Poids fœtal par semaine de grossesse. Qu'est-ce qui détermine le poids du fœtus?

Les douleurs

Quand un bébé se développe dans le ventre de la femme, elle veut en savoir le plus possible: à qui ressemble l’enfant, de quelle couleur sont ses cheveux et ses yeux et, bien sûr, de sa taille et de son poids.

La masse du fœtus et la rapidité de son augmentation sont des questions qui concernent non seulement les futurs parents, mais également le médecin traitant, car avec ce paramètre, vous pouvez en dire beaucoup sur la condition du fœtus.

Un poids trop petit ou trop lourd à un stade de développement particulier peut indiquer la présence de problèmes dans le corps d'une femme ou de son enfant.

Quel devrait être le poids de l'enfant par semaine de grossesse

Au premier trimestre, le poids de l'enfant est très difficile à déterminer car il est encore très petit. Oui, et cet indicateur n’a toujours que peu d’intérêt pour les médecins.

Au cours des premières semaines de la grossesse, les processus les plus complexes consistant à déposer tous les tissus et organes d'un bébé ont lieu. Par conséquent, lors de l'examen, les médecins examineront d'abord la présence / l'absence de toutes les structures vitales de son corps.

Bien que le taux de gain de poids dans les premiers mois de la vie soit impressionnant: de 1 ∙ 10 à 6 g (la cellule pèse autant du fait de la fusion du sperme et de l'ovule) à 10 à 13 g à la fin de la 12e semaine de gestation.

Autrement dit, la masse du nouvel homme augmente des centaines de milliers de fois en quelques semaines seulement!

À l'avenir, le taux de croissance ne sera pas aussi énorme et si nous considérons le gain de poids de la semaine, il en sera d'autant plus que plus le moment de la naissance de l'enfant sera proche.

Cependant, juste avant la naissance, au cours des 2 dernières semaines, la masse du fœtus change plus lentement.

Aux deuxième et troisième trimestres, le poids de l'enfant par semaine a normalement les valeurs suivantes:

  • À la semaine 13, lorsque l'enfant a déjà formé tous les organes et leurs systèmes, son poids est de 14 à 20 g avec une augmentation d'environ 60 mm.

Mais malgré le fait qu'il puisse bouger, la mère ne ressent toujours pas ses tremblements.

  • De la 14ème à la 20ème semaine, des détails plus petits de la structure du bébé sont formés (empreinte des doigts, cheveux), le poids varie de 220 à 270 g. Le fruit est déjà assez gros pour que ses mouvements soient remarquables pour la mère.
  • Au cours des 4 semaines suivantes (du 20 au 24), le poids du fœtus atteint 550 à 600 g. La femme sent ses mouvements actifs.

    En cas de naissance prématurée, le fœtus peut survivre si sa masse est d’au moins 500 g.

  • À la fin de la 26e semaine, les organes du bébé terminent les principales étapes de la formation, de sorte que le bébé a de fortes chances de mourir si une naissance prématurée se produit. Maintenant, sa masse est de 750 à 850 g.
  • Jusqu'à la trentième semaine, la plupart des enfants baissent déjà les yeux et se préparent à un accouchement naturel. La longueur du fœtus à ce moment atteint 24 cm et son poids - 1100-1300 g.
  • Vers la semaine 34, un examen échographique régulier est généralement prescrit, au cours duquel la mesure du poids approximatif du fœtus sera un élément obligatoire. Normalement, il devrait être 2100-2300 g.
  • De 34 à 38 semaines, le bébé grandit rapidement et gagne environ 200 g tous les 7 jours. Si à la fin de cette période l'accouchement a lieu, la grossesse peut déjà être considérée à terme. Poids du fruit - 3100-3200 g.
  • À la fin de la 40e semaine, le bébé devrait déjà être né. La plupart des femmes donnent naissance pendant cette période. Le poids à la naissance d'un enfant atteint généralement 3200-3600 g et sa hauteur est d'environ 50 cm.
  • Si la naissance n'a pas eu lieu, la grossesse est considérée comme post-terme. En l'absence de travail, il est provoqué artificiellement. Au cours des 41 à 42 semaines, le bébé atteint 3 500 à 3 800 g.
  • Poids fœtal par semaine: tableau

    Anomalies du gain de poids chez l'enfant

    Le poids du bébé par semaine de grossesse peut différer des chiffres indiqués, ce qui n'indique pas nécessairement un problème de santé.

    Mais si la différence est significative, selon les médecins, l'enfant ne prend manifestement pas de poids, ni dépasse le poids autorisé, il est alors nécessaire de rechercher les causes de ces écarts. Le manque de poids fœtal (hypotrophie) est généralement causé par de tels facteurs:

    1 Prédisposition héréditaire. Si les parents (surtout la mère) ont un poids et une taille faibles, leur bébé ne différera probablement pas non plus en termes de taille héroïque.

    2 Nutrition insuffisante ou inappropriée de la mère, qui peut être accompagnée d'une violation de l'apport en nutriments et en oxygène par les vaisseaux du placenta.

    3 Les habitudes néfastes, notamment le tabagisme, ont une incidence sur le diamètre de la lumière du placenta. Comme dans le cas précédent, les nutriments nécessaires à la croissance du fœtus, il en contient de plus petites quantités.

    4 Maladies infectieuses et chroniques de la mère, son stress nerveux affecte négativement le métabolisme et limite ainsi la nutrition du bébé dans son ventre.

    5 Le poids du fœtus à la naissance pour des raisons évidentes dépendra du degré de pérennité.

    Plus le travail prématuré sera important, plus les chances de survie du bébé seront grandes.

    La probabilité de malnutrition fœtale dépend également de l'âge de la future mère: elle augmente chez les femmes trop jeunes (jusqu'à 18 ans) et en cas de fin de grossesse (après 35 ans).

    7 On constate souvent une insuffisance pondérale chez les femmes souffrant d'anémie - manque d'hémoglobine dans le sang. La mère et l’enfant souffrent de manque d’oxygène, en particulier ces dernières semaines.


    L'hypertrophie, c'est-à-dire l'excès de masse du fœtus à un stade de développement particulier, peut être provoquée par les raisons suivantes:

    1 Alimentation excessive et médiocre de la mère, consommation de grandes quantités de farine sucrée et sucrée, ainsi que de liquides, manque de fruits et de légumes dans l’alimentation quotidienne.

    Une cause fréquente d'hypertrophie fœtale est le diabète maternel. Le corps de l'enfant reçoit beaucoup de glucides et produit de fortes doses d'insuline, stockant une quantité excessive de tissu adipeux.

    3 Le surpoids du bébé peut être causé par de nombreux autres troubles métaboliques chez la mère ou l’enfant, non associés au diabète.

    Comme dans le cas de l'hypotrophie, le surpoids peut être dû à l'hérédité, si les parents ont également une tendance innée au surpoids.

    Une régularité intéressante: très souvent, le deuxième enfant et les suivants sont plus lourds que les précédents. La raison en est obscure, mais un fait évident: les premiers-nés ont moins de chance d’être atteints d’hypertrophie.

    5 Troubles congénitaux du développement du bébé (syndrome de Sotos ou gigantisme cérébral, ainsi que le syndrome de Beckwith, qui se manifeste par une insuffisance de travail et une augmentation excessive de certains organes du corps).

    6 Il arrive également que l’hypertofiose imaginaire se produise lorsque le poids de l’enfant augmente, non à cause de son grosseur, mais à cause de l’augmentation du contenu liquidien dans son corps (œdème développé).

    Un grand enfant sera considéré, qui à la naissance a un poids supérieur à 4-4,5 kg. Dans certains cas, le poids corporel des nouveau-nés peut dépasser 10 kg.

    Comment déterminer le poids du fœtus

    Le moyen le plus courant de déterminer le poids corporel du fœtus est de le calculer lors d'une échographie.

    Cependant, les chiffres obtenus seront approximatifs, même une méthode de diagnostic aussi moderne est souvent confondue.

    Les médecins-gynécologues peuvent calculer le poids approximatif de l'enfant en fonction de la hauteur de l'utérus et de la circonférence de l'abdomen.

    Mais les résultats dans ce cas seront encore plus imprécis. Bien que les médecins expérimentés soient souvent capables de déterminer le poids approximatif avec une précision enviable.

    Les mamans très curieuses trouvent d’autres méthodes de calcul plus inhabituelles. Par exemple, dans certains cas, lors de la détermination du poids d'un enfant, la circonférence du poignet de la future mère est prise en compte.

    Mais ces relations entre les paramètres ne sont pas suffisamment étayées, ce qui signifie que la précision du calcul sera faible.

    Si une femme enceinte surveille sa santé et suit le régime approprié, son enfant aura moins de problèmes de prise de poids. Dans les cas où des écarts de poids corporel existent déjà, une observation attentive de l'état du bébé est nécessaire.

    Poids du foetus avant la naissance: comment résoudre l'énigme?

    Pendant 9 mois de grossesse, un charmant bébé aux joues roses se développe à partir d'une paire de cellules invisibles.

    Et c'est un vrai miracle! Au cours de cette période, un squelette et des systèmes organiques puissants se forment et les glandes endocrines sont impliquées dans le travail. Certains organes ont le temps de traverser plusieurs stades de développement.

    Pour la future mère, il est important de savoir comment son bébé grandit et se développe à chaque stade de la grossesse. Cela concerne particulièrement les femmes dans la première moitié du trimestre, alors que le mouvement de l'enfant ne peut pas encore être ressenti de manière fiable. La connaissance des stades de développement de l'embryon aide la mère à introduire le bébé et à renforcer le lien affectif entre elle et l'enfant.

    L'équipement médical moderne permet d'obtenir des informations précises sur le stade de développement du fœtus, de contrôler son poids et sa taille. Ces données sont un indicateur important du déroulement normal de la grossesse. Selon lui, la pathologie peut être diagnostiquée au tout début de son développement et des mesures peuvent être prises à temps.

    Comment le fœtus se développe-t-il pendant la grossesse?

    En pratique obstétrique, il est courant de diviser la période de gestation en 3 trimestres.

    Pour chacune des périodes, les modifications hormonales propres au corps de la femme sont caractéristiques, les résultats des tests cliniques pour chaque stade de la grossesse sont connus et les risques possibles pour chaque période sont pris en compte.

    Qu'advient-il du bébé en ce moment?

    Premier trimestre

    Les 8 premières semaines de grossesse sont parfois qualifiées de stade embryonnaire de développement. En deux mois, seules de multiples divisions cellulaires ont lieu, les différenciant en fonction des fonctions futures, mais pendant la majeure partie de cette période, l'embryon est complètement différent du futur petit individu. Et seulement à la fin de la 8ème semaine, il sera possible de distinguer une grosse tête, un petit corps (

    Poids fœtal par semaine de grossesse

    Contenu:

    Certains bébés naissent avec une masse de 2 800, d'autres - plus de 4 kilogrammes, avec un poids véritablement «héroïque» pour les nouveau-nés. Cette différence est obtenue grâce aux facteurs suivants, directement ou indirectement, affectant la taille du fœtus:

    1. Croissance interne et potentiel pondéral génétiquement programmés;
    2. L'état de la mère (la présence de maladies extragénitales telles que le diabète, l'anémie, etc.);
    3. L'état du placenta (intensité de la circulation utéro-placentaire).

    L'augmentation absolue du poids fœtal par semaine est déterminée par la consommation croissante de nutriments et d'oxygène, due à la croissance intensive du placenta et de ses fonctions. Ainsi, après la 15-16ème semaine de grossesse, la prise de poids du bébé passe de 10 à 80 g / semaine. De la 26ème à la 37-38ème semaine atteint environ 200 g / semaine. Ensuite, le taux de gain de poids du foetus ralentit et reste à un niveau inférieur jusqu'à l'accouchement. En fin de grossesse, les médecins l'associent au développement d'une insuffisance relative placentaire physiologique, due au processus de vieillissement du placenta.

    Vous trouverez ci-dessous un tableau du poids approximatif du fœtus, en fonction de la période de gestation.

    Prise de poids pendant la grossesse

    Informations générales

    Le corps de toute femme enceinte subit un certain nombre de changements importants qui permettent de donner naissance à un enfant en bonne santé et pleinement développé, puis de le donner en toute sécurité. Le premier trimestre est facile pour presque tout le monde et beaucoup de personnes remarquent qu’elles «fleurissent» au cours de cette période.

    Les cheveux deviennent brillants, les ongles poussent rapidement et la peau brille. Pour cette beauté "enceinte", vous devez remercier les hormones. Ils sont également impliqués dans des changements moins agréables, par exemple une sensibilité excessive ou un désir incontrôlé d'absorber un goût incompatible en grande quantité.

    Malheureusement, le surpoids devient un compagnon fréquent des futures mamans. Après tout, beaucoup de femmes enceintes n’ont aucun contrôle alimentaire. En outre, la majorité se rassure qu’une fois qu’elle le souhaite, cela signifie que c’est nécessaire pour le corps de l’enfant.

    Dans une grossesse normale (sans complications), son poids augmente d'environ 10-15 kg, tout ce qui est supérieur à ces indicateurs est superflu. Comme vous le savez, le surpoids entraîne de graves problèmes de santé, qui en causent beaucoup.

    Prise de poids pendant la grossesse

    Combien de femmes gagnent un kilogramme pour toute la grossesse, dans son déroulement normal, comme indiqué ci-dessus. Parlons plus en détail de ces chiffres et de ce qui les influence. Pour commencer, nous notons que la prise de poids dépend de nombreux indicateurs individuels de la future mère. De plus, il n'augmente pas immédiatement.

    Par conséquent, si vous êtes tourmenté par la question «pourquoi je ne prends pas de poids?», Et que la période de votre position intéressante n’est que de quelques mois, alors soyez calme, tout se passe comme prévu. Le premier trimestre ressemble à une période de familiarisation au cours de laquelle le corps d'une femme enceinte commence seulement à se reconstruire et à se préparer à des changements ultérieurs.

    Après tout, le futur bébé a juste commencé à grandir et à se développer. Par conséquent, vous préoccuper de la façon de gagner les kilos manquants ne vaut pas la peine. Après tout, il n'y a pas de changements visibles et il ne peut en être, il n'y a que des sensations maternelles.

    Il arrive que la photo opposée soit observée et qu'une femme maigrisse. Ceci est typique pour ceux qui, à cause de la toxicose, ne peuvent pas manger comme avant. Mais cela doit passer avec le temps, sinon des soins médicaux sont nécessaires.

    Beaucoup de gens croient à tort que pendant la grossesse, le poids augmente uniquement à cause du développement intra-utérin du fœtus. Cependant, ce n'est pas vrai, car en plus de l'enfant lui-même, les organes internes de la femme grossissent, ce qui donne un certain gain de poids.

    Tableau de poids de bébé par semaine de grossesse

    Afin d'illustrer clairement l'affirmation selon laquelle la prise de poids ne dépend pas seulement de l'augmentation de la taille du bébé, nous vous invitons à vous familiariser avec les normes de poids fœtal par semaine de grossesse, présentées dans le tableau ci-dessous.

    Comme on peut le voir sur ce tableau, la taille et le poids de l'enfant augmentent progressivement au fil des semaines. Calculer ces indicateurs facilite l'échographie ou la mesure ultérieure de la hauteur de l'utérus et du pourtour abdominal. Il est possible de mesurer l'enfant à naître dès la cinquième semaine de sa vie intra-utérine. L'enfant ne commence à grandir intensément qu'au milieu du deuxième trimestre. Par exemple, le poids fœtal normal à 20 semaines de grossesse est de 300 grammes et, à 28 ans, il augmente plus de trois fois (1 000 grammes).

    Tout d'abord, le développement de l'enfant dépend de la qualité avec laquelle le placenta, l'organe chargé de transporter les nutriments et l'oxygène vers le corps de l'enfant depuis la mère, le nourrit. En outre, le liquide amniotique joue un rôle important, à savoir liquide amniatique dans lequel le fœtus se trouve avant la naissance.

    Tableau hebdomadaire du liquide amniotique

    Si le médecin fixe des écarts par rapport à la norme de poids fœtal par semaine ou s'il existe des signes de développement intra-utérin insuffisant, cela peut être dû aux raisons suivantes:

    • nutrition maternelle médiocre ou déséquilibrée;
    • maladies chroniques;
    • toxicose;
    • stress constant;
    • mauvaises habitudes
    • échec génétique.

    Le taux de gain de poids pendant la grossesse chaque semaine

    On pense que le taux de gain de poids moyen pendant la grossesse est de 250 à 300 grammes par semaine ou d'un kilogramme par mois. Au troisième trimestre, l'enfant grandit à un rythme accéléré et une augmentation de 400 grammes par semaine est considérée comme normale. Par conséquent, les neuf à dix mois précédents ont été désignés comme étant de 10 à 15 kilogrammes ou de 16 à 21 kilogrammes pour les jumeaux.

    Les médecins sont guidés par ce taux moyen de gain de poids pendant la grossesse par semaines. Si le poids corporel dépasse ou au contraire n'atteint pas les valeurs moyennes, le gynécologue en recherchera la cause dans l'état de santé du patient. On considère que la situation optimale est lorsque le poids augmente progressivement avec le développement du fœtus.

    Une prise de poids insuffisante peut être associée à une toxicose ou à une mauvaise alimentation de la femme, ce qui entraîne des retards dans le développement de l'enfant, car il ne reçoit pas d'éléments bénéfiques importants provenant des aliments. Le poids normal chez les nouveau-nés devrait être compris entre 2,5 et 4,5 kg.

    Les enfants avec moins de poids sont à risque d'anomalies congénitales du développement mental et physique. De plus, les carences nutritionnelles nuisent à la santé de la mère, ce qui augmente le risque d'accouchement prématuré ou de fausse couche à un stade précoce.

    Le surpoids est dangereux pour le diabète et l’ostéochondrose. En outre, il affecte la pression artérielle, contribue au développement d'une toxicose tardive, conduit à une hypoxie fœtale, ainsi qu'à un vieillissement prématuré du placenta (tissu qui nourrit le bébé). Il arrive que beaucoup de poids soit la conséquence d'un œdème caché ou évident dû à un dysfonctionnement du système urinaire.

    Le liquide s’accumule dans les organes et les tissus et provoque un gonflement. Et c’est une bonne raison de demander de l’aide médicale, car cette condition est lourde avec le développement de l'hydronéphrose rénale et de la toxicose tardive.

    Le poids est considéré en surpoids si vous marquez:

    • dans tout trimestre de plus de deux kilogrammes par semaine;
    • pour le premier trimestre plus de quatre livres;
    • pour le deuxième trimestre, plus de quatre kilos et demi;
    • au troisième trimestre, plus de huit cents grammes par semaine.

    Tableau de gain de poids pendant la grossesse hebdomadaire

    Parlons de combien vous pouvez gagner et comment calculer le gain de poids optimal. Pour connaître votre tarif, c'est-à-dire Une augmentation «saine» doit commencer par le calcul d'un indicateur tel que l'IMC (nom complet est l'indice de masse corporelle), calculé à l'aide de la formule I = m / h2.

    Où m est le poids en kilogrammes et h la hauteur en mètres carrés. Par exemple, votre poids est de 60 kilogrammes et votre taille est de 1,7 mètre. Il s'avère que l'IMC = 60 / (1,7 * 1,7) = 20,76. Dans le tableau ci-dessous, l'augmentation dans le tableau montre les indicateurs optimaux de poids, en tenant compte de l'indice de masse corporelle.

    Comme vous pouvez le constater, le poids initial des femmes a le plus grand impact sur les kilos qu'elles gagnent en fin de grossesse. Les personnes minces vont beaucoup plus vite et tout de suite, ce qui en principe sera dans la fourchette normale. Une autre chose est le poids des mères à part entière, qui devront surveiller en permanence.

    L'âge de la femme enceinte est tout aussi important. Le fait est qu’à mesure que les gens vieillissent, ils deviennent enclins à la plénitude. À un plus jeune âge, la lutte contre les kilos superflus est beaucoup plus facile. Le type de corps est une autre nuance qui mérite d'être considérée.

    Mamans de type asthénique, c'est-à-dire ceux qui ne sont pas enclins à faire de l'embonpoint deviennent «enceintes visuellement» plus rapidement. En revanche, la position intéressante des femmes de type hypersthénique, c’est-à-dire enclin à la corpulence est visible que lorsque le ventre commence à se gonfler.

    Tableau de gain de poids pendant la grossesse hebdomadaire

    Selon les statistiques, au cours du premier trimestre, une femme ajoute 0,2 kg par jour. Cependant, ce sont des indicateurs fortement moyennés, car C’est pendant cette période que de nombreuses personnes souffrent de toxicose grave. On pense que la première moitié de la grossesse ne représente que 40% de la prise de poids.

    Un gain de poids plus intense se produit au deuxième trimestre. C’est le «temps d’or» lorsque tout se résout dans le corps, que les hormones ne déchaînent pas et que de nouvelles forces apparaissent. La toxicose recule et vous pouvez maintenant manger pour deux. La part du lion dans la prise de poids repose sur cette période de grossesse.

    Le calendrier hebdomadaire de la prise de poids est une ligne directrice sur laquelle les médecins s'appuient lors des examens de routine des femmes enceintes. La future mère elle-même devrait exercer un contrôle sur son poids, de sorte qu’elle doive apporter des modifications à son mode de vie et à son régime alimentaire. Pour cela, nous avons besoin d’une balance et d’un cahier dans lequel vous pouvez tenir des registres.

    Il suffit de peser une fois par semaine le matin à jeun, après avoir vidé la vessie et les intestins. Pour plus de précision, il est préférable d'enlever ses vêtements ou de rester en sous-vêtements.

    Comment calculer le poids de grossesse par semaine?

    Calculer le gain de poids pendant la grossesse est facile et très réaliste de le faire vous-même. De plus, vous pouvez avoir recours à des programmes spéciaux. Ils sont disponibles gratuitement sur Internet et, pour plus de commodité, ils peuvent être installés sur votre smartphone.

    Le poids corporel augmente progressivement et dépend de nombreux facteurs individuels dont il faut tenir compte lors du calcul. Comme nous l’avons dit plus tôt au cours du premier trimestre, on considère comme normale que le poids augmente de 1 à 3 kilogrammes, mais qu’en cas de toxicose grave, une femme peut perdre du poids.

    À partir du deuxième trimestre, vous pouvez déterminer le gain de poids individuel en utilisant la formule suivante: hauteur en mètres (longueur de virgule) multipliée par 22 grammes. Exemple de calcul: une taille de femme enceinte de 1,60 mètre correspond à 16 x 22 = 352 grammes. C'est le gain de poids hebdomadaire optimal.

    Pour faciliter la tâche et vous débarrasser des calculs mathématiques, vous pouvez recourir à la prise de poids de la calculatrice pendant la grossesse une fois par semaine. Utiliser un tel programme est vraiment facile, rapide et pratique. Il vous suffit d'indiquer les indices nécessaires au calcul: taille, poids avant la grossesse, poids corporel réel au moment des calculs et durée de la grossesse en semaines. La calculatrice calculera elle-même l’indice de masse corporelle (abrégé IMC), établira un calendrier de prise de poids pendant la grossesse et prévoira une augmentation de 9 mois.

    Prise de poids pendant la grossesse

    Si le résultat que vous avez reçu sera sur la ligne de la norme dans le graphique, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Et s'il est supérieur ou inférieur, votre poids s'écarte des indicateurs sains et présente un excès, ou inversement, un déficit. Cela ne devrait pas être autorisé à suivre son cours et des mesures appropriées devraient être prises de toute urgence.

    Nutrition pendant la grossesse

    Ce sujet nécessite une considération distincte. Dans cet article, nous ne donnerons que des recommandations générales sur la façon de bien manger. Il suffit de parler de ce que les produits sont acceptables pour les femmes enceintes et vice-versa est interdite. Pour commencer, nous notons que le régime alimentaire de la future mère devrait être adapté aux besoins de son corps.

    Par exemple, vous êtes un mangeur de viande à cent pour cent et vous n'aimez pas les légumes ou ne préférez pas les sucreries aux fruits, etc. Ensuite, vous devrez reconsidérer vos préférences pour que l'enfant grandisse et se développe harmonieusement.

    En outre, il convient de garder à l’esprit que la grossesse est un stress pour le corps et qu’elle a besoin d’un soutien important pour assurer la vie de deux personnes à la fois.

    Une nutrition équilibrée fournit:

    • bon fonctionnement du corps;
    • répondre aux besoins d'un embryon en développement;
    • formation et croissance du placenta;
    • gonflement des glandes mammaires et lactation prolongée.

    Si l'équilibre des vitamines, des composés bénéfiques et d'autres nutriments est perturbé, il existe un risque:

    • l'apparition d'anomalies fœtales chez le fœtus;
    • réduire tous les signes vitaux importants du nouveau-né;
    • immunité insuffisante de l'enfant;
    • intelligence non développée;
    • maladies héréditaires;
    • faible espérance de vie.

    Les habitudes néfastes (tabagisme, alcool, etc.) ne détruisent pas moins le corps du bébé que le mauvais régime. Par conséquent, tout cela devrait être abandonné, du moins pendant la grossesse, s'il n'y a pas de volonté de «quitter» pour toujours.

    Principales erreurs nutritionnelles pendant la grossesse:

    • Repas irréguliers. L'absence d'un petit-déjeuner à part entière, l'horaire des repas égarés, les collations et le zhor du soir - tout cela bat la santé de la mère et de l'enfant. Par conséquent, pendant la grossesse, nous suivons les règles et les principes d’un régime alimentaire sain. Le repas le plus dense qui fournit de l'énergie le matin est le petit-déjeuner. Après cela (cela devrait durer quelques heures), vous pouvez vous préparer une collation légère. Au déjeuner, mangez de la soupe et le second à cuisiner de la viande et du porridge cuits à la vapeur, et pour le dîner - du poisson et des légumes.
    • Trop manger la nuit nuit aux processus métaboliques et surcharge le tractus gastro-intestinal. En conséquence, vous ne dormez pas bien et la nourriture n'est pas digérée normalement. Les calories en excès se transforment instantanément en excès de graisse, ce qui a un effet négatif sur le poids.
    • Manger des biscuits secs avec vos biscuits, brioches et autres produits à base de farine préférés non seulement ajoute des kilogrammes, mais augmente également le risque de développer un ulcère de l'estomac ou une gastrite.
    • Les aliments trop épicés, que les femmes désirent parfois tant pour les femmes enceintes, nuisent également à leur santé et stimulent leur appétit.
    • Les sucreries et les pâtisseries sont permises, mais avec modération. L'excès de sucre dans le sang entraîne non seulement des kilos en trop, mais augmente également considérablement le risque de diabète.

    Pendant la grossesse, il est important de manger de la viande, du poisson et des fruits de mer, ainsi que des fruits et légumes frais, des produits aigres et laitiers, du pain à grains entiers, des céréales et des pâtes alimentaires à base de blé dur. Ces produits fourniront le niveau nécessaire de composés bénéfiques importants. La cuisson est mieux cuite à la vapeur, au four ou bouillie. Si possible, le sel et le sucre doivent être jetés ou réduits de manière significative dans les plats préparés.

    Au cours du premier trimestre, il est important d’obtenir suffisamment de vitamine B9, c’est-à-dire l'acide folique, indispensable à la croissance des organes et des tissus, ainsi qu'au développement du système nerveux. Elle est riche en fromages, betteraves, chou, haricots et carottes.

    La nutrition du deuxième trimestre devrait être riche en contenu:

    Comment ne pas prendre de poids pendant la grossesse

    Pour ne pas gagner de kilos en trop, suivez les règles suivantes:

    • Ne pas trop manger. Le bon vieux "tu as besoin de manger pour deux" ou "si tu veux, alors l'enfant demande", résonnant dans la bouche de bons grands-mères et tantes ne doit pas te confondre et justifier le zhor nocturne. Le corps devrait recevoir exactement la quantité de calories nécessaire au développement normal du fœtus et pas davantage. Vous pouvez manger plus souvent, mais en petites portions, vous n'aurez plus faim. On pense qu'il est possible sans danger pour la santé d'augmenter les calories de votre régime alimentaire pendant la grossesse avec un maximum de 200 à 300 calories. Mais ici, il est important d'observer la mesure, ceci est particulièrement vrai pour les femmes, dont l'IMC est supérieur à la norme.
    • Évitez les aliments nocifs, riches en glucides rapides. Toutes sortes de bonbons, chocolats et barres, pâtisseries et farine sont des sources de sucre, qui est absorbé rapidement et ne procure qu'une sensation temporaire de satiété, qui s'évapore instantanément et donne envie de manger. En conséquence, vous absorbez le sucre nocif, associé aux additifs alimentaires et aux graisses de confiserie.
    • Organisez-vous en ménageant les jours de jeûne. Cela ne signifie pas que nous vous conseillons de mourir de faim pendant la grossesse. Une fois toutes les deux semaines, vous pouvez vous reposer le ventre. Ce jour-là, remplacez l'essentiel de votre alimentation par des légumes ou des produits laitiers.
    • Marchez davantage, et pas seulement par beau temps et en plein air. Cette règle permet de maintenir la santé de tous sans exception. L’activité physique (bien entendu dans les limites de la raison) est particulièrement importante pour les femmes enceintes. Plus vous bougez, plus votre sang est saturé en oxygène, ce qui signifie que vous protégez votre bébé contre le manque d'oxygène.
    • Évitez les boissons nocives et inutiles. Préférez l'eau courante ou les compotes naturelles, les boissons aux fruits et les jus sans sucre. Le volume quotidien recommandé de liquide pour les femmes enceintes est de 1,5 litre. Deux tiers est préférable de boire jusqu'à 16h00 pour éviter le gonflement.

    Produits autorisés à manger enceintes:

    • produits alimentaires à base de farine, pain de son ou de seigle à grains entiers;
    • soupes de légumes (nous limitons les pommes de terre, céréales, pâtes) à 200 grammes par jour;
    • produits à base de viande et viande cuite à la vapeur, cuite au four ou bouillie;
    • poisson et fruits de mer;
    • lait, produits laitiers et produits laitiers (yaourts sans additifs ni sucre, fromage cottage faible en gras);
    • oeufs (de préférence caille);
    • céréales (gruau, sarrasin - le plus utile);
    • légumes frais ou cuits à la vapeur;
    • sauces et vinaigrettes (crème sure, huile d'olive);
    • fruits frais;
    • beurre jusqu'à 10 grammes par jour;
    • l'huile de tournesol raffinée doit être remplacée par de l'huile d'olive non raffinée;
    • boissons (thé, jus conditionnés non achetés, boissons aux fruits, eau).

    Quel devrait être le poids du fœtus par semaine de grossesse?

    Les futures mères sont toujours très intéressées par le poids avec lequel leur bébé va naître. Par conséquent, ils sont vivement intéressés par le poids de la miette dans l’utérus. Cette question est importante pour les médecins. Bien que le poids du fœtus s'appelle l'estimation, il vous permet néanmoins d'en apprendre beaucoup sur le développement du bébé. Nous dirons dans ce document quel est le poids des miettes dans l’utérus pendant les différentes périodes de la grossesse et de quoi il dépend.

    Comment grandit un bébé?

    Au tout début de la grossesse, toutes les miettes, sans distinction de sexe, de race ou d'hérédité, grossissent exactement de la même façon, en ajoutant des millimètres et des grammes à leur poids chaque semaine. Tous les embryons grandissent à peu près à la même vitesse et ce n’est qu’alors que les différences commencent à apparaître lorsque les caractéristiques individuelles du petit homme commencent à apparaître.

    Mesurez la croissance du fœtus, même l’appareil à ultrasons le plus moderne n’est possible que dans la seconde moitié du premier trimestre. Jusqu'à 8 semaines, seul le diamètre de l'ovule est mesuré et ce critère est considéré comme le critère principal indiquant la croissance de l'embryon.

    La taille des miettes n'est pas encore disponible pour la mesure. La seule exception est la taille pariétale du coccyx, mais elle ne permet pas de calculer le poids de l'embryon.

    Parler de la masse du fœtus pour la première fois est possible avec le passage de l'échographie, à partir de 11 semaines. C'est à ce moment-là que les premières différences entre bébés commencent à apparaître - certains bébés plus, d'autres moins. À 7 ou 8 semaines, le bébé pèse environ 3 grammes, mais il est si petit que son poids n'a pas de valeur diagnostique.

    Après 12 semaines, le bébé commence à prendre du poids activement, doublant parfois sa masse en une semaine seulement. À ce stade, tous les organes et systèmes sont généralement formés et une période de croissance et d’amélioration intensive commence. Peu à peu, la mie commence à s’approvisionner en graisse sous-cutanée, d’où un gain de poids rapide. La plus forte augmentation attend la miette au troisième trimestre.

    Au cours des derniers mois, l’enfant est déjà prêt à naître physiologiquement, il ne reste plus qu’un peu à «s’améliorer», tous les organes et systèmes fonctionnent. Puisqu'un bébé assez adulte ne peut plus bouger activement dans l'utérus, le sommeil et des mouvements occasionnels peu flous dans l'utérus proche deviennent son occupation principale. Au cours des deux derniers mois, le bébé a pris le poids qu'il aura à la naissance et ce n'est que dans les derniers jours avant la naissance que le gain de poids a presque cessé.

    À partir de la fin du deuxième trimestre, les fruits femelles gagnent un peu moins que les garçons. Par conséquent, au troisième trimestre, ils se différencient presque toujours sous des formes plus miniatures, bien que ce ne soit pas une règle de cent pour cent - il y a des filles qui, en poids, peuvent laisser n'importe quel petit garçon.

    Qu'est-ce qui affecte la masse?

    Le poids du fœtus est principalement influencé par l'hérédité. Si maman et papa sont gros et gros, alors la probabilité qu'ils aient le même «héros» est supérieure à 90%. Maman et papa miniatures, maigres et minces donnent généralement naissance à un bébé de poids faible. Il est assez difficile d'influencer ce modèle sur des facteurs extérieurs.

    Cependant, les femmes enceintes doivent se rappeler que certains facteurs ne peuvent pas affecter le poids corporel du bébé. Tout d’abord, c’est la nourriture. Si une mère mange bien et de façon équilibrée, son bébé, ainsi que son sang, recevra un ensemble équilibré de substances utiles qui l’aideront à se développer et à se développer harmonieusement. Si la future mère mange trop, qu'elle mange des glucides, des gâteaux, de la pâtisserie, abuse des complexes de vitamines, même si elle ne souffre pas d'une carence en vitamines, l'enfant reçoit tout cela par le flux sanguin utéro-placentaire. Le poids de la mère augmente, le poids du bébé augmente également.

    Si la nutrition de la mère est insuffisante, pauvre en vitamines et en minéraux, en protéines et en glucides, l’enfant, bon gré mal gré, souffre d’une pénurie de substances indispensables, son poids corporel sera inférieur aux caractéristiques génétiques dont il pourrait bénéficier.

    Fumer pendant la grossesse peut également affecter le poids du fœtus. Chez 70% des fumeurs enceintes sont des enfants nés avec un poids insuffisant. De la même manière, l’alcool, les stupéfiants et même les médicaments habituels de la mère pendant la grossesse affectent le fœtus. Les effets négatifs sur le poids corporel du bébé ont une incidence sur le stress nerveux et les sentiments de la mère, son dur travail physique et les conditions de travail dans une production dangereuse.

    Certaines maladies chroniques que la future mère a également affectées le poids du bébé. Par exemple, dans le diabète ou le diabète gestationnel, qui se manifeste déjà au cours de la période de gestation, il y a une chance de donner naissance à un bébé gros ou même géant, dont le poids excédera 5 kilogrammes. Un manque de masse du fœtus peut se manifester dans les maladies chroniques des reins, du foie et du coeur chez une femme.

    Les caractéristiques du déroulement de la grossesse ne peuvent affecter le poids de l'enfant. Si tout se passe bien, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Mais le bébé, qui se développe dans des conditions proches de l'extrême - au milieu de la menace d'une fausse couche, avec d'autres complications de la gestation, a peu de chances d'être un bogatyr.

    Si la grossesse est multiple, si la femme met au monde deux ou trois bébés, leur poids sera inférieur à la norme, ce qui est tout à fait naturel.

    Comment est-ce déterminé?

    Les obstétriciens-gynécologues utilisent plusieurs formules pour calculer le poids attendu du fœtus. Si vous voulez essayer de calculer combien pèse le bébé, la mère peut le faire indépendamment.

    Formule Lankowitz

    Les experts considèrent que cette méthode de calcul est la plus précise, même si, malheureusement, elle ne se passe pas sans erreurs. Pour les calculs, une femme devra consulter sa carte d’échange à la page de la dernière visite chez le médecin. Elle y trouvera deux paramètres importants pour le calcul: sa circonférence abdominale et la hauteur du plancher de l’utérus (VSDM ou VDM).

    Ces deux valeurs s’additionnent, après quoi la somme obtenue ajoute le poids de la mère en kilogrammes et sa taille en centimètres. Le nombre résultant est multiplié par 10. Par exemple: la période de gestation est de 30 semaines, la circonférence abdominale est de 110, la hauteur du bas de l'utérus est de 30. La taille de la femme enceinte est de 170 cm et son poids est de 70 kilogrammes. (30 + 110 + 170 + 70) x10 = 3800. L'erreur dans ce calcul peut aller jusqu'à 0,5 kg. Par conséquent, il est raisonnable de supposer qu'une femme a un gros bébé - son poids réel pendant cette période dépasse déjà 3 kilogrammes.

    Formule Bublichenko

    Pour le calcul, vous devez connaître uniquement le poids corporel de la future mère au moment actuel. Son poids est divisé par 200, le nombre obtenu est multiplié par 10. Par exemple, une femme pèse 80 kg. (80/200) x10 = 4. L'erreur dans cette méthode est importante, elle fluctue dans la limite d'un kilogramme. C'est pourquoi les obstétriciens ont récemment essayé d'éviter d'utiliser cette formule.

    Formule Yakubova

    Pour ces calculs, une femme qui a décidé de pratiquer l’arithmétique et de satisfaire sa curiosité maternelle aura besoin de données sur la hauteur du fond de l’utérus et la circonférence de son estomac. Vous pouvez les trouver sur la carte d’échange, ces données y sont entrées à chaque admission programmée. WDM est ajouté à la circonférence abdominale et le montant obtenu est divisé par 4 et multiplié par 100. Par exemple, JMJ - 30, circonférence abdominale 100. (30 + 100) / 4 = 32,5. Lorsque multiplié par 100, il s'avère 3250 gr.

    Formule Jordania

    Pour calculer à nouveau, vous aurez besoin de connaître la hauteur du fond de l'utérus et la circonférence abdominale de la future mère. Ces valeurs se multiplient. Par exemple, JMJ -30, circonférence - 100, il s’avère que le poids estimé de l’enfant est de 3 kilogrammes.

    Les plus précis sont les calculs effectués par méthode sonographique, c’est-à-dire par échographie. Pour calculer la masse corporelle putative d'un enfant, des équations spéciales sont compilées par le logiciel de l'appareil de balayage. La méthode de Headlock est le plus souvent utilisée.

    En tant que valeurs mathématiques nécessaires pour les équations, les dimensions que le somnologue détermine à l’échographie sont utilisées. Il s'agit de la taille biparientale de la tête du bébé, de la longueur du fémur, de la circonférence du ventre et de la tête.

    Pour clarifier les choses, nous présentons ces équations en utilisant les deux méthodes de calcul les plus populaires (selon Headlock et Shepard):

    • Shepard - Log10 BW = -1,7492 + 0,166 (taille biparientale) + 0,046 (circonférence du ventre fœtal) - (2,646 [(circonférence du ventre) X (taille bipariétale)] / 100).
    • Selon Headlock - Log10 BW = 1,3598 + 0,051 (circonférence abdominale de l'enfant) + 0,1844 (longueur du fémur) - 0,0037 (circonférence abdominale X longueur du fémur) ou Log10 BW = 1,4787 + 0,001837 (taille bipartiale têtes) 2 + 0,0458 (circonférence abdominale) + 0,158 (longueur du fémur) - 0,003343 (multiplier la circonférence abdominale par la longueur du fémur).

    Ainsi, les paramètres mesurés du bébé deviennent des composants de l'expression mathématique, à la suite desquels l'ordinateur produit le résultat. Il est généralement indiqué dans le protocole de diagnostic par ultrasons à la section «Estimation du poids fœtal». L'erreur dans la grossesse monoparentale est de 8 à 10%, avec le port de jumeaux, l'erreur augmente à 15%.

    Cette méthode ne peut être qualifiée d’exacte, comme dans une pharmacie, mais la médecine n’a encore rien inventé de plus précis.

    C’est sur la base des données échographiques que toutes les normes de poids fœtal existantes par semaine et par mois de grossesse ont été établies.

    Normes en termes différents

    Ce qui devrait être le poids d'un enfant qui n'est pas encore venu au monde est certainement difficile à dire, car nous sommes tous différents - grand, petit, mince et plein. Les bébés dans le ventre ont également des traits individuels. Par conséquent, il peut y avoir des variations, mais des valeurs moyennes existent.

    À partir de la 11e semaine de grossesse, les échographes peuvent déjà calculer les premiers poids:

    Terme obstétrique, semaine

    Poids estimé (grammes)

    Terme obstétrique, semaine

    Poids estimé (grammes)

    Ce tableau n'est pas basé sur le sexe de l'enfant. Certains experts, désireux d'obtenir la plus grande précision possible dans les situations où le mode de livraison dépend du poids attendu et d'autres problèmes importants, utilisent des tableaux développés par des médecins allemands pour mesurer le poids d'enfants d'apparence européenne au début des années 90 du siècle dernier. Il est basé sur le sexe du fœtus.

    Tableau des valeurs normales du poids estimé des bébés de différents sexes:

    Terme obstétrique, semaines

    Poids estimé du fœtus masculin, fluctuations admissibles (grammes)

    Poids estimé du fœtus féminin, fluctuations admissibles (grammes)

    1690 (1070 - 2110)

    1590 (1010-2050)

    1890 (1200 - 2360)

    2130 (1360 - 2690)

    2390 (1600 - 3000)

    2640 (1870 - 3320)

    2550 (1790 - 3230)

    2760 (2060 - 2460)

    3090 (2400 - 3770)

    2970 (2290 - 3650)

    3300 (2620 - 4000)

    3160 (2500 - 3850)

    3470 (2760 - 4180)

    3320 (2670 - 4020)

    3450 (2800 - 4180)

    Les tables allemandes, utilisées dans le monde entier, commencent à 23 semaines de grossesse, ce n'est pas un hasard. C'est à ce moment-là chez les enfants de sexes différents que le corps commence à se former en fonction des caractéristiques sexuelles. C'est pourquoi le gain de poids chez les garçons et les filles commence à se différencier. Dans les périodes antérieures, cette différence entre les bébés hétérosexuels n’était pas présente ou elle n’était pas assez prononcée et le diagnostic restait inaperçu.

    Déviations des valeurs normales

    Il est considéré comme normal si un enfant est né entre 39 et 40 semaines avec un poids compris entre 3 000 et 3 800 g. Toutefois, les bébés nés avec un poids inférieur à 3 kilogrammes et ceux pesant plus de 4,5 kg à la naissance ont les néonatologues ne craignent rien.

    Les futures obstétriciennes invitent à ne pas paniquer à propos de la différence entre les chiffres présentés dans les tableaux de référence et leurs chiffres réels.

    Tout d’abord, vous devez toujours corriger les erreurs (plus ou moins 500 g au minimum) et, deuxièmement, les enfants font des «sauts». Ainsi, après 34 semaines, une miette peut contrarier la mère en retardant la norme moyenne et en 36 semaines pour atteindre normale moyenne ou même proche de la limite supérieure de la normale.

    Si, lors de toutes les échographies réalisées pendant la grossesse, le bébé démontre un excès obstiné des normes, il parle d'un fœtus de grande taille. La tendance vers un grand bébé peut être observée au deuxième trimestre. Sur la base d'une échographie, une telle conclusion ne peut être tirée: plusieurs études sont nécessaires sur plusieurs semaines.

    Dans le même temps, une attention particulière est également accordée aux mesures instrumentales - la circonférence abdominale de la future mère et la hauteur de l'utérus. Quand un grand fœtus est habituellement, la GDE dépasse la norme (à 32 semaines à une vitesse de 32 cm, par exemple, ce paramètre est porté à 34 cm et à 36 semaines au lieu de 36 cm, il est d'environ 39 cm).

    Si un bébé dans l'utérus est nettement en retard sur les valeurs moyennes et qu'il effectue plusieurs mesures diagnostiques, il ne «passe» qu'à la limite inférieure de la norme (5ème centile), les médecins prescrivent un examen supplémentaire visant à révéler la viabilité du flux sanguin utéro-placentaire, pathologies possibles du fœtus. y compris le retard de croissance intra-utérin et chromosomique héréditaire et chromosomique, la présence ou l'absence d'infections intra-utérines, le conflit rhésus.

    Pour ce faire, effectuez une échographie en classe d’experts, l’USDG, effectuez des tests de dépistage des infections, des tests cliniques de sang et d’urine. Si nécessaire, une femme est envoyée pour consultation en génétique et le passage de diagnostics invasifs afin d'identifier les anomalies chromosomiques.

    Il appartient à la future mère d’accepter de telles mesures, d’autant plus que la médecine moderne est prête à offrir une alternative inoffensive, mais coûteuse, aux méthodes de diagnostic invasives - un test prénatal d’ADN pour les analyses de sang effectuées dans la veine de la mère.