Poire d'allaitement

Traitement

Lorsqu'elles choisissent des fruits pour leur régime alimentaire, les jeunes mamans doutent souvent de pouvoir manger tel ou tel fruit avec HB. Si avec les agrumes et les exotiques tout est clair: il vaut mieux reporter leur utilisation à la fin de l'allaitement, alors qu'en est-il des poires? Un tel fruit familier et familier depuis l'enfance. La poire nuit-elle à l'allaitement?

Les bienfaits des poires

Les poires ont non seulement un goût agréable et frais, mais sont également très bénéfiques pour le corps. Les mères qui allaitent peuvent-elles poires et sous quelle forme sont-elles meilleures à manger?

En raison de sa teneur élevée en vitamines et en oligo-éléments, le fruit a un effet bénéfique sur de nombreux organes et systèmes du corps humain.

  • La poire est très utile dans l'anémie, car la teneur en fer de ce fruit est supérieure à celle des "champions" - pommes et grenades.
  • La teneur en calcium maintient l'état normal des cheveux, des dents, des ongles et du système musculo-squelettique.
  • Le potassium aide à maintenir la fonction du muscle cardiaque.
  • Les vitamines du groupe B sont impliquées dans le sang, normalisent le travail du système nerveux et ont un effet positif sur le cerveau.
  • La fibre régule le tube digestif.
  • Les poires sont bonnes pour les troubles intestinaux, car les tanins et la pectine du fruit ont un effet raffermissant.
  • L'iode a un effet bénéfique sur le système endocrinien.
  • En médecine traditionnelle, la poire est recommandée comme antispasmodique contre les maux de tête.
  • Ce fruit n'est pas interdit même en cas de diabète, car le fructose dans la composition ne nécessite pas de libération d'insuline pour être absorbé.
  • Les fruits des poires sont souvent utilisés comme diurétique et antiseptique. Les jus naturels de fruits sont bons pour les maux de gorge et la toux.
  • Le jus de poire est un moyen reconnu pour augmenter l'élasticité et renforcer les vaisseaux sanguins.
  • Un grand nombre de vitamines et de micro-éléments renforcent les propriétés protectrices du corps, améliorent la santé en général.
  • La poire normalise l'appétit et réduit le niveau de «mauvais» cholestérol.

Les vertus d'une poire sur cette liste ne finissent pas. Bien que les fruits aient un goût sucré prononcé, ils ont très peu de calories (environ 42 Kcal pour 100 g). Ainsi, ils peuvent manger en toute sécurité même les personnes aux prises avec un excès de poids.

Les fruits séchés ou cuits au four sont presque aussi bons que les poires fraîches en ce qui concerne le contenu en éléments nutritifs - ceci est un autre avantage important de ce fruit unique. Un produit hypoallergénique permet de l'utiliser dans l'alimentation des enfants jusqu'à l'âge d'un an.

Les mères qui allaitent peuvent-elles manger des poires? Bien sur que tu peux. En outre, ce produit est autorisé par les pédiatres dès les premiers mois d’allaitement au sein, car dans la plupart des cas, il ne provoque pas d’allergies chez les nourrissons. Mais n'oubliez pas l'intolérance individuelle et entrez le produit dans le régime devrait être prudent.

Comment utiliser les poires pendant l'allaitement

Afin d’éliminer tous les risques possibles, vous devez apprendre à choisir et à introduire les fruits dans le régime alimentaire:

  • Il est préférable d’acheter des poires pendant la saison de mûrissement à des propriétaires privés. Ces fruits sont meilleurs et plus savoureux car ils sont cultivés sans l'utilisation de produits chimiques.
  • Si les fruits sont achetés dans un magasin ou sur le marché, vous devez les laver à fond avant de les utiliser et les verser sur de l’eau bouillante ou, mieux, couper la peau.
  • En hiver, il vaut mieux ne pas acheter de poires, car des produits chimiques nocifs sont utilisés pour le stockage et le transport.
  • Préfère de meilleures variétés vertes.
  • Si maman mange des poires pendant la grossesse, vous pouvez essayer de les intégrer au menu dès le premier mois d'allaitement, tout en veillant à ce que les fruits soient traités thermiquement.
  • Manger des poires brutes mère allaitante peut à partir du troisième mois de la chapelure de la vie. Habituellement, à ce moment-là, les enfants cessent de souffrir de coliques et les fruits frais n’aggravent pas la situation.
  • Afin de minimiser les dommages éventuels, il est nécessaire d’introduire le produit dans le régime à petites doses. Pour la première fois, vous pouvez manger un demi-fruit ou une petite poire entière.
  • Si les miettes ne présentent pas d'allergies ou d'autres signes d'inconfort (coliques, gaz, constipation, diarrhée), vous pouvez augmenter la dose à 1-2 fruits par jour plusieurs fois par semaine.
  • Si une réaction allergique se produit chez un bébé, vous devrez éliminer les fruits du régime pendant plusieurs mois, jusqu'à ce que le corps de l'enfant devienne plus fort. Dans de rares cas, le produit est supprimé du menu tout au long de l'allaitement.
  • Les mères qui souffrent de constipation, à utiliser ce produit n'est pas recommandé, car la situation peut s'aggraver!
  • Vous ne pouvez pas manger de poires sur un estomac vide, il est préférable d'utiliser les fruits comme collation dans les intervalles entre les repas principaux.
  • Il n'est pas recommandé de manger des fruits immédiatement après les repas, car la fermentation se produira dans l'estomac.

Sous quelle forme les poires sont-elles les plus utiles lors du GW?

Tous les fruits sont plus utiles frais, mais lors de l'allaitement, en particulier les premiers mois, il est préférable de privilégier les produits ayant subi un traitement thermique. Ainsi, le risque d'empoisonnement est pratiquement réduit à zéro.

Poires pour mères allaitantes:

  • Fruits cuits au four (avec l'ajout de fromage cottage).
  • Compotes et décoctions.
  • Purée de pommes de terre.
  • La confiture
  • Jus pasteurisé.

Si vous le pouvez, il est préférable de cuisiner vous-même quelque chose de la liste. Lors de la cuisson, il est important de ne pas utiliser trop de sucre (à l'exception de la confiture). Il faut se rappeler que l’abus de bonbon pendant l’allaitement est lourd de diathèse et de constipation chez un bébé.

Compote de poires peuvent être cuits à la maison. Cela ne prend pas beaucoup de temps. Il faudra 500 grammes de fruits frais ou 300 grammes de fruits secs. Ils doivent être soigneusement rincés, verser de l'eau froide et être incendiés. Faire bouillir la compote nécessaire 15 minutes après l'ébullition. Vous pouvez ajouter un peu de sucre et d'acide citrique (à la pointe du couteau). La compote cuite devrait avoir le temps d'infuser. Attendez qu'il refroidisse à la température ambiante.

Le magasin préfère choisir les jus et la purée de poires, préparés spécialement pour les aliments pour bébés, car ils ne sont pas autorisés à ajouter des colorants et des conservateurs. Un tel produit ne nuira ni à la mère allaitante ni au nouveau-né. Les fruits en conserve et la confiture est préférable de ne pas acheter dans le magasin. Dans ces produits peuvent contenir un grand nombre de conservateurs et de colorants. De plus, toute conservation pendant HB est interdite en raison du risque d’empoisonnement par la bactérie botulinique.

Un tel fruit unique, comme une poire, doit obligatoirement entrer dans le menu des mères allaitantes. L’essentiel est de choisir et de préparer les fruits correctement, le risque pour le nouveau-né sera alors exclu et l’alimentation de la mère sera enrichie de plats savoureux et sains.

Est-il possible de poire lors de l'allaitement

Chaque mère pendant l’allaitement pense au régime. Après tout, les éléments ainsi que le lait pénètrent dans le corps encore fragile du bébé. Cela peut à la fois profiter et nuire au bébé.

La plupart des bébés souffrent de coliques et d'une augmentation de la formation de gaz jusqu'à l'âge de trois mois. En outre, de nombreux aliments chez les nourrissons semblent allergiques. Par conséquent, au cours des trois premiers mois, les médecins recommandent à la mère qui allaite de suivre un régime alimentaire spécial.

Avec le développement de la microflore intestinale et l’adaptation progressive du corps de l’enfant, une mère qui allaite peut introduire de nouveaux aliments et plats dans le menu. Cependant, il est important de surveiller de près la réaction du bébé!

Au début, seules les pommes peuvent être mangées d'un fruit à une femme qui allaite, et ensuite uniquement cuites au four. Et trois mois après la naissance, vous pouvez déjà manger une poire, mais à petites doses et en l’absence de réaction négative du bébé.

L'effet de la poire sur le corps

Poire - fruit utile et savoureux, qui contient une masse d'éléments utiles et de vitamines. Ils contribuent non seulement au développement normal du bébé, mais aident également la mère à se rétablir plus rapidement.

Les poires remplissent plusieurs fonctions utiles:

  • Ils améliorent la formation du sang, ce qui est très important pour les bébés présentant un tel problème.
  • Il stabilise le rythme cardiaque, normalise le travail du cœur.
  • Effet bénéfique sur les poumons;
  • Normalise la digestion, aide en cas de troubles intestinaux;
  • Ils ont un effet rafraîchissant et revigorant, améliorent l'humeur;
  • Utile pour les gastrites, les brûlures d'estomac et les maladies du foie;
  • Renforce les vaisseaux sanguins, notamment sous forme de jus.

Les poires sont plus sucrées que les pommes, mais elles contiennent moins de sucre et peu de calories. 100 grammes comprend seulement 42 kcal. Par conséquent, la mère qui allaite n'a pas à s'inquiéter de l'apparition d'un excès de poids.

Propriétés utiles

Vitamines et éléments

Action utile

Poire pendant l'allaitement: comment et sous quelle forme

Si vous décidez de prendre une poire dans votre régime, vous devez le faire avec précaution. Mangez un petit fruit le matin et veillez au bien-être du bébé pendant deux jours. Si une réaction négative se produit, vous pouvez réessayer au moins deux mois plus tard.

Vous ne pouvez pas boire de l'eau de fruits lorsque vous allaitez manger des poires sur un estomac vide. Mangez des fruits une demi-heure après avoir mangé.

Choisissez soigneusement le fruit. Eh bien, si elles proviennent de votre propre jardin. Si vous achetez des fruits au magasin, prenez uniquement des produits saisonniers. En hiver, la quantité de conservateurs et de colorants dans les produits importés augmente considérablement.

Avant utilisation, assurez-vous de laver les poires et de les éplucher. Choisissez des variétés vertes, car elles sont hypoallergéniques. Évitez les variétés acidulées et acidulées. À propos, plus l'odeur d'une poire est forte, plus elle est bénéfique pour le cœur.

Au début, le fruit est préférable de ne pas utiliser cru. Pendant l'allaitement, un plat savoureux sera:

  • Poires au four;
  • Jus de poire naturel ou compote;
  • Purée de poire;
  • Confiture de Poire

Cuisinez à la maison. Vous aurez donc confiance en la sécurité de la composition et de la date de fabrication. Les poires cuites au four constituent le type préféré d’allaitement. Ils sont plus facilement absorbés par le corps, sans pour autant être inférieurs en utilité et en valeur nutritive aux fruits frais.

Poires allaitantes - est-ce possible et sous quelle forme?

Une femme qui allaite et son bébé sont un organisme. Tout ce qu'une mère mange avec du lait va à l'enfant et le choix de la nourriture doit donc être pris en compte, car de nombreux aliments consommés par la mère peuvent provoquer des allergies ou augmenter les coliques chez l'enfant. Un des produits controversés pour une femme qui allaite est une poire.

Déterminez s’il est possible de manger ce fruit avec HB, y compris sous forme cuite, s’il va nuire à l’enfant et à la mère qui allaite.

Est-il permis de manger ce fruit avec HB?

Les poires sont remarquables non seulement pour leur goût et leurs arômes de miel, mais également pour leur composition chimique. Ceci est un entrepôt de substances bénéfiques qui ont un effet bénéfique sur le corps d'une femme qui allaite:

  • vitamines - A, E, C, B 2, B 5, B9;
  • minéraux - potassium, calcium, silicium, magnésium, phosphore, bore;
  • protéines, graisses;
  • fructose, saccharose et glucose.

Les poires sont riches en fibres. Dans un fruit, elles pèsent jusqu'à six grammes. C'est la teneur accrue en fibres qui effraie les femmes qui allaitent. Les fibres grossières sont durement absorbées par le corps et peuvent causer des troubles intestinaux chez un enfant. Vous devez donc être prudent en les introduisant dans le régime alimentaire.

Sous quelle forme utiliser?

Les poires crues aux mères qui allaitent ne sont pas souhaitables, mieux cuites au four. C'est aussi une bonne compote de poires séchées, ou de jus, qui fournissent une poussée de lait. Les fruits séchés ou cuits au four conservent presque tous les éléments utiles, ainsi que la confiture ou la purée de pommes de terre.

Avantages maternels

Une poire est un fruit qui contient un antibiotique naturel, l'arbutine, qui tue les bactéries dans les intestins. L'arbutine est rarement trouvée dans la nature, à l'exception de la poire, elle ne se trouve que dans la busserole et la myrtille. Pear est également utile pour:

  1. Maladies du système génito-urinaire.
  2. Problèmes avec le tube digestif et le pancréas. Les fibres de fibres grossières balayent tous les débris de l'intestin et soulagent la constipation, tandis que les huiles essentielles normalisent les processus de fermentation et de décomposition.
  3. Diabète sucré. Le fructose, riche en fruits de poire, est deux fois plus sucré que le glucose et est lentement absorbé, sans provoquer de surtensions soudaines dans le taux de sucre dans le sang.
  4. Immunité réduite. Les fruits séchés à la poire sont une bonne alternative aux fruits frais en hiver et au début du printemps, grâce à la vitamine C et aux huiles essentielles.
  5. Renforcement du tissu osseux. Cela est dû au bore, qui favorise l'absorption du calcium, du phosphore et du magnésium. Le manque de bore dans le corps s'accompagne d'un ralentissement de la croissance du tissu osseux et de sa fragilité.

Est-il possible de manger un enfant?

La poire doit être introduite dans le régime alimentaire de l’enfant au moins à sept mois, immédiatement après les pommes, sous forme de jus et de purée de pommes de terre. Ce fruit cause rarement des allergies et est bien absorbé; de plus, les enfants aiment le goût.

Pour la première fois, vous devez donner quelques gouttes de jus et suivre la réaction du corps de l'enfant face aux innovations en matière de nutrition.

Si tout se passe bien, une éruption cutanée ou une distension abdominale n'apparaissent pas, la quantité de jus est augmentée progressivement jusqu'à 40 g à la fois, puis la purée est ajoutée au menu.

Les avantages des poires pour le corps d’un enfant sont énormes:

  • le potassium renforce le coeur;
  • les tanins préviennent le développement de la dysbiose;
  • bouillon de poire réduit la température pendant les rhumes;
  • La quercétine combat l'inflammation rénale;
  • les vitamines ont un effet tonique sur le corps des enfants;
  • les oligo-éléments favorisent la croissance des dents et des os;
  • le fer augmente l'hémoglobine.

Une décoction de poire séchée aidera à soulager la diarrhée et des morceaux de poire fraîche bouillie - avec constipation.

Risque potentiel lors de l'allaitement

Pour la mère

La modération est nécessaire dans tout, et cela vaut également pour la consommation de poires dans les aliments pendant l'allaitement. Une consommation excessive provoque des maux d'estomac. Il est déconseillé de manger des poires l'estomac vide, des fibres grossières irritant les muqueuses. Il existe un certain nombre de contre-indications à la prise de poires:

  • gastrite et ulcère peptique;
  • exacerbation de la pancréatite.

Pour bébé

Les poires sont des produits hypoallergéniques, mais provoquent encore parfois des allergies. En outre, ce fruit est capable d’améliorer les sensations déjà douloureuses dans les intestins d’un nourrisson, qui accompagnent souvent la formation de la microflore. Cela se traduit par une augmentation de la formation de gaz et des coupures dans l'abdomen. De plus, en raison de son effet croissant, la poire est contre-indiquée chez les enfants sujets à la constipation.

Comment choisir et à quoi faire attention?

Lors du choix des poires, la préférence devrait être donnée aux variétés vertes, le risque d'allergie après l'ingestion de tels fruits est minimisé. L'arôme en dit aussi beaucoup: une odeur de miel éclatante indique que le fruit déborde simplement de substances utiles.

La poire doit être mûre, exempte de dommages et de taches, ni trop dure ni trop douce au toucher. Si vous devez choisir entre mûres et trop mûres, donnez la préférence en premier, car les poires trop mûres sont lourdes pour l'estomac. Les immatures vont rapidement mûrir à la maison et devenir comestibles.

Recommandations d'utilisation pendant l'allaitement

La règle de base lors de l'introduction de nouveaux produits dans le régime alimentaire d'une mère allaitante est la progressivité. Vous ne devez pas manger immédiatement le fruit entier, il est préférable de commencer avec un petit lobule, et si le bébé a bien répondu, la dose peut être augmentée en quelques jours. L'apport quotidien recommandé est de 1-2 foetus.

Précautions:

  1. Les poires fraîches ne doivent pas être consommées l'estomac vide.
  2. Ne bois pas d'eau.
  3. Ne peut pas être combiné avec de la viande.

Conclusion

Les coliques chez les nouveau-nés sont un phénomène normal et l'utilisation de poires pour l'alimentation ne doit pas effrayer les mères, car le ventre peut également se distendre chez les bébés qui suivent un régime artificiel. Ne renoncez pas à vous-même et à l'enfant avec un fruit aussi précieux. La principale chose à retenir est la modération, l'introduction progressive du régime alimentaire et le suivi de la réaction du nourrisson.

Nouvelles de la mère

Le monde de la mère et de l’enfant: santé, nutrition et développement. Informations et services pour les parents

Biscuits à la noix de coco pour l'allaitement

La noix de coco est un fruit de palmier d'un goût particulier. Sa pulpe et son lait sont consommés sous leur forme naturelle. Les préparations sont largement utilisées en cuisine. Les confiseries, les desserts et les sucreries avec l’ajout de copeaux de noix de coco ou de farine adorent tout, mais est-il possible d’utiliser de délicieux biscuits à la noix de coco pendant l’allaitement?

Biscuits au sésame pendant l'allaitement

Pendant l'allaitement, il est important que la mère ne choisisse que des aliments sains, qui ne provoquent pas d'allergie chez le nouveau-né et ne nuisent pas au corps en croissance. Si une mère qui allaite veut manger des bonbons, il est recommandé de privilégier des produits aussi naturels que possible, tels que les biscuits au sésame lors de l'allaitement.

Est-il possible de thé aux fruits avec HB

Pour les mères qui allaitent, le respect du régime d'alcool est nécessaire et important: l'activation de la lactation dépend de la quantité de liquide pénétrant dans l'organisme. Qu'est-ce qui est inclus dans la liste de boissons recommandée, quelles sont leurs qualités importantes à prendre en compte et est-il possible d'avoir du thé aux fruits pendant l'allaitement?

Courges pour enfants dans une cocotte

Les diététistes recommandent d'introduire des légumes dans le menu des enfants après six mois, et ceux qui ne provoquent pas d'allergies conviennent mieux à la première alimentation. La teneur élevée en nutriments renforce, stimule le tractus gastro-intestinal et tous les systèmes de l'organisme, accélère la croissance et le développement, en particulier si l'enfant fait cuire des courgettes pour enfants dans une mijoteuse.

Ragoût de courgettes et de dinde pour les enfants

La combinaison parfaite de vos légumes préférés avec d'autres produits vous donne une bonne occasion d'apporter de la variété au régime du bébé plus jeune. Le ragoût de courgettes et de dinde pour enfants est un plat approprié pour être transféré sur une table «adulte», où non seulement des mélanges de purées sont présents, mais aussi des aliments en petits morceaux qui doivent être mastiqués.

Escalopes de poulet pour enfants, recette de poitrine

Les qualités diététiques de la viande de poulet, ses avantages et son goût nous permettent de l'introduire dans le menu des enfants et de lui apprendre à manger à partir de six mois. Pour familiariser un petit enfant avec un aliment «adulte», une méthode bien connue est utilisée: l'introduction d'aliments complémentaires tels que les côtelettes de poulet (la recette du sein pour enfants est présentée ci-dessous).

Soufflé au poulet, recette dans un multicuiseur pour enfants

Les pédiatres recommandent l'introduction de la viande de volaille dans le régime après l'adaptation du tube digestif de l'enfant aux céréales et aux produits à base de légumes. Un des plats diététiques sains et intéressants est le soufflé au poulet cuit dans une mijoteuse pour enfants, rapidement et avec plaisir absorbé par les enfants.

Beignets de courgettes, recette pour les enfants

Selon les nutritionnistes, des pancakes aux courgettes peuvent également être préparés pour les enfants (la recette est pratiquement identique à celle d'un plat similaire du menu pour adultes).

Bouillon de poulet pour un enfant de 2 ans

La variété des aliments pour bébés et la répartition du régime alimentaire quotidien dépendent de l'âge des bébés, de la perfection de leur processus de digestion, de la présence de dents. Par exemple, comment servir la table, quelle quantité et comment préparer le bouillon de poulet préféré d'un enfant de 2 ans est très différent de celui de nourrir un enfant d'un an.

Bouillon de poulet pour un enfant 1 an

Les médecins et nutritionnistes des enfants modernes croient que les bouillons de viande devraient être introduits dans le régime alimentaire des bébés par étapes et avec beaucoup de soin. D'abord, il y a une dépendance aux bouillons et plats de légumes, puis peu à peu, une purée de pommes de terre en purée liquide est ajoutée, mais est-il possible de conduire un bouillon de poulet pour un enfant à partir de 1 an...

Allaitement Allaitement: qu'est-ce qui est utile et comment l'inclure dans le menu?

Lorsqu’elle forme un régime alimentaire, une femme qui allaite doit tenir compte non seulement des avantages du produit, mais également de son statut allergène et de ses effets sur les intestins. Les composants alimentaires pénètrent dans le corps du bébé avec du lait et sont bénéfiques ou, inversement, provoquent des problèmes de digestion et provoquent des réactions allergiques. Nous comprendrons comment une poire affecte le corps de la mère et du bébé et si elle peut être mangée pendant l'allaitement.

Poire - Composition et fruit en calories

La poire provoque rarement des allergies, a un goût sucré agréable, mais ne contient pas beaucoup de sucre. Le fructose prévaut dans la composition et non le glucose, ce qui permet d'inclure dans le régime des fruits atteints de diabète, d'obésité et de maladies du pancréas. Les fibres alimentaires et les acides organiques, en fortes concentrations présentes dans la poire, stimulent l'activité du foie et des reins. La digestion, respectivement, aide à établir une chaise.

En Russie, les poires sont récoltées de juillet à octobre.

L'acide ascorbique (vitamine C), qui renforce le système immunitaire et aide à lutter contre les virus, ainsi que la vitamine K, est excrété dans la composition en vitamines de la poire. La vitamine K est nécessaire pour l'absorption complète du calcium, renforce les os. La vitamine E contenue dans les poires est responsable de la beauté de la peau et des cheveux.

Parmi les macronutriments de la poire, le silicium est le nutriment prédominant nécessaire au renforcement des parois des vaisseaux sanguins. Le silicium est impliqué dans la formation du tissu osseux, de l'élastine et du collagène cutané. Une déficience de cette macrocellule conduit au développement de l'athérosclérose.

100 g de poire contiennent le taux quotidien de cobalt. Cet oligo-élément essentiel est impliqué dans le métabolisme des protéines, la synthèse des acides aminés, l'hématopoïèse (la formation de globules rouges). Le cobalt est également nécessaire au bon fonctionnement du pancréas.

Selon la teneur en fer, la poire «surpasse» les grenades et les pommes. Ce nutriment est nécessaire pour prévenir l'anémie et maintenir les niveaux d'hémoglobine dans le sang. Les poires contiennent d’autres minéraux précieux: potassium, manganèse, molybdène, cuivre, zinc.

L'opinion que la poire est riche en acide folique est fausse. Cette vitamine est vraiment présente dans le produit, mais sa teneur est faible - 100 g ne dépassant pas 0,5% des besoins quotidiens.

La teneur en calories de la poire est faible - seulement 47 kcal pour 100 g. Par conséquent, y compris les fruits dans le régime, vous pouvez éliminer le gain de poids.

Tableau: composition chimique et valeur nutritionnelle pour 100 g

*% de la norme dans 100 g - valeurs approximatives pour une femme allaitante d'âge moyen.

Impact sur le corps de la mère et de l'enfant

Au cours des trois premiers mois de la vie, les intestins du bébé sont particulièrement sensibles. L'enfant est perturbé par des flatulences et des coliques. Les poires sont des produits hypoallergéniques, mais une teneur élevée en fibres provoque une formation accrue de gaz. Les médecins recommandent d’essayer d’abord les pommes, cuites au four, puis les pommes fraîches et les poires, au plus tôt 3 mois après la naissance.

ne mange pas, mange après trois mois, mais pour l'instant c'est trop tôt, j'ai juste mangé une fois alors que Temka était encore petit, il a ensuite souffert pendant trois jours...

Sasha

https://www.baby.ru/blogs/post/25165136-10970130/

J'ai tout mangé, mais pas tout à la fois = d'abord des pommes, des poires, puis une banane. Puis petit à petit les agrumes et la grenade et tout ce que je voulais!

Jumeaux

https://www.u-mama.ru/forum/kids/0–1/289581/index.html

puis-je manger Couper la peau principale, dans ce qui est le plus de poison

Nastasya86

https://www.baby.ru/blogs/post/25165136-10970130/

Propriétés utiles

La poire contient des vitamines et des minéraux essentiels au bon développement de l'enfant et au prompt rétablissement de la mère après la naissance. Nous listons les principales qualités utiles des poires:

  1. Améliore la composition du sang grâce à la présence de minéraux - fer, silicium, cobalt et autres.
  2. Aide le travail du coeur. Le potassium renforce le muscle cardiaque, le silicium et le manganèse prennent soin des vaisseaux.
  3. Normalise la digestion. Les fibres alimentaires sont nécessaires à la qualité du tractus gastro-intestinal, ce qui aide à faire face à la constipation après l'accouchement. Il est recommandé d'utiliser les poires contre les brûlures d'estomac, la gastrite et les maladies du foie.
  4. Améliore l'humeur. Les huiles essentielles qui donnent aux poires un arôme agréable apaisent le système nerveux.
  5. Renforce le système immunitaire. Un riche ensemble de vitamines et de minéraux veille au maintien de la santé de tout l'organisme.
  6. Il a un effet diurétique. Les poires contiennent beaucoup de liquides et les acides organiques contribuent à éliminer les substances nocives du corps.
La teneur en vitamines des poires n'est pas inférieure à beaucoup d'autres fruits et baies.

Effets secondaires

En raison de la teneur élevée en fibres, la poire peut augmenter les coliques du nouveau-né, provoquer une augmentation de la formation de gaz, des ballonnements. Il existe une possibilité d'intolérance individuelle au produit. Le risque d’allergies est minime et si la mère mange des poires pendant la grossesse, il est fort probable que les problèmes de l’enfant à cet égard ne se poseront pas. Cependant, les poires importées peuvent être traitées avec des produits chimiques afin d'améliorer leur apparence et d'augmenter leur durée de conservation. Ces substances peuvent provoquer des allergies.

On sait également que, dans certains cas, les poires ont un effet fixant sur les intestins. En règle générale, cela se produit lors de l’utilisation de fruits durs ou immatures contenant une grande quantité de tanins. Les poires à la pulpe lâche, qui "se dissolvent" dans la bouche, peuvent au contraire avoir un effet laxatif.

Règles d'utilisation des fruits avec HB

Malgré la faible probabilité d'allergies et l'utilisation de poires pour maman et bébé, il est recommandé de prendre les précautions suivantes pendant l'allaitement:

  1. Le moment optimal pour l'introduction de poires dans l'alimentation - 3 mois après la naissance.
  2. Pour la première fois, vous pouvez essayer un petit morceau de poire. Observez la réaction du bébé au nouveau produit. S'il n'y a aucun signe d'allergie ou de problèmes de digestion dans les deux jours, augmentez progressivement la dose du produit jusqu'à un taux journalier - 2 pcs. par jour
  3. Lors d'une éruption cutanée, une rougeur de la peau du bébé, le produit est exclu du régime pendant plusieurs semaines.
  4. Commencez avec des poires précuites. Les poires compotées cuites au four ou cuites contiennent moins de fibres grossières et sont plus faciles à digérer.
  5. Ne mangez pas de poires sur un estomac vide. La période optimale pour traiter les poires - entre les repas.
  6. Ne lavez pas la poire avec de l'eau - cela augmenterait la formation de gaz dans l'intestin.
  7. Ne mangez pas de poires après avoir consommé beaucoup pour digérer les aliments (viande, champignons).
  8. Lavez bien les fruits et, si la poire est achetée hors-saison, enlevez la peau.

Comment choisir une poire pendant l'allaitement

Idéal - poires fraîches cultivées dans votre région de résidence. Il est préférable de privilégier les fruits de couleur verte ou jaune, à la pulpe dense mais juteuse. Elle a le goût d’une poire qui convient à une femme qui allaite. Les fruits aigres ou acides, trop durs ou lents ne valent pas la peine.

Lorsque vous choisissez des poires, faites attention à leur odeur et à leur couleur - les fruits doivent être parfumés, de préférence verts ou jaunes.

Les poires sont des fruits de saison: dans les marchés et les magasins, les fruits locaux sont vendus de juillet à octobre. Parmi les variétés domestiques les plus célèbres:

Au cours des mois restants, des fruits importés pouvant être traités chimiquement sont vendus. Il est recommandé de nettoyer ou d'arroser d'eau bouillante ces fruits avant de les utiliser. Il existe dans le monde plus d'un millier de types de poires, et la part du lion du marché des produits alimentaires appartient à la Chine, à l'Argentine, à la Grèce et à l'Afrique du Sud.

Parmi les plus courants:

  • Conférence;
  • Williams;
  • Le chinois;
  • L'abbé Vettel;
  • Bon Chrétien;
  • Romarin et autres.

La poire fraîche mûre exhale un arôme fruité agréable. Si le fœtus est inodore ou faiblement ressenti, il est fort probable que la poire ait subi un traitement chimique ou n’a pas eu le temps de mûrir sur l’arbre.

Repas pour mères allaitantes - galerie de photos

Au cours des premiers mois d'allaitement, il est recommandé d'utiliser des poires cuites au four. Ils contiennent moins de vitamines que les fruits frais, mais ils provoquent rarement des flatulences et préservent les minéraux. Pendant l'allaitement, la mère peut manger des poires sous les formes suivantes:

  • jus et compotes;
  • fruits secs;
  • purée de pommes de terre;
  • des salades;
  • confiture;
  • cuit au four, mijoteuse.

Lors de la cuisson, il est souhaitable de minimiser l’ajout de sucre et de choisir avec soin les ingrédients supplémentaires des plats. Il est nécessaire de s’assurer que tous les composants sont hypoallergéniques et ne causent pas de problèmes de digestion chez le bébé. Les fruits frais sont acceptables, mais il est recommandé de les manger au plus tôt 4 à 6 mois de la vie du bébé.

Poire au four avec du fromage cottage

  • poires fraîches - 2 pièces;
  • fromage cottage - 100 g;
  • sucre et vanille - au goût.
  1. Rincez les poires à fond sous l'eau courante.
  2. Couper le dessus des poires, nettoyer les noyaux tout en préservant l'intégrité du fruit.
  3. Mélange de Curd avec du sucre et de la vanille.
  4. Farcir les poires avec le lait caillé et couvrir avec le dessus coupé.
  5. Cuire au four à 180 degrés pendant 15 minutes.

Purée de pommes de terre à la cannelle ou à la vanille

  • poires fraîches - 2 pièces;
  • sucre et cannelle - au goût.
  1. Rincer les poires sous l'eau courante.
  2. Placez au four et faites cuire à 200 degrés pendant 10-15 minutes.
  3. Poires fraîches, peler la peau et les graines.
  4. Ajouter le sucre et la cannelle aux poires, puis mélanger au fouet.
À la place de la cannelle, de la vanille peut être ajoutée à la composition.

Compote de poires et fruits secs

  • poires fraîches - 2 pièces;
  • abricots secs - 20 g;
  • pruneaux - 20 g;
  • raisins secs - 50g;
  • eau - 1 l.
  1. Lavez les poires, retirez le noyau, coupez les en morceaux.
  2. Les fruits séchés versent de l'eau tiède, laissez infuser 30 à 40 minutes et rincez.
  3. Faites bouillir de l'eau, ajoutez tous les ingrédients et laissez cuire 10 à 15 minutes.
  4. Attendez que la compote soit refroidie et infusée.
Les compotes peuvent être mangés

Vidéo: qu'est-ce qui est plus sain - une pomme ou une poire

Pear est capable d’enrichir la composition du lait maternel en nutriments précieux, afin d’améliorer le bien-être de la femme et de l’aider à se rétablir plus rapidement après l’accouchement. Pour que les fruits apportent un bénéfice uniquement et ne causent pas de problèmes de digestion chez les nourrissons, il est nécessaire d’introduire les poires dans le régime alimentaire au plus tôt 3 mois après l’accouchement et de verser de l’eau bouillante sur les fruits importés ou de couper la peau.

Nouveau-nés

La poire ne provoque généralement pas de réactions indésirables chez les enfants. Pour cette raison, il est introduit dans le régime alimentaire des enfants l'un des premiers. Mais les mères qui allaitent se demandent s'il est possible de manger des poires pendant l'allaitement et si elles ne vont pas provoquer de troubles digestifs ou d'allergies chez le bébé.

• La poire contient plus d'une douzaine de micro-éléments bénéfiques, une variété de vitamines et les fruits de la poire sont riches en potassium. Nul doute donc de leurs bienfaits.
• Même le fait qu'il y ait beaucoup de fibres grossières (fibres) dans une poire est considéré comme un avantage plutôt que comme un inconvénient.
• Les réactions indésirables à la poire chez les enfants sont extrêmement rares et doivent être traitées par un médecin.

La poire provoque-t-elle des coliques?

Les médecins conseillent parfois aux mères allaitantes d’abandonner l’utilisation des poires, toutes leurs variétés ayant une caractéristique commune: une grande quantité de fibres. On pense que, pour cette raison, l'enfant peut augmenter la formation de gaz et, par conséquent, des ballonnements.

En fait, les coliques, qui dérangent la plupart des bébés âgés de moins de trois mois, ne dépendent pas aussi de la nutrition de la mère qu'on le pense. Ils reflètent le processus de devenir la microflore intestinale du bébé et ne constituent pas une réaction à la nourriture ingérée par la femme.

Allaitement: soyez prudent

Tout d'abord, le jus de poire, la compote, la confiture est préférable de faire vous-même. Les produits industriels contiennent des agents de conservation, et on ne sait pas comment ils vont affecter le corps de bébé.

Les poires, qui sont stockées longtemps à la base végétale, sont traitées avec des substances qui suppriment la pourriture. Par conséquent, il vaut mieux éplucher les fruits hors saison ou au moins bien les laver.

Si l'enfant réagit néanmoins à la poire mangée par la mère en cas de violation de la chaise, de distension abdominale, de réaction allergique sous forme d'éruptions cutanées, il faut immédiatement éliminer ce fruit de l'alimentation et consulter votre médecin. Il n'est pas nécessaire d'assumer seul le traitement des conséquences. Le médecin examinera votre cas et choisira le meilleur comportement.

Quand pouvez-vous commencer à manger des poires pour la mère et le bébé?

La poire est un produit hypoallergénique qui est généralement bien absorbé par la mère et le bébé. Par conséquent, il est possible de commencer à manger des poires immédiatement après l'accouchement.

Les fibres provenant de la composition de ces fruits constitueront une prévention remarquable de la constipation. Ce problème est très important pour les femmes après l'accouchement.

Pour le bébé, la poire est l'un des fruits utilisés comme aliments complémentaires. Ils commencent généralement à se nourrir de pommes et de légumes, mais le jus de poire ou la purée de pommes de terre doivent être administrés immédiatement après que le bébé se soit habitué aux pommes.

Est-il possible pour une mère qui allaite de manger des poires: les avantages et les inconvénients du fruit lors de l'allaitement du nouveau-né

La santé humaine est directement liée à ce qu'il mange. Cela est particulièrement vrai du régime alimentaire d'une femme qui allaite, car non seulement le bien-être de la mère, mais aussi celui du bébé en dépendent. Il existe de nombreux menus pour les femmes pendant l'allaitement et, si certains plats et produits sont clairs, ils doivent être mangés ou sont strictement interdits, alors certains ne sont pas aussi clairement définis - par exemple, les poires, qui font l'objet de nombreuses controverses.

Certains pensent que ces fruits peuvent provoquer une réaction allergique ou des troubles digestifs chez l'enfant, tandis que d'autres sont favorables au fait qu'ils sont utiles et simplement nécessaires dans le régime alimentaire des mères pendant l'allaitement.

Beaucoup de mamans se demandent s'il est possible de manger une poire pendant l'allaitement.

Quelles sont les poires utiles?

La valeur nutritionnelle élevée, tout comme la faible teneur en calories de fruits savoureux, mérite d’être soulignée. Pour votre information, pour 100 grammes de pulpe de poire, il n'y a que 42 calories.

Ci-dessous sont énumérés un certain nombre d’éléments utiles qui le composent, et leur effet sur le corps humain est décrit:

  • Huiles essentielles Ils aident à renforcer le système immunitaire et à lutter contre les infections et les maladies inflammatoires, ainsi qu'à vaincre la dépression.
  • Acides organiques. Ils sont responsables de la régulation des processus métaboliques dans le corps et ont un effet positif sur le fonctionnement du foie, des reins et des organes du tractus gastro-intestinal. De plus, ils ont un effet antimicrobien sur la microflore pathogène, responsable des processus de dégradation dans le gros intestin.
  • Acide ascorbique. Grâce à elle, les vaisseaux sanguins deviennent plus élastiques.
  • Acide folique C'est indispensable dans le processus de formation du sang.
  • Le fer Participe à la synthèse des globules rouges. En raison du fer, une personne devient moins fatiguée, son appétit s'améliore. En outre, il contribue à accélérer la cicatrisation des plaies et à réduire la sensibilité au froid.
  • Ions de potassium. Ils normalisent le travail du muscle cardiaque, participent à la régénération cellulaire et, grâce à eux, le niveau de soi-disant mauvais cholestérol dans le sang est réduit.

Autres substances utiles contenues dans les poires:

  • Fructose. Sa teneur dans les fruits est beaucoup plus élevée que la quantité de glucose. Pour cette raison, les poires sont les premières au menu des personnes atteintes de problèmes de pancréas. Il est recommandé de les utiliser également pour les personnes souffrant de diabète ou d'obésité.
  • Cellulose. Un élément de plus utile avec lequel la pelure d'un fruit frais est riche. Il améliore le péristaltisme intestinal, autrement dit la contraction des parois en forme de vague, et constitue un excellent outil de prévention de la cholélithiase.
  • Soufre. Responsable des cheveux, de la peau et des os sains et forts.
  • Cobalt Fait intéressant: 100 grammes de pâte contiennent le taux quotidien de cobalt. Il joue un rôle important dans le fonctionnement normal de la glande thyroïde et dans la production d'hémoglobine. Avec elle, le corps est plus facile à absorber le fer.

Naturellement, ce n'est pas toute la liste des éléments utiles dont une poire peut se vanter. Cependant, ces points sont déjà suffisants pour tirer des conclusions sur la grande valeur de ce fruit dans l'alimentation humaine.

Tous les avantages et inconvénients des poires lors de l'allaitement

Grâce au travail des éleveurs d’aujourd’hui, il n’existe pas mille variétés de poires. Ils diffèrent par leur apparence, leur goût et leur odeur. Cependant, ils ont tous une caractéristique commune, à savoir le contenu d'une grande quantité de fibres.

La fibre elle-même est très utile pour le corps, car elle favorise son auto-nettoyage, ce qui améliore la motilité intestinale. Cependant, sa présence dans le fœtus est ce que beaucoup recommandent à une femme qui allaite d’exclure les fruits de son alimentation, car les fibres alimentaires insolubles peuvent provoquer la formation de gaz chez le nouveau-né.

De telles déclarations ne sont pas des raisons valables. Tous les éléments constitutifs de la nourriture que mange maman n'entrent pas dans le lait maternel par le sang. En outre, des études récentes ont montré que la colique, qui est fréquente chez les nourrissons au cours des trois premiers mois de leur vie, ne dépend pas tellement du régime alimentaire de la mère. Dans la plupart des cas, la cause des coliques est la formation de la microflore intestinale du bébé, et non sa réaction à la nourriture que la mère a mangée la veille.

Pour expliquer la réaction négative du côté des miettes au lait maternel, qui a été développé après que la mère qui allaite a essayé les poires du magasin, il est possible d’une manière différente. Sur les bases végétales, les fruits sont traités avec certains produits chimiques afin de les empêcher de pourrir. Ils peuvent nuire à l’enfant, il faut donc toujours bien laver le fruit et en retirer la peau. Ce dernier ne s’applique pas aux fruits faits maison, car la couenne est la principale source de fibres.

Pour vous protéger, vous et votre enfant, vous pouvez manger des fruits cuits au four ou préparer des confitures, des compotes, de la gelée. Cependant, dans tous les cas, vous devez connaître la mesure. Par exemple, le taux quotidien de fruits frais ne doit pas dépasser 250 à 300 grammes.

Vous pouvez faire de la compote à partir d'une poire et préparer ce merveilleux fruit pour l'hiver

Règles de base pour manger des poires

Il y a un certain nombre de règles qui doivent être suivies en mangeant des fruits dans le régime. Ils sont particulièrement pertinents pour les femmes qui allaitent:

  • Il est déconseillé d'utiliser les fruits à jeun. La pulpe du fruit contient des cellules et des fibres dont les coquilles dures ne sont que de la cellulose lignifiée. L'exposition à de telles cellules peut entraîner des lésions de la muqueuse gastrique et de l'intestin grêle.
  • Il n'est pas recommandé de laver les fruits avec de l'eau. Une telle interdiction est due au fait que la pulpe gonfle dans l'eau et que le processus de fermentation commence. En conséquence, un grand nombre de gaz commencent à émettre, et il y a une gêne due aux ballonnements. Donc, boire quelque chose après avoir mangé des fruits est préférable seulement après quelques heures.
  • Vous pouvez manger des fruits avec une pause d'une demi-heure après avoir mangé. Les conséquences de négliger de tels conseils peuvent être des douleurs à l'estomac dues au processus de fermentation provoqué.
  • Ne combinez pas les poires et les plats de viande. Cette combinaison de produits est assez dure absorbée par l'estomac et les intestins.

Introduction de poires dans l'alimentation d'une femme qui allaite

La question la plus fréquemment posée par les mamans est de savoir quand pouvez-vous commencer à essayer des poires? Ne recommandez certainement pas de les entrer dans votre alimentation pendant le premier mois de la vie de la chapelure, alors, à sa discrétion.

Le moment le plus favorable pour essayer ce fruit avec un risque minimal est la réalisation du bébé en 2-3 mois. Quelque part au cours du deuxième ou troisième mois, de nombreux bébés ont déjà un fonctionnement normal du tube digestif et, par conséquent, la possibilité de provoquer des coliques ou des ballonnements, après avoir mangé un nouveau fruit, diminue.

L'enfant avait trois mois - n'hésitez pas à essayer une poire. Si le bébé a une réaction négative au fruit, attendez encore quelques semaines.

Afin d'éviter toute conséquence désagréable, vous pouvez être en sécurité et prendre certaines précautions. Par exemple:

  • ne mangez de fruits que pendant la période de maturation et refusez une telle friandise hors saison;
  • choisir des fruits qui ont été cultivés dans leur propre région ou dans leur propre jardin, car ils contiennent les minéraux et les vitamines les plus utiles, à la différence des importations, qui sont conservés pour être transformés par des produits chimiques nocifs;
  • avec HB, les variétés vertes sont les plus préférées;
  • Avant utilisation, vous devez bien laver les fruits et verser de l'eau bouillante dessus.

Cependant, malgré l'utilité des fruits frais chez les mères allaitantes, il est préférable de manger des poires cuites au four avec des fruits séchés, séchés ou des compotes de cuisine:

  • Après le traitement thermique, les fruits cuits au four conservent la quasi-totalité des propriétés utiles, de sorte qu’ils sont presque aussi performants que leurs homologues frais.
  • La compote préparée à partir de fruits frais ou de fruits secs peut être très utile en cas de problèmes de défécation. Il est nécessaire de refuser uniquement les fruits séchés et séchés.
  • Une autre option est l'introduction de poires dans l'alimentation - confiture ou confiture d'entre eux. Si possible, il est plus prudent de manger de la confiture de poires, cuite à la maison et non achetée au supermarché. La composition des confitures de magasin ajoute du sucre, des colorants et des conservateurs, ce qu’il est préférable d’éviter pendant la lactation car ils peuvent nuire à la santé des nourrissons.

Comment ne pas se tromper en choisissant une poire?

L’approche appropriée à la sélection de ces fruits joue un rôle important dans la sécurité de la consommation de poires pendant l’allaitement. Naturellement, à cet égard, les mères chanceuses qui ont des enfants sont nées en été, au moment même de leur maturation. Cela donne une excellente occasion d’acheter des fruits frais et mûrs, d’autant plus que les fruits de saison contiennent un maximum d’éléments utiles et de vitamines et ne sont pas soumis à un traitement chimique, puisqu’ils n’en ont pas besoin en raison de leur vente rapide.

En ce qui concerne le désir de manger une poire délicieuse au cours d'une autre saison, par exemple en hiver, vous devez être très prudent avec lui. Pour une conservation plus longue, les fruits peuvent être traités avec de la cire ou d'autres méthodes, à l'aide de produits chimiques. La peau doit donc être pelée en dehors des fruits.

Quelles mesures prendre en cas de réaction allergique à une poire?

Si après l’allaitement d’une mère a mangé une poire, si l’enfant a une réaction allergique sous la forme d’une éruption cutanée, si l’estomac du bébé est enflé ou si la chaise est cassée, la première chose à faire est d’exclure la poire du menu.

Vous ne devriez pas recourir à l'auto-traitement, car il en résulte des conséquences indésirables dangereuses. Il est préférable de demander l'aide d'un pédiatre qui, après avoir examiné le bébé, tirera une conclusion et donnera des recommandations éclairées sur la manière de procéder dans cette situation.

Poire dans le régime alimentaire d'une mère allaitante: exploration des caractéristiques du produit

La poire est riche en vitamines et en minéraux, elle est considérée comme un produit hypoallergénique et peut diversifier le régime alimentaire d'une femme qui allaite. Cependant, le fruit contient également une grande quantité de fibres, tandis que les fruits frais peuvent provoquer une formation excessive de gaz dans les intestins et de coliques chez le nouveau-né. Voyons comment et quand maman peut inclure une poire dans son régime.

Composition et propriétés utiles

Les poires les plus utiles - cultivées dans leur région d'origine sans l'utilisation de la chimie

Les poires sont des fruits juteux et sucrés à faible teneur en calories (environ 47 kcal pour 100 g), ce qui assure la popularité du fruit parmi les personnes en quête d'harmonie. La poire est considérée comme un produit hypoallergénique et est recommandée pour la première alimentation des miettes (sous forme de jus et de purée de pommes de terre) avec une pomme. Pendant la période d'allaitement, la poire aide le corps de la mère à récupérer plus rapidement après l'accouchement, et le bébé reçoit des éléments nutritifs précieux qui pénètrent dans le lait maternel. Dans la plus forte concentration de poire contient:

En quantités moins importantes, des vitamines des groupes B, E, K, du calcium, du magnésium, du phosphore, de l'iode, du manganèse, du zinc et d'autres sont également présentes dans les fruits. Il y a dans la poire et des acides aminés essentiels qui ne sont pas synthétisés à l'intérieur du corps - l'arginine, la lysine, la leucine, le tryptophane et d'autres.

La composition en vitamines et minéraux du produit assure son effet positif sur la mère et le bébé:

  • maintient les niveaux d'hémoglobine dans le sang;
  • stimule l'activité cérébrale;
  • aide le système nerveux;
  • est un antioxydant naturel, protège contre le cancer;
  • améliore la formation du sang;
  • renforce le système immunitaire;
  • favorise la santé du cœur et de la glande thyroïde;
  • a un léger effet diurétique;
  • élimine l'excès de liquide et de toxines des tissus;
  • aide avec les troubles digestifs.

La poire affecte spécifiquement le tube digestif, ce qui cause beaucoup de controverse chez les jeunes mères. Quelqu'un pense que le fruit se raffermit et quelqu'un insiste sur un effet laxatif des intestins. En effet, la poire régule le travail de l'estomac grâce aux fibres alimentaires qui stimulent la motilité intestinale. Dans les troubles du tractus gastro-intestinal causés par l'activité des agents pathogènes, crée un environnement défavorable aux bactéries sur les parois de l'estomac, en raison de la présence de pectine et de tanins dans la composition. Ces mêmes composants contribuent à la consolidation des selles pendant la diarrhée. Si vous êtes sujet à la constipation, vous ne devez pas abuser des poires, car elles peuvent aggraver le problème.

La poire est utilisée dans de nombreuses recettes populaires pour lutter contre les rhumes, les maux de tête et les maladies du système génito-urinaire. Il convient de noter que la poire séchée et cuite n’est presque pas inférieure aux fruits frais en ce qui concerne la teneur en minéraux de la composition. Le produit appartient aux types alimentaires de nourriture, même pas aux diabétiques. La seule contre-indication à l'utilisation du produit est la sensibilité individuelle aux composants du fruit.

Une mère allaitante peut-elle poire?

Au cours du premier mois suivant la naissance du bébé, les jeunes mères devraient se limiter à certains produits. Souvent, les femmes refusent les fruits car elles craignent de causer des allergies ou de nuire à la santé des miettes. Cependant, beaucoup continuent à manger leurs pommes, poires, prunes et autres fruits habituels. Une mère allaitante peut-elle poire? Une telle question est souvent posée par les amateurs de ce fruit sucré.

Propriétés utiles

Sans aucun doute, la poire, comme les autres fruits, est bonne pour le corps. Il contient une grande quantité de vitamines et d’oligo-éléments indispensables à la lactation. La poire est riche:

  • les vitamines C, A, B9;
  • la fibre;
  • fibres alimentaires qui régulent le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal;
  • oligo-éléments utiles;
  • le potassium, qui normalise le travail du système cardiaque.

Peut ou ne peut pas?

Lors de l'allaitement doit être utilisé avec prudence dans tous les produits, y compris la poire. Ce fœtus peut affecter positivement et négativement la mère et le bébé. Cela se passe différemment pour chacun. Dans la plupart des cas, le fruit sucré ne cause aucune anxiété chez les bébés, il est considéré comme un produit hypoallergénique. Par conséquent, les poires peuvent être incluses en toute sécurité dans le régime alimentaire d'une femme qui allaite déjà au cours du premier mois suivant l'accouchement. Mais vous devez faire attention à eux, commencer à manger un peu et augmenter la portion en fonction de la réaction du bébé. Ce fruit est riche en fibres, ce qui peut provoquer des ballonnements chez la mère, des gaz, une faiblesse ou, au contraire, un renforcement.

Au cours du premier mois suivant la naissance, il est préférable que les femmes mangent des poires cuites au four, qui ne perdent presque pas leurs qualités bénéfiques du traitement thermique.

Comment choisir une poire

Pour empêcher ce fruit sucré de nuire à la mère qui allaite et à son bébé, vous devez le choisir correctement.

Si l'enfant est né pendant le mois d'été, il existe une excellente occasion d'acheter des poires fraîches sur le marché. À cette période de l'année, ils contiennent le maximum d'éléments nutritifs.

Lorsque vous allaitez pour commencer à manger, vous avez besoin de poires vertes. En été, ces fruits sont achetés rapidement, vous ne pouvez donc pas vous inquiéter de leur traitement chimique. Ce n'est tout simplement pas nécessaire. Une autre chose, si vous voulez manger votre fruit préféré à un autre moment de l’année. Vous devez acheter uniquement des fruits mûrs, afin qu'ils soient facilement absorbés par le corps et ne causent pas de problèmes d'intestins chez la mère et l'enfant. La pelure de ces fruits doit être retirée, car elle peut être traitée avec de la cire ou des produits chimiques pour un stockage plus long.

Quoi cuisiner

Pour répondre à la question de savoir si vous pouvez nourrir des poires, vous devez noter sous quelle forme il est préférable de les utiliser. Ainsi, par exemple, lorsque des problèmes surviennent avec une chaise, une compote préparée à partir de fruits séchés ou de fruits frais apportera de grands avantages. Les fruits séchés et séchés n'en valent pas la peine.

Si pendant l'allaitement une femme veut de la confiture de poires, il est préférable de manger maison, de ne pas faire ses courses. Dans la production de confiture de poires, on utilise du sucre, des colorants et des conservateurs, qu'il est indésirable d'utiliser pendant la lactation.

Si la jeune mère veut manger des fruits frais, il faut préférer les poires de son propre jardin. Ils contiennent la plus grande quantité de vitamines et d'oligo-éléments bénéfiques. Les fruits importés sont souvent traités avec des produits chimiques nocifs pour le bébé, vous ne devez donc pas les acheter. Et si vous avez encore la possibilité d'acheter uniquement des poires importées, vous devez les laver soigneusement à l'eau courante et les décoller.

Pendant l'allaitement, vous pouvez manger ces plats:

  • fruits cuits au four;
  • jus de poire ou jus;
  • confiture ou confiture;
  • purée de poires.

Il est conseillé de préparer tout cela vous-même, car dans les aliments en magasin, il peut y avoir des substances nocives pour le corps des enfants.

Ce fruit sucré peut aider à la constipation, ainsi qu'aux troubles de l'estomac chez les enfants. Pour ce faire, vous pouvez préparer une décoction de gruau avec des fruits secs. Pour cela, vous devez prendre 2 cuillères à soupe de flocons d'avoine et une demi-tasse de fruits secs. Ce mélange verser deux tasses d'eau bouillante et faire bouillir. Il est nécessaire de boire le bouillon reçu à jeun sur un demi-verre.

Le jus de poire et les compotes aident à étancher votre soif. Ils ont également une propriété antiseptique et font un bon travail de toux. Par conséquent, lors d'un rhume, les femmes qui allaitent ne doivent pas négliger ces boissons saines. Ainsi, vous pouvez saturer le corps épuisé en vitamines et traiter rapidement la maladie.