Saignements après l'accouchement: comment distinguer la norme de la pathologie?

Pouvoir

Le saignement après l'accouchement est un processus physiologique normal. Il permet au corps féminin de retrouver son état antérieur: l'utérus est nettoyé après la naissance, le lochy et le placenta. Les allocations commencent immédiatement après la naissance de l'enfant et se poursuivent pendant environ un mois et demi.

Mais parfois, ce processus devient pathologique. Le critère principal pour son évaluation est la nature et le volume de la perte de sang. Il est particulièrement important que les femmes en fin de grossesse et les nouveau-nés sachent quels saignements sont considérés comme normaux et quelles mesures prendre pour prévenir les complications.

Combien de temps saigne-t-il après l'accouchement?

La question de la durée des saignements post-partum se pose chez presque toutes les jeunes mères. La durée de ce processus peut aller de 2 à 6 semaines ou même un peu plus. La durée dépend de plusieurs facteurs: la capacité de réduction de l'utérus, la coagulation du sang, le taux de régénération des tissus, etc. Chez les femmes qui allaitent, le rétablissement est plus rapide.

Il est important d’évaluer non seulement la durée des saignements, mais également leur nature générale: ils devraient progressivement devenir moins abondants. Le premier jour après la naissance, l'écoulement est fort, puis il diminue et finit par se transformer en un "brun" brunâtre. Une telle séquence est la norme.

Causes de saignement après l'accouchement

Les saignements pathologiques abondants au début du post-partum, qui durent environ 2 heures après l’apparition de l’enfant, sont causés par les raisons suivantes:

  1. Coagulation sanguine insuffisante. Avec une telle complication, il coule dans un ruisseau sans formation de caillots ni de grumeaux (violation de la formation de thrombus). Pour prévenir une situation, il est nécessaire de donner du sang pour une analyse générale avant d'accoucher, afin d'annuler tous les médicaments à effet anticoagulant.
  2. Activité de travail rapide. Elle s'accompagne de ruptures du canal génital: lésion du col utérin, du vagin, dans de rares cas - de l'utérus. En savoir plus sur la livraison rapide →
  3. Augmentation du placenta. Lorsque cette complication est difficile à inverser le développement de l'utérus, ce qui entraîne un saignement abondant.
  4. Capacité insuffisante de l'utérus à réduire. Le plus souvent, cela se produit lorsque les murs sont fortement étirés (gros fruits, jumeaux, polyhydramnios);
  5. La présence de fibromes et de myomes dans l'utérus Plus d'informations sur les myomes utérins →

Les causes d'hémorragie post-partum de 2 à 6 sont:

  1. La libération de particules du placenta restant dans la cavité utérine.
  2. La sortie des caillots sanguins, gênée par la contraction spasmodique du col après l'accouchement opéré (césarienne).
  3. Récupération lente due à une inflammation de la région pelvienne (forte fièvre également notée).

Caractéristiques des saignements post-partum

Les symptômes d'hémorragie post-partum peuvent être décrits selon deux paramètres: le volume et la nature de la décharge. Il est également possible que le rythme cardiaque soit altéré, que la pression artérielle et veineuse change, que le bien-être général se détériore.

Physiologiquement acceptable est la perte de sang correspondant à 0,5% ou moins du poids corporel de la femme. Si cet indicateur est supérieur, un saignement pathologique post-partum est diagnostiqué. La perte massive de sang s'appelle sa libération dans une proportion de 0,5 à 1% du poids de la parturiente. Cela peut diminuer la tension artérielle, la faiblesse et les vertiges.

Lorsque le taux dépasse 1%, une perte de sang critique se développe. Il peut être accompagné d'un choc hémorragique et d'un CID (trouble de la coagulation). Ces complications entraînent des modifications irréversibles des organes.

Des saignements abondants après l'accouchement se développent avec une diminution ou une absence de tonus utérin. Plus l'atonie est prononcée, plus les mesures thérapeutiques sont mauvaises. Les médicaments qui entraînent une réduction du myomètre éliminent le saignement seulement pendant un certain temps. L'hypotension artérielle, la tachycardie, la pâleur de la peau et des vertiges sont associés à cette affection.

Procédures de diagnostic

Le processus de diagnostic commence pendant la grossesse. Dans la pratique obstétricale et gynécologique moderne, l’évaluation du risque d’hémorragie postpartum est basée sur les données de surveillance relatives à l’évolution du taux d’hémoglobine, de globules rouges et de plaquettes dans le sang à différentes périodes de gestation. Les indicateurs de coagulation (coagulogramme) sont pris en compte.

L'hypotension et l'atonie des muscles de l'utérus sont diagnostiquées au cours de la troisième période du travail. Ces états sont indiqués par une flaccidité et de faibles contractions du myomètre, une augmentation du temps de la phase suivante.

Le diagnostic de saignement après l'accouchement comprend une étude approfondie de l'intégrité du placenta excrété, des membranes fœtales, ainsi que de l'examen du canal de naissance pour identifier d'éventuelles blessures. Si nécessaire, une femme est soumise à une anesthésie générale et le médecin examine manuellement la cavité utérine pour déterminer s'il y a des déchirures, des suites d'accouchement, des caillots sanguins, des malformations ou des tumeurs susceptibles d'interférer avec la contraction du myomètre.

En cas de saignement en fin de post-partum, le diagnostic est réalisé par échographie. Deux ou trois jours après la naissance d'un enfant, on examine l'état des organes pelviens. La procédure permet de détecter les restes du placenta et des membranes foetales dans l'utérus.

Saignements normaux après l'accouchement

Les saignements normaux dans la période post-partum sont causés par la libération de résidus du placenta et des membranes foetales de leur utérus. Ce processus est divisé en plusieurs périodes, chacune caractérisée par certains signes: la couleur et l'intensité de la décharge.

Les trois premiers jours après la naissance de l'enfant sont abondantes saignements, le volume - plus que pendant la menstruation. La couleur est rouge vif. Le sang sort des vaisseaux qui se trouvaient à l'endroit où le placenta était attaché. Cette condition se développe en raison d'une contractilité insuffisante de l'utérus dans les premiers jours après la naissance. Il est considéré comme normal et ne nécessite aucune intervention médicale. Les hémorragies post-partum après une césarienne peuvent être plus longues, car l'utérus disséqué est moins susceptible de se contracter.

Au cours des deux prochaines semaines, l'intensité de la décharge diminue nettement. Ils deviennent rose pâle, brun ou blanc jaunâtre. L'utérus se contracte progressivement et à la fin de la deuxième semaine, le saignement disparaît complètement. Cette option est considérée comme la norme.

Dans certains cas, il y a des saignements à la fin de la période patrimoniale. Il peut être à la fois normal et pathologique, nécessitant une intervention médicale. Si, dans la période allant de 2 à 6 semaines après la naissance d'un enfant, il y a peu d'écoulement de l'utérus avec des impuretés de sang, vous ne devez pas vous inquiéter. Ce symptôme peut être présent à tout moment ou parfois apparaître ou disparaître pendant plusieurs jours. Ce mode intermittent est typique des femmes qui reprennent rapidement l'entraînement sportif ou d'autres activités physiques.

Parfois, le saignement disparaît à la fin de la deuxième semaine, puis apparaît pendant plusieurs jours entre 3 et 6 semaines après l'accouchement. Une décharge légère et indolore est une variante normale.

Saignements pathologiques après l'accouchement

Un écart par rapport à la norme nécessitant l’aide d’un médecin est un saignement tardif présentant les caractéristiques suivantes:

  • Durée plus de 6 semaines;
  • écoulement de succion peu abondant remplacé par du sang écarlate;
  • l'état général de la femme s'aggrave;
  • les saignements sont accompagnés de douleurs dans le bas de l'abdomen;
  • des signes d'intoxication apparaissent (fièvre, vertiges, nausées, etc.);
  • la décharge acquiert une couleur brune ou jaune-verte et une odeur désagréable.

Avec le flux sanguin intense, surtout s'il est écarlate, vous devez immédiatement appeler la brigade des ambulances. La douleur, la fièvre, la décoloration des sécrétions indiquent le développement de complications: endométriose, maladies infectieuses, etc. De telles conditions nécessitent un diagnostic et un traitement le plus tôt possible.

Méthodes de traitement

Les saignements aigus post-partum nécessitent avant tout la détermination de sa cause, ainsi qu'une cessation rapide. Le traitement utilise une approche intégrée et la pharmacothérapie doit souvent être associée à des méthodes invasives.

Pour stimuler l'activité contractile de l'utérus, un cathéter est inséré dans l'urètre pour vider la vessie et de la glace est appliquée sur le bas de l'abdomen. Parfois, un massage externe doux de l'utérus est effectué. Si toutes ces procédures n'aboutissent pas, des médicaments utérotoniques, par exemple la méthylergométrine et l'oxytocine, sont injectés par voie intraveineuse et injectés dans le col de l'utérus avec des prostaglandines.

Le traitement par perfusion-transfusion permet de reconstituer le volume sanguin circulant et d’éliminer les conséquences de sa perte. Les médicaments qui remplacent les composants plasmatiques et sanguins (en premier lieu les globules rouges) sont injectés dans une veine.

Si, à l'aide de miroirs, des lacunes dans le canal de naissance et le périnée sont détectées, un anesthésique local est utilisé et le médecin coud les lésions. L'examen manuel et le nettoyage de l'utérus sont indiqués manuellement pour les violations de l'intégrité du placenta et les processus hypotoniques dans le myomètre. La procédure se déroule sous anesthésie générale.

Si, lors d'un examen manuel, il est apparu une rupture de l'utérus, une laparotomie d'urgence, une fermeture ou un retrait complet de l'utérus est nécessaire. Une intervention chirurgicale est également nécessaire pour augmenter le placenta et dans les cas où le saignement est important et ne peut pas être arrêté. Des procédures similaires sont effectuées avec des actions de réanimation simultanées: la perte de sang est compensée, l'hémodynamique et la pression artérielle se stabilisent.

Mesures préventives

La prévention de l'hémorragie postpartum contribue à en réduire la durée et l'intensité, ainsi qu'à éviter les complications.

Cela implique la mise en œuvre des recommandations suivantes:

  • aller régulièrement aux toilettes: la vessie et les intestins surchargés exercent une pression sur l'utérus et l'empêchent de se contracter;
  • prendre toutes les mesures possibles pour prévenir l'infection de l'utérus: observer les règles d'hygiène intime, ne pas nager en eau libre, s'abstenir de relations sexuelles et de se baigner;
  • dans un délai d'un mois et demi, il ne faut pas faire de sport ni d'autre activité physique intensive;
  • développer l'habitude de dormir sur le ventre, de sorte que l'utérus est raccourci et éclairci plus rapidement;
  • allaiter;
  • évitez la surchauffe: n'allez pas dans les bains, les saunas, ne soyez pas dehors par une journée chaude.

Le saignement après l'accouchement est un processus physiologique normal qui doit encore être contrôlé. Il est important de faire attention à la durée, à l'intensité et à la nature de la décharge. Si vous soupçonnez des complications, rendez-vous chez le médecin le plus tôt possible et, en cas de saignement intense, appelez une ambulance.

Auteur: Olga Khanova, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Saignement après l'accouchement

Quels que soient le mode d’accouchement et le bien-être du processus de naissance, une femme a toujours une surveillance après l’accouchement. Le placenta ou, comme on l'appelle aussi différemment, la place des enfants est attaché à l'utérus à l'aide de villosités et relié au fœtus par le cordon ombilical. Le rejet naturel du fœtus et du placenta lors de l'accouchement s'accompagne d'une rupture des capillaires et des vaisseaux. Mais dans certains cas, la période post-partum peut provoquer des saignements dus à des causes pathologiques.

Causes de saignement après l'accouchement

Au dernier stade du travail, le placenta est rejeté de l'utérus et une plaie se forme à la surface de l'endomètre. Il saigne jusqu'à ce qu'il soit complètement guéri, et les médecins appellent ces lochies des décharges sanglantes. Souvent, les femmes prennent les lochies pour la première fois après la menstruation après l’accouchement, mais cette décharge a une cause et une nature différentes.

Lochia ne nécessite aucun traitement, mais pendant cette période, une attention particulière doit être accordée à l'hygiène intime. Mais un saignement pathologique devrait être la raison du traitement immédiat chez le médecin.

"Bon" saignement après l'accouchement

Lochia est un saignement physiologique normal qui accompagne la période post-partum. Cependant, il peut y avoir pathologique, dangereux pour la santé et même la vie de la condition de la femme, lorsque la perte de sang dépasse les limites acceptables. Pour leur prophylaxie, les médecins qui accouchent doivent imposer un réchauffeur de glace sur la cavité abdominale de la puerpérale immédiatement après l’accouchement et prendre d’autres mesures si nécessaire (massage externe de l’utérus, prise de médicaments hémostatiques).

Tant que la surface de la plaie de l'utérus à la place de l'ancienne fixation du placenta ne guérira pas complètement, les lochies continueront. Le premier jour après la naissance, ils peuvent être très abondants, mais petit à petit, leur nombre, leur nature et leur couleur vont changer. Bientôt, elles deviendront de couleur sang, puis jaunes et, éventuellement, les pertes prénatales redeviendront normales.

"Mauvais" saignement après l'accouchement

Cependant, dans certains cas, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. Les signes suivants devraient vous alerter:

  • * Lochia ne change pas la couleur écarlate brillante plus de 4 jours après la naissance;
  • * vous devez changer les serviettes hygiéniques toutes les heures;
  • * le saignement a une odeur désagréable;

Dans de tels cas, il s'agit probablement d'une pathologie nécessitant une intervention médicale.

De véritables «mauvais» saignements après l'accouchement peuvent s'ouvrir pour plusieurs raisons:

  • Faible activité contractile de l'utérus - atonie ou hypotension associée à son affaiblissement, à ses étirements excessifs et à son flasque. Dans ce cas, le sang peut circuler en portions séparées ou en flux continu. La situation est critique et nécessite des soins médicaux immédiats. L’état de la femme se détériore rapidement et, sans mesures appropriées, il est fatal.
  • Restes du placenta et des membranes fœtales. Lorsque le placenta est séparé, les capillaires le reliant à l'utérus se détachent et, cicatrisés par la couche musculaire de l'utérus. Mais s'il reste des fragments du placenta et des membranes fœtales, le processus de guérison est suspendu et il se produit un saignement soudain et intense sans douleur. Afin d'éviter d'éventuels problèmes, il est nécessaire de passer une échographie de l'utérus le lendemain de la naissance.
  • Mauvaise coagulation du sang - hypofibrinogénémie ou afibrinogénémie. Du vagin, le sang est libéré sans coagulation dans de grands volumes. Il est urgent de donner du sang d'une veine pour analyse.

Les saignements pathologiques après l'accouchement sont le plus souvent observés au début du post-partum, mais ils peuvent aussi survenir après plus d'un mois.

Si votre saignement après l'accouchement ne vous semble pas normal, consultez votre médecin afin de déterminer la cause du saignement et de l'éliminer. Le traitement des saignements après l'accouchement est effectué uniquement à l'hôpital.

Combien de temps saigne après l'accouchement

Les Lochies peuvent continuer normalement jusqu'à 6 semaines après l'accouchement. Et pendant toute cette période, environ 1,5 litre de sang est libéré. Il faut dire que le corps de la femme est prêt à subir de telles pertes, car pendant la grossesse, le volume sanguin a considérablement augmenté. Par conséquent, ne vous inquiétez pas.

La durée de lohii dépend en grande partie du fait que la femme allaite ou non, car sous l’influence de la prolactine, une hormone appelée «lait», l’utérus est mieux réduit - et le processus est plus vivant. Après une césarienne, l'utérus se contracte davantage (en raison de la suture qui y est placée) et, dans ce cas, les lochies peuvent généralement durer plus longtemps.

Comme nous l'avons dit, les lochies devraient disparaître progressivement. Si, après leur réduction, le nombre de saignements a encore augmenté, la femme devrait se reposer et récupérer davantage.

Combien de sang y a-t-il après la naissance? La nature du saignement dans la période de récupération post-partum

Les femmes qui accouchent ne devraient pas être effrayées par les lochies postnatales. Ce processus est planifié par la nature elle-même et le corps d'une jeune mère est prêt pour cela. Mais que se passe-t-il si le saignement se transforme en saignement? Combien de sang y a-t-il après la naissance? Quand devrais-je voir un médecin?

Lochia

Lochia est littéralement du sang après l'accouchement. Combien de temps dure le processus? Tout dépend de l'état de santé de la femme: une lochie dure plusieurs jours et une autre tous les deux mois.

Lochia est un saignement avec des bactéries et des résidus de l'endomètre de l'utérus. Dans les deux ou trois premiers jours suivant la naissance, il est difficile de les distinguer des saignements normaux ou de la menstruation, car ils ont trop de sang. Mais ensuite, leur couleur rouge vif devient séreuse et devient moins abondante.

Les Lochies peuvent aller à tout moment et en volumes égaux, et peuvent être allouées par intermittence, mais en grande quantité. Dans ce dernier cas, la sélection est plus abondante, avec un mélange de caillots sanguins.

Bien sûr, un tel phénomène peut effrayer une jeune mère, mais pour l'apparition de Lohii, il existe des raisons lourdes et assez naturelles.

Pourquoi devrait-il y avoir du sang après l'accouchement?

L'isolement du sang après l'accouchement est un processus physiologique normal.

Pendant la grossesse, le placenta est fixé à la paroi de l'utérus et communique avec elle par de petits vaisseaux sanguins. Pendant le travail, le placenta est séparé des parois de l'utérus, exposant les vaisseaux sanguins qui commencent à saigner. Les jeunes mamans ont une question tout à fait logique: combien de sang y a-t-il après la naissance?

Idéalement, les contractions post-partum devraient commencer immédiatement après la naissance du bébé, période au cours de laquelle l'utérus se contracte et serre les vaisseaux sanguins, interrompant ainsi le saignement. Pour faire une analogie, la même chose est faite par une personne qui saigne d'un doigt: il pince simplement la plaie avec sa seconde main. Une perte de sang mineure après l'accouchement est un processus planifié, en particulier si l'on considère que le volume de sang chez la mère augmente deux fois lors de la naissance du bébé. Mais si une femme saigne sans interruption, il est urgent de trouver la cause et de commencer le traitement.

Combien de jours sont sang après l'accouchement?

Si nous parlons d'un phénomène tel que les lochies, pendant plus de deux mois, ils ne devraient pas déranger la jeune mère. C'est la période maximale pendant laquelle le sang peut être libéré après l'accouchement.

Combien coûte le processus de perte de sang grave? Les trois premiers jours de congé sont encore plus abondants que pendant la menstruation. Et le sang devient rouge vif, parce que les vaisseaux utérins saignent. Comme mentionné ci-dessus, la raison en est la contraction insuffisante de l'utérus après l'accouchement, ce qui explique pourquoi le saignement cesse pendant plusieurs jours.

À mesure que les parois de l'utérus guérissent et que les organes génitaux internes sont restaurés, l'écoulement commence à changer de couleur, passant du rouge vif au rose puis au jaune clair. Cette période s'étend sur environ deux semaines.

En l’absence de complications, une femme en bonne santé peut s’attendre à ce qu’elle ne soit pas perturbée après deux semaines.

Déviations de la norme

Combien de sang provient d'une femme en bonne santé après avoir accouché, nous l'avons compris. Mais que se passe-t-il si après deux semaines, le saignement continue de harceler la jeune mère?

Dans certains cas, les médecins partent du principe que la guérison de l'utérus peut prendre six semaines. Même deux mois de la période de récupération sont considérés comme la norme.

Si le saignement cesse, mais après une longue période, il est nécessaire de réduire l'activité physique, car l'augmentation de l'activité contribue à cet état.

Si le saignement qui se répète trois semaines après la naissance n’est pas trop important, l’alarme ne doit pas être déclenchée. Mais s'il y a autant de sang que dans les premiers jours après la naissance, il s'agit alors d'un signal indiquant que vous devez immédiatement consulter un médecin.

Causes de saignements prolongés après l'accouchement

Quelle quantité de sang reste-t-il après l'accouchement si les vaisseaux qui sont nus après le détachement du placenta ont provoqué un saignement? Trois jours suffisent à l'utérus décroissant pour faire face à la tâche. Si cela ne se produit pas, la cause de la pathologie peut être la suivante:

  1. L'utérus est trop faiblement réduit après l'accouchement ou les contractions post-partum.
  2. Restes du placenta dans l'utérus. Ils peuvent provoquer une contraction lente du corps, ainsi que des pertes persistantes.
  3. Larmes de tissus génitaux. Lors de l'accouchement, il existe des complications lorsque la femme présente des déchirures des tissus vaginaux, périnéaux ou même cervicaux. Parfois, ils sont délibérément disséqués pour ne pas endommager le crâne du bébé et pour éviter les plaies lacérées qui guérissent plus longtemps et plus durement. Habituellement, les médecins cousent soigneusement tout, mais si aucun espace n’a été observé ou si le joint est endommagé, il continue de saigner pendant longtemps, ce qui peut même mettre la vie en danger.

Comment se comporter

Sachant combien de jours il y a du sang après l'accouchement, une jeune mère est tout aussi utile que de savoir comment se comporter pendant le lohia. Pour favoriser la guérison rapide de l'utérus et ne pas entraver votre propre rétablissement, vous devez suivre les règles suivantes.

  1. Abandonner les tampons. Tous les caillots sanguins doivent sortir du vagin et ne doivent en aucun cas stagner. Pour vous sentir à l'aise, il est préférable de vous procurer des coussins de nuit pouvant absorber de grandes quantités de liquide. Il faut oublier les tampons, car ils peuvent provoquer le développement d’infections des organes génitaux internes.
  2. Videz constamment la vessie. Dans les premiers jours après la naissance, cet organe perd sa sensibilité. Il est préférable de ne pas attendre l'envie d'uriner, mais d'aller aux toilettes à l'avance. Sinon, la vessie débordante exercera une pression sur l'utérus et provoquera à nouveau la libération de sang.
  3. Il est urgent de contacter un médecin si les lochies sont abondantes pendant plus de quatre jours (le joint est complètement imprégné en une heure), surtout si elles contiennent également de gros caillots sanguins.

Traitement médical pour les saignements post-partum

En sachant combien de temps saigne après l'accouchement, une femme peut tirer au moins des conclusions approximatives (correspondre à ses lochies ou non). S'il y a lieu de s'inquiéter, la jeune mère devrait immédiatement consulter un gynécologue. Quel traitement lui sera offert?

Si la cause des lochies à long terme est devenue les restes du placenta dans l'utérus, la jeune mère devra alors être «nettoyée». Éviter cette procédure n'en vaut pas la peine, car elle engendre la formation de processus purulents dans l'utérus, qui, après un certain temps, mèneront à la stérilité. Après le «nettoyage», une femme doit recevoir un certain nombre d'antibiotiques, ce qui préviendra le développement de l'infection.

Si l’enquête montre qu’il n’ya pas d’anomalie majeure, mais que la jeune mère a trop vite commencé à mener une vie active, à aller au gymnase, etc., cela suffira à réduire l’activité physique et la lochie s’arrêtera. Après avoir évalué la situation dans son ensemble, le gynécologue peut conseiller à maman d'allaiter son bébé plus souvent, car ce processus provoque une contraction de l'utérus et, par conséquent, arrête le saignement.

Si des larmes inaperçues se trouvent dans la cavité du vagin ou du col de l’utérus, elles sont cousues.

Réhabilitation

Nous avons découvert combien de sang devrait rester après l'accouchement et comment contrôler ce processus. Parlons des interdictions auxquelles il faudra faire face si, après tout, des complications se sont produites et qu'une "purge" a été effectuée.

Au minimum, vous devrez oublier les bains chauds, les bains et le sauna, aller au gymnase et toute autre activité physique. Naturellement, pendant un certain temps devront abandonner les relations sexuelles.

Après combien de temps après la naissance, le sang cesse de couler - les obstétriciens-gynécologues devraient informer les futures mères de manière détaillée à ce sujet. Si cela ne se produit pas, il est préférable de se poser la question afin d'éviter des complications inutiles à l'avenir.

Sang après l'accouchement, combien va-t-il et quand consulter un médecin

Après avoir accouché, une femme peut observer des saignements vaginaux pendant un certain temps. Cela pourrait bien être un phénomène normal lorsque le corps féminin est débarrassé du placenta. Cependant, il existe des cas que le sang en raison d'une maladie ou de complications post-partum. Combien de temps le sang doit-il rester après l'accouchement et comment ne pas le confondre avec le processus pathologique?

Raisons

Normalement, le saignement après l'accouchement cesse rapidement en raison de la production de l'ocytocine, une hormone qui apparaît en grande quantité dès que les mamelons sont stimulés pendant l'allaitement. Les médecins eux-mêmes peuvent prescrire des injections avec une telle substance afin que la mère n’ait pas de pertes de sang importantes.

Si l'organe reproducteur ne peut pas récupérer de façon autonome après la naissance d'un bébé, il est normal de rétrécir, nous parlons alors de pathologie. Cela est dû au fait que la livraison a eu lieu avec des complications:

  • un traumatisme;
  • grossesse multiple;
  • débit d'eau élevé;
  • gros poids de fruit;
  • problèmes de placenta;
  • éducation dans l'utérus;
  • le sang ne coagule pas;
  • une perte de poids importante au cours du dernier mois de la grossesse.

Si les saignements dans l'utérus ne commencent pas immédiatement après l'accouchement, mais après un certain temps (par exemple, après une semaine), nous pouvons parler d'une maladie infectieuse, d'autres signes suggérant, par exemple, une température corporelle élevée.

Caractéristiques spéciales

Les hémorragies postpartum peuvent être caractérisées par le volume ou la quantité d'écoulement et par la couleur. Dans ce cas, la fille se plaint de problèmes de santé, de faiblesse générale et de sauts de pression. Les pertes de sang physiologiques normales ne représentent pas plus de 0,5% de la masse totale.

C'est important! Si le chiffre est plus élevé, alors nous ne pouvons pas parler de la variante standard La détérioration de l'état général se produit avec une perte de sang pouvant atteindre 1%; si elle est plus élevée, cet indicateur est considéré comme critique et la femme a besoin d'une aide médicale immédiatement. Les conséquences de la dernière perte de sang peuvent être irréversibles. Vous devez donc être très sensible à votre santé. Nous devons appeler une ambulance, les médecins injecteront les médicaments nécessaires pour interrompre la perte de sang abondante. Si la perte était significative, une transfusion serait alors nécessaire.

Des saignements après l'accouchement peuvent survenir si, pour une raison quelconque, l'utérus ne se contracte pas comme il se doit. Dans le même temps, la femme se sent faible, sa tête tourne, le taux d’hémoglobine dans le sang baisse, ce qui signifie que sa peau pâlit. Il est préférable de faire appel à des spécialistes à temps et de ne pas permettre un tel état.

Dans certains cas, l’utérus après l’accouchement ne diminue pas, puis le saignement est long et le bien-être de la femme s’aggrave.

Calendrier

Combien de jours sont sang après l'accouchement? Les saignements après un accouchement pouvant aller jusqu'à six semaines sont une variante de la norme. Alors que le saignement peut alternativement arrêter, puis renouveler. Ceci est typique pour les femmes qui essaient de faire du sport après l’accouchement ou ne restent pas immobiles. Pour arrêter la perte de sang, il suffit de se détendre davantage et de réduire la charge sur le corps.

Les saignements surviennent soudainement dans le mois qui suit l'accouchement. Quelle quantité de sang y a-t-il après l'accouchement? Si pas plus de deux jours, alors il n'y a aucune raison d'aller chez le médecin, si plus, une visite chez le gynécologue est nécessaire.

Si la santé de la femme est bonne, le saignement diminue avec le temps, c'est-à-dire que chaque semaine, il y a de moins en moins de sang, il n'est pas aussi écarlate. Si la diminution de la quantité de décharge ne se produit pas, alors vous devez prendre rendez-vous avec un spécialiste et subir une procédure de nettoyage de l'utérus. Si cela n'est pas fait, vous ne pouvez qu'exacerber le problème, provoquer une inflammation.

Le problème le plus dangereux concerne l'arrêt du sang après l'accouchement, mais soudainement, le sang a commencé à couler dans une grande quantité de couleur vive. Une telle perte de sang menace la vie d'une maman. Vous ne pouvez donc pas hésiter. Appelez immédiatement une ambulance et soyez hospitalisé.

Quand aller chez le docteur?

Les saignements utérins pathologiques immédiatement après l'accouchement sont contrôlés par les médecins. Si nécessaire, ils coupent même l'organe de la reproduction si la situation actuelle menace la vie de la patiente.

S'il reste quelque chose dans l'organe reproducteur, par exemple une après-naissance, tous les résidus sont éliminés manuellement pendant que la fille est sous anesthésie.

Si une femme lohii se sent mal pendant toute la période, son estomac lui fait mal, elle a de la fièvre, le sang apparaît et disparaît alternativement, l'état du patient nécessite alors une assistance médicale. Il est important de se rappeler qu’une activité physique importante après l’accouchement est interdite, à cause de cela qui apparaît souvent comme des problèmes de santé.

Combien de sang est normal après l'accouchement? Lochia peut durer jusqu'à 4-6 semaines. Mais si, au cours de la première semaine, il n’ya pas de diminution progressive du débit sanguin, il est logique de consulter un médecin.

Si une semaine après l’accouchement ne réduit pas le saignement et que l’état de santé se détériore, c’est une raison pour consulter un médecin.

Tests diagnostiques d'hémorragie postpartum

Avant de prescrire un traitement, lorsque la mère a commencé à saigner, il est nécessaire de déterminer la cause de la perte de sang à l'aide de tests et d'autres examens médicaux. Même pendant la grossesse, les médecins observent l’état de la fille, contrôlent l’évolution de l’hémoglobine, le nombre de plaquettes sanguines et de globules rouges. Il est sûrement établi que le sang coagule bien chez la femme parturiente.

Le fait que l'utérus soit faible ne peut pas se contracter indépendamment, on ne peut pas le savoir à l'avance, car c'est principalement l'accouchement qui est à blâmer. Au cours des études de diagnostic, l'organe est entièrement visible, il est étudié si le placenta est parti, le placenta, le canal de naissance est blessé.

Important! La raison pour laquelle le sang persiste longtemps après la naissance est établie par échographie.

Ok

La question de savoir combien de temps le sang reste après la naissance est déjà déterminée, généralement pas plus de six semaines. L'ensemble du processus est classiquement divisé en étapes, lorsque la décharge est caractérisée par la quantité, la couleur et l'odeur.

  1. Les trois premiers jours - le débit sanguin le plus abondant, le sang peut être saturé d'écarlate. Ne paniquez pas, l'utérus se développe et se régénère, le corps féminin est nettoyé.
  2. Les deux prochaines semaines, il n’ya pas de sang pur de couleur vive, les écoulements sont plus roses ou brunâtres, l’intensité est considérablement réduite chaque jour. Si cette étape n'est pas ignorée, la récupération de l'utérus se produit en mode normal.

C'est important! Si la naissance n'était pas naturelle, l'organe génital guérira encore plus longtemps en raison d'une grande plaie. Des écoulements indolores qui apparaissent jusqu'à la sixième semaine sont normaux, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

Pathologie

Il peut y avoir beaucoup plus de processus pathologiques, qui sont tous associés à des complications survenues pendant l'accouchement ou pendant la grossesse. Quels signes indiquent que le saignement après l'accouchement n'est pas une variante normale?

  • durée supérieure à 1,5 mois;
  • les rares pertes roses ou brunes sont soudainement remplacées par des pertes écarlates intenses;
  • détérioration de la santé;
  • douleur à l'abdomen et au dos;
  • des vertiges;
  • augmentation de la température corporelle;
  • des nausées et des vomissements;
  • la décharge se distingue par une odeur putride ou pourrie, ainsi que par une teinte jaune ou verdâtre non naturelle.

Il est préférable de ne pas retarder la visite chez le médecin, si le saignement met la vie en danger - ne pas penser, mais appeler une ambulance.

Si le saignement ne s’arrête pas dans le mois qui suit l’accouchement, cela peut indiquer diverses complications.

Comment traiter?

Le traitement est prescrit de manière mixte, c’est-à-dire qu’il est impossible de résoudre le problème avec les médicaments seuls, le traitement médicamenteux est associé à un traitement invasif. Alors qu’ils sont toujours à l’hôpital, les médecins vident d’abord la vessie pour que l’utérus puisse se contracter seul; un cathéter est placé à cet effet, la glace est placée sur le bas de l’abdomen et un massage externe est effectué. Toutes ces activités ne permettent pas toujours d'obtenir l'effet souhaité.

Parfois, une femme a besoin d'une transfusion sanguine, on peut lui administrer du plasma ou des érythrocytes du donneur. Si l'intégrité du placenta est compromise, une procédure manuelle de nettoyage et de couture des plaies formées lors de l'accouchement est nécessaire.

Dans le cas où l’utérus est gravement rompu, il est possible de l’enlever afin que la vie d’une femme ne soit plus en jeu. En même temps pendant l'opération, il y a une transfusion sanguine ou du matériel du donneur, la pression artérielle est contrôlée.

Dans certains cas, des transfusions sanguines peuvent être nécessaires pour stabiliser le bien-être.

Mesures préventives

Comment réduire le risque de saignement après l'accouchement?

  1. Videz régulièrement la vessie et les intestins. Si ces organes sont pleins, ils exercent une forte pression sur l'utérus et provoquent des problèmes.
  2. Surveillez l'hygiène intime.
  3. Il est interdit de nager dans les eaux naturelles, dans une piscine ou même un bain, si la naissance a eu lieu récemment ou si les eaux se sont retirées et si les contractions n'ont pas encore commencé.
  4. La relation intime avec le conjoint est interdite.
  5. L'activité physique est mauvaise pour la récupération de l'utérus.
  6. L'organe reproducteur rétrécit plus rapidement si vous vous allongez souvent sur le ventre.
  7. L'allaitement maternel augmente la production d'une hormone plus responsable de la réduction, du nettoyage et de la restauration de l'utérus.
  8. La surchauffe est interdite. Il est préférable d’abandonner les séjours dans les saunas et les bains et, par temps chaud, dans une pièce fraîche.

En résumé

Les saignements ne doivent pas être confondus avec le rétablissement de la menstruation, qui revient deux mois plus tard, si le bébé n'est pas nourri au lait maternel. En moyenne, la femme qui a accouché a un retour mensuel au bout de six mois, elle y va irrégulièrement, la décharge est abondante et le début de la menstruation est accompagné de douleur (mais parfois c'est pratiquement indolore, le retour de la menstruation après l'accouchement est un processus individuel).

Les lochies après l'accouchement (saignements qui indiquent le processus de nettoyage de l'utérus) durent normalement un mois mais pas plus de 6 semaines. Ceci est un processus naturel si leur durée, leur quantité, leur couleur et leur odeur sont normales. Cependant, certains signes peuvent indiquer des complications dans le corps de la femme (écoulement trop abondant, couleur fausse, odeur désagréable, etc.). Si nécessaire, en cas d'écarts, il est préférable de contacter immédiatement une femme médecin. Et en cas d'hémorragie grave soudaine, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

Combien de temps saigne après l'accouchement

✓ Article vérifié par un médecin

Les saignements au début du post-partum sont un processus physiologique normal qui ne devrait pas effrayer une femme. Après l'expulsion du fœtus et du placenta, l'utérus est activement réduit, ce qui «fait sortir» le sang restant, les caillots et tout ce qui reste dans la cavité après l'accouchement. Quelques jours après l’accouchement, le saignement diminue et cède la place au saignement: les lochies. Ils vont déranger une femme pendant environ 5 à 8 semaines, jusqu'à ce que l'endomètre de l'utérus soit complètement guéri.

Les Lochies ne représentent pas un danger pour le corps de la femme, mais il est nécessaire de surveiller constamment leur quantité et leur consistance pour ne pas rater l'apparition de véritables saignements utérins.

Combien de temps saigne après l'accouchement

Comment distinguer les lochies des saignements?

Les saignements qui se produisent après l'accouchement sont l'une des causes de décès les plus fréquentes chez les femmes. Afin de ne pas perdre de temps et de rechercher une aide médicale à temps, il est important de connaître les signes permettant de distinguer les saignements pathologiques des pertes normales.

C'est important! L'apparition de l'un des signes (dont le principal est le besoin de changer d'hygiène signifie toutes les heures), indiquant la possibilité d'un saignement, vous devez appeler une ambulance. Avant son arrivée, une femme devrait être étendue sur le lit en levant légèrement les jambes. Cette situation aidera à éviter une perte de sang importante.

Lochia se produit généralement chez une femme 2-3 jours après la naissance. Jusqu'à présent, les saignements sont considérés comme normaux, mais il est nécessaire de surveiller la quantité de sang sécrétée. Si, pendant la période où la maternité est à l'hôpital, le patient puerpéral doit changer de serviette hygiénique toutes les 45 à 60 minutes, vous devez en informer la sage-femme ou l'infirmière en service.

Combien de temps saigne après l'accouchement?

Les taches après l'accouchement sont normales et peuvent durer jusqu'à 8 semaines. Chez les jeunes femmes, le processus de récupération étant plus rapide, cette période est généralement raccourcie à 5-6 semaines. La nutrition des femmes pendant la période postnatale joue un rôle important à cet égard. Pour que l'endomètre guérisse plus rapidement, vous devez inclure les aliments suivants dans votre alimentation:

  • huiles végétales pressées à froid (classe premium);
  • noix (brésilienne, noix, noisette);
  • fruits secs (abricots secs, figues);
  • les verts (toutes sortes de salades vertes et feuillues);
  • poisson gras;
  • viande (veau, bœuf, porc maigre et agneau);
  • fruits et légumes

Causes de saignements post-partum

Une fois le placenta éjecté, une plaie ouverte se forme au site de son attachement à la paroi utérine, qui saigne jusqu'à ce qu'il soit complètement guéri. Pour que l'endomètre endommagé guérisse plus rapidement, la femme doit rester calme, ne pas soulever d'objets lourds et d'objets dépassant le poids du nourrisson, et inclure davantage d'aliments contenant des vitamines E, A et de l'acide ascorbique. De la boisson particulièrement utile décoction de rose sauvage et feuilles cramoisies. Les extraits contenus dans les feuilles de framboise stimulent les contractions utérines et aident à faire face aux saignements post-partum plus rapidement.

Les saignements ont augmenté un mois après l'accouchement

Tout changement dans le volume de sortie quelques semaines après l'accouchement est un signe avant-coureur pouvant indiquer le développement de maladies graves. Si la quantité de sang excrété a considérablement augmenté, il est nécessaire de consulter un gynécologue. Le médecin examinera, examinera l'utérus, déterminera s'il est douloureux et conclura à la nécessité d'un examen hospitalier.

Certaines mères refusent l'hospitalisation proposée, car elles ne veulent pas se séparer du bébé. Cela ne devrait en aucun cas être fait, surtout si une femme envisage d'avoir un autre enfant à l'avenir. L'inflammation de la muqueuse utérine (endométrite) est la pathologie la plus courante chez les femmes nouvellement nées. Il s’agit d’une maladie grave pouvant entraîner une infection de l’organe et l’apparition d’un processus purulente-inflammatoire. Si des bactéries et des toxines entrent dans la circulation systémique, le risque de septicémie (infection sanguine) sera très élevé. En l'absence d'assistance opportune et de traitement inapproprié, le décès est possible.

Facteurs de risque de saignement post-partum

Faites attention! Chaque année, environ 11 000 femmes dans le monde meurent des suites d'une perte de sang importante après avoir accouché. Selon les experts, plus de la moitié d'entre eux auraient pu être sauvés s'ils s'étaient rendus à l'hôpital à temps.

Quand devrais-je voir un médecin?

La période post-partum est une période dangereuse où la probabilité de complications augmente plusieurs fois. Le corps de la femme est affaibli par la grossesse et le travail. Par conséquent, elle ne peut pas supporter des charges qui deviennent beaucoup plus lourdes après l’apparition d’un bébé dans la maison. S'il y a une opportunité, pendant cette période, il est préférable de faire appel à des grand-mères, des soeurs ou des amies, qui pourraient assumer la responsabilité de s'occuper du bébé. Si une femme doit faire face à tout seule, vous devez être attentif à votre propre corps. Consulter un gynécologue observateur est nécessaire dans les cas suivants:

  • la décharge acquit une couleur rouge vif;
  • l'excrétion sanguine a augmenté 2 à 4 semaines après l'accouchement;
  • douleur dans l'abdomen ou le bas du dos;
  • la décharge a une odeur désagréable;
  • des caillots ont commencé à se distinguer de l'utérus;
  • la température a commencé à augmenter régulièrement.

Critères de diagnostic du saignement

Astuce! Chez les femmes qui allaitent, la mesure de la température dans l'aisselle est peu informative, en particulier dans les premiers jours suivant la naissance du bébé. Si la lactation n'a pas encore été établie, la température peut augmenter en raison d'une petite lactostase. Il est donc conseillé aux puerperas de mesurer la température de leur corps au niveau de la courbure du coude.

Le saignement peut-il s'arrêter après quelques jours?

Dans certains cas, la femme peut remarquer qu’après 4 à 7 jours après l’accouchement, la décharge s’est complètement arrêtée. Cela se produit brusquement et s'accompagne souvent d'une détérioration de la santé. Si une telle situation se présente, il est nécessaire d'aller d'urgence à l'hôpital, car la seule raison de ce phénomène est l'hématomètre (accumulation de sang dans l'utérus).

Le sang peut s'accumuler en raison d'une contraction utérine insuffisante. Il est donc recommandé à la femme de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir une telle affection. L'infirmière vous en parlera en détail une fois que la femme aura été transférée dans le service postpartum. Pour que l'utérus soit bien réduit et pour soulager l'œdème, les jeunes mères ont besoin:

  • couchez-vous et dormez plus souvent sur le ventre;
  • se lever plus souvent et se promener dans la salle ou dans le couloir;
  • Mettez froid sur le bas-ventre (des coussins chauffants ou des bouteilles de glace peuvent être placés dans le compartiment réfrigérateur).

Méthodes pour déterminer le montant de la perte de sang

Si, toutefois, il n’est pas possible d’éviter la formation d’hématomètres, il est important de se rendre à l’hôpital à l’heure actuelle, car la stagnation du sang dans l’utérus peut entraîner une propagation de l’infection et une inflammation dans la cavité de l’organe. Les principaux symptômes de la pathologie sont la cessation de la décharge et une douleur intense par traction dans le bas de l'abdomen. Lorsque ces symptômes apparaissent, la femme doit appeler une ambulance.

Le médecin du service procédera à un diagnostic par ultrasons, déterminera le diagnostic exact et, en cas de confirmation, prescrira le traitement. La contraction utérine peut être stimulée à l'aide de l'hormone ocytocine, mais la plupart des experts préfèrent un moyen plus efficace - un traitement chirurgical ou une aspiration sous vide. Les deux procédures sont assez traumatisantes, mais leur utilisation est nécessaire pour éviter des complications dangereuses.

Vidéo - Postpartum. Récupération. Uzi. Puissance L'hygiène

Saignement peut être la menstruation?

Si la décharge cesse au bout de 1 à 1,5 mois après l’accouchement, et au bout de quelques semaines, les règles peuvent être précoces. Si une femme ne s'inquiète pas des nausées et des vertiges, que la température est normale et que l'écoulement est modéré, vous ne devez pas vous inquiéter. Il est nécessaire d'observer la situation dans les 3-5 jours. Le sang menstruel a une teinte plus foncée et une odeur particulière. Il est donc assez simple de distinguer les menstruations des saignements.

C'est important! Certaines femmes pensent que l'allaitement est une méthode de protection efficace à 100% contre les grossesses non désirées et pensent qu'il ne peut y avoir de menstruation pendant l'allaitement. C’est vrai dans 85% des cas, mais la menstruation commence parfois 2 mois après la naissance de l’enfant. Au cours de la même période, la capacité de concevoir est rétablie. Vous devez donc prendre soin de la contraception si, dans un avenir proche, les enfants ne sont pas inclus dans les plans de la nouvelle mère.

Les véritables saignements utérins après l'accouchement sont une complication rare. Ne vous affolez donc pas si soudainement le nombre de pertes augmente légèrement. Cela peut être le résultat d'une activité physique accrue ou de la levée de poids. Vous devez donc vous calmer et ajuster le mode de travail et de repos. Mais si trop de sang est libéré et que l’état de la femme empire, une assistance médicale est nécessaire dès que possible.

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!

Saignements post-partum - causes et dynamique du développement

Après l’accouchement, certains processus dans l’organisme féminin peuvent provoquer de l’anxiété.

Est-ce normal ou pathologique? Tout passera par lui-même, ou faut-il consulter un médecin de toute urgence?

Nous allons parler de saignements dans la période post-partum et essayer de répondre à toutes ces questions.

Périodes

Au cours des trois premiers jours, le saignement est abondant, souvent en volume comparé au mois. Le sang est rouge vif, comme il se distingue des vaisseaux à l'endroit de la fixation du placenta.

La raison de ce saignement est le manque de contractilité de l'utérus dans les premiers jours après la naissance. Ceci est normal et ne devrait pas vous effrayer.

Au cours des deux prochaines semaines, le taux de saignement diminue considérablement. Mettez en surbrillance les changements du rose pâle au brun et au blanc jaunâtre.

L'utérus se réduit progressivement et à la fin de la deuxième semaine, tout son écoulement cesse habituellement.

Il y a souvent des exceptions à cette règle générale. Considérez lesquelles d’entre elles sont aussi une variante de la norme et lesquelles sont le signe d’une affection nécessitant l’intervention d’un médecin.

Combien de temps dure le saignement au début du post-partum?

Ainsi, l'excrétion de l'utérus pendant les 2-6 premières semaines est considérée comme normale. En eux, même à la sixième semaine, il peut y avoir un mélange de sang.

Parfois, le saignement après l’accouchement s’arrête d’abord au bout de quelques jours, puis recommence.

En règle générale, cela est typique pour les mères trop actives qui sont déjà dans la première semaine après l'accouchement à la gym. Ensuite, il suffit d'arrêter la charge et d'arrêter le saignement à nouveau.

Le saignement n'est alors pas abondant et sans douleur. Sa durée ne dépasse pas un à deux jours. Une telle répétition de saignement n'exige pas non plus une visite chez le médecin.

Parlons maintenant des saignements pathologiques (tardifs) post-partum.

Le plus souvent, il est causé par une partie du placenta, qui reste dans l'utérus après l'accouchement et empêche sa réduction complète. Ensuite, une semaine après la naissance, le saignement ne diminue pas, mais reste aussi abondant et de couleur vive.

Dans ce cas, prenez rendez-vous avec un gynécologue le plus tôt possible et effectuez un «nettoyage» supplémentaire de la muqueuse utérine.


Cette procédure fait peur à beaucoup de femmes et elles tentent de reporter la visite chez le médecin, en espérant que le saignement cessera toujours. Cette position conduit souvent au développement d'une inflammation dans l'utérus, de la fièvre, de la douleur.

Les «purges» ne peuvent de toute façon pas être évitées, mais un traitement supplémentaire peut être différé de plusieurs mois. Inutile de dire que cela affecte l'allaitement et la fertilité future de la femme.

Un autre cas est la persistance d'un écoulement brun non abondant plus de six semaines après l'accouchement. Cela peut être causé par une infection.

Souvent, ces pertes s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre et de fièvre. Si vous ne retardez pas une visite chez le médecin, cette condition est facilement traitée et ne provoque pas d'effets indésirables.

Et, bien sûr, le cas le plus grave concerne le moment où le saignement a complètement cessé et, après une ou deux semaines, il a repris sous la forme d'un écoulement copieux de l'utérus.

Raisons

Qu'est-ce qui affecte l'intensité et la durée des saignements après l'accouchement? Combien cela va-t-il et quand le saignement prend-il fin après l'accouchement? Quels États accompagnants devraient alerter une femme et la rendre plus attentive à sa santé?

Il est normal d'arrêter les saignements en raison de la contraction rapide de l'utérus après l'accouchement. Ceci est facilité par l'allaitement en tant que stimulateur naturel de la contraction du muscle utérin, imposé par la nature.

Souvent, dans les premiers jours suivant la naissance, les médecins prescrivent des injections d'ocytocine pour accélérer artificiellement le processus.

Si l'utérus après la naissance reste dans un état de relaxation, le saignement continue et devient pathologique. Cela est souvent dû à un accouchement traumatique, à une grossesse multiple, à un grand enfant ou à un polyhydramnios.

Les autres causes sont des nœuds fibreux multiples dans l'utérus, une fixation incorrecte du placenta, un rejet précoce du placenta, l'épuisement de la femme avant l'accouchement.

Des saignements utérins quelques semaines après l’accouchement peuvent être causés par l’ajout d’une infection.

Ainsi, les saignements après l'accouchement constituent un processus sérieux qui nécessite une surveillance étroite de la part d'une femme et une visite à un médecin avec le moindre doute et la plus grande anxiété.

Dans quelle mesure est-ce normal après que l'accouchement saigne?

Les saignements post-partum sont un processus normal qui entraîne un nettoyage naturel de la cavité utérine des lochies et des restes de tissu placentaire. La gravité du saignement dépend de sa nature, de la perte totale de sang et de sa durée. La quantité de sang après la naissance est une préoccupation pour chaque jeune mère.

Pour de nombreuses femmes, les saignements consécutifs à l'accouchement ne constituent pas une cause d'inquiétude et ne constituent aucune menace. Copieux dans les premiers jours, il diminue progressivement et en quelques semaines, il ne sert à rien. Les saignements abondants, provoquant des contractions douloureuses et des douleurs tiraillantes, une odeur prononcée et un écoulement putride, ne sont pas la norme et nécessitent une intervention médicale urgente.

Causes de saignement après l'accouchement

Des saignements sévères dans les premières heures après la naissance d'un nouveau-né dans le monde peuvent provoquer:

  • Coagulabilité médiocre du sang, individuel pour une femme accouchant, ce qui fait que le sang s'écoule de l'appareil génital par des flux liquides sans aucun symptôme d'apparition de la formation de thrombus (nodules épaissis, assombrissement de la couleur du sang). Il n'est pas difficile d'empêcher de tels saignements si, à la veille de l'accouchement, une femme passe un test sanguin approprié pour la coagulation.
  • L'activité de travail rapide, qui a entraîné des blessures à la filière génitale.
  • L'incrément de tissu placentaire, à la suite de laquelle le sang coulera, puisque l'utérus ne peut pas se contracter complètement.
  • La capacité insatisfaisante de l'organe reproducteur à se contracter en raison de l'étirement excessif de ses tissus causé par un fœtus important, des fœtus multiples et des polyhydramnios.
  • Les problèmes gynécologiques associés aux modifications de la structure de l'organe reproducteur sont les myomes ou le fibrome utérin.

Les saignements peuvent se développer plus tard 2 heures après l'accouchement et au cours des 6 prochaines semaines.

Pourquoi y a-t-il du sang après la naissance dans ce cas:

  • dans l'utérus, des particules de tissu placentaire persistent;
  • un caillot sanglant ou plusieurs caillots ne peuvent pas quitter l'utérus en raison de son spasme dans le col de l'utérus;
  • le temps de récupération de l'utérus est retardé en raison du processus inflammatoire de la région pelvienne; cette affection est caractérisée par une augmentation de la température corporelle et par un saignement prolongé.

Combien de temps le saignement dure-t-il après la naissance?

Toutes les femmes soucieuses de leur santé ne manqueront pas de demander au médecin comment et combien de jours le sang s'écoule après l'accouchement. Normalement, la sortie post-partum dure jusqu'à 6 semaines, mais pour beaucoup de jeunes mères, elles se terminent un peu plus tôt.

Pendant cette période, la couche muqueuse de l'utérus est restaurée et l'organe prend sa forme prénatale. Après l'accouchement, les saignements durent plus longtemps, car les muscles et les parois de l'utérus ont été blessés au cours de la chirurgie et celui-ci retrouve son état d'origine plus longtemps.

Quelle quantité de sang ira après l'accouchement, dépend directement des facteurs suivants:

  • caractéristiques du déroulement de la grossesse et du travail;
  • la voie de livraison est naturelle ou opérationnelle;
  • l'activité contractile naturelle de l'utérus;
  • complications après l'accouchement, par exemple, inflammation des organes pelviens;
  • caractéristiques du statut physiologique de la femme, santé;
  • particularités de l'allaitement - l'attachement régulier du bébé au sein, l'allaitement à la demande réduit la quantité de lochies et augmente l'activité contractile de l'utérus, de sorte que l'organe commence à se nettoyer plus efficacement.

Pour réduire la durée des saignements post-partum et éviter d'éventuelles complications, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • vider régulièrement la vessie et les intestins afin que les organes surpeuplés ne créent pas de pression excessive sur l'utérus et n'interfèrent pas avec sa contractilité;
  • observez soigneusement les règles d'hygiène pour prévenir l'infection du canal de naissance;
  • éliminer l'activité physique et les relations intimes pendant six semaines après la naissance de l'enfant;
  • dormir sur le ventre, car dans cette position, l'utérus se dégage plus intensément;
  • ajustez l'allaitement autant que possible.

Bien que le saignement après l'accouchement soit un processus naturel, cette affection requiert l'attention de la femme et du médecin.

Saignement normal

Quelle quantité de sang est normal après l'accouchement, a-t-on dit plus haut - environ 6 semaines. L'hémorragie postpartum est divisée en plusieurs étapes qui se différencient par des signes spécifiques: coloration et intensité de la décharge.

Le premier jour après la naissance, le nombre de sorties sera plus important que pendant la menstruation normale. Le sang coulera écarlate. Le premier jour, le sang est retiré des vaisseaux qui fixaient les gaines placentaires au mur de l'utérus, il y en aurait donc beaucoup. Un tel saignement est considéré comme normal du premier au quatrième jour après l'accouchement.

Au cours des 10 à 14 prochains jours, le débit diminue considérablement. Acceptée immédiatement après la naissance, la couleur écarlate de l'écoulement se modifie à cette époque et devient légèrement rose, brunâtre ou jaune. L'utérus continue à se contracter et, au bout de 2 semaines, le saignement est réduit à une petite quantité d'écoulement par jour.

Moins fréquemment, les saignements durent plus longtemps et jusqu'à la 6e semaine de la période postnatale, une femme s'inquiète des pertes utérines avec du sang écarlate. S'ils sont petits et inconstants, il n'y a rien de mal à cela. Le plus souvent, leur apparence est précédée d'efforts physiques, de chocs nerveux et d'autres facteurs défavorables.

Saignements pathologiques

Le volume des saignements post-partum est normal et de quoi dépend-il, nous l'avons expliqué ci-dessus. Mais il y a des conditions pathologiques.

La nécessité de soins médicaux survient si la décharge postpartum est accompagnée des symptômes suivants:

  • ils durent plus de 6 semaines;
  • des décharges séreuses insignifiantes se transforment soudainement en sang écarlate brillant;
  • l'état de santé et l'état général de la femme se détériorent;
  • écoulement accompagné d'une douleur importante dans l'abdomen;
  • manifestations cliniques de développement de l'intoxication - élévation de la température corporelle, vertiges, faiblesse générale, nausée, etc.
  • les saignements au lieu de reflets physiologiques deviennent jaune-vert et brun foncé, complétés par une odeur répulsive.

Quelle que soit la quantité de sang qui coule après l'accouchement, si le débit est devenu plus intense et a acquis une couleur écarlate et une structure liquide, vous devez contacter immédiatement le service d'ambulance. Des sensations douloureuses, une augmentation de la température corporelle, une modification de la nature et une coloration des sécrétions utérines deviennent toujours la preuve de complications post-partum telles que l'endométriose, le processus inflammatoire dans le bassin et d'autres conditions pathologiques. Dans de tels cas, le plan d’action correct sera un diagnostic et un traitement approfondis en temps voulu.

Combien de jours après l'accouchement de la jeune mère ira à la sortie de l'hôpital - une question ambiguë. Les saignements post-partum ne durent normalement pas plus de 6 semaines, mais de nombreux facteurs peuvent l’affecter, notamment les caractéristiques physiologiques de la femme.

Pendant la période post-partum, la femme en travail doit surveiller la nature du saignement, tout changement et les symptômes associés à cette maladie. Si tout est normal et que le corps est restauré sans complications après la naissance, tout écoulement utérin doit cesser après 6 semaines.