le volume dépend de nombreux facteurs. Cela peut être l’imposition de points de compression spéciaux sur l’utérus pour sa compression et d’autres méthodes. Si nécessaire, le retrait du corps, qui est le dernier espoir pour le salut des femmes.

Saignements utérins tardifs après l'accouchement

Le traitement des saignements tardifs commence dans la plupart des cas par des mesures conservatrices. Ce sont des médicaments réducteurs, des antibiotiques, des hémostatiques, etc.

Prévention des saignements post-partum

Aucune femme ne peut être assurée contre de tels saignements, même si elle a déjà réussi un accouchement sans complications. Par conséquent, tous, sans exception, prophylaxie au début du post-partum. Il comprend les éléments suivants:

  • Enlèvement de l'urine par un cathéter afin que la vessie débordante n'empêche pas l'utérus de se contracter.
  • Refroidissez sur le bas-ventre pendant une heure ou deux pendant 20 minutes avec des pauses.
  • Dans les groupes à risque (gros fruits, saignements dans le passé, fibromes, etc.), des agents réducteurs, généralement de l'ocytocine, sont administrés.

Après sa sortie de la maternité, la femme devrait également prendre bien soin de sa santé. Les recommandations suivantes sont recommandées pour la prévention des saignements:

  • Pratiquez l'allaitement.
  • Ne vous épuisez pas avec un effort physique.
  • Observez le repos sexuel de 2 à 3 semaines à 2 mois, en fonction de la complexité de l'accouchement.

Nous vous recommandons de lire un article sur l'inflammation utérine après l'accouchement. Vous y apprendrez les causes de l'inflammation post-partum, les symptômes et les signes d'un problème, les méthodes de diagnostic et le traitement.

Et voici plus d'informations sur la douleur dans l'utérus après l'accouchement.

Les saignements après l'accouchement constituent une affection grave, parfois mortelle pour la femme. Seule une assistance médicale opportune et qualifiée aidera à éliminer sa cause et à sauver la jeune mère. La tâche de la femme est de se tourner à temps vers les spécialistes et de suivre tous les conseils après l’accouchement.

Lire aussi

Maladies après l'accouchement.. Les herbes aident au saignement utérin. Les hémorragies utérines surviennent dans diverses pathologies gynécologiques, au stade initial de l’utilisation des contraceptifs.

Complications de l'accouchement. Cela peut inclure des saignements dans n'importe quelle période, plusieurs pauses. En plus des maladies inflammatoires, après l’accouchement, les femmes sont sujettes au développement d’autres pathologies, ce qui provoque les symptômes suivants:

L'échographie après la naissance est l'une des méthodes les plus efficaces pour le diagnostic précoce de diverses maladies. maladies telles que les saignements utérins aigus post-partum, l’endométriose et les effets résiduels transférés.

Repérer un mois après la naissance

J'ai accouché le 12 mai. Les rejets après l'accouchement (lochies) pendant environ deux semaines allaient avec du sang. Peu à peu, le sang est devenu de moins en moins. À la fin, il y avait des reflets beiges. Environ un mois après l'accouchement, le sang a recommencé. J’ai décidé que c’était une fois par mois, bien qu’il n’y ait pas de sensations habituelles, comme lors de la menstruation, sauf que c’était très faible une fois que le bas-ventre était tiré, si cela ne me semblait pas du tout. Six jours plus tard (tant que mes règles étaient avant la grossesse), le sang a de nouveau disparu de l'écoulement. Le 17 juin j'étais en échographie. Échographie pratiquée par voie vaginale, mais pas sur l'estomac. Selon lui, tout est normal. Conclusion: l'utérus en rétroflexion (courbure arrière) et le liquide libre dans le bassin. L'échographie a dit que ça va. (Ils ont également passé des ultrasons à la maternité. Selon lui, apparemment, tout était également dans la fourchette normale, car ils m'ont déchargé le cinquième jour sans se plaindre). Le lendemain, le 18 juin, était chez le gynécologue. À l'examen, elle a découvert une légère érosion et prescrit des bougies Depantol. Pour le moment, posez trois bougies.

Mais le fait est qu'après l'examen, mes taches ont été reprises, ce qui me semble assez abondant. Par profusion mensuelle. Le sang est écarlate, avec la formation de caillots sombres. Cela dure, il s’avère, le quatrième jour.

En général, rien ne fait mal, la température est normale. Enregistré à nouveau chez le médecin, mais seulement le 25 juin. Peut-être que cela a du sens d'aller à la salle d'urgence pour me voir là-bas et qu'on lui a peut-être administré une injection hémostatique. Très inquiet. Est-il possible que lors d'une échographie utilisant le capteur vaginal, ce que je faisais le 17, ils n'ont pas vu de caillots dans l'utérus (est-ce que cela a été payant dans le centre médical)?

Écoulement sanglant écarlate: du sang un mois après la naissance

La décharge écarlate du vagin après le départ du bébé, qu’elle soit naturelle ou par césarienne. Le taux de saignement est dû à la réparation d'organes, en particulier lorsque le placenta était directement fixé au mur. Tandis qu'elle se réduit lentement à la bonne taille, le corps de la femme expulse le liquide de la plaie.

Si le sang écarlate a disparu des voies génitales, le plus souvent, c’est la conséquence naturelle de l’apparition d’un enfant et sa durée varie de 14 à 21 jours, mais il arrive que des pertes d’un type différent persistent pendant toute la période postnatale. Combien de sang est normal? Quand devriez-vous consulter un médecin si le saignement ne s'est pas arrêté dans le délai imparti dans le mois qui suit l'accouchement? Considérez chaque question plus en détail.

Saignement

Si vous allez bientôt devenir mère, préparez-vous à ce que l'écoulement rouge soit plus fort au cours des premiers jours que pendant un cycle menstruel abondant. Il peut aussi y avoir des caillots, mais chaque jour ils seront moins. Lorsque vous vous tenez debout, votre ichor peut littéralement vous couler, en raison de son accumulation dans le vagin.

Pendant ce temps, vous ne devez pas utiliser de tampons, car ils peuvent provoquer une infection et irriter le vagin après l’apparence naturelle du bébé. De grands tampons de nuit, des tampons urologiques ou des couches seraient une bien meilleure option.

Avec le temps, les saignements après l'accouchement cesseront d'être si abondants et la quantité de sang sera la même que pendant les menstruations normales.

Puis changez la taille et le lohii externe. Peu de temps après la naissance, ils seront rouge vif, puis marron et jaune. Ce sera un signe de guérison de l'organe interne. N'oubliez pas que l'exercice peut contribuer à une nuance de liquide plus foncée.

Des hémorragies et des douleurs abdominales peuvent vous accompagner pendant l'allaitement, car la concentration en ocytocine augmente, ce qui provoque la contraction de l'utérus. Après environ sept jours, le saignement devrait devenir moins douloureux et sa quantité devrait diminuer.

Couleur écarlate

Les sécrétions écarlates après la naissance après un mois contiennent parfois des fragments de tissu exfoliatif de l'utérus et du mucus. Au fil du temps, la sécrétion devrait acquérir une couleur transparente et durer jusqu'à 6 semaines, sans odeur désagréable.

Non seulement la réduction et la purification des organes internes sont responsables des saignements après l'accouchement au cours d'un mois, mais d'autres facteurs, tels que:

  1. blessure ou incision périnéale pendant l'accouchement;
  2. blessures au cou;
  3. problèmes de coagulation;
  4. rupture et saignement à l'intérieur du muscle utérin.

Si les lochies deviennent soudainement extrêmement abondantes et qu'il est donc nécessaire de remplacer les serviettes hygiéniques plus souvent que toutes les deux heures, vous devez en informer immédiatement le médecin ou vous rendre à l'hôpital où vous avez donné naissance à l'enfant. Les saignements graves nécessitent des soins médicaux rapides.

Vous devriez voir un médecin si:

  • arrêt soudain des lochies;
  • une fièvre est apparue - au-dessus de 38C;
  • la couleur du sang a changé et est devenue écarlate;
  • accompagné de très fortes douleurs à l'estomac;
  • il contient des caillots.

Des statistiques

Des saignements postnatals un mois après la naissance se produisent chez 5% des nouvelles mères. Il est diagnostiqué avec une perte de sang supérieure à 500 ml. Au cours des premières 24 heures après la naissance, le risque de perte de sang dite post-partum est accru.

  1. grossesse multiple;
  2. grande taille de l'enfant;
  3. polyhydramnios;
  4. long accouchement du bébé;
  5. placenta praevia;
  6. anesthésie générale;
  7. injection de sulfate de magnésium et séparation prématurée du placenta.

Dans la plupart des cas, les masses sortantes correspondent à une atonie ou à un trouble de la contraction du muscle utérin. Parfois, la cause est également des restes de la post-naissance dans l'utérus, un traumatisme ou une coagulation altérée.

L'hygiène

Le corps d’une femme met environ 1-2 mois à se mettre en forme après l’apparition d’un nouveau membre de la famille. L'utérus pendant cette période ressemble à une grande plaie cicatrisante qui nécessite des soins particuliers.

Principes d'hygiène intime:

  1. Lavez votre entrejambe aussi souvent que possible, toujours après avoir changé de coussinets. L'utilisation de liquides hygiéniques intimes au pH neutre ou au savon gris est autorisée. Les pharmacies ont la possibilité d'acheter des antiseptiques spéciaux à effet anti-inflammatoire pour les dissoudre dans de l'eau bouillie. En outre, ils réduisent la douleur dans le périnée après l'accouchement naturel en raison de la composition analgésique.
  2. Une fois que le sang a coulé après la naissance du bébé, vous devriez oublier de prendre un bain. Se baigner dans de l'eau chaude dilate les vaisseaux sanguins et provoque un écoulement puissant et abondant. Assurez-vous de vous laver sous la douche, dans un bidet ou dans un bol avec de l'eau bouillie tiède.
  3. Lavez-vous du pubis en direction de l'anus et non l'inverse. Ne pas essuyer la peau et toucher doucement avec une serviette pour capter l'excès d'humidité.
  4. Il est important de porter des sous-vêtements appropriés. La culotte doit être aérée, de préférence en coton. Lorsque les lochies et les traumatismes périnéaux irritent la peau, vous pouvez laisser tomber vos sous-vêtements en position couchée ou endormie. Cette aération des plaies doit être effectuée plusieurs fois par jour.

L'accès aérien accélère la guérison du périnée.

Les jours critiques reviennent

Environ 80% des femmes qui décident d'allaiter peuvent s'attendre à ce que leurs règles commencent dans 10 à 11 mois. L'allaitement maternel ralentit les menstruations et l'ovulation d'environ 20 semaines ou plus. Cependant, il n'est pas rare que la période de menstruation dépasse de beaucoup 20 semaines. Chaque femme et ses niveaux d'hormones sont uniques, il est donc difficile de dire quand la période sera renouvelée exactement. Pour certaines femmes, il revient le mois prochain après la naissance, et pour d'autres seulement après la fin de l'allaitement.

Au cours des premiers mois suivant la libération du bébé, les règles seront très irrégulières et dureront moins longtemps ou plus longtemps que les règles normales. Certaines femmes trouvent que leurs premières règles ont commencé si abondantes qu'elles utilisent à la fois des serviettes et des tampons en raison de l'intensité du flux de sécrétions.

La menstruation est un malaise pour une jeune mère, mais tant que la taille du liquide sécrétée est normale, il n’ya pas lieu de s’inquiéter. En cas de volume excessif, vous devriez consulter un médecin.

Combien de temps saigne après l'accouchement

✓ Article vérifié par un médecin

Les saignements au début du post-partum sont un processus physiologique normal qui ne devrait pas effrayer une femme. Après l'expulsion du fœtus et du placenta, l'utérus est activement réduit, ce qui «fait sortir» le sang restant, les caillots et tout ce qui reste dans la cavité après l'accouchement. Quelques jours après l’accouchement, le saignement diminue et cède la place au saignement: les lochies. Ils vont déranger une femme pendant environ 5 à 8 semaines, jusqu'à ce que l'endomètre de l'utérus soit complètement guéri.

Les Lochies ne représentent pas un danger pour le corps de la femme, mais il est nécessaire de surveiller constamment leur quantité et leur consistance pour ne pas rater l'apparition de véritables saignements utérins.

Combien de temps saigne après l'accouchement

Comment distinguer les lochies des saignements?

Les saignements qui se produisent après l'accouchement sont l'une des causes de décès les plus fréquentes chez les femmes. Afin de ne pas perdre de temps et de rechercher une aide médicale à temps, il est important de connaître les signes permettant de distinguer les saignements pathologiques des pertes normales.

C'est important! L'apparition de l'un des signes (dont le principal est le besoin de changer d'hygiène signifie toutes les heures), indiquant la possibilité d'un saignement, vous devez appeler une ambulance. Avant son arrivée, une femme devrait être étendue sur le lit en levant légèrement les jambes. Cette situation aidera à éviter une perte de sang importante.

Lochia se produit généralement chez une femme 2-3 jours après la naissance. Jusqu'à présent, les saignements sont considérés comme normaux, mais il est nécessaire de surveiller la quantité de sang sécrétée. Si, pendant la période où la maternité est à l'hôpital, le patient puerpéral doit changer de serviette hygiénique toutes les 45 à 60 minutes, vous devez en informer la sage-femme ou l'infirmière en service.

Combien de temps saigne après l'accouchement?

Les taches après l'accouchement sont normales et peuvent durer jusqu'à 8 semaines. Chez les jeunes femmes, le processus de récupération étant plus rapide, cette période est généralement raccourcie à 5-6 semaines. La nutrition des femmes pendant la période postnatale joue un rôle important à cet égard. Pour que l'endomètre guérisse plus rapidement, vous devez inclure les aliments suivants dans votre alimentation:

  • huiles végétales pressées à froid (classe premium);
  • noix (brésilienne, noix, noisette);
  • fruits secs (abricots secs, figues);
  • les verts (toutes sortes de salades vertes et feuillues);
  • poisson gras;
  • viande (veau, bœuf, porc maigre et agneau);
  • fruits et légumes

Causes de saignements post-partum

Une fois le placenta éjecté, une plaie ouverte se forme au site de son attachement à la paroi utérine, qui saigne jusqu'à ce qu'il soit complètement guéri. Pour que l'endomètre endommagé guérisse plus rapidement, la femme doit rester calme, ne pas soulever d'objets lourds et d'objets dépassant le poids du nourrisson, et inclure davantage d'aliments contenant des vitamines E, A et de l'acide ascorbique. De la boisson particulièrement utile décoction de rose sauvage et feuilles cramoisies. Les extraits contenus dans les feuilles de framboise stimulent les contractions utérines et aident à faire face aux saignements post-partum plus rapidement.

Les saignements ont augmenté un mois après l'accouchement

Tout changement dans le volume de sortie quelques semaines après l'accouchement est un signe avant-coureur pouvant indiquer le développement de maladies graves. Si la quantité de sang excrété a considérablement augmenté, il est nécessaire de consulter un gynécologue. Le médecin examinera, examinera l'utérus, déterminera s'il est douloureux et conclura à la nécessité d'un examen hospitalier.

Certaines mères refusent l'hospitalisation proposée, car elles ne veulent pas se séparer du bébé. Cela ne devrait en aucun cas être fait, surtout si une femme envisage d'avoir un autre enfant à l'avenir. L'inflammation de la muqueuse utérine (endométrite) est la pathologie la plus courante chez les femmes nouvellement nées. Il s’agit d’une maladie grave pouvant entraîner une infection de l’organe et l’apparition d’un processus purulente-inflammatoire. Si des bactéries et des toxines entrent dans la circulation systémique, le risque de septicémie (infection sanguine) sera très élevé. En l'absence d'assistance opportune et de traitement inapproprié, le décès est possible.

Facteurs de risque de saignement post-partum

Faites attention! Chaque année, environ 11 000 femmes dans le monde meurent des suites d'une perte de sang importante après avoir accouché. Selon les experts, plus de la moitié d'entre eux auraient pu être sauvés s'ils s'étaient rendus à l'hôpital à temps.

Quand devrais-je voir un médecin?

La période post-partum est une période dangereuse où la probabilité de complications augmente plusieurs fois. Le corps de la femme est affaibli par la grossesse et le travail. Par conséquent, elle ne peut pas supporter des charges qui deviennent beaucoup plus lourdes après l’apparition d’un bébé dans la maison. S'il y a une opportunité, pendant cette période, il est préférable de faire appel à des grand-mères, des soeurs ou des amies, qui pourraient assumer la responsabilité de s'occuper du bébé. Si une femme doit faire face à tout seule, vous devez être attentif à votre propre corps. Consulter un gynécologue observateur est nécessaire dans les cas suivants:

  • la décharge acquit une couleur rouge vif;
  • l'excrétion sanguine a augmenté 2 à 4 semaines après l'accouchement;
  • douleur dans l'abdomen ou le bas du dos;
  • la décharge a une odeur désagréable;
  • des caillots ont commencé à se distinguer de l'utérus;
  • la température a commencé à augmenter régulièrement.

Critères de diagnostic du saignement

Astuce! Chez les femmes qui allaitent, la mesure de la température dans l'aisselle est peu informative, en particulier dans les premiers jours suivant la naissance du bébé. Si la lactation n'a pas encore été établie, la température peut augmenter en raison d'une petite lactostase. Il est donc conseillé aux puerperas de mesurer la température de leur corps au niveau de la courbure du coude.

Le saignement peut-il s'arrêter après quelques jours?

Dans certains cas, la femme peut remarquer qu’après 4 à 7 jours après l’accouchement, la décharge s’est complètement arrêtée. Cela se produit brusquement et s'accompagne souvent d'une détérioration de la santé. Si une telle situation se présente, il est nécessaire d'aller d'urgence à l'hôpital, car la seule raison de ce phénomène est l'hématomètre (accumulation de sang dans l'utérus).

Le sang peut s'accumuler en raison d'une contraction utérine insuffisante. Il est donc recommandé à la femme de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir une telle affection. L'infirmière vous en parlera en détail une fois que la femme aura été transférée dans le service postpartum. Pour que l'utérus soit bien réduit et pour soulager l'œdème, les jeunes mères ont besoin:

  • couchez-vous et dormez plus souvent sur le ventre;
  • se lever plus souvent et se promener dans la salle ou dans le couloir;
  • Mettez froid sur le bas-ventre (des coussins chauffants ou des bouteilles de glace peuvent être placés dans le compartiment réfrigérateur).

Méthodes pour déterminer le montant de la perte de sang

Si, toutefois, il n’est pas possible d’éviter la formation d’hématomètres, il est important de se rendre à l’hôpital à l’heure actuelle, car la stagnation du sang dans l’utérus peut entraîner une propagation de l’infection et une inflammation dans la cavité de l’organe. Les principaux symptômes de la pathologie sont la cessation de la décharge et une douleur intense par traction dans le bas de l'abdomen. Lorsque ces symptômes apparaissent, la femme doit appeler une ambulance.

Le médecin du service procédera à un diagnostic par ultrasons, déterminera le diagnostic exact et, en cas de confirmation, prescrira le traitement. La contraction utérine peut être stimulée à l'aide de l'hormone ocytocine, mais la plupart des experts préfèrent un moyen plus efficace - un traitement chirurgical ou une aspiration sous vide. Les deux procédures sont assez traumatisantes, mais leur utilisation est nécessaire pour éviter des complications dangereuses.

Vidéo - Postpartum. Récupération. Uzi. Puissance L'hygiène

Saignement peut être la menstruation?

Si la décharge cesse au bout de 1 à 1,5 mois après l’accouchement, et au bout de quelques semaines, les règles peuvent être précoces. Si une femme ne s'inquiète pas des nausées et des vertiges, que la température est normale et que l'écoulement est modéré, vous ne devez pas vous inquiéter. Il est nécessaire d'observer la situation dans les 3-5 jours. Le sang menstruel a une teinte plus foncée et une odeur particulière. Il est donc assez simple de distinguer les menstruations des saignements.

C'est important! Certaines femmes pensent que l'allaitement est une méthode de protection efficace à 100% contre les grossesses non désirées et pensent qu'il ne peut y avoir de menstruation pendant l'allaitement. C’est vrai dans 85% des cas, mais la menstruation commence parfois 2 mois après la naissance de l’enfant. Au cours de la même période, la capacité de concevoir est rétablie. Vous devez donc prendre soin de la contraception si, dans un avenir proche, les enfants ne sont pas inclus dans les plans de la nouvelle mère.

Les véritables saignements utérins après l'accouchement sont une complication rare. Ne vous affolez donc pas si soudainement le nombre de pertes augmente légèrement. Cela peut être le résultat d'une activité physique accrue ou de la levée de poids. Vous devez donc vous calmer et ajuster le mode de travail et de repos. Mais si trop de sang est libéré et que l’état de la femme empire, une assistance médicale est nécessaire dès que possible.

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!